Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du jeudi 7 décembre 2017


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du jeudi 7 décembre 2017

Après PIRLS, PISA — Découvertes et expériences — Apprentissage — Supérieur — Ressources —

Une actualité copieuse après PIRLS, c’est PISA qui frappe ! Un petit tour dans diverses expériences, dans les lourds combats autour de la réforme de l’apprentissage. Dans le supérieur, les attendus sont ... attendus sous peu. et pour terminer de multiples ressources à se mettre de côté.


Après PIRLS, PISA

Tirs groupés sur la France, après PIRLS, c’est PISA !

Le Café pédagogique ouvre son actualité avec PISA : La France toujours championne des inégalités sociales à l’école. “Il y a eu des progrès par exemple dans la réduction du taux de redoublement, un facteur d’inégalité sociale selon l’OCDE. Mais la France reste la championne des inégalités sociales à l’école selon Pisa 2015 dont un nouveau volume sort le 6 décembre. D’une part la France se singularise parmi des pays de l’OCDE où les inégalités ont globalement fortement baissé. D’autre part elle reste un mystère : comment être championne des inégalités sociales à l’école quand on est aussi le pays qui dépense le plus en dépenses sociales publiques ? Ou encore quand on est au deuxième rang mondial pour l’accès au pré scolaire ?

Et suit toute une série d’articles.
PISA : 5 questions à Dirk Van Damme. “Directeur du CERI à l’OCDE, Dirk Van Damme est un expert reconnu des systèmes éducatifs. Il réagit à la publication du nouveau volume de PISA consacré aux inégalités sociales dans les systèmes éducatifs. Pour lui, "l’architecture du système éducatif français est son principal problème".”

Pisa : Inégalités sociales à l’école : 5 questions à Pierre Merle. "Sociologue, auteur d’ouvrages sur la ségrégation scolaire, Pierre Merle est un spécialiste des inégalités scolaires. En 5 questions, il fait le point sur les facteurs qui expliquent le maintien des inégalités sociales à l’école française et montre les politiques qui marchent ailleurs. Politiques auxquelles JM Blanquer tourne le dos."

Pisa : Le CNESCO aux sources d’une école championne des inégalités

Pisa : Marion van Brederode : Comment l’Ecole fabrique les inégalités devant le savoir. “Alors que Pisa 2015, dont la dominante est les sciences, vient encore de montrer de très fortes inégalités sociales et ethniques des élèves dans l’acquisition des compétences scientifiques, peu de travaux montrent comment celles-ci se créent dans la classe. C’est tout l’intérêt de la thèse de Marion van Brederode. Analysant programmes, manuels et cahiers d’élèves de 6ème en SVT, elle montre comment l’enseignement est socialement différencié. Pendant que les enfants des collèges favorisés acquièrent une vision savante et systèmique des SVT, les autres s’en tiennent à une approche descriptive et décomplexifiée.”

Mais "Ya toujours plus pire…" : Le niveau de lecture des jeunes Belges francophones est le plus médiocre de l’UE. “La dernière enquête Pirls (pour Progress in International Reading Literacy Study), réalisée en 2016 dans 61 pays ou régions, a été publiée ce mardi 5 décembre. Elle évalue les performances en lecture des élèves en quatrième année de scolarité obligatoire (de quatrième primaire chez nous).”


Découvertes et expériences

Lecture : quels avantages pour une classe de CP dédoublée ? Un reportage. "Pour enrayer la spirale négative, certaines classes de primaire ont été dédoublées dans les Réseaux d’éducation prioritaire. Illustration dans une école de Creil, dans l’Oise."

Lecture : une école à Calais expérimente une méthode qui stimule le cerveau. “Dès son entrée au gouvernement le 17 mai 2017 en tant que ministère de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer a évoqué une mesure visant à améliorer l’apprentissage de la lecture à l’école. Il a alors encouragé les établissements scolaires à se plonger dans des nouvelles méthodes d’apprentissage, inspirées des neurosciences. Ainsi, une école se trouvant à Calais a expérimenté une méthode qui stimule le cerveau.”

Les enfants se concentrent mieux quand ils sont déguisés en super-héros. “Une étude montre que des enfants de 4 à 6 ans réalisent un exercice informatique plus efficacement s’ils s’identifient à Batman.”

Au cœur de la classe laboratoire. “Dans la classe laboratoire de l’ESPE, équipements numériques et mobilier s’adaptent aux nouvelles formes de pédagogie et aux expérimentations. Aperçu d’une séance avec des étudiants en master à l’UFR Sciences et techniques.”

Enseignement immersif en Alsace : une demande de régularisation du rectorat met le feu aux poudres. “La rectrice tente d’éteindre la polémique. Dans une lettre, elle demandait à l’école ABCM de Haguenau de "mettre en conformité" l’une de ses classes immersives, où seuls l’allemand et l’alsacien sont pratiqués.
"La maîtrise de la langue française (fait) partie des objectifs fondamentaux de l’enseignement (...) Je vous demande de vous mettre immédiatement en conformité avec la législation." Le courrier* reçu jeudi 30 novembre au siège de l’association ABCM Zweisprachigkeit, à Schweighouse-sur-Moder (Bas-Rhin), a suscité une vague d’inquiétude. Suite à une inspection, la rectrice de l’académie de Strasbourg y menace de rompre le contrat qui lie l’État à l’une des classes de maternelle de l’école privée ABCM de Haguenau. Depuis la rentrée, cette classe pratique l’immersion totale, à savoir des cours uniquement en allemand et en alsacien... sans aucune utilisation du français. Une première en Alsace
.”

Des journalistes du « Monde » et de l’AFP s’engagent pour l’éducation aux médias et à l’information. “Une centaine de journalistes se portent volontaires pour animer des ateliers d’éducation aux médias et à l’information auprès d’un public jeune, essentiellement en collège et lycée.”


Apprentissage

La grande bataille est engagée !
Faire financer les CFA par les branches, une "catastrophe en termes d’équité" d’après la Fnadir.

Réforme de l’apprentissage : les artisans prônent un sas de préparation dès 15 ans. “Orientation, parcours, financement… Les chambres de métiers et de l’artisanat ont remis ce mercredi leur livre blanc à Muriel Pénicaud.”

Apprentis : les chambres de l’artisanat pour un salaire minimum déconnecté de l’âge. “Les chambres de métiers et de l’artisanat (CMA) demandent la création d’un salaire minimum légal de l’apprenti basé sur le seul critère de niveau du diplôme et non plus sur l’âge, dans un livre blanc publié mercredi.”

Apprentissage : régions et branches doivent participer à l’orientation. “Hervé Morin, nouvellement élu président de Régions de France (ex-ARF), souhaite que les régions et les branches professionnelles participent "à l’orientation des jeunes" en matière d’apprentissage, a-t-il dit mercredi à l’AFP.”


Supérieur

Très attendus !
Entrée à l’université : la « charte des attendus » signée aujourd’hui. “Les différents acteurs de la réforme de l’entrée à l’université vont en valider ce mercredi l’élément principal, en dressant la liste des attendus qui seront exigés de la part des bacheliers à l’entrée des différentes filières.”

Entrée à l’université : une charte pour cadrer les attendus par Laura Taillandier. “Les ministères de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur, la CPU, la Cdefi et la CGE ont signé une charte pour "une mise en œuvre partagée" des attendus prévus par la réforme du premier cycle. Aux universités désormais de préciser pour chacune de leur formation ces prérequis.”

Terminale : à quoi sert la fiche d’orientation (et comment la remplir) ? par Erwin Canard. “Une première étape dans l’orientation postbac se déroule en ce mois de décembre pour les élèves de terminale : le remplissage de la nouvelle fiche d’orientation. Une procédure pas si simple pour ceux qui ne savent pas quoi faire après le lycée... Décryptage.”

Une parole sensée ? Cédric Villani : « Ce qui a “buggé” dans APB, ce n’est pas le logiciel, mais bien l’Etat ». "Pour le député LRM, les pouvoirs publics devront tirer les leçons des déboires du logiciel d’admission post-bac. A l’avenir, il leur faudra prendre leurs responsabilités dans la mise en œuvre des algorithmes."

Les parents français convaincus des bienfaits des études à l’étranger. "Un quart des parents français envisageaient d’envoyer leur enfant étudier à l’étranger en 2017. Un chiffre en hausse de 9 % par rapport à 2016."

Caen. Fabrice Le Vigoureux veut revoir les droits d’inscription. “Le député LREM du Calvados (Caen-Ouest), membre de la commission des finances et rapporteur spécial pour l’enseignement supérieur et la vie étudiante, a demandé un rapport à la Cour des comptes. Objectif : trouver des marges de manœuvre financières pour les Universités.”

La transformation numérique en action : le cas des établissements d’enseignement supérieur en gestion. “Cet article est publié dans le cadre de la Conférence FNEGE-PWC « Les organisations demain : transformation du monde ancien ou irruption du monde nouveau » dont The Conversation France est partenaire.”

La transformation du métier d’enseignant-chercheur liée au numérique : l’exemple des sciences de gestion. “Fin 2016, la FNEGE décide de lancer une étude sur la transformation digitale des établissements d’enseignement et de recherche en Management. Elle me confie cette mission avec mon collègue le Professeur Imed Boughzala de Télécom École de Management. L’objectif de la FNEGE est d’accompagner les directeurs d’établissement dans les transformations en cours liées à la place du digital dans les pratiques d’enseignement et de recherche.” par Aurélie Dudézert, Professeur des Universités en Sciences de Gestion, Laboratoire RITM, Université Paris Sud – Université Paris-Saclay


Ressources

Un peu de réflexion sur l’empilement des réformes...Modifications de programmes, changements dans la formation des maîtres, promotions de normes pédagogiques, répartition différente des responsabilités de gouvernance, évolution des règles de recrutement des enseignants : les contenus des réformes éducatives suscitent toujours des débats passionnés. Ces sujets, aussi intéressants soient-ils, ne constituent pourtant pas le centre de ce dossier. Nous avons en effet plutôt choisi de centrer notre regard sur la façon dont ces réformes sont conçues et mises en œuvre. Quels dispositifs ? Quelles structures ? Quelles ressources ? Quels outils ? Quels acteurs ? Quels réseaux ? Qu’est-ce qui permet l’implantation d’une réforme sur le terrain ? Pourquoi les changements réussissent plus ou moins bien à se concrétiser dans le quotidien des classes ?

Les programmes sont-ils politiques ? se demande Laurence De Cock, Docteure en sciences de l’éducation, Université Paris Diderot – USPC. “Cette chronique est publiée en partenariat avec la revue « Le magazine de l’Education » du laboratoire EMA-TechEduLab de l’Université de Cergy-Pontoise.
Comment les programmes pourraient-ils être autrement que politiques ? Telle serait une autre manière de poser la question. Le projet de l’école républicaine est un projet intrinsèquement politique à partir du moment où dès la Révolution française, il a été conçu comme la participation de l’État à la prise en charge de l’éducation des futurs citoyens, à une « éducation nationale » disait Lepeletier de Saint Fargeau en 1793
.”

Les notes du conseil scientifique de la FCPE : Comment comprendre les malaises des enseignants ? par Anne BARRÈRE, sociologue, Paris-Descartes, Sorbonne Paris Cités.

Le livre du mois du n° 537 - Classes inversées. A propos du livre : Au cœur des malaises enseignants, Anne Barrère. Éditions Armand Colin, Individu et société, 2017.“Voici un ouvrage qui cherche à réduire «  l’écart toujours présent entre chercheurs et praticiens à propos du travail enseignant  ». Pour autant, il ne s’agit pas de dicter aux praticiens leur conduite, l’auteure revendique sa dimension «  antimanuel des bonnes pratiques  ». Elle prend au sérieux la voix des enseignants sur ce qui les concerne et leur donne la parole. Le dernier chapitre restitue une relecture des cinq premiers par dix enseignants d’ancienneté diverse dans le métier : une initiative intéressante, une façon aussi de concrétiser l’interaction entre chercheurs et praticiens en l’intégrant à la construction même de l’ouvrage.”

Sur Eduveille, Le conseil scientifique de l’Education nationale : futur lieu de passage entre recherches, politiques… et pratiques ?A l’heure où les membres du futur conseil scientifique de l’Education nationale sont en passe d’être choisi.e.s, penchons-nous un instant sur la question des disciplines scientifiques qui constitueront ce futur conseil, présidé par le psychologue cognitiviste Stanislas Dehaene. Le ministre Jean-Michel Blanquer a annoncé que l’ensemble des disciplines scientifiques seraient partie prenante, ce que mettent en doute des personnalités scientifiques ou du monde de l’éducation dans l’appel « L’école a besoin de toute la recherche » lancé par un syndicat des enseignant.e.s du primaire, le SNUIPP.”

Et peut-être la nouvelle du jour : En seulement 4 heures, l’IA de Google a réussi à maîtriser toutes les connaissances en matière de jeu d’échecs. “C’est un fait : les échecs ne sont pas un jeu facile. Mais pour l’intelligence artificielle (IA) de Google, cela n’aura pris que 4 heures à maîtriser. L’IA a ensuite battu l’un des meilleurs programmes d’échecs au monde.”

Bernard Desclaux


JPEG - 23.5 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 541 - Les tâches complexes à la loupe

Dossier coordonné par Christophe Blanc et Florence Castincaud
décembre 2017

Depuis l’instauration du socle commun et l’incitation des enseignants à mettre en œuvre des «  tâches complexes  » dans leurs classes, on assiste à un foisonnement de propositions, personnelles et institutionnelles. Un dossier pour poursuivre la réflexion et nous aider à faire des choix pédagogiques et didactiques plus pertinents.

N° 540 - Voie professionnelle : (r)évolutions en cours
Dossier coordonné par Sabine Coste et Nicole Priou
novembre 2017

La rénovation de la voie professionnelle engagée en 2009 a modifié les représentations sur les études initiales et la façon d’envisager les inégalités scolaires. Les caractéristiques sociales des jeunes scolarisés dans la voie professionnelle se sont, elles aussi, modifiées. Entre «  diplôme bradé  » et «  émancipation sociale  », quel état des lieux ?