Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du lundi 11 juin 2018


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du lundi 11 juin 2018

Enseignants — Orientation — Parcoursup — Ressources

On commencera par les enseignants et un rapport de l’OCDE qui s’y intéresse. L’orientation et Parcoursup sont toujours sur le grill. Une petite ressource pour terminer.


Enseignants

OCDE : La France, le pays qui garde ses professeurs qualifiés pour les élèves favorisés. “"Toute politique éducative est une politique d’enseignants". L’OCDE publie le 11 juin un nouveau volume tiré des résultats de PISA 2015 sur les politiques enseignantes. L’organisation internationale montre du doigt la France pour l’inégalité criante entre lycées défavorisés et favorisés en ce qui concerne le niveau de qualification des enseignants. Selon l’OCDE les premiers ne compteraient que 20% d’enseignants "pleinement certifiés" contre 92% chez les seconds. Un chiffre contestable mais qui va d’autant plus renforcer la remise en cause du mode d’affectation des enseignants que l’organisation estime que plus d’autonomie des établissements entraîne plus d’équité. Au delà de ces prises de position, l’OCDE montre aussi que des systèmes éducatifs centralisés peuvent aussi avoir une gestion équitable des enseignants. A condition d’y mettre le prix et de le vouloir…

Etude OCDE : La réaction de Marc Douaire (OZP). “A prendre et à laisser. Marc Douaire, président de l’Observatoire des zones prioritaires, une association d’acteurs des réseaux de l’éducation prioritaire, met en doute le caractère plus équitable d’une autonomie renforcée des établissements, telle que l’affirme l’Ocde. Il interroge aussi les dimensions pédagogiques dans la construction des inégalités scolaires.”

L’autonomie des établissements scolaires permet de recruter de meilleurs enseignants par Marie-Estelle Pech. Puisqu’on vous le dit ! “Une étude de l’OCDE donne des pistes pour attirer de meilleurs enseignants dans les zones défavorisées.”

Il y a également un autre rapport cette fois-ci des IG sur le thème de la Formation continue du premier degré : Un rapport pour une reprise en main. “" Le constat est manifeste de la difficulté des dispositifs actuels à répondre aux attentes des professeurs". Le ministère publie un rapport de juin 2017 réalisé par les inspecteurs généraux Yves Cristofari, Patrick Le Pivert et Pierre Lussiana sur la formation continue des enseignants du premier degré. Très lucide sur le désolant état de la formation continue, le rapport défend l’idée d’une formation continue plus proche des demandes des enseignants. Mais il envisage d’instaurer une obligation de formation de 5 jours et de lier la formation à l’évaluation des enseignants. Ancien conseiller de Gilles de Robien, Yves Cristofari est devenu chef de service de l’instruction publique et de l’action pédagogique à la Dgesco. Et il semble avoir oublié une partie du rapport.


Orientation

Le projet de loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel est en débat à partir d’aujourd’hui à l’Assemblée nationale.
Le Café pédagogique annonce : CIO : Les psychologues resteront dans l’Education nationale. “Les psychologues Education nationale des CIO resteront personnels Education nationale. C’est la principale information de la rencontre entre la conseillère sociale de JM Blanquer et l’intersyndicale (Snes, Se Unsa, Sgen Cfdt, Cgt, Fo, Sud) le 5 juin. Malgré cette avancée l’intersyndicale mobilisera les personnels le 11 juin.” Sauf qu’il n’était pas question d’une régionalisation des CIO...

Le CIO, centre d’information et d’orientation, une histoire française, Les dangers de la régionalisation. “rappel des faits Issu du modèle social de notre pays, l’orientation fait l’objet d’attaques dans le projet de loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel »”. Par Jérôme Martin Historien de l’orientation et Régis Ouvrier-Bonnaz Chercheur au Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) et auteur de Pour lire Wallon sur l’orientation (Éditions sociales)

Sur le site de l’ARF Formation tout au long de la vie : Loi Avenir professionnel : les principaux amendements adoptés en commission. “Le débat parlementaire sur le projet de loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel a débuté à l’Assemblée nationale le 11 juin 2018. Le texte a été préalablement examiné en commission, en particulier la Commission des affaires sociales qui a adopté de nombreux amendements au projet initial. Au total près de 500 amendements seront étudiés en séance.
Les principaux amendements proposés par la commission des affaires sociales sont les suivants
” et à voir sur le site.

Formation : les trous de la réforme pour le Medef par Alain Ruello. “Le Medef va profiter de l’examen à l’Assemblée nationale, à partir de ce lundi, du projet de loi « avenir professionnel » pour pousser certaines revendications.”

Et si vous voulez voir les débats en Commission des affaires sociales : Liberté de choisir son avenir professionnel (suite) concernant l’article 10… C’est assez édifiant pour ceux qui connaisse la question !

Orientation : Quelle évolution de l’emploi en Europe ?Peut-on prévoir l’évolution de l’emploi en Europe d’ici 2030 ? Le Cedefop, le centre européen pour le développement de la formation professionnelle, tente l’expérience et présente des évolutions statistiques de l’emploi par branche et par pays en Europe.”


Parcoursup

Toulouse : Parcoursup ou l’interminable attente pour de nombreux lycéens. “Où en est-on 15 jours après l’ouverture de la plateforme d’orientation Parcoursup ? Selon le ministère de l’enseignement supérieur trois quarts des inscrits ont reçu une proposition. En réalité, de nombreux éléves ont bien du mal à s’y retrouver et dénoncent un dispositif décourageant. Témoignages.”

La dépêche de Reuters : Parcoursup "avance très bien", assure le gouvernement. “PARIS (Reuters) - La procédure d’admission dans l’enseignement supérieur, “Parcoursup”, “avance très bien” même si quelque 200.000 candidats sont encore sans affectation à dix jours du début des épreuves du baccalauréat, a déclaré vendredi son responsable au ministère de l’Education nationale.“

Parcoursup : l’ire des profs de Paris-Diderot. Par Marie-Estelle Pech. “Le directeur de l’UFR chimie de l’université est particulièrement « agacé ». Le rectorat, via son nouveau logiciel, favorise les bacheliers parisiens médiocres. On les a peu entendus jusque-là au sujet de Parcoursup mais certains professeurs d’université se disent « décontenancés », voire « dépités » par les subtilités de la plate-forme informatique destinée à orienter les lycéens dans l’enseignement supérieur. En cause, les taux imposés des lycéens « hors secteur » qui ont fortement modifié leurs classements locaux.”

Et puis les commission d’accès à l’Enseignement supérieur (CAES) fonctionnent… Du coup quelques journalistes vont voir.
Grenoble : une commission pour aider les recalés de ParcouSup. “Une Commission d’accès à l’Enseignement supérieur se tenait ce vendredi 8 juin 2018, au matin au rectorat de Grenoble, en Isère. Le but de la réunion étant de proposer des solutions aux recalés de ParcourSup.”

Parcoursup : quand le reportage tourne à la conférence de presse par Noémie Rousseau, Correspondante à Strasbourg. “A Strasbourg, le rectorat a rondement verrouillé ce qui était censé être un aperçu concret du travail fait par la commission qui travaille sur les dossiers qui n’ont récolté que des « non ».”

Parcoursup : au cœur d’une commission d’accès à l’enseignement supérieur par Laura Taillandier. “"Garantes du système" Parcoursup, les commissions d’accès à l’enseignement supérieur planchent depuis le 22 mai 2018 sur les dossiers des candidats refusés sur l’ensemble de leur vœux. Un travail de longue haleine, nécessitant de ne pas défavoriser les lycéens toujours en attente sur Parcoursup. Reportage à la commission académique de Lille.”

Et puis il y a peut-être une drôle d’affaire qui va commencer… Les ténébreux « éclaireurs » de Parcoursup. “Alors que la loi démantelant les DRONISEP et les CIO pour confier l’orientation des élèves aux Régions arrive en discussion (voir art. 10 du projet de loi), l’apparition des « éclaireurs » de Parcoursup soulève bien des questions. Le 8 février dernier, dans un communiqué, la ministre de l’enseignement supérieur annonçait qu’un effort particulier serait fait pour accompagner les candidats à Parcoursup dans leur orientation. Plutôt que d’évoquer les services publics d’orientation, la ministre déclarait qu’un « appel public à labellisation » d’associations serait lancé « durant le mois de février ». En attendant, elle annonçait surtout que « des initiatives-pilotes » étaient déjà reconnues. En fait une seule structure était « labellisée », la plateforme Inspire développée par « l’association d’intérêt général » Article1 qui bénéficiait d’une subvention d’1,8M€ (lire ici).”


Ressources

Diversité, n° 192, mai 2018. La recherche en éducation : vers de nouvelles interfaces. “Ce numéro de Diversité a comme ambition d’explorer ce que produit, en soi, la recherche en éducation, mais aussi ce qui s’élabore dans le cadre des différentes interfaces qu’elle génère, lors de sa mise en dialogue avec les pratiques des acteurs.”

Bernard Desclaux


JPEG - 23.5 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 545 - Accompagner en pratiques
Dossier coordonné par Rachel Harent et Xavier Dejemeppe
mai 2018
Qu’est-ce qu’accompagner au sein et hors de la classe ? Qu’en est-il de l’accompagnement personnalisé ? Comment l’accompagnement vise-t-il à construire l’autonomie de l’élève ? Ce dossier interroge le sens donné aujourd’hui à l’accompagnement de tous les élèves par les enseignants et aussi par les coéducateurs.

N° 544 - Les écrits de travail des élèves
Dossier coordonné par Jacques Crinon et Hélène Eveleigh
mars-avril 2018
À l’école, on n’écrit pas toujours beaucoup, car on est trop souvent dans la logique de production d’un écrit bien fait, qui sera évalué ou communiqué. Or, le langage écrit est aussi un instrument intellectuel, au service du travail quotidien des élèves. Comment les faire écrire davantage ?