Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du lundi 16 septembre 2013


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du lundi 16 septembre 2013

Maternelle - Connexion - Prioritaire - Culturel - en avant toutes !

Aujourd’hui, on en voyait de toutes les couleurs. Ca fuse, de la maternelle aux écoles connectées, de l’éducation prioritaire à l’éducation culturelle.

Maternelle, toutes !

Vincent Peillon prône la scolarisation dès deux ans pour lutter contre les inégalités et favoriser l’intégration et la socialisation. C’est depuis une école de Marseille, lieu hautement symbolique en ce moment pour ce qui relève de la communication, que le ministre a fait l’annonce. La scolarisation des moins de 3 ans s’affiche donc comme une priorité, même si selon le Figaro “autour de cette question, deux postures s’affrontent immuablement. D’un côté, les tenants d’une entrée précoce dans les apprentissages, qui aurait des effets positifs sur les performances scolaires et les trajectoires de vie, de l’autre, ceux qui, parmi les pédopsychiatres, dénoncent des risques de traumatismes liés au choc de la collectivité.”
Précisons toutefois que la scolarisation des deux ans est surtout vue comme un moyen de lutter contre les inégalités.

JPEG - 98 ko
Le dessin de Fabien Crégut

Connexion, toutes !

Le collège connecté lancé par Vincent Peillon est à l’honneur sur le monde.fr avec un article de Jean-Luc Guéret, directeur du collège parisien Beaumarchais, "A quoi ressemble le collège connecté ?" On apprend quel est son objectif en tout cas, puisqu’il s’agira d’oeuvrer "pour une plus grande motivation des élèves et une meilleure individualisation des apprentissages."
Vous pouvez le visiter aussi sur le Café pédagogique. On y apprend par contre qu’on ne peut pas être en avance en tout puisque "le collège ne s’est pas engagé dans la suppression des notes ou l’approche par compétences. "On aime beaucoup le numérique mais le livret personnel de compétences ne marche pas ici", nous dit Jean-Luc Guéret."

Nous en profitons pour rappeler l’interview de Stéphanie de Vanssay qui nous permet entre autres de revenir à notre maternelle : "Le problème du harcèlement en général se travaille dès la petite section de maternelle ! Il existe un kit pédagogique très bien fait sur la question. En revanche, il faut arrêter avec la multiplication des interventions par des associations, dans les collèges et les lycées, sur les dangers d’Internet. Harcèlement, droits d’auteur, jeux vidéo violents... On diabolise ce qui n’est qu’un outil, on leur fait peur, on les culpabilise. C’est dommage de n’aborder Internet que par le côté négatif."


Education prioritaire, toutes !

Après le rappel historique de Claude Lelièvre sur son blog d’Educpros que « toute nation a un droit inaliénable et imprescriptible d’instruire ses membres ; parce que les enfants de l’Etat doivent être élevés par des membres de l’Etat »(La Chalotais), sur France Info la chronique d’Emmanuel Davidenkoff était consacrée à la énième relance de l’éducation prioritaire. Vincent Peillon a annoncé des assises en septembre. Extrait de l’émission dialoguée
“Et pourtant ça ne marche pas...
Oui et non.
Oui ça ne marche pas. Il y a toujours plus de 100.000 élèves qui sortent du système sans diplôme ni qualification."
Mais quel serait ce chiffre s’il n’y avait pas d’éducation prioritaire ?

Et un autre extrait :
“La solution de 1982, qui consistait donc à " Donner plus à ceux qui ont moins ", c’est la seule façon de lutter contre l’échec ?
Non. Faire autrement peut aussi marcher. Mais ça engage une autre organisation. Par exemple plus de présence des enseignants. Par exemple le volontariat. En somme plus d’autonomie des établissements. C’est d’ailleurs la piste que suggère un rapport rendu en 2012 par l’Inspection générale”
Mais là, Emmanuel Davidenkoff précise bien que le consensus sera difficile à trouver...


Education culturelle, toutes !

Aurélie Filippetti a présenté son grand projet pour l’éducation artistique et culturelle. "Une exigence démocratique", “Une ambition collective et humaniste visant à renforcer un levier « qui donne du sens au vivre ensemble dans une société ouverte sur l’Europe et le monde ».” rapporte ActuaLitté.

Sur le blog de Colombe Brossel, on annonce même l’ouverture d’une école d’architecture pour enfants. Seront proposés "des ateliers de deux heures aux jeunes de 6 à 18 ans". Ce ne sera donc pas en maternelle. Ouf !

Etait sorti aussi aujourd’hui "Neurosciences et éducation : la bataille des cerveaux"
le dernier dossier de la Veille rédigé par Marie Gaussel et Catherine Reverdy de l’IFÉ. Mais on vous le garde pour demain...

Parce que le collectif ne doit pas rester un mot, cette revue de presse vous a été proposée par toute l’équipe.
A demain pour la revue de Laurent Fillion.