Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du lundi 16 mars 2015


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du lundi 16 mars 2015

Orientation : des voeux et désaveux - Les pires et les meilleurs - Retour des évaluations diagnostiques


Après ces derniers jours d’emballement médiatique autour de l’éducation, les médias ont dû se contenter aujourd’hui de moins d’annonces et d’un peu plus de classiques, voire de réchauffé.


Orientation : des voeux et désaveux

En cette période des conseils de classe de deuxième trimestre, Fabrice Erre nous offre sur son blog "Une année au lycée" hébergé par Le Monde.fr une planche de BD toujours aussi bien vue. Au programme : le "travail" du conseil de classe sur les intentions d’orientation des élèves à cette période de l’année.
Ce travail risque d’être encore plus difficile à l’avenir si on en croit Marie Piquemal de Libération. Elle titre un article dans lequel elle interroge Marilou Struillou, directrice de CIO et élue Snes-FSU, « La ministre dit lutter contre le décrochage scolaire... mais supprime les centres d’orientation » Cette dernière lance une alerte : « Si le ministère et le conseil de Paris campent sur leur position, 8 des 14 centres d’information et d’orientation (CIO) de la capitale pourraient fermer à la rentrée. ». Les CIO sont aussi un enjeu des élections départementales du week-end prochain : « Le ministère ne veut financer que 66 CIO parmi les 230 départementaux existants. Si en face, les conseils généraux décident de se désengager, vous mesurez le désastre. » prévient encore Marilou Struillou

JPEG - 104.5 ko
Fermeture de centres d’orientation - Le dessin de Jean-Marie Olaya

Les pires et les meilleurs

Il s’appelle Stéphane Furina, il est prof d’anglais dans un collège de Wormhout et il a fait le buzz dans le Nord ce week-end. En cause un livre qu’il vient de faire paraître sur les "profs pires que les élèves".Dans La Voix du Nord il le présente en ces termes « On est des tas de profs à faire correctement notre métier. Je m’attaque à cette poignée d’enseignants qui rendent la profession indigne. Il faut arrêter de fermer les yeux. On peut minimiser, se dire que cela ne concerne qu’un enseignant sur tout un établissement, mais au final, des centaines d’élèves seront à chaque fois concernés. » France 3, qui interviewe l’auteur nous précise que dans ce "Journal de bord d’un professeur du Nord", il parle à travers notamment le regard d’un élève fictif, Victor, des profs qui se plaignent tout le temps, qui cassent les élèves, racontent des anecdotes sur ce qui le choque dans les salles des profs... « Quand l’élève réussit, c’est grâce au prof. Quand l’élève est nul, c’est la faute des parents qui ne s’en occupent pas. »
Sans tomber dans les travers d’une défense corporatiste, on peut s’interroger sur le bien fondé de la démarche et sur les motivations de ce professeur, surtout après avoir visité la page Facebook qu’il a créée pour l’occasion. Mais la sortie de ce livre a au moins le mérite d’ouvrir le débat sur ces pratiques humiliantes certes minoritaires, pas toujours volontaires du reste, mais bien réelles.
D’autres auraient pu peut-être s’intéresser à cette question de la déontologie depuis longtemps.
Après les pires, les médias nous offrent aussi la découverte des "meilleurs" profs.
Ses élèves lisent 40 livres par an, elle américaine, Nancie Atwell a été élue « meilleure prof du monde » par la fondation Varkey
Elle « a été désignée grande gagnante et a remporté la modique somme d’un million de dollars. » nous précise Le Figaro
D’autres bons profs, ou éducateurs à l’honneur, c’était hier soir au 20 heures de France 2. Un reportage intéressant nous permettait de découvrir une école qui pratique la pédagogie Montessori. Apprendre autrement, répondre aux besoins des enfants, importance donnée à l’autonomie des élèves... on est enthousiaste ... jusqu’à la précision du coût mensuel pour les familles.
Et si finalement le meilleur prof était Jérôme Kerviel ? Les Echos nous apprennent que que le CCSF (Comité consultatif du secteur financier) a réfléchi à des pistes pour une stratégie nationale d’éducation financière : « Au-delà du seul périmètre de l’école, le CCSF a planché sur les buts et les moyens permettant à la France de combler son retard en matière d’éducation financière. [...] Trois publics cibles seraient visés par cette démarche, à commencer par « tous les élèves de France ». L’idée est d’intégrer l’éducation budgétaire et financière « dans les programmes en cours de réforme », indique le rapport. Dans ce sens, le groupe de réflexion a ­proposé des amendements au socle commun de connaissances »

JPEG - 118.6 ko
Kerviel conseil en éducation financière - Le dessin de Jean-Marie Olaya

Retour des évaluations (vraiment ?) diagnostiques

Invitée sur RTL, la ministre a annoncé le retour d’une évaluation des acquis en français en début de CE2 pour la prochaine rentrée. Le niveau des écoliers en orthographe, grammaire et lecture sera en effet testé dans les deux semaines qui suivent le retour en classe.
« Ce sont 830.000 élèves qui seront concernés par ce test à faire dans les deux semaines qui suivent la rentrée, début septembre. L’enseignant devrait pouvoir choisir lui-même le meilleur moment, qui ne sera pas forcément le jour de la rentrée pour des questions de stress des élèves. »
Sur le site de la ministre, on peut lire que cette « évaluation servira localement aux enseignants afin « d’adapter les outils pour faire progresser les enfants ». Ces tests devraient donc bien être diagnostiques et à visée pédagogique. Leurs ancêtres aussi mais étaient vite devenus des outils de comparaison entre écoles... Mais la vie éducative n’est peut-être pas un éternel recommencement.

A propos de souvenirs, [jolie la transition non ? NDLR ] la semaine prochaine, c’est la semaine du cerveau !
De nombreuses manifestations ont lieu autour du fonctionnement du cerveau,
Quelques articles récents abordent cette question des souvenirs : ceux qui sont stockés et les faux souvenirs
Et le livre du mois aussi !

A demain,

Laurent Fillion


JPEG - 20.3 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

Le sens de l’orientation
Revue n°504 - mars 2013
Comment adapter l’éducation à l’orientation aux besoins de chaque élève, en prenant en considération les plus fragiles ? Comment concilier les compétences et le rôle de chaque acteur ? Comment éduquer à l’autonomie, développer l’estime de soi dans un système qui aiguille le plus souvent uniquement en fonction des résultats scolaires ?

Face aux classes difficiles
Hors-série n°14 - novembre 2008
Bavarde ou passive, agressive ou amorphe, évitant l’effort ou multipliant les malentendus, désespérément monotone ou inexplicablement changeante, composée d’élèves incapables de se concentrer ou de se mettre au travail tous en même temps, homogène, hétérogène... la classe difficile n’est jamais celle à laquelle nous nous sommes préparés !

La classe, pour apprendre et vivre ensemble
Revue n° 481 - mai 2010
Comment mobiliser la classe, par exemple autour de projets, engager les élèves dans la coopération plutôt que la compétition ? Pour ne pas subir, ni même seulement « tenir la classe », des idées et des pistes pour « faire la classe », en faire un lieu d’apprentissage et de vie pour les élèves et leurs enseignants.

Aider à mémoriser
Revue n° 474 - juin 2009
Y a-t-il différents types de mémoire ? Pourquoi oublions-nous ? Comment retenons-nous ? Autant de questions qui sont au cœur des apprentissages et de la transmission des savoirs.