Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du lundi 15 décembre 2008


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du lundi 15 décembre 2008

Coup de théâtre sur fond de tragédie grecque

Tu sais la nouvelle ? Xavier Darcos reporte la réforme de la classe de seconde !”. La rumeur court dans mon établissement ce lundi matin. On se précipite sur les ordinateurs de la salle des profs et on tombe enfin sur la dépêche de l’AFP et les premiers articles . Alors que les enseignants s’apprêtaient à passer la nuit au lycée et que les élèves bloquaient l’entrée du lycée, la nouvelle suscite la méfiance
« Xavier Darcos a décidé de laisser plus de temps pour la mise en oeuvre de la réforme de la classe de seconde initialement prévue à la rentrée 2009 dans le cadre de la réforme du lycée », écrit le ministre dans un communiqué. L’entourage du ministre a précisé que cela signifiait « de facto », que la réforme de la seconde était « repoussée » à une date ultérieure.
Sur Europe 1, Xavier Darcos a affirmé que cette décision était la sienne, prise après avoir consulté le chef de l’Etat Nicolas Sarkozy. "C’est une décision que j’ai prise moi-même, que j’ai mûrement concertée pendant le week-end, mais évidemment j’ai consulté plusieurs fois le président de la République lui-même avec qui j’ai eu plusieurs entretiens pour qu’il me donne son accord", a expliqué le ministre. "Nous avons trouvé qu’il était convenable de faire ainsi, tout simplement parce qu’objectivement le climat ne se prête pas à avancer sereinement sur une réforme qui est pourtant tout à fait nécessaire". Si on lit entre les lignes, on voit donc que c’est la crainte d’une explosion sociale "à la grecque" et de la colère, souvent incontrôlée, des lycéens qui a fait reculer le ministre et surtout l’Elysée. On nous dit donc maintenant que « les discussions vont donc reprendre prochainement avec les syndicats. Selon l’entourage du ministre la réforme devrait concerner cette fois l’ensemble des classes de lycées, et non la seule seconde » et être au minimum reportée d’un an.

Même si le ministre dit qu’il a mûrement réfléchi ce report, cela ressemble quand même fort à un revirement de dernière minute. Dimanche 14 décembre, le ministre en était encore à confirmer, l dans un entretien au Journal du dimanche que sa réforme de la classe de seconde entrerait en vigueur lors de la prochaine rentrée. Xavier Darcos expliquait alors dans le JDD.fr de dimanche : “ Elle (la réforme depuis reportée...) comprendra un tronc commun avec le français, les maths, l’histoire, deux langues vivantes et les sciences économiques. Jusqu’à présent, celles-ci n’étaient qu’une option. La situation actuelle a montré combien la compréhension des mécanismes économiques était importante. Le tronc commun sera enrichi par cet enseignement à raison d’une heure et demie par semaine. Les SES seront aussi proposées parmi les modules d’approfondissement (humanités, sciences, sciences de la société, technologies) qui complèteront le tronc commun à hauteur de six heures hebdomadaires. Enfin, chaque élève bénéficiera de trois heures d’accompagnement personnalisé par semaine pour réussir sa seconde.
Les SES auraient alors gagné leur place dans le tronc commun où se trouvent les “enseignements fondamentaux” Cette petite matière de 5400 profs, avait compensé sa faiblesse numérique dans cette « concurrence des disciplines » (initiée par X.Darcos lui même) par des arguments forts et un “répertoire d’actions” très large avec une mobilisation très forte. Si la nouvelle avait été confirmée mardi, c’aurait été une reconnaissance. Ce report risque de tout remettre sur le tapis...

Au delà de la situation particulière des SES, le report de la réforme peut-il permettre de dégonfler le mécontentement ? Rien n’est moins sûr. Les lycéens ont déjà déclaré qu’ils maintenaient la pression et leurs appels à manifester. Les syndicats saluent un geste significatif permettant, espèrent-ils de retrouver le chemin d’une réelle concertation que tous (y compris les plus réformistes) considéraient comme une condition indispensable pour une vraie réforme.
Mais il y a bien d’autres sujets de contentieux. Jack Lang les résume assez bien  : “Le retour à la confiance et à la sérénité ne pourra être réellement assuré que si le gouvernement prend deux autres mesures : le rétablissement des 25.000 postes supprimés et la suspension de la réforme de l’école élémentaire et maternelle, qui désespère les parents et les maîtres”. On peut aussi rajouter à cette liste la réforme de la formation des enseignants et la fin des IUFM. Rappelons enfin et surtout, que la grande manifestation du 19 octobre dernier avait d’abord été organisée pour protester contre les réductions de postes. Et sur ce point, il n’y pas de report... et donc aucune raison non plus de reporter l’action...

Bonne Lecture


Libération du 15/12/08

Darcos repousse la réforme de la seconde
Le ministre de l’Education, qui a annulé sa conférence de presse devant présenter la réforme, veut « prolonger les discussions » sur ce dossier contre lequel se mobilisent les lycéens. Fillon confirme : « On n’est pas à trois mois près. »
Lire la suite de l’article

La grogne des lycéens menace-t-elle le gouvernement ?
C’est le duel du jour entre Laurent Joffrin (Libération) et Sylvie Pierre-Brossolette (Le Point). Avec France Info.
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 15/12/08

Darcos reporte la réforme
du lycée

Le ministre de l’Education annonce que la réforme de la seconde, prévue pour entrer en vigueur à la rentrée 2009, est « repoussée » à une date ultérieure. François Fillon assure qu’elle sera bien conduite.
Lire la suite de l’article

De la colère des lycéens à la foire aux incendiaires
Des lycéens sont dans la rue. Ils bloquent des établissements, ils brûlent des voitures. Des enseignants sont mécontents. Ils refusent d’appliquer les réformes, ils appellent à une journée de grève en janvier. La crise économique s’installe. Des entreprises ferment, des salariés sont licenciés, d’autres redoutent de connaître le chômage. Le monde entier est inquiet. À l’autre bout de l’Europe, la colère gronde déjà en Grèce. Alors, pour certains, la conclusion est simple : à qui le tour ? Pourquoi pas la France ?
Lire la suite de l’article


Le Monde daté du 15/12/08

Réforme des lycées : pourquoi Darcos a reculé
Coup de théâtre dans l’éducation et, au-delà, dans la conduite de l’action gouvernementale. Dans la matinée du lundi 15 décembre, M. Darcos a affirmé "qu’il préférait reporter la réforme du lycée, afin de ne pas courir le risque de voir cette réforme constituer l’étincelle qui mette le feu aux poudres". La nouvelle est tombée sur le site Internet du Point, venant d’une journaliste ayant suivi le ministre de l’éducation, Xavier Darcos, dans son déplacement de deux jours en Israël et en Palestine. Dimanche 14 décembre, le ministre en était encore à confirmer, dans un entretien au Journal du dimanche, que sa réforme de la classe de seconde entrerait en vigueur lors de la prochaine rentrée.
Lire la suite de l’article

Les profs de sciences économiques et sociales soulagés par le recul de Xavier Darcos
Le ministre de l’éducation, Xavier Darcos, a annoncé, dimanche 14 décembre, que les sciences économiques feraient partie du tronc commun de la nouvelle classe de seconde. Une déclaration qui vise à rassurer les enseignants de sciences économiques et sociales (SES), qui estiment leur discipline menacée par les projets du gouvernement. Le président de l’association des professeurs de SES, Sylvain David, y voit une "prise de conscience".
Lire la suite de l’article

Tribune : Quelle ambition pour les universités ?
La dotation ministérielle pour le fonctionnement des universités (DGF) parvient ces jours-ci dans les établissements. Elle s’inscrit dans la suite logique du budget pour 2009 présenté au Parlement et en application de dispositifs nouveaux d’affectation des moyens de l’Etat aux universités qui n’ont jamais été soumis aux avis de la communauté universitaire.
Lire la suite de l’article

Réforme de la classe de seconde : Xavier Darcos dévoile les premières mesures
Xavier Darcos qui devrait présenter mardi sa réforme de la classe de seconde en dévoile les premières mesures, dimanche 14 décembre, dans le Journal du dimanche. Le découpage de l’année scolaire sera revu, avec possibilité de changer d’orientation en cours d’année. La semaine de cours comptera 31 heures et demie d’enseignement, avec un tronc commun de matières et six heures de cours "à la carte". Cette réforme e la classe de seconde sera mise en place à la rentrée 2009.
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 15/12/08 (un jour de retard)

Réforme du lycée : Darcos recule, lycéens mobilisés
Xavier Darcos a décidé de reporter la réforme du secondaire, qu’il devait présenter mardi, pour ne pas "mettre le feu aux poudres", alors que les blocus de lycées augmentaient.
Lire la suite de l’article

Les étudiants des IUT en mouvement sont acclamés
En lutte , les étudiants des instituts universitaires de technologie ont été invités à la tribune du congrès
Lire la suite de l’article


Le Parisien du 15/12/08

Les collégiens apprennent l’égalité des sexes
Le collège Georges-Brassens, à Paris, innove en instaurant des cours sur l’égalité des sexes. Parce que cette notion est loin d’être partagée par tous les ados. Récit de l’une de ces séances dispensées par l’association Paroles de femmes.
Lire la suite de l’article

Xavier Darcos reporte sa réforme des lycées
Xavier Darcos ne dévoilera pas la réforme de la classe de seconde mardi. Au terme de trois jours de réflexions et discussions communes avec le chef du gouvernement, le ministre de l’Education, en voyage depuis samedi en Israel et en Palestine, a annoncé ce matin qu’il préférait reporter sa réforme des lycées de quelques mois. Une décision accueillie favorablement par les associations lycéennes, qui restent toutefois mobilisées.
Lire la suite de l’article

Fillon : "Pas à trois mois près"
Le Premier ministre François Fillon a justifié le report de la réforme des lycées, lundi, en marge d’un déplacement à Orléans, en affirmant que celle-ci avait « besoin d’explication » et que l’« on n’est pas à trois mois près ».
Lire la suite de l’article

"C’est une victoire des lycéens"
Le secrétaire général de l’Union nationale lycéenne (UNL) se félicite du report de la réforme des lycées annoncé lundi matin par Xavier Darcos. Pour Antoine Evennou, il s’agit d’une "victoire des lycéens". Mais une victoire provisoire. "Il y a recul sur le calendrier, pas sur le fond de la réforme", rappelle-t-il. L’organisation lycéenne maintient donc son appel à manifester le 18 décembre et la pétition sur son site Internet http://www.unl-fr.org.
Lire la suite de l’article

Parents et profs squattent le lycée la nuit
Depuis deux semaines, parents d’élèves et professeurs occupent le lycée Einstein, la nuit, à Sainte-Geneviève-des-Bois, dans l’Essonne. Plutôt que de faire grève et de pénaliser les lycéens, ils ont choisi ce mode de mobilisation pour protester contre la réforme de la classe de seconde, lancée par Xavier Darcos.
Lire la suite de l’article


La Croix du 15/12/08

Rien vu...


Les échos du 15/12/08

La réforme du lycée repoussée, la mobilisation lycéenne continue
Chaque étape de la réforme du lycée va être reportée d’un an, de la seconde à la terminale, ce qui signifie qu’elle s’appliquera de la rentrée 2010 à la rentrée 2012, a précisé lundi le ministère de l’Education à l’AFP.
Lire la suite de l’article

Réforme du lycée : le communiqué sur la réforme de la seconde
Un communiqué du ministère de l’Education nationale explique que "Xavier Darcos a décidé de laisser plus de temps pour la mise en oeuvre de la réforme de la classe de seconde initialement prévue à la rentrée 2009".
Lire la suite de l’article


20 minutes du 15/12/08

Darcos reporte la réforme à 2010, les lycéens « pas dupes », continueront à protester
Chaque étape de la réforme du lycée va être reportée d’un an, de la seconde à la terminale, ce qui signifie qu’elle s’appliquera de la rentrée 2010 à la rentrée 2012, a précisé lundi le ministère de l’Education. Le schéma initial prévoyait une mise en oeuvre respectivement aux rentrées 2009, 2010 et 2011.
Lire la suite de l’article

Manifestations : 1.500 lycéens à Rennes, des incidents à Lille
Ils étaient encore nombreux à protester contre le projet de réforme de Xavier Darcos, lundi, dans l’Ouest. A Rennes, ils étaient pas moins de 1.500 à manifester, alors que les lycées de la région restaient perturbés et que les lycéens se concertaient après l’annonce ce lundi matin d’un report de la réforme de la classe de seconde.
Lire la suite de l’article


Rue89 du 15/12/08

Darcos a cédé... quoiqu’il en ait dit
Les services de Xavier Darcos ont annoncé, ce lundi matin, alors que le ministre de l’Education nationale était en déplacement officiel en Israël, que la réforme du lycée était repoussée. On savait que l’entourage de Nicolas Sarkozy commençait à pousser Xavier Darcos à "se donner du temps", alors que la contestation ne faiblissait pas, en particulier chez les lycéens.
Lire la suite de l’article

Benoît Hamon face aux lycéens : débat d’après émission
Une fois par mois, Rue89 vous propose de réagir à une nouvelle forme d’émission politique expérimentée sur France4 : "Questions de génération", au cours de laquelle une personnalité politique est confrontée aux questions de lycéens, donc de non-électeurs... Avec le journaliste Samuel Etienne comme chef d’orchestre.
Réactions à double niveau : d’une part les lycéens eux-mêmes donnent leur avis sur l’émission à laquelle ils ont participé, sur leur perception de l’émission ou de l’invité, sur leur propre "performance" au cours de l’émission. De l’autre, les télespectateurs peuvent réagir à la fois sur le fond, mais aussi sur la forme, sur cette rencontre peu fréquente avec des personnalités politiques plus habituées aux questions des journalistes qu’à celles de futurs citoyens.
La troisième émission, enregistrée en fin de semaine dernière et diffusée ce lundi à 20h45 sur France4 (rediffusée les jours suivants et également disponible dès mardi sur le site de la chaîne), avait comme invité Benoît Hamon, le porte parole du PS, à l’issue de la bataille interne que vient de traverser la formation socialiste. Avant lui, François Bayrou et Marine Le Pen avaient été confrontés aux questions des lycéens.
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 15/12/08

Xavier Darcos reporte la réforme du secondaire
Alors que les manifestations de lycéens se multiplient un peu partout en France dès ce matin, le ministre de l’Education nationale Xavier Darcos a annoncé qu’il voulait "prolonger les discussions" sur la réforme de la classe de seconde.
Lire la suite de l’article

Le report de la réforme Darcos pris en accord avec Sarkozy
Le ministre de l’Education nationale Xavier Darcos a affirmé que la décision de reporter la réforme de la classe de seconde était la sienne, prise après avoir consulté le chef de l’état Nicolas Sarkozy.
Lire la suite de l’article


Le Journal du Dimanche du 15/12/08

Alors que Xavier Darcos dévoilait dans nos colonnes dimanche son projet pour la classe de seconde, le ministre de l’Education nationale a décidé, révèle Le Point.fr, de reporter la mise en oeuvre de la réforme du lycée. Xavier Darcos aurait fait ce choix pour ne pas mettre le feu aux poudres alors que beaucoup s’inquiètent d’une contamination à la grecque.

Lire la suite de l’article

Quelle réforme pour le lycée français ?
"Des parcours cohérents avec des classes passerelles "
Gérard Aschieri, secrétaire général de la FSU, plus grosse fédération d’enseignants
"Un lycée plus souple et la fin des filières "
Thierry Cadart, secrétaire général du Sgen-CFDT
Lire la suite de l’article

Darcos révèle sa réforme de la seconde
Tout au long de la semaine, la fronde contre le projet de réforme des lycées de Xavier Darcos n’a pas faibli. Vendredi, plus d’une centaine d’établissements étaient toujours bloqués, surtout dans l’Ouest. C’est dans ce contexte de tensions que le ministre de l’Education nationale présente mardi la première étape de sa réforme, qui concernera la classe de seconde. En exclusivité pour le JDD, Xavier Darcos en dévoile les grandes lignes.
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs Permanent du 15/12/08

Toute la réforme du lycée est reportée d’un an
Après avoir reculé ce matin sur la réforme de la seconde, c’est désormais sur toute la réforme du lycée que le gouvernement fait marche arrière. La raison invoquée : "un besoin d’explications".
Lire la suite de l’article

Lycée : les réactions au report de la réforme
Voici les principales réactions au report de la réforme du lycée annoncée par le ministre de l’Education, Xavier Darcos, lundi 15 décembre.
Lire la suite de l’article


L’Express.fr du 15/12/08

Report de la réforme : Fillon soutient Darcos
Le Premier ministre a justifié lundi le report de la réforme des lycées en affirmant que celle-ci avait "besoin d’explication". Cette intervention fait suite à la décision du ministre de l’Education de "laisser plus de temps pour la mise en oeuvre de la réforme de la classe de seconde" au motif de "prolonger les discussions".
Lire la suite de l’article


Le Café Pédagogique du 15/12/08

Semaine agitée dans les lycées
Alors que Xavier Darcos annonce sa réforme du lycée, le mouvement lycéen gagne en ampleur. Vendredi 12 décembre, une trentaine d’établissements étaient perturbés dans l’académie d’Aix Marseille, un proviseur blessé par un projectile à Vitrolles. Dans le sud-ouest on comptait également une trentaine de lycées perturbés dans l’académie de Toulouse. Dans l’est, en Lorraine, des incidents ont eu lieu dans deux lycées du fait d’intrusions. Mais c’est l’ouest qui continue à avoir les plus gros cortèges et le plus d’établissements touchés : 4 000 manifestants à Rennes par exemple.
Lire la suite de l’article

Seconde : réformette ou renversement ?
Peut-on réduire les redoublements et faire plaisir à chaque discipline ? C’est l’alternative que Xavier Darcos doit maintenant affronter. C’est par le Journal du Dimanche que le ministre a choisi de communiquer dimanche 14 décembre sur la réforme du lycée. L’entretien confirme les orientations annoncées ces derniers jours. La seconde "comprendra un tronc commun avec le français, les maths, l’histoire, deux langues vivantes et les sciences économiques (pour 1h30 hebdomadaire)". Le ministre justifie son revirement sur les SES, qui n’étaient qu’optionnelles jusque là, en s’appuyant sur la crise. "La situation actuelle a montré combien la compréhension des mécanismes économiques était importante". Un module d’approfondissement en SES sera aussi proposé. De ce fait la semaine de cours est augmentée d’1h30 et passe à 31h30 hebdomadaire, soit 22h30 d’enseignement obligatoire, 6 h de modules et 3 h d’accompagnement.
Lire la suite de l’article


Une sélection dans les dépêches du 15/12/08

Chaque étape de la réforme du lycée est reportée d’un an (ministère)

Chaque étape de la réforme du lycée va être reportée d’un an, de la seconde à la terminale, ce qui signifie qu’elle s’appliquera de la rentrée 2010 à la rentrée 2012, a précisé lundi le ministère de l’Education à l’AFP.
Lire la suite de l’article

Report de la réforme du lycée : du "bon sens" pour les chefs d’établissement
Le principal syndicat des chefs d’établissements, le SNPDEN-Unsa a qualifié de "décision de bon sens" le report de la réforme de la classe de seconde et a demandé une "réforme globale du lycée pour la rentrée 2010-2011", lundi dans un communiqué.
Lire la suite de l’article

Report réforme lycée : "première mesure de sagesse" (Lang), MJS "pas dupe"
La décision du ministre de l’Education nationale Xavier Darcos de reporter l’entrée en vigueur de la réforme de la classe de seconde constitue "une première mesure de sagesse" mais n’est pas suffisante, a estimé lundi le député PS Jack Lang.
Lire la suite de l’article

Fillon : la réforme du lycée doit être expliquée, "pas à trois mois près"
Le Premier ministre François Fillon a justifié lundi le report de la réforme des lycées en affirmant que celle-ci avait "besoin d’explication" et que l’"on n’est pas à trois mois près".
Lire la suite de l’article

Darcos : Report de la réforme de la seconde décidé après consultation avec Sarkozy
Le ministre de l’Education nationale Xavier Darcos a affirmé lundi que la décision de reporter la réforme de la classe de seconde était la sienne, prise après avoir consulté le chef de l’Etat Nicolas Sarkozy.
Lire la suite de l’article

Réforme du lycée repoussée : réactions de plusieurs syndicats
Voici les réactions de la Fidl, du Se-Unsa, du Snal-Csen et de l’Unef à l’annonce lundi du report de la réforme de la seconde par Xavier Darcos, reçues dans des communiqués distincts.
Lire la suite de l’article

Report de la réforme du lycée : "décision sage", selon l’UMP
L’UMP a estimé lundi que le ministre de l’Education nationale Xavier Darcos avait pris une "décision sage" en reportant l’application de la réforme de la classe de seconde, tout en assurant que ce n’était pas pour le gouvernement une question de "peur".
Lire la suite de l’article


La démocratie a besoin de la presse.
La presse a besoin de lecteurs pour vivre...
Lisez et achetez des journaux !