Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du lundi 18 avril 2016


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du lundi 18 avril 2016

Avant — Effets des structures — Apprentissage — Orientation — Des nouvelles de l’IA — Ailleurs — Ressources


Une revue de presse très éclectique aujourd’hui mais avec beaucoup de questions de fond et qui se terminera par quelques ressources.


Avant

Avant c’était plus simple !
Une enfance plus simple pourrait protéger nos petits contre les troubles psychiques. “Atteints de "stress cumulatif" en raison de ce trop-plein, les enfants créent leurs propres stratégies d’ajustement afin de se donner un sentiment de sécurité. Les parents, comme la société, sont conscients de la nécessité de protéger physiquement leurs enfants, mais ont du mal à savoir comment préserver leur santé mentale.
Les enfants d’aujourd’hui sont exposés à des informations en flux continu, qu’ils sont incapables de gérer ou de rationaliser. Placés dans des rôles d’adultes et soumis à des attentes plus importantes, ils grandissent de plus en plus vite. Ils s’attachent donc aux aspects de leur vie qu’ils sont en mesure de contrôler
.”

Éducation : un adolescent sur trois serait proche du burn-out. “Un collégien sur cinq aujourd’hui prend des cours de soutien. Les parents tentent d’armer leurs enfants pour survivre dans un monde.”

Nouveau Brevet : Une complexité inutile. “En 2017, les candidats passeront une heure de plus à réaliser les épreuves du brevet. Ainsi en a décidé l’Éducation nationale qui publie au B.O. le détail des épreuves du nouveau brevet. Fruit d’un très long et très délicat équilibre entre les disciplines, les syndicats et l’administration, le nouveau brevet est encore plus complexe. Au final, ses épreuves sont d’autant plus compliquées qu’elles ne servent plus à grand chose, l’examen étant donné au contrôle continu. Alors quel avenir pour le nouveau brevet ?

JPEG - 97.7 ko
Nouveau Brevet par Geneviève Brassaud

Effets des structures

Comment l’Ecole peut causer et réparer le décrochage. “Deux nouvelles études publiées par la revue Education & formations (n°90 avril 2016) interrogent l’Ecole sur sa participation au décrochage des élèves. Que le "marre de l’école" soit u facteur dominant du décrochage, on le savait depuis une étude nantaise, réalisée en 2013, de Pierre Yves Bernard et Christophe Michaut. Une nouvelle recherche réalisée par eux dans l’académie de Créteil ne change pas la donne. Mais elle montre que le fichier de décrocheurs utilisé par l’Education nationale sont loin de toucher à la réalité. Joël Zaffran et Juliette Vollet se sont attaqués à "l’accrochage" des jeunes. Et eux aussi mettent an avant les changements opérés dans la forme scolaire. Si les facteurs familiaux, sociaux ou économiques ont leur part dans le décrochage, c’est quand même toujours l’Ecole qui domine cette problématique.”

« Soutenir la filière professionnelle ». “En visite aujourd’hui dans le Gers, la ministre de l’Éducation nationale a choisi le lycée Le Garros, à Auch, pour détailler les mesures gouvernementales en faveur des filières professionnelles et lancer le 4e appel à projets des Campus des métiers et des qualifications.”

Comment l’offre académique oriente le destin scolaire des élèves. “Alors que le discours dominant est celui de la liberté de choix des élèves, comme le rappelle la décision ministérielle de créer une période d’essai en seconde professionnelle à la rentrée 2016, une nouvelle étude établit l’impact de l’offre académique de formation sur l’orientation des élèves. Cette étude de Nicolas Miconnet (Depp) , publiée dans Education & formations n°90, montre que ce sont les élèves les plus faibles qui sont le plus victimes de ces choix structurels.” “Nicolas Miconnet étudie en détail le devenir des élèves ne fin de 3ème et en fin de seconde, deux moments clé du devenir de l’élève. Il part d’un constat : la forte variabilité des décisions d’orientation d’une académie à l’autre pour les élèves les plus faibles. L’écart est nul pour les meilleurs. Ainsi en fin de 3ème, près de 40% des élèves ayant obtenu moins de 9 au brevet sont orientés en seconde générale en Corse ou sur Créteil quand ce n’est que près de 10% à Nantes ou à Caen. A l’issue d’une seconde, ce mêmes élèves ont 20% de chances d’aller en première générale dans l’académie de Créteil ou d’Amiens contre 40% à Paris ou Limoges.”

La Nouvelle République s’interroge : Quel collège à la rentrée 2016 ?
Et Vousnousils nous présente la Circulaire de rentrée 2016 : « l’École au service de la qualité des apprentissages ». “La circulaire de rentrée 2016 annonce la 4e année de la "refondation de l’École". Elle insiste sur la priorité au primaire, la réforme du collège et "l’École inclusive".”

François Dubet rappelle quelques vérités à propos des Inégalités à l’école : "Si on tente de modifier le système, tout le monde hurle !"Les réponses de François Dubet, sociologue de l’Education. “Cela fait plusieurs dizaines d’années que l’on fait le même constat, mais toute tentative de changer l’école se heurte à un mouvement de défense de traditions et des arts éducatifs français. Il faut pourtant arrêter de penser que l’école est faite pour les meilleurs, et de considérer que faire progresser les plus faibles équivaut à un nivellement par le bas.”

Marseille. La ministre de l’Éducation Nationale au secours des écoles. "Najat Vallaud-Belkacem a confirmé ce lundi que 5 millions d’euros seraient consacrés aux travaux des écoles publiques de Marseille, dont l’état fait polémique depuis des mois."


Apprentissage

Olivier Rollot s’interroge Où va l’apprentissage ?D’un côté des objectifs très ambitieux (500 000 apprentis fin 2017), de l’autre la cruelle réalité des chiffres : le nombre d’apprentis stagne autour de 400 000 après avoir atteint son pic historique à 438 143 apprentis en 2012. En cause des réformes successives qui ont fragilisé le processus et des financements toujours plus opaques pour les établissements.”


Orientation

Localtis.info annonce : “Le réseau international des Cités des métiers a créé Effervescence, un fonds de dotation destiné à favoriser, grâce à des partenariats public-privé, le financement de projets de territoires dans quatre domaines : la mobilité internationale des travailleurs, le transfert intergénérationnel des compétences, les mixités professionnelles et la lutte contre le décrochage scolaire.”

Une porte ouverte pour les jeunes. “La Mission locale sud Deux-Sèvres a inauguré les nouveaux locaux de son siège, vendredi 15 avril, en présence du maire, Jérôme Baloge, d’Alain Baudin, adjoint au maire et président fondateur de la Mission locale, ainsi que de nombreux partenaires.”


Des nouvelles de l’IA

Intelligence artificielle : Google lance une version distribuée de TensorFlow. “Technologie : TensorFlow, le logiciel d’apprentissage automatique open source de Google, est désormais disponible dans une version distribuée qui lui permet de s’exécuter simultanément sur plusieurs centaines d’ordinateurs.”

Le logiciel Minecraft Education Edition, destiné aux écoles, arrivera en mai prochain. “Le géant souhaite utiliser son jeu afin d’aider les élèves à lire, à résoudre des problèmes de maths, ou encore apprendre de la poésie. Cette édition spécialement conçue pour les enseignants, devrait donc arriver en mai prochain. Minecraft terrain de jeu créatif virtuel […] qui transcende les frontières entre éducation et apprentissage à travers le monde. C’est un espace ouvert où les gens peuvent se rassembler et créer des leçons sur à peu près …

En quoi l’apprentissage profond est-il une révolution ?Yann LeCun, chercheur en intelligence artificielle (AI) et directeur de Facebook AI Research explique en quoi l’apprentissage profond est une révolution, et plus globalement où en est la recherche en intelligence artificielle.” On peut écouter l’’intégrale audio de l’émission ici.

Spare5 associe IA et analyse humaine pour donner du sens aux données.

Deep learning, cloud robotics : la guerre des machines est-elle lancée en formation ? Par Stéphane Diebold. "Qu’ont en commun Bille Gates, Stephen Hawking ou Elon Musk ? Ils ont tous prédit que la machine pouvait amener la fin de l’espèce humaine… Terminator avait-il donc raison ? Faut-il craindre le soulèvement des machines, y compris dans le domaine de la formation ?” “L’apprentissage des machines est le miroir qui nous renvoie à notre supplément d’âme. Voilà une question, au moins, que les machines ne se posent pas… Au fond, voilà un problème bien humain !

--------------------

Ailleurs

Le PM chinois appelle à la réforme de l’enseignement supérieur pour promouvoir l’innovation. “Il a exhorté les établissements d’enseignement supérieur à jouer un rôle plus important dans la promotion de l’innovation et de l’entrepreneuriat de masse et dans la formation de davantage de talents novateurs, car "la concurrence des pays porte aujourd’hui en réalité sur l’innovation".”

Après un voyage en Finlande des jeunes Bruxellois veulent faire bouger l’enseignement. “Ils parlent d’un système qui fonctionne et où les inégalités sont inexistantes. Mercredi soir, à Molenbeek, ils ont expliqué ce qu’ils ont vu à une centaine de professeurs du secondaires. Ils espèrent ainsi apporter un peu de Finlande dans l’enseignement bruxellois.” Un exemple : “"Les remédiations par exemple, il y a une "yopo class" ("you only pass once"), où on regroupe tous les étudiants qui ont des difficultés particulières, il y a deux professeurs qui les accompagnent jusqu’à ce qu’ils arrivent à résorber leurs difficultés, cela n’existe pas ici, au contraire chez nous une fois que tu as raté le train en marche c’est terminé." déclare un premier jeune homme.
Tandis que le second explique : "Ils partent du principe que l’élève a sa propre personnalité, ils misent tout sur le bien-être de l’élève, au final l’élève est épanoui, je pense qu’ils ont tout compris, pour faire qu’une école marche, pour qu’il y ait une cohésion de groupe."


Ressources

Sur le site du Sénat : Vous trouverez sur cette page les études de législation comparée sur le thème : Éducation. Vous pouvez également accéder par le menu de gauche aux pages consacrées aux dossiers législatifs, aux rapports d’information et aux documents de travail relatifs à ce thème.

L’École des réac-publicains : La pédagogie noire du FN et des néo-conservateurs, Grégory Chambat. “Après Trop classe ! Enseigner dans le 9-3 de Véronique Decker, voici le septième volume de la collection N’autre école (éditions Libertalia) : L’École des réac-publicains : La pédagogie noire du FN et des néo-conservateurs, livre de Grégory Chambat disponible en librairie depuis quelques jours.”

Le BYOD : entre perspectives et réalités pédagogiques. Par Aurélien Fiévez, en collaboration avec Gabriel Dumouchel. Un dossier conjoint de L’École branchée et de Carrefour éducation.

Apprentissage de la citoyenneté à l’école : à l’international, quels enseignements ? Par Jean-Pierre VERAN. “Le rapport scientifique du CNESCO sur l’apprentissage de a citoyenneté à l’école (avril 2016) apporte des éclairages internationaux utiles pour analyser la situation française. Et si, 70 ans après, on osait mettre en œuvre l’éducation morale et civique que Langevin et Wallon appelaient de leurs vœux ?

Bernard Desclaux


JPEG - 20.3 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 527 - Neurosciences et pédagogie

Coordonné par Nicole Bouin et Jean-Michel Zakhartchouk
février 2016
Les neurosciences provoquent des polémiques. Pour certains, elles représentent une menace pour une vision humaniste de la pédagogie. Pour d’autres, elles produisent des résultats évaluables qui feraient office de preuves. Est-on condamné à cette logique binaire ?

N° 525 - Pédagogie : des utopies à la réalité

Coordonné par Cécile Blanchard et Yannick Mével
décembre 2015
Qu’est-ce qui fait qu’un enseignant, un éducateur, sort des sentiers battus et s’avance sur les chemins de l’expérimentation et de l’innovation ? Qu’est-ce qui le met, l’a mis en mouvement ? Quels sont les utopies, les projets, les rêves, les modèles peut-être qui font entrer dans un collectif, un mouvement pédagogique ?