Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du lundi 13 novembre 2006


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du lundi 13 novembre 2006

La vidéo de Ségolène Royal continue à faire des vagues et à susciter des interrogations. Malheureusement, ces questions portent plus sur la forme que sur le fond
Parlons d’abord de l’origine de la vidéo. On a cru au départ qu’il s’agissait d’images volées. Il ne s’agit pas d’une vidéo pirate. . Toute la séance de travail a été filmée par un militant de manière tout à fait officielle. C’est ensuite, il y a quelques semaines, que le document aurait été emprunté à la fédération du Maine et Loire par un militant qui l’aurait diffusé après sur Internet. Ces précisions ont été données par le 1er secrétaire de cette fédération du PS à plusieurs journaux dont Ouest France et Le Monde.
On peut d’ailleurs voir maintenant la quasi totalité (manque une phrase sur les syndicats...) de la vidéo sur le site du PS du Maine et Loire
Je ne sais pas si c’est une pratique courante de filmer des réunions de travail mais en tout cas cela modifie forcément le discours que de savoir que l’on est filmé et que cette vidéo peut ensuite être utilisée...
On s’éloigne donc pas mal de la notion de “vidéo pirate”.
Sur la méthode ensuite, on peut donc citer les propos de François Hollande qui déclare dans Le Figaro « On ne lance pas un débat par des vidéos piratées », même avec les bémols exprimés plus haut..., quoi qu’il en soit, le débat est lancé.
Mais il est mal engagé, car la vidéo laisse penser qu’il y aurait un “complot” dont il ne faudrait pas parler et surtout elle laisse entendre des présupposés sur le travail des enseignants et leur conscience professionnelle qui ne peuvent être (sauf à avoir un recul extrême) que mal perçus. Comme nous l’évoquions dans la chronique de Vendredi, il ne peut y avoir que de la crispation...
Pourtant, la question du temps de travail des enseignants et de la définition de leur métier est une vraie question qu’on ne peut évacuer du débat sur l’école. Certains responsables essayent de dépasser la provocation et la manipulation pour répondre sur le fond. C’est le cas de Gérard Aschiéri, responsable de la FSU et aussi du journaliste Luc Bronner du Monde qui montre quels sont les obstacles à une réforme du temps de travail. Dans Le Parisien, on interviewe des enseignants et les réponses ne sont pas forcément toutes négatives et tranchées et vont bien a delà de la caricature.

Changeons sinon de sujet du moins de candidat. Le Monde publie le programme de l’UMP qu’il résume par cette phrase «  aide-toi et l’État t’aidera  ». Cette logique du choix individuel et du mérite trouve une résonance particulière dans l’école. Elle fait porter sur les individus et sur eux seulement, la responsabilité de l’échec en minimisant le rôle des déterminismes sociaux.
Comme le rappelle le journal du soir, à la page 3 du projet, il est écrit : “Quand on veut, on peut...

Bonne Lecture...


Libération du 13/11/06

Des propos de Royal alarment les syndicats enseignants
Royal a dénoncé, elle, vendredi soir, sur France 3, une « méthode assez malhonnête » , assurant que la totalité de l’enregistrement, et non plus des extraits, serait prochainement disponible sur l’Internet. A quelques jours du vote des 200 000 militants PS, l’enjeu est de taille puisque le bataillon des membres de la communauté enseignante est évalué autour de 30 000 adhérents.
Lire la suite de l’article

Bus de Marseille : des profs en colère
Les enseignants de deux mineurs mis en examen avaient déjà alerté leur ministre.
Lire la suite de l’article

Bayrou met dans le même sac Royal et Sarkozy
Alors que l’UDF fait de « l’éducation, la recherche et la culture » sa priorité, Bayrou taxe de « légèreté » Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy pour s’être prononcés en faveur de la disparition de la carte scolaire. Pour Bayrou, ce « duo » se « trompe de peuple ».[...]
De ses rivaux, Bayrou retient le « démagogisme ». Celui de Ségolène Royal d’abord : « C’est le sport à la mode d’attaquer les enseignants, évidemment de la part de gens qui ne tiendraient pas la moitié de 20 heures de cours devant les classes d’aujourd’hui. » Celui de Sarkozy, qui attaque les juges « en oubliant qu’ils appliquent les lois définies par les mêmes hommes politiques qui les accusent ».
Lire la suite de l’article

Les voix des enseignants convoitées
Ségolène Royal prétend que l’identité de celui qui a fait circuler la vidéo n’est « pas son problème ». [...]
Sur Canal +, Laurent Fabius a fustigé, lui, cette « espèce d’attitude qui consiste à laisser entendre que les enseignants ne travaillent pas. C’est faux, faux, archifaux ! » [...]
Après avoir affirmé dans le Parisien d’hier qu’ « on ne réformera l’école qu’avec les enseignants, pas contre eux », Dominique Strauss-Kahn a profité, lui, d’un meeting devant plus de 2 000 personnes à Cergy (Val d’Oise) pour exhorter ses partisans à se battre « jusqu’à l’autre jeudi » 23 novembre, date d’un éventuel deuxième tour.
Lire la suite de l’article

Une vidéo casse-tête pour Royal
Le film, diffusé sur le Net via des partisans de DSK, oblige la candidate à s’expliquer, à trois jours du vote militant.
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 13/11/06

Vidéo : Les ségolistes accusent un "proche de DSK"
Sur son blog, le premier secrétaire fédéral du Maine-et-Loire, où s’était déroulée la réunion durant laquelle Ségolène Royal avait tenu ces propos sur les 35 heures chez les professurs, met en cause un élu proche de Strauss-Kahn. Vendredi, la candidate à l’investiture socialiste a refusé d’entrer dans une polémique avec des syndicats d’enseignants.
Lire la suite de l’article

Hollande : "on ne lance pas un débat par des vidéos piratées"
Invité d’Europe 1 samedi, le premier secrétaire du PS a critiqué l’irruption de « documents filmés avec ou sans le consentement des intéressés » dans la campagne. Le ton est monté samedi entre partisans de Royal et de Strauss-Kahn.
Lire la suite de l’article

Retour des jeux dangereux au collège
Des enquêtes sont en cours suite aux trois dérapages engendrés par le jeu dit du « petit pont massacreur ».
Lire la suite de l’article

Banlieues : l’info des cités relayée par les blogs
Souvent à l’opposé des appels à la haine, les journaux personnels en ligne traduisent une autre réalité de la vie quotidienne des quartiers.
Lire la suite de l’article

Surchômage et échec scolaire dans les quartiers défavorisés
Les écarts se creusent entre les zones urbaines sensibles (ZUS) et les autres quartiers des agglomérations auxquelles elles appartiennent, selon le rapport préliminaire de l’observatoire des ZUS. En 2005, le taux de chômage y dépasse les 22 %, contre 10,5 % pour les autres quartiers d’une ville comportant une ZUS et 7,8 % ailleurs. [...]La réussite scolaire se dégrade, les collèges de ZUS affichent 13 points de moins en moyenne que les autres au brevet scolaire.
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 11/11/06 (un jour de retard)

Rien vu...


Le Parisien du 13/11/06 ( payant)

35 heures : les profs réagissent
La vidéo piratée de Ségolène Royal a alimenté, tout le week-end, la polémique sur le sujet ultrasensible du temps de présence des enseignants. Sur ce débat, déjà ancien, les professeurs réagissent.
Lire la suite de l’article

« Si je n’ai plus rien à faire chez moi, je signe tout de suite ! »
DEPUIS DIX-NEUF ANS qu’elle est entrée dans l’Education nationale, Christine, 42 ans, mère de deux enfants enseigne la « vie sociale et professionnelle » à des jeunes de 15 à 22 ans en filières CAP, BEP ou bac pro. Au lycée professionnel Jean-Prouvé de...
Lire la suite de l’article

« Je travaille déjà 38 heures par semaine »
« J’AVOUE que les propos de Ségolène Royal m’ont fait bondir ! » Depuis douze ans, Laurence Dupond exerce avec passion son métier d’enseignante. Professeur de biotechnologie à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), elle enseigne une matière qui nécessite...
Lire la suite de l’article

« C’est impossible à mettre en oeuvre »
PROFESSEUR de français au collège Jules-Verne de Nantes et enseignante depuis bientôt quarante ans, Renée Pichard n’a pas été surprise des propos de Ségolène Royal : « Ce serait oublier qu’elle a été ministre de l’Enseignement scolaire sous la...
Lire la suite de l’article

De nouveaux clips anti-Royal sur le Net
EXTRAITS de débats, vidéos pirates ou détournements de discours, le site Internet Dailymotion devient le terrain de jeu des détracteurs de Ségolène Royal. Ainsi, Jules Ferry, qui avait diffusé la fameuse vidéo sur les 35 heures des enseignants, a posté.
Lire la suite de l’article


La Croix du 13/11/06

Les causes de la dyslexie identifiées
Une étude menée sur 1.000 écoliers, dont nous publions en exclusivité les résultats, montre qu’il existe un facteur déterminant à l’origine des troubles de la lecture
Lire la suite de l’article


20 minutes du 13/11/06

"Une méthode de manipulation"
Arnaud Montebourg, porte-parole de Ségolène Royal, réagit à la publication d’une vidéo sur DailyMotion dans laquelle la candidate socialiste se prononce en faveur de l’application des 35 heures dans les collèges.
Lire la suite de l’article

"Les 35h ne sont pas la solution à l’école"
Même s’il partage l’objectif affiché par Ségolène Royal dans cette vidéo d’offrir davantage de soutien scolaire aux élèves dont les parents ont peu de moyens, Gérard Aschieri, secrétaire général de la FSU, estime que « les 35 heures ne sont pas la réponse  ». « Les heures de cours impliquent pour les professeurs une quantité de travail en amont  », explique-t-il à 20minutes.fr.
Lire la suite de l’article

Temps de travail des enseignants : Ségolène Royal riposte
Ségolène Royal a profité samedi d’une visite auprès des militants et élus socialistes du Pas-de-Calais pour riposter, sans rien concéder, à ceux qui l’accusent de vouloir faire travailler plus les enseignants au même salaire, un épisode de plus dans la course à l’investiture du PS pour 2007.
Lire la suite de l’article

La campagne se prend les pieds dans la Toile
PS, mensonges et vidéos. Ségolène Royal a été une nouvelle fois au centre de tous les débats socialistes du week-end, après la polémique née de la diffusion sur Internet d’une vidéo pirate où elle s’en prend au corps enseignant. Lancée mercredi par un mystérieux « Jules Ferry », l’enregistrement montre une table ronde avec des militants PS à Angers le 21 janvier. Royal y expose une proposition qu’elle juge « révolutionnaire » : faire passer aux profs 35 heures par semaine dans les collèges afin de combiner cours et soutien scolaire gratuit. Elle explique ne pas vouloir « encore crier [sa proposition] sur les toits  » pour ne pas « prendre des coups » des syndicats enseignants.
Lire la suite de l’article


Métro daté du 13/11/06

Une vidéo pirate sur les profs de collège pourrait nuire à Ségolène Royal
Une vidéo explosive de Ségolène Royal sur les profs des collèges, diffusée sur internet à une semaine de la primaire socialiste, pourrait lui causer du tort auprès des enseignants, nombreux dans les rangs du PS.
Lire la suite de l’article

Fabius : choisir un candidat en contradiction avec le projet serait "paradoxal"
Il en a appelé aux "fondamentaux de la gauche". "L’école est la priorité, alors, ne détruisons pas le système français", a lancé l’ancien Premier ministre en l’opposant à "la marchandisation de l’éducation" en vigueur aux Etats-Unis.
Laurent Fabius a dénoncé cette "espèce d’attitude qui consiste à laisser entendre que les enseignants ne travaillent pas. C’est faux, faux, archi faux".
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 13/11/06

Les images volées de Ségolène à Angers
Qui a mis sur Internet la vidéo qui embarrasse la candidate ? Un élu proche de Dominique Strauss-Kahn dit-on à Angers.
Lire la suite de l’article


Le Monde daté du 14/11/06

Mme Royal dénonce "une intention de nuire" mais assume son projet sur les 35 heures au collège
En déplacement à Lille, vendredi 10 novembre, MmeRoyal a commencé par refuser de commenter ces images. La polémique enflant, elle a fini par dénoncer une "intention de nuire". "La méthode est tout à fait répréhensible", a déclaré la candidate à l’issue d’un meeting qui a réuni près de 3000 personnes en déplorant une "vidéo tronçonnée". "On a incrusté des sous-titres sur des propos peu audibles, s’est-elle indignée. Ce sont des méthodes de fin de campagne." Partisan de sa candidature, Serge Bardy, le premier secrétaire de la fédération du Maine-et-Loire s’est dit "scandalisé par la méthode utilisée". Dans un communiqué, il met en cause "un élu angevin proche de DSK qui a demandé cette vidéo, il y a deux semaines, auprès de celui qui l’a réalisé pour le compte de la Fédération".
Lire la suite de l’article

Un obstacle syndical, psychologique et matériel
Depuis qu’elle a été formulée dans les années 1980, l’idée d’accroître la présence des enseignants dans les établissements se heurte à l’hostilité des syndicats. Ceux-ci y voient d’abord la volonté de réaliser des économies. Les obligations de service sont fixées par des décrets datant de 1950. Ces mêmes décrets régissent les "décharges" d’enseignement, que le ministre de l’éducation, Gilles de Robien, souhaite diminuer.
Selon les textes de 1950, toujours en vigueur, les professeurs certifiés doivent effectuer un service de 18 heures hebdomadaires de cours et les agrégés un service de 15 heures. Mais la durée effective de travail est, dans la majorité des cas, largement supérieure, puisqu’elle inclut toutes les autres tâches : préparation des cours, correction des copies, échanges avec les collègues et les parents, etc. Cette partie est extrêmement variable.
Par convention, on estime dans l’éducation nationale qu’une heure de cours réclame en moyenne une heure de préparation, ce qui situerait le temps de travail des certifiés à 36 heures hebdomadaires. Mais selon une enquête réalisée en 2002 par le ministère, le temps de travail moyen des enseignants du secondaire, toutes disciplines confondues, s’établissait à 39 h 47 par semaine. Une enquête réalisée en 1999 par le SNES concluait à une moyenne de 44 heures.
Lire la suite de l’article

Laurent Fabius prône l’adoption d’une charte de la laïcité
[...]Prenez un autre exemple, la laïcité. On nous dit que cette valeur ne "fait pas moderne" alors que c’est l’inverse et que les guerres, malheureusement nombreuses à travers le monde, sont d’abord des guerres de religion. Moi, je défends les principes laïques, en particulier parce que ce sont des principes de paix. Je souhaite même adosser à la Constitution une charte de la laïcité applicable notamment à l’hôpital.[...]
Lire la suite de l’article

Une nouvelle vidéo de Ségolène Royal rappelle ses propos sur les cantines scolaires
Postée samedi 11 novembre sur Dailymotion, une nouvelle vidéo reprend des propos de Ségolène Royal dans l’émission "Mots croisés" du 16 mai 2005, sur France 2, quelques jours avant le référendum sur le traité constitutionnel européen. "Jules-ferry-2", un internaute anonyme, s’inscrit clairement dans la lignée de son prédécesseur, qui a mis en ligne, mercredi 8 novembre, la fameuse vidéo de Ségolène Royal sur les "35 heures au collège", jugée néfaste pour la candidate à l’investiture socialiste. Vu 2 875 fois sur Dailymotion depuis sa mise en ligne, ce nouveau document ne connaît pas le même succès que le précédent.
Lire la suite de l’article

M. Sarkozy axe son projet autour du "choix individuel"
[...]Au final, c’est un programme sarkozyste que l’UMP s’apprête à défendre. Il est marqué de deux des valeurs dont il se veut le défenseur : le mérite et la liberté. Liberté du choix de l’école, de travailler plus, de choisir l’âge de la retraite, du mode de garde de ses enfants et du choix de l’établissement scolaire fréquenté. Liberté encore pour les universités qui pourront choisir leur statut.
Le mérite apparaît quant à lui comme une manière de faire sa place dans la société. "Aide-toi et l’Etat t’aidera", telle pourrait être la philosophie de ce projet qui permet aux meilleurs élèves des quartiers déshérités d’intégrer les classes préparatoires et aux plus méritants des boursiers de voir leur pécule augmenter en fonction de leurs résultats scolaires.
Lire la suite de l’article

Les propositions de l’UMP
[...]Education.
Réduction de moitié des élèves par classe dans les établissements scolaires en zone difficile ; droit pour les meilleurs élèves de ces établissements, dans la limite de 5 %, d’intégrer une classe préparatoire ; ouverture d’un internat-réussite dans chaque ville ; liberté pédagogique des enseignants ; autonomie des établissements dont l’évaluation sera rendue publique ; mise en place d’études dirigées dans tous les établissements ; suppression de la carte scolaire ; liberté d’installation pour les établissements privés ; doublement des heures de sport ; réforme de la gouvernance des universités et création d’un statut d’autonomie pour celles qui en font la demande ; création d’une université des métiers ; création d’un compte-épargne de formation individuelle rechargeable au fur et à mesure de la vie professionnelle et transférable d’une entreprise à une autre ; création d’un livret d’épargne civique pour valoriser l’engagement et le bénévolat ; création d’un service civique de six mois ; généralisation du CV anonyme.[...]
Lire la suite de l’article

Coups bas et vidéos sur Internet enveniment la fin de campagne au PS
La bataille pour l’investiture du PS à l’élection présidentielle a changé de nature. Depuis la diffusion sur Internet d’un extrait vidéo - enregistré lors d’une réunion du PS à Angers en janvier -, dans lequel Ségolène Royal parle du temps de travail des enseignants, coups bas et petites phrases acides se multiplient. Sous le titre Ségogo et les cantines scolaires, un deuxième enregistrement du même auteur caché derrière le pseudo de "Jules-Ferry" a été mis en ligne.
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs permanent du 13/11/06

"Les réalités du métier sont méconnues"
par Claudie Martens, ?co-secrétaire générale ?du SNES (syndicat enseignant)

Les propos tenus par Ségolène Royal dans cette vidéo suscitent beaucoup d’étonnement, de colère et d’indignation chez les enseignants.?[...]Cette vidéo prouve que les réalités du métier d’enseignant sont méconnues. L’affirmation selon laquelle des enseignants donnent des cours dans le cadre d’entreprises privées est fausse. Il s’agit en réalité d’étudiants ou d’enseignants au chômage qui travaillent pour ces organismes. Cette vidéo soulève néanmoins de vraies questions qui sont plus que jamais d’actualité : le temps de travail des professeurs et le soutien scolaire. Par le biais d’un décret, Gilles de Robien veut augmenter le nombre d’heures de cours des enseignants. Cela ne règlera en rien la question du soutien scolaire.[...]
Lire la suite de l’article

Qui donne des cours privés de soutien scolaire ?
Une étude Ifop, commandée par Acadomia, sur le soutien scolaire payant, réalisée de février à avril 2005, révèle que 15% des parents d’élèves ont déjà payé des cours à leurs enfants scolarisés dans l’enseignement général.?Parmi ces parents d’élèves, 80% ont fait appel à des étudiants ou des professeurs indépendants, probablement sans les déclarer. Seuls 21% des parents ont fait appel à des entreprises spécialisées pour les cours particuliers, type Acadomia.?L’enquête montre aussi que 41% des cours particuliers sont donnés par les professeurs de l’enseignement général, dont 13 % à leurs propres élèves.??Interrogée par nouvelobs.com, Françoise Brasebin, directrice de la communication d’Acadomia, a estimé vendredi 10 novembre que les enseignants représentaient environ 80% des effectifs de son organisme.?Parmi ces 80% figurent cependant, outre les professeurs en activités, ceux à la retraite, ceux en disponibilité et les étudiants à l’IUFM.
Lire la suite de l’article


L’Express Quotidien du 13/11/06

Ségolène Royal veut être "aux côtés des enseignants"
Ségolène Royal a affirmé vouloir être "aux côtés" des enseignants pour contrer l’échec scolaire, après la diffusion d’une vidéo dans laquelle elle prône la "révolution" des 35 heures au collège
Lire la suite de l’article


Une sélection dans les dépêches du 13/11/06

Vidéo Royal : version longue mais pas complète sur le site PS Maine-et-Loire
Une séquence plus longue de la vidéo pirate de Ségolène Royal est accessible sur un site PS du Maine-et-Loire : la présidentiable socialiste y souligne la nécessité de moyens pour les enseignants, mais cette version coupe une phrase sur son désir de ne pas "crier sur les toits" sa proposition.
Lire la suite de l’article

Temps de travail des enseignants : une "polémique secondaire" (Lang)
L’ex-ministre PS de l’Education Jack Lang a qualifié dimanche à Liévin de "polémique secondaire" les réactions aux propos de Ségolène Royal sur le temps de présence des enseignants dans les collèges, déclarant se retrouver dans "les engagements" de la candidate socialiste à l’investiture pour 2007.
Lire la suite de l’article

Hollande : la question du soutien scolaire est "majeure"
François Hollande, numéro un du PS, a souligné samedi que la question du soutien scolaire est "majeure", au lendemain de la polémique née de la diffusion sur internet d’une vidéo de Ségolène Royal sur ce thème.
Lire la suite de l’article

Le Goncourt des lycéens décerné à la Camerounaise Léonora Miano
Le 19e prix Goncourt des lycéens a été décerné lundi à la romancière camerounaise Léonora Miano pour "Contours du jour qui vient" (Plon), a annoncé le jury, réuni dans une brasserie de Rennes.
Lire la suite de l’article

Un élève chute du 2e étage : fermeture temporaire d’un lycée à Anglet
Le lycée Cantau d’Anglet (Pyrénées-Atlantiques) a été fermé temporairement pour des raisons de sécurité après la chute d’un élève depuis le deuxième étage d’un bâtiment de l’établissement, a-t-on appris lundi auprès du conseil régional d’Aquitaine.
Lire la suite de l’article


La démocratie a besoin de la presse.
La presse a besoin de lecteurs pour vivre...
Lisez et achetez des journaux !