Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du lundi 18 juin 2007


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du lundi 18 juin 2007

Darcos écrit dans L’Humanité
L’Humanité à son tour s’intéresse au débat sur la carte scolaire. Comme l’écrit Marie Noelle Bertrand, la mise en œuvre de cette promesse électorale n’est pas sans problèmes car, écrit-elle “ Si personne ne conteste la nécessité de transformer le système actuel (dont les lacunes permettent aux familles les mieux informées de contourner la sectorisation, au détriment de celles moins aux faits), beaucoup dénoncent les effets pervers d’une telle déréglementation, laquelle favoriserait la mise en concurrence des établissements les uns avec les autres... donc celle des élèves, désormais sélectionnés sur leur dossier scolaire.
Dans ce dossier de L’Humanité, il faut surtout lire la tribune de Marco Oberti, sociologue à Sciences Po et auteur d’un livre qui fait référence : l’École dans la ville. Ségrégation, mixité, carte scolaire Paris, Presses de Sciences-Po, 2007. Le sociologue, après avoir montré que “La « liberté de choix » est un leurre car tout le monde ne peut pas choisir” explore plusieurs pistes de réforme, plutôt que d’abandon, de la carte scolaire. La première option consiste à redéfinir des secteurs plus larges à partir des bassins scolaires et donc de s’affranchir des frontières municipales dans la banlieue. La deuxième piste complémentaire consiste à rééquilibrer l’offre scolaire entre les collèges, et à l’homogénéiser. Plutôt que de « spécialiser » des établissements dans l’accueil des élèves en difficulté, et ainsi les stigmatiser, on pourra agir directement auprès de ces élèves de façon individualisée.
On pourra compléter cette analyse par la prise de position de Gérard Aschieri, secrétaire général de la FSU. Il réaffirme, comme Oberti, que le libre marché scolaire entraînera une aggravation des inégalités. Je me souviens aussi d’un barbu du XIXème siècle qui parlait de liberté du renard libre dans le poulailler libre
Mais là où le dossier devient passionnant c’est qu’on peut y lire aussi un texte de Xavier Darcos, écrit pour l’occasion . Il réaffirme que “ la dotation attribuée aux établissements qui perdent des élèves ne sera pas réduite en conséquence” et plaide pour “la redéfinition d’instruments de mixité sociale adaptés à notre temps”.
Darcos dans L’Huma, étonnant non ?

Autre promesse électorale : le droit opposable pour la scolarisation des handicapés.
Le ministre de l’Education, Xavier Darcos, a visité lundi, un collège de Bordeaux accueillant une Unité pédagogique d’intégration (UPI) pour élèves handicapés.
Actuellement, on compte « 900 UPI » dans le second degré en France. Deux cents de plus seront ouvertes à la rentrée prochaine et Xavier Darcos a pris à cette occasion« l’engagement solennel » de parvenir à « 2.000 unités avant 2010 », soit la possibilité d’accueillir environ 20.000 enfants handicapés.
Sur ce sujet, une très bonne synthèse est lisible sur une note récente du blog de Jean-Pierre Rosenczveig.

Signalons aussi, dans une presse surtout consacrée aux résultats des élections, un bon reportage dans Libération sur le bilan des collèges ”ambition réussite”. On se rappelle que durant sa campagne, Nicolas Sarkozy a plusieurs fois proposé de « déposer le bilan » de l’éducation prioritaire en raison, selon lui, de ses piètres résultats. Cet article qui s’attache surtout à l’action des 1 000 professeurs ­ « supplémentaires » et non plus « référents » (depuis une circulaire d’avril) permet une analyse plus nuancée de ce dispositif.

Bonne Lecture...


Libération du 18/06/07

Une réforme des universités trop précipitée
Seize organisations ont appelé à ne pas voter la loi dès juillet comme prévu.
Lire la suite de l’article

Une année laborieuse pour les collèges des cités
Bilan mitigé pour les 249 établissements Ambition Réussite.
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 18/06/07

Diplômes à l’américaine pour universités d’élite
Depuis quelques années, certaines facultés célèbrent en grande pompe la fin des formations.
Lire la suite de l’article

De grands esprits savourent encore ce "moment de fierté commune"
Avec ou sans cérémonial, ils ont décroché des diplômes qui leur ont servi de sésame vers la renommée. Ils estiment que l’Université a eu tort, après Mai 68, d’abandonner la solennité du rite.
Lire la suite de l’article

Des mesures pour la scolarisation des enfants handicapés
Le ministre de l’Éducation nationale, Xavier Darcos, souhaite mettre l’accent sur la continuité des parcours de formation.
Lire la suite de l’article

Puteaux : six adolescents tyrannisaient des écoliers
Les six jeunes ont été mis en examen pour avoir racketté des enfants de 8 à 10 ans, pendant de longs mois.
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 16/06/07 (un jour de retard)

La suppression de la carte scolaire favorise-t-elle la réussite de tous ?
Faire sauter la carte scolaire ? Relancée au début de la campagne présidentielle, la question s’accompagne désormais d’une réponse officielle : oui. Commandée par le chef de l’État, annoncée par Xavier Darcos, ministre de l’Éducation nationale, l’idée de supprimer toute obligation de sectorisation en fonction du lieu de résidence est présentée comme conforme à la « liberté de choix » des familles et remède à la ghettoïsation de certains établissements. Le gouvernement parlait d’une suppression totale d’ici à 2010. Lundi, après avoir rencontré les syndicats et fédérations de parents d’élèves, Nicolas Sarkozy faisait preuve d’un peu plus de souplesse. Sans fléchir sur le principe, il affirmait que la carte scolaire ne disparaîtra que lorsque les « conditions seront réunies » pour le permettre. Il faut dire que la mesure rencontre une ferme opposition de la part de la communauté éducative.
Lire la suite de l’article

Agir en amont contre la ségrégation urbaine
Par Marco Oberti, sociologue à Sciences-Po Paris

L’objectif de mixité sociale de la carte scolaire s’est d’emblée heurté à deux facteurs : un état de la ségrégation urbaine, d’une part, et la présence d’un secteur éducatif privé y échappant, d’autre part. S’y rajoute le recours aux dérogations ou aux fausses adresses. D’autres phénomènes plus récents ont également contribué à sa fragilisation : la peur du déclassement au sein même des classes moyennes, la stigmatisation des quartiers populaires, la diversification de l’offre scolaire, et enfin la sélectivité scolaire des classes supérieures et d’une partie des classes moyennes.
On a ainsi assisté en milieu urbain à une différenciation sociale et scolaire croissante des établissements publics et privés, en particulier des collèges, amplifiée par les pratiques d’évitement des groupes sociaux les plus favorisés et les mieux informés.
[...]La « liberté de choix » est un leurre car tout le monde ne peut pas choisir.
D’autres pistes sont pourtant envisageables. Il n’est pas, tout d’abord, utile de penser le même dispositif pour toute la France, sachant que les contextes des zones rurales et des petites villes sont bien différents, et que la question concerne principalement les grandes agglomérations.
La première option consiste à redéfinir des secteurs plus larges à partir des bassins scolaires et donc de s’affranchir des frontières municipales dans la banlieue. La deuxième piste complémentaire consiste à rééquilibrer l’offre scolaire entre les collèges, et à l’homogénéiser.[...] Il serait surtout plus efficace d’agir en amont contre la ségrégation urbaine (renforcer et faire appliquer la loi SRU) et d’articuler davantage les politiques urbaines et scolaires. Toutes les études montrent que les enfants d’origine populaire tirent profit à fréquenter des établissements mixtes. Il serait inquiétant de renoncer à garantir cette mixité.
Lire la suite de l’article

Et maintenant ? Réinventer la réussite
Par Xavier Darcos, ministre de l’Éducation nationale.

De toutes les institutions de la République, l’école est sans doute celle qui est le plus intimement liée à l’idée du progrès social. Elle s’est toujours attachée à briser les injustices, imposer l’égalité, conduire ses élèves vers la liberté. Assurer la réussite de tous les élèves n’est pas donc pas un simple objectif de l’école, il est son principe même et elle n’a jamais cessé de se réinventer pour y parvenir.
Lorsque la carte scolaire a été créée en 1963, elle représentait un progrès certain pour l’institution scolaire, qui venait d’inventer les collèges d’enseignement secondaire et devait faire face à l’explosion démographique de ses effectifs. Dans une France qui ne connaissait ni les ZUP, ni le collège unique et ne se posait pas encore la question de l’intégration des enfants des immigrés qu’elle venait d’accueillir, elle était avant tout un outil de régulation des flux.[...] Mais faute de pouvoir adapter la règle aux réalités de notre temps, ils sont de plus en plus nombreux à la contourner, dans l’espoir d’assurer à leur enfant la réussite promise par la République. Peu à peu, à mesure que la population des quartiers urbains est devenue plus homogène, la proximité est devenue l’ennemie de la mixité. La carte scolaire, qui devait libérer les plus faibles du joug de la fatalité, les a progressivement enfermés dans un destin joué d’avance.
[...]La suppression de la carte scolaire n’annonce évidemment pas le règne d’un grand marché libéral de l’école dont pâtiraient les plus faibles. Elle est plutôt le premier acte de la redéfinition d’instruments de mixité sociale adaptés à notre temps. Réinventer la réussite, c’est aussi retrouver l’école.
Lire la suite de l’article


Le Parisien du 18/06/07 ( payant)

Le succès inattendu du bac pro
Ce matin débutent les épreuves écrites du bac professionnel, créé il y a tout juste vingt ans. Cette filière, de plus en plus performante, séduit un nombre croissant de jeunes à la recherche d’une formation concrète et rapide.
Lire la suite de l’article

« Au lycée, j’ai repris confiance »
CE MATIN à 9 h 30, Jérôme commencera à plancher sur le français avant d’enchaîner avec l’histoire-géo, puis, mardi, la...
Lire la suite de l’article

Scolarisation des handicapés : « Il y a d’autres solutions que de faire des procès »
CE MATIN, Xavier Darcos, ministre de l’Education, devrait renouveler les promesses tenues il y a une dizaine de jours...
Lire la suite de l’article


La Croix du 18/06/07

Paul Malartre : « L’égalité des chances est le défi majeur »
Après l’assemblée de 800 responsables de l’enseignement catholique le 8 juin à la Villette, Paul Malartre, secrétaire général de l’enseignement catholique était dimanche l’invité de « JDS Infos », sur France 2, émission coproduite par « La Croix » et « Le Jour du Seigneur »
Lire la suite de l’article

Dossier spécial enseignement catholique
Acteurs, missions, projet éducatif, infographie : tout le dossier sur l’enseignement catholique en ligne
Lire la suite de l’article


20 minutes du 18/06/07

20.000 places supplémentaires pour les enfants handicapés à l’école
Le ministre de l’Education, Xavier Darcos, a annoncé lundi, à l’issue d’une visite dans un collège de Bordeaux accueillant une Unité pédagogique d’intégration (UPI) pour élèves handicapés, l’ouverture « de 2.000 unités avant 2010 ».
Actuellement, on compte « 900 UPI » dans le second degré en France. Deux cents de plus seront ouvertes à la rentrée prochaine et Xavier Darcos a pris « l’engagement solennel » de parvenir à « 2.000 unités avant 2010 », soit la possibilité d’accueillir environ 20.000 enfants handicapés.
Lire la suite de l’article

Six collégiens de Puteaux tyrannisaient les « petits »
Ils les terrorisaient, les frappaient et les rackettaient. Six adolescents d’un collège de Puteaux (Hauts-de-Seine) ont été mis en examen vendredi à Nanterre pour s’en être pris pendant des mois à une dizaine d’écoliers âgés de 8 à 10 ans. Les adolescents, âgés de 14 à 16 ans, obligeaient les « petits » à voler, avant de les racketter.
Lire la suite de l’article


Métro (Paris) du 18/06/07

Rien vu...


Rue89 du 18/06/07

Rien vu...


Ouest-France du 18/06/07

Le fichage des élèves inquiète dans les écoles
La nouvelle base informatique est-elle assez protégée ? Certains enseignants en doutent et craignent des dérives. Par exemple, vis-à-vis des familles sans papiers
Lire la suite de l’article

Les jeunes sont de plus en plus nombreux à la rue
La précarité fait des ravages chez les 18-25 ans. Et, il n’est plus rare de voir des jeunes filles se marginaliser. Rien qu’à Angers, 150 jeunes sont « en complète errance ».
Lire la suite de l’article


Le Monde daté du 19/06/07

Autonomie des universités : Mme Pécresse veut aller vite
Une surprise pour les partenaires sociaux de l’enseignement supérieur. Et, pour certains, une mise devant le fait accompli : ainsi apparaît la décision de Valérie Pécresse, connue samedi 16 juin, de convoquer en séance plénière le Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche (Cneser), dès le vendredi 22, "afin d’examiner le projet de loi relatif à l’autonomie des universités".
C’est le même jour que la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche doit présenter les conclusions des "groupes de travail" réunis depuis la fin mai sur trois thèmes : "gouvernance" des universités, "périmètre" de l’autonomie et "suivi de la réforme". Ces groupes réunissent des représentants du ministère, des syndicats, des organisations d’étudiants et de la Conférence des présidents d’université (CPU).
Lire la suite de l’article

Report demandé du projet de réforme universitaire
Les discussions sur la réforme de l’université, entre Valérie Pécresse, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, et les représentants de la communauté universitaire se sont suffisamment tendues pour motiver, vendredi 15 juin, un coup de semonce de l’intersyndicale de l’enseignement supérieur.
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs Permanent du 18/06/07

Rien vu...


L’Express.fr du 18/06/07

Rien vu...


Une sélection dans les dépêches du 18/06/07

Handicap : 2.000 Unités pédagogique d’intégration d’ici 2010 (Darcos)
Le ministre de l’Education, Xavier Darcos, a annoncé lundi, à l’issue d’une visite dans un collège de Bordeaux accueillant une Unité pédagogique d’intégration (UPI) pour élèves handicapés, l’ouverture "de 2.000 unités avant 2010", a constaté un journaliste de l’AFP.
Lire la suite de l’article

Services publics : emploi, éducation et santé au coeur des préoccupations
L’emploi, l’éducation et la santé constituent les priorités des Français en matière de service public alors que la perception des usagers vis-à-vis de leurs services publics se dégrade, selon un baromètre BVA-Institut Paul Delouvrier publié lundi avec La Tribune et Radio Classique.
L’emploi, l’éducation et la santé sont jugés prioritaires respectivement par 55%, 43% et 32% des Français, des résultats qui "se situent à des niveaux assez conformes à ceux observés en moyenne sur les cinq semestres précédents" selon BVA.
Lire la suite de l’article

Réforme formation infirmières : 16 organisations écrivent à Nicolas Sarkozy
Seize organisations représentant les infirmières de tous secteurs - libéral, hôpitaux, éducation nationale, étudiants - ont écrit au président Nicolas Sarkozy pour demander l’ouverture de négociations sur une réforme de leurs études, indique un communiqué commun.
Lire la suite de l’article

Une intersyndicale d’étudiants et de personnels demande le report de la loi sur les universités
Une intersyndicale d’étudiants et de personnels de l’université "demande solennellement" au gouvernement que la loi sur les universités ne soit pas examinée par le Parlement cet été.
Lire la suite de l’article


La démocratie a besoin de la presse.
La presse a besoin de lecteurs pour vivre...
Lisez et achetez des journaux !