Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du lundi 11 janvier 2016


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du lundi 11 janvier 2016

Orientation — Enseignement supérieur


L’orientation sera à l’actualité ce jour, et pour diverses raisons. La revue sera complétée par quelques infos sur l’enseignement supérieur.


Orientation

Fermetures et fusions de CIO se poursuivent sur tout le territoire, d’où L’inquiétude des conseillers d’orientation par exemple dans le Loir-et-Cher. La presse provinciale, bien plus que la presse nationale se fait l’écho de ce problème.

Pendant ce temps le business s’organise. Le Parisien titre : Coach d’orientation, la course à la réussite : méthodes, coûts et avantages.“Vite, un coach pour bien m’orienter ! Un métier en plein essort pour aider les étudiants et rassurer les parents”. “Dans cette brèche s’engouffrent une multitude d’acteurs aux bagages très variés, souvent eux-mêmes en reconversion professionnelle.” Le journal poursuit avec un DEBAT. Coach d’orientation : pour ou contre ?, interviews d’Isabelle Servant, ancienne enseignante et conférencière, qui se prononce pour, et de Patrice Huerre, pédopsychiatre, qui en revanche est plutôt contre.

JPEG - 147.2 ko
Les nouveaux coach de l’orientation en formation dessin de Geneviève Brassaud

Mais le business de l’orientation c’est aussi les Salons de l’orientation qui ouvrent leurs portes partout sur le territoire. C’est le temps d’APB. Aussi, Le Monde propose quelques réflexion : L’orientation : un business, peut-être, mais si utile…. “Un simple petit tour, à Paris ou en régions, sur l’un des salons dédiés à l’orientation des lycéens et étudiants permet de mesurer l’extraordinaire engouement des jeunes et des familles pour ce type d’événement.”

L’orientation, c’est aussi nos belles procédures, et aujourd’hui le rapport sur l’expérimentation en fin de troisième vient d’être publié. Le Café pédagogique titre : Orientation : Le "libre choix des parents" porte préjudice aux élèves. “Laisser les parents libres de décider de l’orientation de leur enfant à la fin de la troisième est-il une bonne chose ? Après un premier rapport d’étape déjà fort critique en décembre 2014, le rapport de suivi de l’Inspection générale, dirigé par Aziz Jellab, publié le 10 janvier tranche négativement. "Le libre choix sans accompagnement et sans évolution dans les pratiques, notamment pour ce qui est de la liaison collège - lycée, risque de porter préjudice aux élèves moyens ou fragiles scolairement et de créer de la déception chez les parents". Un bilan sans appel qui va peser sur la survie de l’expérimentation.”
Remarque de François Jarraud à méditer en fin d’article : “Le rapport pointe une vérité assez générale en éducation et qui interroge d’autres réformes. Il ne suffit pas d’avancer de bonnes idées pour faire évoluer positivement le système éducatif. La réforme est un art d’exécution. Et dans le cas de la réforme de l’orientation, l’accompagnement institutionnel et pédagogique restent insuffisants. Dans ces conditions, la réforme se retourne contre ses objectifs de départ.”

Et l’orientation c’est aussi des jugements sociaux. Raphaël Liogier, Professeur des universités, IEP d’Aix-en-Provence, Collège international de philosophie (Paris) publie sur son blog "Fatima moins bien notée que Marianne", un livre choc sur les rapports islam/école. Le Café pédagogique reprend donc le titre tout simplement : Fatima moins bien notée que Marianne ?L’école française est-elle islamophobe ? Le livre de François Durpaire et Béatrice Mabillon-Bonfils invite à poser la question. En s’appuyant sur des études nouvelles et des sondages qu’ils ont réalisés, les auteurs montrent que les stéréotypes contre les musulmans n’épargnent pas l’Ecole. Si les professeurs ne sont pas racistes, l’institution scolaire fonctionne comme un machine à éliminer les musulmans. "Il y a une islamophobie dans l’école qui est aussi de et par l’école", écrivent les auteurs. Une situation qu’ils invitent à regarder en face pour que l’école puisse jouer tout son rôle pour une société inclusive. Ils invitent à revoir les contenus d’enseignement et à travailler en faveur d’une réelle mixité sociale et ethnique dans les établissements.” Lire ou relire, à cette occasion, le livre de François Durpaire, Béatrice Mabilon-Bonfils, La fin de l’école. L’ère du savoir-relation. On en trouvera le compte-rendu par Cécile Carra. “Deux évolutions majeures sont à l’origine de la remise en cause de la forme scolaire. D’une part, la globalisation qui interroge la raison d’être de l’école : la formation des citoyens intégrés à la nation ; d’autre part, l’explosion des technologies numériques entraînant la fin du monopole des établissements scolaires avec la mondialisation des savoirs. C’est ainsi la fin de la forme scolaire que les auteurs prédisent, rappelant qu’elle n’a pas toujours existé : elle est une configuration historique particulière et, si elle a un début, elle peut donc avoir une fin. “


Enseignement supérieur

Samedi, Jessica Gourdon, correspondante de l’Etudiant aux Etats-Unis, publiait un article qui a circulé sur les réseaux : Les États-Unis déjà dans l’après-Mooc. “Aux États-Unis, on parle beaucoup moins des Mooc qu’il y a deux ans. Ils continuent pourtant de bouleverser l’enseignement supérieur américain. Tour d’horizon des questions qui se posent outre-Atlantique.”

Stratégie et incertitude (9) : la « nouvelle donne » pour l’enseignement du management. “Ce texte est issu des travaux de la conférence organisée par la FNEGE, le groupe Xerfi et L’Encyclopédie de la Stratégie le 25 novembre 2015 sur le thème « Mener une stratégie et prendre des décisions dans l’incertitude ».
La FNEGE, Fondation Nationale pour l’Enseignement de la Gestion des Entreprises, reconnue d’utilité publique, a été créée en mai 1968, au moment du fameux gap technologique entre la France et les États-Unis mis en lumière par Jean-Jacques Servan Schreiber
.”

Information de dernière minute : WeDo 2.0 : l’éducation au centre de la stratégie de Lego. "Au CES 2016, le géant finlandais Lego présentait de nouveaux objets connectés dans sa gamme de jouets pour l’éducation. Destiné aux classes d’écoliers, les célèbres Lego devraient permettre d’animer les cours de sciences de nos élèves dès cette année."

Bernard Desclaux


JPEG - 20.3 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

Pédagogie : des utopies à la réalité

Revue n°525 - décembre 2015
Qu’est-ce qui fait qu’un enseignant, un éducateur, sort des sentiers battus et s’avance sur les chemins de l’expérimentation et de l’innovation ? Qu’est-ce qui le met, l’a mis en mouvement ? Quels sont les utopies, les projets, les rêves, les modèles peut-être qui font entrer dans un collectif, un mouvement pédagogique ?

Le sens de l’orientation

Revue n°504 - mars 2013
Comment adapter l’éducation à l’orientation aux besoins de chaque élève, en prenant en considération les plus fragiles ? Comment concilier les compétences et le rôle de chaque acteur ? Comment éduquer à l’autonomie, développer l’estime de soi dans un système qui aiguille le plus souvent uniquement en fonction des résultats scolaires ?