Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du lundi 11 décembre 2017


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du lundi 11 décembre 2017

Ici RTL — Apprentissage

Encore une actualité trustée par notre ministre, et des prises de positions dans le contexte de la réforme de l’apprentissage. Mais aussi avec un dessin de JiMo !


Ici RTL

Mais qui a parlé ce dimanche sur RTL ? Evidemment notre ministre ! Et ces 53 minutes de Blanquer sont .

« Plus de téléphones portables dans les écoles et collèges à la rentrée 2018 », annonce Jean-Michel Blanquer. “La mesure, confirmée dimanche par le ministre de l’éducation nationale, était une promesse de campagne d’Emmanuel Macron.”

Téléphone portable et écrans : Un ministre bien incertain...Discours après discours, le ministre de l’éducation précise sa vision sur le téléphone portable. Les arguments sont en cours d’affutage : discernement en juillet, dispersion en octobre, écrans dangereux en décembre et "confinement" possible. Bref un ensemble d’arguments qui visent à justifier l’interdiction du téléphone portable. Cependant quelques nuances doivent être entendues dans le propos. Le ministre évoque explicitement (voir ci-dessous les verbatims) le besoin du téléphone portable pour des usages pédagogiques. En cela il montre bien qu’il différencie, pour l’instant les usages téléphoniques (au sens de l’article 511.5 du code de l’éducation) des autres usages. De plus il évoque le problème de santé des enfants de moins de sept ans face aux écrans, irait-on alors vers une interdiction de tous les écrans avant le CE1 ? Enfin il oublie les raisons initiales de l’interdiction portée dans la loi qui est aussi une raison de santé liée aux ondes radio électriques.”

Pourquoi l’interdiction des téléphones portables au collège ressemble à un casse-tête.

Blanquer : mérite, uniforme et tradition. “Quand Marine Le Pen estime que JM Blanquer applique son programme, le ministre parle de récupération. Mais le 10 décembre sur RTL, JM Blanquer a largement pioché dans la banque d’idées des traditionalistes. Promettant des primes au mérite pour les enseignants et des uniformes pour les élèves, prêchant pour une laïcité moins ouverte, l’interdiction des portables et le recadrage des enseignants, le ministre a donné satisfaction à la frange conservatrice de l’opinion publique et envoyé des signaux aux enseignants. Pour quelle efficacité pour l’Ecole ?

JPEG - 165.1 ko

Une chorale dans chaque collège et dans chaque école d’ici 2019. “Une vraie rentrée des classes en musique, c’est possible ? C’est en tout cas le pari des ministres de l’Education et de la Culture, Jean-Michel Blanquer et Françoise Nyssen, qui annonceront ensemble ce matin, dans un collège parisien, un plan chorales ambitieux. Objectif : offrir à la rentrée prochaine aux élèves des 7 000 collèges de France l’opportunité de chanter dans une chorale.
Pas d’obligation pour les adolescents : comme le latin, ces deux heures hebdomadaires seront optionnelles. « Mais c’est la première fois que le chant choral entre dans les programmes, se félicite le ministère de l’Education. Et que l’on fait accéder une pratique artistique à ce statut-là d’enseignement. »

Il y en a déjà pas mal dans les établissements, mais c’est la généralisation et l’imposition qui est visée. Pourquoi pas une troupe théâtre, une exposition de peinture, ou des tournois de pétanques dans chaque établissement ? La participation à des collectifs est essentiel, mais les établissements pourraient choisir leur nature peut-être !

Blanquer sur RTL : "J’aurai des statistiques à l’avenir sur les problèmes de laïcité". “Le ministre de l’Éducation a par ailleurs confirmé la création d’"unités de laïcité" dans toutes les académies de France.”

Espérance Banlieues : le ministère de l’Éducation alerté. “A leur lancement il y a six ans, elles avaient obtenu le soutien de personnalités comme Jamel Debbouze, ou Harry Roselmack : les écoles privées de la fondation "Espérance Banlieues", qui s’adressent aux jeunes de quartiers populaires, suscitent aujourd’hui d’importantes interrogations.”

Michel Lussault : "Les propos de Jean-Michel Blanquer sur les mères voilées accompagnatrices de sorties scolaires n’ont aucune justification". “Interrogé dans l’interview du Grand Jury sur RTL et LCI dimanche 10 décembre, le ministre de l’éducation nationale, Jean-Michel Blanquer s’est prononcé pour que les mères d’élèves, accompagnatrices des sorties scolaires, ne portent pas de voile. Une position qui indigne Michel Lussault, président du Conseil supérieur des programmes jusqu’en septembre 2017. Interview.
“Je ne suis plus étonné de rien. Je continue de penser que le ministre est surtout préoccupé d’adresser des signes à une partie de ceux qu’il estime être l’électorat qui soutient sa politique. Lors de cette interview, Jean-Michel Blanquer a multiplié les annonces qui sont pour certaines extrêmement curieuses comme quand il dit qu’il faut remettre de l’enseignement moral et civique alors que cela existe déjà ! Même chose s’agissant des textes sur l’interdiction des téléphones portables dans les établissements qui existent aussi déjà ! Quant au fait religieux, c’est aussi un sujet enseigné depuis des décennies notamment dans les programmes d’histoire. Il y a une obsession à vouloir communiquer à tout prix. Ces propos sur les mères d’élèves voilées ne me surprennent pas
.”

Blanquer : "une victoire idéologique" selon Le Pen. “Marine Le Pen a rendu hommage le 8 décembre à JM Blanquer dont les décisions sont "une victoire idéologique" pour son parti. Une prise de position interrogée par Claude Lelièvre qui montre une extrême droite divisée sur le ministre.”

Où sommes-t-on ? Marine Le Pen, Blanquer et ’’Racine’’ par claude lelièvre sur son Blog : Histoire et politiques scolaires. “Que penser du « phénomène Blanquer » comme vient de le dire Marine Le Pen et/ou de « sa politique en trompe l’oeil » si l’on écoute le collectif éducation ’’Racine’’ (lequel, après s’être situé dans la mouvance de la dirigeante du FN vient de rallier les ’’Patriotes’’’ de Philippot) ?

« Évidemment » : un indicateur de la pensée dogmatique du ministre Blanquer. “Daniel Favre fait l’hypothèse que ces mots et expressions sont révélateurs d’une addiction aux certitudes. Selon lui, “nous avons la possibilité psychologique et sans doute neurobiologique de développer une relation addictive avec le contenu de notre pensée : nos idées, nos opinions, nos croyances”. Il en explique le mécanisme. « Le mode de penser dogmatique peut nous donner l’illusion de détenir la vérité avec l’ivresse que procure ce sentiment, ivresse dont on peut devenir dépendant”. Cette pensée dogmatique “s’exprime par quatre tendance langagières simultanées”.”

Et il a quand même eu le temps : Le ministre Blanquer pour fêter les vingt ans de l’ESÉNESR. “L’école forme l’ensemble des cadres de l’Éducation nationale et de l’enseignement supérieur et de la recherche depuis vingt ans.”

On peut se poser des questions un peu plus sérieuses comme celle-ci : Comment les petits Français sont devenus nuls en maths par Hélène Combis-Schlumberger sur FranceCulture. “Les élèves français sont aujourd’hui plus que médiocres en mathématiques, d’après le dernier classement PISA qui les place 24e sur 72. Pourtant, depuis Jules Ferry jusqu’en 1985, l’enseignement des maths en France était reconnu comme l’un des meilleurs au monde. Les raisons de la dégringolade.”


Apprentissage

Réforme de l’apprentissage : "l’orientation" point crucial, selon les apprentis. “Aurélien Cadiou, neuf ans d’apprentissage au compteur, du BEP à ingénieur, et président de l’association nationale des apprentis de France (Anaf), estime que "l’orientation" est une des clés pour réhabiliter cette filière que l’exécutif veut réformer.”

Apprentissage : privilégions la voie régionale. Alain Rousset / président du conseil régional de Nouvelle-Aquitaine.

Les proviseurs interpellent la Région. “La Région organise ce lundi à Metz la « journée des lycées du Grand Est », et réunit, en présence de la rectrice, les proviseurs, leurs adjoints, les gestionnaires. Une rencontre très attendue par les chefs d’établissements.”

Bernard Desclaux


JPEG - 23.5 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 541 - Les tâches complexes à la loupe

Dossier coordonné par Christophe Blanc et Florence Castincaud
décembre 2017

Depuis l’instauration du socle commun et l’incitation des enseignants à mettre en œuvre des «  tâches complexes  » dans leurs classes, on assiste à un foisonnement de propositions, personnelles et institutionnelles. Un dossier pour poursuivre la réflexion et nous aider à faire des choix pédagogiques et didactiques plus pertinents.

N° 540 - Voie professionnelle : (r)évolutions en cours
Dossier coordonné par Sabine Coste et Nicole Priou
novembre 2017

La rénovation de la voie professionnelle engagée en 2009 a modifié les représentations sur les études initiales et la façon d’envisager les inégalités scolaires. Les caractéristiques sociales des jeunes scolarisés dans la voie professionnelle se sont, elles aussi, modifiées. Entre «  diplôme bradé  » et «  émancipation sociale  », quel état des lieux ?