Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du lundi 16 février 2015


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du lundi 16 février 2015

Absentéisme - Climat et décrochage - Evaluation (mais pas trop) - Orientation - Handicap - Réforme territoriale


L’actualité du week-end a été, une nouvelle fois, marquée par l’expression de la connerie humaine dans ce qu’elle a de plus glauque. Difficile donc, de ne pas penser aux victimes.
Dans la revue de presse du jour, il sera question d’absentéisme, de climat scolaire et de décrochage, d’évaluation mais pas trop (le taulier est déjà largement revenu sur la question dans son bloc notes), d’orientation, de handicap et de réforme territoriale.


Le ministère de l’Éducation nationale publie aujourd’hui sa note annuelle sur le sujet. France Info en dévoilait ce matin le contenu. Le taux d’absentéisme annuel est de 2,8 % dans les collèges, de 4,6 % dans les lycées d’enseignement général et technologique (LEGT) et de 11,5 % dans les lycées professionnels (LP). Selon Catherine Moisan, directrice de la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance au ministère, "on peut émettre trois hypothèses au sujet de l’absentéisme dans les filières professionnelles. La première, c’est qu’une partie des jeunes dans ces filières ne l’on pas forcément choisie, la deuxième c’est que souvent les lycées professionnels sont plus loin du domicile et donc il y a des temps de transport importants et la troisième raison, c’est qu’une partie de ces élèves ont besoin de travailler étant souvent de classe sociale défavorisée."
Une conseillère principale d’éducation revient sur son blog sur la condamnation d’une mère d’élève à une peine de prison avec sursis en raison des absences de son fils. Elle y pointe notamment le fait que les assistantes de service social en faveur des élèves, maillon déterminant entre l’école et les familles, interviennent sur deux ou trois établissements. Rappelons qu’un élève est considéré comme absentéiste à partir de quatre demi-journées d’absences consécutives sans justificatif. Le chef d’établissement est censé signaler les absences à partir de ce délai. Ce curseur semble parfois en réel décalage avec les situations familiales.

JPEG - 132.1 ko
Absentéisme - Le dessin de Geneviève Brassaud

Climat et décrochage

Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, répond à François Lenglet dans "L’Angle éco" sur France 2 à la question suivante : "les inégalités naissent-elles à l’école ?" Elle affirme que "le destin scolaire des enfants reste très largement tributaire de leurs origines sociales. C’est inacceptable (...) Même un enfant de classe moyenne a trois fois moins de chance qu’un enfant de cadre d’obtenir ce type de diplôme [bac +5]"
Elle met aussi l’accent sur les efforts entrepris en faveur de l’affectation et la formation des enseignants dans les zones les plus défavorisées souvent situées dans les banlieues jugées difficiles.
Sur le site de Libération, avec ce titre "le jeune de banlieue mange-t-il les enfants ?" Thomas Guénolé, politologue et enseignant à HEC, démonte les clichés et les stéréotypes. L’article se termine par une question simple et efficace : "(...) le stéréotype du « jeune-de-banlieue » est surtout parfaitement idiot. C’est du même niveau intellectuel que « les blondes sont bêtes » ou « les Chinois sont fourbes ». Il est donc temps de formuler une requête très simple et très précise aux personnalités politiques, aux « intellectuels » et aux éditorialistes qui propagent ce stéréotype stupide : pourriez-vous arrêter de raconter n’importe quoi sur les jeunes de banlieue ?"

JPEG - 180.9 ko
L’ogre de banlieue - Le dessin de Geneviève Brassaud

On a vu, ces dernières semaines, à quel point le harcèlement pouvait avoir des conséquences destructrices sur la scolarité des élèves (et sur les élèves eux-mêmes d’ailleurs). L’amélioration du climat scolaire peut réduire les risques de décrochages. Caroline Veltcheff fait partie de l’équipe qui, autour d’Éric Debarbieux, met en place des actions à l’échelle nationale pour prévenir les violences scolaires. "Le site climat scolaire constitue un centre de ressources pour tous ceux qui veulent enclencher une dynamique positive. Parce que, de notre point de vue, tous nos collègues doivent pouvoir avoir à leur disposition les résultats de la recherche, le site propose des synthèses, et des dispositifs d’actions qui marchent. Nous nous attachons à identifier les programmes et les actions qui ont été testés qui donnent des résultats" indiquait-elle récemment sur le site ecoledeslettres.fr.

Évaluation (mais pas trop)

Philippe Watrelot a largement commenté les annonces concernant l’évaluation, les notes et le socle commun dans le bloc notes du week-end. Inutile donc de s’étendre dur le sujet. J’ai quand même relevé que le Monde.fr proposait un débat aux internautes en posant la question de cette manière : "Doit-on supprimer les notes à l’école ?"
On pourra aussi lire ou relire le document publié par Jacques Weiss en 1996, intitulé "Évaluer plutôt que noter", dans la revue internationale d’éducation de Sèvres. Non, non, on ne tourne pas du tout en rond sur la question de la notation et de l’évaluation.

JPEG - 67.7 ko
Tordre le cou aux notes - Le dessin de Jean-Marie Olaya

Orientation

Alors que la fin de la saisie des vœux sur APB approche (20 mars à 18H), deux articles sur campus.lemonde.fr abordent l’orientation sous un angle différent.
Le premier évoque le droit à l’échec des étudiants : "Une règle de base : ne pas laisser la situation s’envenimer. Si l’on s’ennuie en cours, si l’on découvre que l’enseignement dispensé n’a pas grand-chose à voir avec ce qu’on en attendait, si l’on se sent « largué », il faut réagir vite. D’autant qu’il existe une multitude de passerelles qui permettent de se repositionner sans perdre son année."
Sylvie Mouchez, directrice du BIOP, le centre d’orientation scolaire et professionnelle de la chambre de commerce et d’industrie de Paris-Ile-de-France, va même plus loin. Elle décrit la "pause" dans les études comme une alternative pertinente. C’est d’ailleurs le sujet du deuxième article sur le même site.

Handicap

Être confronté à l’hyperactivité peut s’avérer complexe pour l’enfant lui-même, pour ses parents mais aussi pour les professionnels de l’éducation. Sur Francetvinfo.fr, on apprend "que les troubles de l’attention, avec ou sans hyperactivité sont reconnus par la Haute autorité de santé. Une première en France. Elle émet des recommandations pour mieux les repérer et mieux les prendre en charge. Si l’enfant cumule déficit de l’attention, hyperactivité motrice et impulsivité, alors il souffre de TDAH, des troubles de l’attention avec ou sans hyperactivité". 300 000 à 500 000 enfants souffrent d’hyperactivité en France. Les témoignages recueillis sur 20minutes.fr permettent d’entrevoir la souffrance des parents et des enfants confrontés à ce handicap.
Un autre handicap est souvent repéré à l’école : la dyslexie ainsi que tous les "dys" d’ailleurs. Ce document publié sur le site apedys.org permet de comprendre les différences entres plusieurs dispositifs (PPRE, PAI, PPS ...).

Réforme territoriale

Sandrine Chesnel propose sur l’Express.fr un article sur les conséquences de la réforme territoriale pour les lycéens. Elle pose la question en ces termes : "La scolarité de vos enfants coûtera-t-elle plus cher après la réforme des régions ?". En fonction des conseils régionaux, les aides apportées aux lycéens (transport, matériel, manuels ...) pourraient être (et sont déjà) très différentes. En fin d’article, Sandrine Chesnel revient sur une autre conséquence de la réforme territoriale : le "zonage des vacances scolaires".

Pour finir cette revue de presse sur une touche plus légère, je vous livre l’intervention sur le forum des gestionnaires de Wizzz, un cpe habitué du net et ancien patron d’un forum consacré à la vie scolaire, à propos d’un article du Point selon lequel la FCPE envisagerait la rentrée scolaire au 17 août. Bon d’accord, c’est du 28ème degré, c’est pas toujours objectif ... Mais ça fait un bien fou !

Jeudi, vous retrouverez Laurent Fillion aux commandes de la revue de presse.

Pascal Thomas


JPEG - 20.3 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

Nos offres spéciales

Nos formules d’abonnements

Adhérez au CRAP