Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du jeudi 7 mai 2015


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du jeudi 7 mai 2015

Réforme - Réforme - Pas réforme


Aujourd’hui encore, l’actualité se concentre autour de la réforme, qu’il s’agisse de la réforme du collège ou du projet de réforme des programmes, dont on oublie un peu vite au passage qu’elle concerne aussi les cycles 2 et 3. Quelques irréductibles parviennent à parler d’autres choses et cloront cette revue de presse.


Réforme...pour ou contre

L’affrontement médiatique se poursuit entre les pour et les contre limitant les nuances au minimum.
Du côté des contre, Libération nous livre un étonnant décodage du vrai/faux ministériel entièrement à charge même lorsque l’auteur reconnait que le Ministère a raison. Son auteur y mentionne l’enseignement du latin en évoquant l’EPI latin « Mais il ne s’agit plus de l’enseignement magistral de chacune de ces matières, stricto sensu. La présentation et l’argumentaire sont donc amplement biaisés. », les enseignants de lettres classiques sont surement ravi de ce soutien à leur enseignement magistral...
Le courant Ecole émancipée du SNES-FSU a rédigé une tribune contre la réforme du collège dénonçant une réforme qui « porte des logiques dangereuses rejetées dans les établissements : dérégulation, caporalisation, renforcement des inégalités » .
BFMTV reparle de la colère des professeurs d’Allemand.
Enfin, François Fillon signe une tribune dans Le Figaro intitulée « la médiocrité pour tous ». On peut y trouver cette interrogation de l’ancien chef du gouvernement des ministres Darcos et Chatel « Nos enfants sauront-ils bien lire, rédiger correctement, résoudre un problème, connaîtront-ils l’histoire de leur pays, auront-ils des bases en sciences ? ».

Entre les deux, Viviane Micaud propose un très long article réfléchissant à cette réforme, ses freins et ses enjeux et proposant une interrogation sur « les causes réelles des réticences des enseignants » face à cette réforme qui évoque notamment « Certains syndicats [qui] font monter la pression pour des raisons électoralistes, avec certains arguments pertinents et d’autres que l’on pourrait qualifier de manipulateurs. ».

Du côté des pour, Laurent Bigorgne signe une tribune dans les Echos dans laquelle il présente les raisons de son soutien à cette réforme. Il la clôt ainsi :« La coalition d’un certain nombre de personnalités de gauche et de droite a donc tort de jeter le bébé avec l’eau du bain. Son ardeur printanière trouverait utilement à se mobiliser en faveur d’une politique de la petite enfance, pour une amélioration des performances de l’école primaire ou encore une réforme en profondeur de l’enseignement professionnel. ».
Christophe Chartreux publie un article sur son blog appelant à la fin du collège « gare de triage »
Madame Vallaud-Belkacem assume nous dit Le Monde. La ministre reçoit le soutien du président après celui du Premier Ministre hier. On peut lire un récit du Monde des propos du chef de l’Etat qui s’est notamment agacé des commentaires des opposants : « J’entends le concert des immobiles, ce sont souvent les plus bruyants, ceux qui, au nom de l’intérêt général supposé, défendent leurs intérêts particuliers »

JPEG - 20.2 ko
François Hollande au secours de NVB selon Jimo

Réforme...des programmes

Je l’ai précisé, beaucoup de commentateurs confondent ces deux réformes, oubliant trop vite que les programmes sont réformés de la maternelle au collège et non seulement au collège.
Ce matin, sur Europe1, le président du Conseil Supérieur des Programmes (CSP) était interrogé par Jean-Pierre Elkabbach. Il est revenu sur le reproche de jargon : « Nous admettons qu’il y a des passages ’jargonnants’ et nous les corrigerons ». Il a aussi rappelé la future concertation évoquant des « textes provisoires, des textes ’martyr’, et je dois dire que cela marche très bien ».
En face de lui, sur FranceInter, Jack Lang expliquait dans le 7-9 toutes ses réticences concernant cette réforme. Il mentionnait notamment « Pourquoi décapiter les classes européennes ? Elles ont fait leurs preuves. ». Sandrine Chesnel lui a répondu sur Twitter ces paroles très claires et pertinentes « Elles ont fait leurs preuves, peut-être, mais il y en a peu, bon sang ! Arrêtons le délire... ».
Sur RMC, Eric Brunet et Laurent Neumann supposés débattre sur Pour ou contre la réforme ont en fait parlé des programmes d’histoire. Eric Brunet y a notamment mentionné des contre-vérités sur l’enseignement des Lumières suggérant d’ailleurs que le CSP est composé d’idéologues.
Vous l’attendiez, ça y est Stéphane Bern a évoqué tout en nuances son opinion sur le projet de programme d’histoire sur BFMTV. Il nous apprend d’ailleurs que l’histoire doit s’apprendre à la trique !


Pas réforme

Aussi incroyable que cela puisse sembler, certains parviennent à travailler sur d’autres sujets, notamment le numérique dont le plan est visible sur le site du Ministère.
Aujourd’hui, en effet, le Café pédagogique nous rappelle que c’est l’annonce du plan numérique « On doit donner accès à tous les jeunes au numérique. Demain je présenterai le grand plan numérique pour des collèges équipés et plus de professeurs formés". Prononcés le 6 mai au CESE , ces mots confirment que François Hollande annoncera cet après-midi le plan numérique pour l’éducation qui se prépare depuis une année. »
SudRadio en profite pour interviewer deux enseignants sur cette question, toujours sur le principe pour ou contre. Ils ont créé un sondage qui développe tous les poncifs sur l’abandon du crayon...
L’un des deux intervenants, Yann Houry est revenu sur ce sujet dans son blog Ralentir Travaux.
L’Instit Humeurs évoque une vidéo virale sur « Comment enseigner le découragement en 5 minutes » que je vous encourage à aller visionner en lisant les commentaires.
Le Parisien choisit de souligner qu’« en France aussi, la Khan Academy séduit élèves et professeurs ».
La journée Défense et Citoyenneté pourrait être remplacée apprend-on par BFMTV.
Enfin, la question de l’apprentissage intéresse Challenges qui veut imiter le modèle allemand et Bertrand Martinot dans le HuffingtonPost.

Demain, vous pourrez assister aux cérémonies de commémoration de la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe ou celles des massacres de Sétif et Guelma, votre revue de presse prenant un jour de congé.

Emilie Kochert

JPEG - 20.3 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

Croiser des disciplines, partager des savoirs
Revue n°521 - mai 2015

Les pratiques communes, croisées, mises en synergie et en résonance, aident-elles les élèves à entrer dans la complexité des savoirs scolaires et dans les différentes cultures à construire à l’école ? Ce dossier montre à travers différentes pratiques de dispositifs comment entrer dans l’interdisciplinarité sans sacrifier aucunement les disciplines.

Enseigner en primaire avec le numérique
Hors-série n°38 - février 2015

Dossier coordonné par Armelle Legars et Ostiane Mathon

Apprendre à apprendre
Ouvrage - février 2015
Jean-Michel Zakhartchouk - CANOPE, Editions Eclairer
Le nouveau socle commun intègre désormais dans son domaine 2 les « outils et méthodes pour apprendre ». Cet ajout explicite recueille plus de 83% d’avis positifs chez les 160 000 enseignants ayant répondu à la consultation nationale du Ministère. Car chacun sait qu’ « apprendre à apprendre » est une des clés de la réussite scolaire.