Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du jeudi 5 janvier 2006


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du jeudi 5 janvier 2006

Le Ministre de l’Éducation, Gilles de Robien multiplie les déclarations « [...]pour moi, c’est limpide. L’apprentissage doit commencer par le son et la syllabe. Il faut le dire clairement, nettement, explicitement et le faire savoir sans ambiguïté. Cela, je le dis avec force, n’avait jamais été fait et jusqu’ici les instructions avaient prêté à confusion «  Les parents qui achètent chaque année 100.000 exemplaires d’une célèbre méthode syllabique ne le font pas sans raison ». Voici ce qu’il a déclaré lors d’une conférence de presse présentant sa circulaire sur la lecture qui vient d’être rendue publique. Toutes les remarques des chercheurs et des enseignants n’y ont rien fait. Le Ministre s’obstine et s’engage sur la voie de la démagogie en allant dans le sens des organisations les plus réactionnaires. Il jette aussi le trouble sur les pratiques des enseignants.
"Comme les cartables, les programmes sont beaucoup trop chargés". Voici une autre déclaration faite aujourd’hui aux lecteurs du Parisien. Il propose de "faire un état des lieux des programmes actuels" dans le primaire et le secondaire après avoir entendu de nombreuses demandes du monde éducatif pour alléger les cursus des élèves. Pourquoi pas ? cette préoccupation, là, semble légitime alors que se pose la question de la définition du socle commun de connaissances et de compétences. Mais si cela est fait dans le même esprit rétrograde et démagogique que les mesures sur la lecture, on ne peut que être inquiet...
Bonne Lecture...


Libération du 05/01/06

Les voeux 2006 : « Les classes préparatoires devront porter leur taux d’élèves boursiers à un tiers, comme c’est le cas dans les universités. »
Pris au pied de la lettre, le plan de Jacques Chirac pour « ouvrir plus largement aux jeunes des milieux modestes l’Université et les grandes écoles » ébranle les fondements de la méritocratie républicaine. Si l’annonce d’une généralisation du tutorat « dès les études secondaires », assuré par « l’Université et les grandes écoles », ne mange pas de pain, les autres propositions présidentielles sont autrement ambitieuses.
Lire la suite de l’article

La guerre des mémoires
par Esther BENBASSA, directrice d’études à l’Ecole pratique des hautes études (EPHE).

La polémique autour de l’héritage colonial français libère les revendications mémorielles.
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 05/01/06

Méthode globale : Robien sort sa circulaire
UNE CIRCULAIRE sur l’apprentissage de la lecture, rédigée « sans aucune concertation avec les enseignants » selon les principaux syndicats, va être prochainement envoyée à l’ensemble des recteurs et inspecteurs d’académie. Gilles de Robien, qui s’est personnellement impliqué dans la rédaction de ce texte, dont l’avant-projet circule dans les milieux intéressés, a tenu à rappeler, comme il l’avait déjà martelé ces dernières semaines, que les méthodes globales et semi-globales « ne fonctionnent pas ». Les méthodes de déchiffrage « phonème-graphème » doivent être privilégiées dans les instituts universitaires de formation des maîtres (IUFM) et dans les classes primaires, rappelle-t-il. [...]Saisi de ce sujet à la demande de Dominique de Villepin, qui en a fait une des mesures de son plan pour l’égalité des chances, le ministre de l’Education nationale avait affirmé il y a quelques semaines s’appuyer sur des études d’experts (orthophonistes, chercheurs), qui rendraient les méthodes globales - qualifiées de « nocives » et de « criminelles » par Gilles de Robien - responsables de l’accroissement du nombre de cas de dyslexie. Ses détracteurs accusent le ministre de « donner un coup d’épée dans l’eau », de mener un combat contre une méthode « abandonnée depuis belle lurette », de remettre en cause la liberté pédagogique des enseignants.
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 04/01/06 (un jour de retard)

à Louis-Blériot, les profs font valoir leur droit de retrait
Estimant que les conditions de sécurité n’étaient pas remplies, les personnels du lycée d’étampes n’ont pas fait cours. Les annonces du recteur sont jugées insuffisantes et floues.
Lire la suite de l’article

De la ZEP aux grandes écoles sans prépas
Un rapport de l’Institut Montaigne, présidé par Claude Bébéar, parmi seize propositions, préconise la mise en place d’un concours aux grandes écoles réservé aux lycéens de ZEP et se déroulant immédiatement après le bac.
Lire la suite de l’article


Le Parisien du 05/01/06 ( payant)

Robien : « Je veux revoir les programmes trop chargés »
Le ministre de l’Education nationale, qui dévoile aujourd’hui la circulaire mettant fin à l’apprentissage de la lecture par la méthode globale, a révélé à nos lecteurs son prochain grand chantier : l’allégement des programmes...
Lire la suite de l’article

La fin de la méthode globale, c’est aujourd’hui
« APPRENDRE à lire », c’est le nom de la circulaire qui est envoyée aujourd’hui à l’ensemble des académies, des IUFM (instituts de formation des maîtres) et à toutes les écoles primaires, bref à tous les professionnels chargés d’enseigner la lecture
Lire la suite de l’article


La Croix du 05/01/06

Rien vu...


20 minutes du 05/01/06

Colonies, Chirac veut réécrire .
Le président de la République est revenu sur l’article de loi mentionnant «  le rôle positif de la colonisation  », qui fait polémique depuis plusieurs semaines, notamment chez les historiens. Pour lui, cet article doit «  être réécrit ». Le chef de l’Etat a indiqué que le président de l’Assemblée nationale, Jean-Louis Debré, chargé d’une mission pluraliste sur cette question, présenterait une proposition de loi «  qui rassemble et apaise les esprits  ».
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 05/01/06

Chirac veut l’apaisement sur la colonisation
Hâlé par le soleil de ses vacances au Maroc, débarrassé de ses lunettes à grosse monture, Jacques Chirac est apparu plutôt en forme, hier, lors des voeux de la presse. Le président de la République a tenu à montrer qu’il reste bien le maître de la manoeuvre à la barre de l’État.
Lire la suite de l’article


Le Monde daté du 05/01/06

Gilles de Robien : tous les enfants "lecteurs" en fin de CE1
e ministre de l’éducation nationale, Gilles de Robien, a rendu public, jeudi 5 janvier, une circulaire sur la meilleure façon de procéder pour apprendre à lire en CP. Il avait déclaré, le 7 décembre 2005, qu’il fallait "abandonner une fois pour toutes la méthode globale ou assimilée" (Le Monde du 13 décembre 2005).
Ce texte consacre l’importance de la méthode syllabique. "L’automatisation de la reconnaissance des mots nécessite des exercices systématiques de liaison entre les lettres et les sons et ne saurait résulter d’une mise en mémoire de la photographie de la forme des mots qui caractérise les approches globales de la lecture : j’attends donc des maîtres qu’ils écartent résolument ces méthodes qui saturent la mémoire des élèves sans leur donner les moyens d’accéder de façon autonome à la lecture", énonce le ministre de l’éducation dans son texte.
Lire la suite de l’article

M. Chirac réclame un tiers d’élèves boursiers dans les "classes prépas"
Pour diversifier le recrutement des élites françaises, Jacques Chirac a sommé, mercredi 4 janvier, les classes préparatoires aux grandes écoles d’augmenter considérablement la proportion d’étudiants issus de milieux sociaux défavorisés dans leurs rangs. Lors de ses voeux à la presse, le chef de l’Etat a demandé que les "classes prépas" accueillent d’ici trois ans un tiers d’élèves boursiers, contre 18 % aujourd’hui. Cette filière, qui concerne 73 000 étudiants, se caractérise par la surreprésentation des milieux favorisés, avec 52 % d’enfants de cadres et de professions libérales, contre 32 % à l’université. Pour atteindre cet objectif, M. Chirac a annoncé que les meilleurs bacheliers bénéficieraient désormais d’un "droit d’accès garanti" aux classes préparatoires.
L’Elysée est resté assez flou sur deux questions centrales. La première est relative au périmètre de la mesure : pour la prochaine rentrée scolaire, ce droit d’accès garanti s’appliquera aux titulaires de mention "très bien", soit 8 000 bacheliers potentiels environ. Aucune décision n’a été prise pour les bénéficiaires de mention "bien" (environ 28 000), même si l’Elysée juge cette extension réalisable.
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs Quotidien du 05/01/06

Un adieu définitif à la méthode globale ?
Gilles de Robien a fait passer une circulaire sur l’apprentissage de la lecture, qui a été jugée "affligeante" par le syndicat SNUIpp.[...]
"C’est affligeant. Cela ne permettra en rien d’améliorer la réussite des élèves. Ce n’est qu’un rideau de fumée masquant l’absence de dispositifs utiles tels que l’allègement des effectifs, le travail en petits groupes, l’accompagnement et le soutien...", a déclaré Gilles Moindrot, secrétaire général du SNUipp. "Bien évidemment, dès le premier jour du CP, on apprend aux enfants le déchiffrage, les codes de lecture mais l’apprentissage ne doit pas s’y limiter. Cette circulaire est terriblement restrictive. Elle ne tient pas compte de la réalité du terrain. La recherche du sens de l’écrit en est pratiquement absente tout comme les aspects culturels de la lecture", a-t-il ajouté.
Lire la suite de l’article


Une sélection dans les dépêches du 05/01/06

Permanences police dans établissements scolaires : circulaire au printemps
Le ministère de l’Education va "actualiser" d’ici le printemps une circulaire de 1998 sur les coopérations école/police, permettant aux établissements de faire appel à un correspondant police en cas de violence, a-t-on appris mercredi dans l’entourage de Gilles de Robien. Le ministère réfléchit à "la possibilité que les correspondants police/gendarmerie se mettent à la disposition des chefs d’établissement, des enseignants et des élèves qui le souhaiteraient, à l’intérieur des établissements", a expliqué à l’AFP le cabinet de M. de Robien.
Lire la suite de l’article

Robien publie sa circulaire interdisant la méthode globale de lecture
Le ministre de l’Education nationale, Gilles de Robien, a présenté jeudi devant la presse sa circulaire interdisant les méthodes globales ou assimilées de lecture et appelant les enseignants à utiliser désormais une méthode syllabique.
Lire la suite de l’article

Rentrée des élèves au lycée Blériot pour des discussions
Une partie des élèves du lycée professionnel Louis Blériot à Etampes (Essonne), "choqués", sont revenus au lycée deux jours après la rentrée pour une matinée consacrée à des discussions après l’agression d’une enseignante en plein cours, ont constaté des journalistes de l’AFP.
Lire la suite de l’article

Ouverture d’un "lycée expérimental" en banlieue, "prometteur" selon Robien
L’ouverture prochaine d’un lycée expérimental en proche banlieue parisienne par le directeur de Sciences-Po Paris est un projet "prometteur" a expliqué jeudi à l’AFP le ministre de l’Education nationale
Lire la suite de l’article

Robien : "Comme les cartables, les programmes sont beaucoup trop chargés"
"Comme les cartables, ils (les programmes) sont beaucoup trop chargés", a estimé jeudi le ministre de l’Education nationale Gilles de Robien dans un entretien avec des lecteurs paru dans le Parisien. "L’allégement des programmes, c’est une de mes priorités", a dit le ministre aux lecteurs du Parisien, avant d’ajouter que "comme les cartables, ils sont beaucoup trop chargés".
Lire la suite de l’article

La circulaire sur la lecture : "le b.a-ba de la démagogie" pour le SE-Unsa
Le Syndicat des enseignants (SE-Unsa) a condamné jeudi dans un communiqué la publication de la circulaire ministérielle interdisant la méthode globale de lecture, la qualifiant de "b.a-ba de la démagogie".
Lire la suite de l’article

Robien : "un état des lieux des programmes" pour alléger cursus scolaire
Le ministre de l’Education nationale, Gilles de Robien, a déclaré jeudi à l’AFP vouloir "faire un état des lieux des programmes actuels" dans le primaire et le secondaire après avoir entendu de nombreuses demandes du monde éducatif pour alléger les cursus des élèves.
Lire la suite de l’article

Carte scolaire 2006 : "la saignée continue" pour le Snes-FSU
Le premier syndicat d’enseignants du second degré, le Snes-FSU, a protesté contre les mesures de carte scolaire 2006 (créations-suppressions d’emplois), affirmant que "la saignée continue", dans un communiqué jeudi.
Lire la suite de l’article

Robien : la méthode syllabique de lecture, c’est clair, limpide et explicite
Le ministre de l’Education nationale, Gilles de Robien, a défendu, jeudi devant la presse, la méthode syllabique pour l’apprentissage de la lecture soulignant qu’elle devrait être la seule méthode utilisée, de façon "claire", "limpide" et "explicite". Le ministre enfin a affirmé que cela n’empêcherait pas l’inventivité pédagogique mais il a bien précisé que "la liberté des enseignants s’exerçait dans le respect des programmes et instructions du ministre". "La liberté pédagogique n’est pas la liberté de faire n’importe quoi", a-t-il lancé.
Lire la suite de l’article


Pour en savoir plus

L’indispensable café pédagogique

Le site de VousNousIls (Rubrique dépêches de l’éducation AFP)

La maison des enseignants

Les dépêches AFP-Éducation sur le site Voila.fr

Le site Yahoo Actualités, rubrique éducation