Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du jeudi 6 avril 2006


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du jeudi 6 avril 2006

Passer des déclarations aux actes.
Les manifestants anti-CPE ont multiplié jeudi les actions éclair, envahissant les voies ferrées de nombreuses villes ou bloquant des routes (à,lire dans les dépêches), alors que les principaux syndicats d’étudiants et de lycéens sont sortis déçus de leur rencontre avec les parlementaires UMP.
Après avoir rencontré les parlementaires UMP pour discuter du CPE, les leaders étudiant ont appelé à la poursuite de la mobilisation. Bruno Julliard, le président de l’UNEF, n’a noté "aucune inflexion" de la part de ses interlocuteurs au sujet du contrat première embauche. "On appelle à la poursuite de la mobilisation et à une intensification des actions dans les universités", a-t-il ajouté.
Plus précisément l’’intersyndicale des douze (salariés, étudiants, lycéens) exige le vote d’une loi d’abrogation du CPE avant le 17 avril, le début des vacances parlementaires

Passons à une déclaration un peu surréaliste.
Dominique de Villepin a, quant à lui, déclaré lors de sa conférence de presse mensuelle qu’il souhaitait un dialogue "sans aucun tabou". Il a ajouté qu’il était "temps de sortir de la crise" .... Mais est-ce encore le temps des déclarations ?
Bonne Lecture...


Libération du 06/04/06

Les syndicats donnent dix jours à l’UMP pour abroger
Reçus hier, ils ont fixé une limite : les congés parlementaires, le 17 avril.
Lire la suite de l’article

Les routes et les trains, cibles étudiantes
Commencés hier, les blocages devraient se multiplier aujourd’hui. Objectif : freiner l’activité économique.
Lire la suite de l’article

L’avènement de la génération réaliste
par Henri WEBER

[...]une génération politique a fait irruption sur la scène française et pour longtemps. Dans son code génétique, il y a le refus de la précarité comme moyen d’adaptation à la modernité et l’attachement à la solidarité comme condition de cette adaptation. L’idéal d’une démocratie accomplie, c’est-à-dire d’une démocratie participative et sociale. En cela, son combat s’inscrit dans le droit-fil de Mai 68.
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 06/04/06

Etudiants, lycéens : péril sur les examens
Pour éviter de gâcher le second semestre, la soixantaine de facs touchées par le mouvement cherchent chacune la moins mauvaise solution.
Lire la suite de l’article

Les lycées, entrés plus tard dans la mobilisation, sont proches de la cote d’alerte
Les proviseurs des établissements touchés pensent pouvoir rattraper le temps perdu et déplorent une attitude plus proche de l’école buissonnière que du militantisme sincère.
Lire la suite de l’article

L’Europe s’inquiète pour les échanges Erasmus
Etudiants français en attente ou européens déjà dans les facs françaises craignent pour la validation de leurs dossiers et de leurs semestres.
Lire la suite de l’article

Saturées de peur, nos démocraties deviennent ingouvernables
Luc Ferry, ancien ministre de l’Education

Premier choc : oui, je l’avoue, j’ai commencé à être inquiet lorsque j’ai vu, en 2003, des organisations de jeunes manifester pour... la défense de leurs retraites ! Il y avait là, pour quelqu’un qui, comme moi, a commencé ses études en 1968, quelque chose de franchement ubuesque. Dans ma génération, les étudiants auraient sans doute pu manifester à peu près pour tout et n’importe quoi, mais quand même pas pour la sauvegarde de leurs retraites. [...]C’est avec ce double délire qu’il faut rompre. L’entrée dans la vie est toujours difficile. Mais elle l’est sans doute moins dans l’Europe d’aujourd’hui que partout ailleurs et partout avant. Alors cessons de gémir et de trépigner, d’exiger un emploi mais surtout pas un travail. Assumons-nous et sortons enfin du jeunisme, cette idéologie absurde qui voudrait nous faire croire que le seul fait de devenir adulte, c’est-à-dire de surmonter les peurs, est une catastrophe. A nous, les adultes, avec les jeunes, bien sûr, mais pas à genoux devant eux, de trouver les mots pour le dire et les projets qui vont avec. C’est notre responsabilité. Il nous faut l’assumer, au lieu de reculer sans cesse.
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 05/04/06 (un jour de retard)

Une génération se rebelle
Paroles . Ils ont moins de trente ans, ils sont étudiants, lycéens, salariés, parfois les deux. Ils savent ce qu’est la précarité et crient leur refus d’une vie gâchée par l’incertitude du lendemain.
Lire la suite de l’article

Avec des lycéens, de Mantes-la-Jolie à la République
Les Yvelines étaient, elles aussi, à Paris. Des jeunes qui ne veulent pas « rester sur le fil du rasoir pendant deux ans ».
Lire la suite de l’article

À Grenoble, les jeunes ne sont pas prêts à se dégonfler
À l’image de la mobilisation dans tout le pays, les étudiants et lycéens de la région grenobloise sont descendus dans la rue par dizaine de milliers.
Lire la suite de l’article


Le Parisien du 06/04/06 ( payant)

« Nous ne sommes pas des tire-au-flanc »
« LES VACANCES ne nous arrêteront pas ! Le blocage continuera ! » Même si le dialogue s’est ouvert hier entre l’intersyndicale et les parlementaires, les étudiants de la faculté de Censier, dans le V e arrondissement de Paris, restent mobilisés
Lire la suite de l’article

« Autant aller jusqu’au bout maintenant »
CONTINUER le combat ou rentrer dans le rang ? Sur le campus de Montpellier, les avis sont partagés. Dans l’amphi A de l’université de lettres et des sciences humaines investi par des étudiants, les grévistes de la première heure entendent continuer
Lire la suite de l’article

Les étudiants ne veulent pas relâcher la pression
LES LENDEMAINS de fête sont parfois difficiles. Après le succès historique des dernières journées de mobilisation, les manifestants pensaient avoir fait le plus dur et s’étaient pris à rêver à un enterrement immédiat du CPE.
Lire la suite de l’article

Très forte inquiétude pour les examens
SUR LE FRONT des examens, l’alerte est désormais maximale. Chez l’écrasante majorité des étudiants, y compris les plus mobilisés dans la fronde anti-CPE, l’inquiétude grandit de jour en jour.
Lire la suite de l’article


La Croix du 06/04/06

Rien vu...


20 minutes du 06/04/06

Etudiants : la tentation radicale
Des étudiants encagoulés, armes factices au poing affirmant «  ne pas désarmer ». Cette parodie d’indépendantistes corses jouée à la presse hier à la faculté de Rennes-II illustre la radicalisation des étudiants. Hier, l’Unef a appelé à « mettre tout en oeuvre » pour « intensifier la mobilisation ». Les bureaux de l’UMP à Montpellier ont été vidés et le blocage des facultés de lettres et de sciences d’Angers a été reconduit. En revanche, le nombre de lycées perturbés a baissé.
Lire la suite de l’article

L’intersyndicale lance son ultimatum au 17 avril
L’ultimatum est tombé avant le début des rencontres entre syndicats et UMP. L’intersyndicale des douze (salariés, étudiants, lycéens) exige le vote d’une loi d’abrogation du CPE avant « le 17 avril », le début des vacances parlementaires. Elle négociera sur le fond après. Dans le cas contraire, il y aurait « un nouveau temps fort de mobilisation ».
Lire la suite de l’article

Un lycéen agressé dans un état grave
Un lycéen de 15 ans a été sérieusement blessé à la tête mardi à Mantes-la-Jolie (Yvelines). Agressé par un jeune homme cagoulé devant le lycée Saint-Exupéry, son état était jugé hier « sérieux ». Il a été opéré et plongé dans un coma artificiel.
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 06/04/06

Les syndicats : jusqu’au 17 pour une abrogation
CFDT, CGT, CFTC et FO ont été les premiers entendus par les responsables parlementaires UMP. L’ensemble des syndicats veut accélérer le mouvement vers la suppression du CPE.
Lire la suite de l’article


Le Monde daté du 07/04/06

Les étudiants rencontrent l’UMP, les présidents d’université appellent au dialogue
près avoir auditionné mercredi la CGT, FO, la CFDT et la CFTC, les parlementaires UMP reçoivent, jeudi 6 avril, les organisations étudiantes et lycéennes. "Nous avons été écoutés, mais ils n’ont montré aucun signe visant à accepter d’engager une procédure d’abrogation du CPE", a estimé le président de l’UNEF, Bruno Julliard, reçu par la délégation conduite par les présidents des groupes à l’Assemblée et au Sénat. Le président de l’UNEF n’a noté "aucune inflexion" de la part de ses interlocuteurs au sujet du contrat première embauche. "On appelle à la poursuite de la mobilisation et à une intensification des actions dans les universités", a-t-il ajouté. Bruno Julliard avait rencontré jeudi matin une délégation du PS. Il doit rencontrer l’UDF, lundi, et le PCF, mardi.
Lire la suite de l’article

CPE : Dominique de Villepin appelle à un dialogue "sans aucun tabou"
Le premier ministre, Dominique de Villepin, a déclaré, jeudi 6 avril, qu’il était "temps de sortir de la crise" autour du CPE.
Lire la suite de l’article

"J’ai voulu aller vite, c’est vrai, simplement parce que je veux des résultats "
En préambule à sa neuvième conférence mensuelle, Dominique de Villepin a reconnu parmi les leçons à tirer de la crise sur le CPE, avoir "voulu aller vite". "J’ai voulu aller vite, c’est vrai, simplement parce que je veux des résultats pour les Français et surtout pour les jeunes", s’est justifié le premier ministre.
Lire la suite de l’article

Le gouvernement veut mieux encadrer les stages
Le gouvernement s’apprête à publier deux décrets obligeant les entreprises à rémunérer les stages de plus de trois mois, à hauteur de 360 euros mensuels minimum, révèle le quotidien Les Echos dans son édition du 6 avril.
Lire la suite de l’article

Le Grand Orient de France auditionne pour défendre la laïcité
Le Grand Orient de France (GODF), principale obédience maçonnique française, a mis sur pied une "commission de défense de la loi de 1905", qui a tenu ses auditions les 4 et 5 avril à Paris. Elle devrait rendre public un rapport en juin, soit à peu près au moment où la commission de réflexion juridique sur les relations des cultes avec les pouvoirs publics, dite "Commission Machelon", du nom de son président, le professeur de droit Jean-Pierre Machelon, rendra ses conclusions.
Lire la suite de l’article

Massacre organisé à l’université,
par Grégoire Bigot doyen de la faculté de droit de Nantes.

Du mouvement actuel, il n’y a pas de quoi rire. Ce qui arrive dans nos universités était prévisible et se répétera. Les ministres ont tort d’imputer seulement à une prétendue manipulation "de gauche" les grèves et les blocus. Il n’y a ni main invisible ni complot. L’actuel gouvernement est coupable de s’étonner de l’agitation étudiante. Il est solidaire des gouvernements précédents et responsable avec eux du criminel Verdun universitaire qui, dans l’indifférence générale, dure depuis plus de vingt ans.
La pseudo "démocratisation" de l’université est en fait un massacre organisé. On promet à des bacheliers, tous les bacheliers, qu’ils peuvent s’inscrire dans la faculté de leur choix. Ces conscrits d’un genre nouveau montent au front la fleur au fusil et reviennent en "gueules cassées" pour une majorité d’entre eux. Chaque année, une nouvelle classe d’âge.
Seule la France est capable d’un tel génie pervers et finalement destructeur de l’idée même d’enseignement public. L’université, qui est le haut lieu du savoir, un de ces lieux où souffle l’esprit, devient la fabrique du ressentiment, de l’aigreur, et l’antichambre non du contrat première embauche (CPE) mais d’abord de l’ANPE.
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs Permanent du 06/04/06

Blocage : Robien appelle à la raison
68 universités étaient bloquées ou perturbées mercredi, selon l’UNEF. L’Education nationale en dénombre 53 et parle de "la moitié des lycées" "débloqués".
Lire la suite de l’article


L’Express Quotidien du 06/04/06

Les syndicats au Sénat
Les rencontres entre les parlementaires de l’UMP et les syndicats ont commencé hier, dans l’ombre sourcilleuse de Dominique de Villepin
Lire la suite de l’article


Une sélection dans les dépêches du 06/04/06

Illettrisme : des romans pour redonner le goût de la lecture aux adultes
"De même que les petits mangeurs ne dédaignent pas la gastronomie, les petits lecteurs apprécient la littérature de qualité" : c’est en partant de ce postulat que des associations ont lancé une collection de livres destinée aux personnes lisant avec difficulté.
Lire la suite de l’article

Professeurs insultés sur un blog : exclusion de l’élève annulée par le Tribunal Administratif
Le tribunal administratif de Clermont-Ferrand a annulé jeudi la sanction disciplinaire d’exclusion définitive prononcée contre un élève qui avait insulté sur son blog des professeurs de son collège de Chamalières (Puy-de-Dôme).
Lire la suite de l’article

Bouches-du-Rhône : plusieurs axes routiers bloqués par des anti-CPE
Plusieurs grands axes routiers étaient en partie bloqués jeudi matin dans les Bouches-du-Rhône par des manifestants anti-CPE, provoquant quelques dizaines de km de bouchons ou ralentissements,
Lire la suite de l’article

L’accès à l’île d’Oléron bloqué par des lycéens anti-CPE
Quelque 120 lycéens anti-CPE se sont rassemblés sur le pont reliant l’île d’Oléron (Charentes-Maritimes) au continent et bloquaient jeudi depuis 09h00 l’accès à l’île, a-t-on appris auprès de la gendarmerie.
Lire la suite de l’article

Mobilisation anti-CPE : une dizaine de lycées concernés en Lorraine
Des lycéens manifestaient jeudi matin leur opposition au CPE dans une dizaine de lycées en Lorraine, souvent par des attroupements à l’extérieur des établissements, parfois en bloquant la circulation, a-t-on appris auprès du rectorat et de la police.
Lire la suite de l’article

Les jeunes lancent une série d’actions éclair anti-CPE à travers la France
Les manifestants anti-CPE ont multiplié jeudi les actions éclair, envahissant les voies ferrées de nombreuses villes ou bloquant des routes, alors que les principaux syndicats d’étudiants et de lycéens sont sortis déçus de leur rencontre avec les parlementaires UMP.
Quarante-deux universités étaient perturbées jeudi, mais les cours y avaient lieu, et neuf étaient bloquées ou fermées, tandis que trente-trois fonctionnaient normalement, selon le ministère de l’Education nationale.
Après avoir rencontré les parlementaires UMP pour discuter du CPE, les leaders étudiant et lycéen, Bruno Julliard et Karl Stoeckel, ont appelé à la poursuite de la mobilisation. M. Julliard a souhaité "une intensification" du mouvement.
Lire la suite de l’article

L’Etat condamné pour des violences commises par des élèves contre une prof
L’Etat a été condamné à Caen à verser une indemnité de 10.000 euros à une enseignante victime de violences verbales et physiques pendant et après ses cours, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.
Lire la suite de l’article


Pour en savoir plus

L’indispensable café pédagogique

Le site de VousNousIls (Rubrique dépêches de l’éducation AFP)

La maison des enseignants

Les dépêches AFP-Éducation sur le site Voila.fr

Le site Yahoo Actualités, rubrique éducation