Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du jeudi 5 février 2009


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du jeudi 5 février 2009

Journée importante de mobilisation des enseignants-chercheurs rejoints par les étudiants.
Malgré les très nombreux manifestants Valérie Pécresse campe sur ses positions. « C’est comme ça que les plus grandes universités du monde fonctionnent, mais je comprends et je veux donner des garanties pour rassurer », a défendu la ministre de l’Enseignement supérieur, en visite jeudi matin à Strasbourg. Mais cette détermination survivra t-elle à la mobilisation ?
En Alsace, où elle était venue inaugurer la nouvelle UdS (universite de Strasbourg unifiée) 1.600 manifestants ont chahuté la ministre aux cris de « Pécresse, la recherche régresse », et pancartes à la main, « Etudiants-chercheurs cherchent enseignants-chercheurs sachant chercher », « Ce matin un crétin a tué les chercheurs ». Des jets de chaussures et d’œufs se sont produits contre les vitres du Palais universitaire.
Dans un communiqué, les syndicats de l’UdS (FSU, CGT, SGEN-CFDT, UNEF, UNSA et SNPREES-FO) ont indiqué jeudi qu’ils avaient décliné une invitation à rencontrer Mme Pécresse, lançant « un appel solennel » au gouvernement pour suspendre « toutes les réformes en cours ».

Aujourd’hui, les syndicats de la FSU concernés par l’enseignement secondaire (SNES, SNEP, enseignement professionnel et agricole, personnel de direction) présentaient leurs positions sur la réforme des lycées. Ils ont rappelé leur attachement "au maintien des voies et des séries actuelles", au "maintien du baccalauréat comme diplôme national", ou encore leur opposition à une annualisation du temps de travail des enseignants. Ils affirment aussi leur opposition au « tout modulaire ».
Roland Hubert, secrétaire général du SNES a considéré que Xavier Darcos avait pris le problème à l’envers en partant des structures alors qu’il faut commencer par se poser des questions sur les contenus de formation. Il souhaite aussi que le traitement de la difficulté scolaire ne soit pas déconnecté de la classe mais inclus dans le cours. Il souhaite aussi qu’on se donne le temps de la concertation, du débat et de l’appropriation. Ce qui signifie aussi que si le SNES souhaite qu’on expérimente après avoir discuté de la réforme, il est opposé aux expérimentations proposées actuellement dans certains établissements. Il les juge même scandaleuses car on débloque 500 postes pour cela alors qu’il y a par ailleurs suppression de 3500 postes cette année.
A la question de la démarche utilisée aujourd’hui par Richard Descoings et le gouvernement pour relancer cette réforme où on leur demandait s’il n’avait pas l’impression d’être “contournés”, Roland Hubert a répondu en rappelant leur représentativité et qu’ils étaient donc difficilement “contournables”. Les « dix propositions » des syndicats de la FSU sont consultables et téléchargeables sur le site du SNES .

« L’école maternelle doit être et rester une école à part entière. Elle doit être un lieu où les enfants apprennent à vivre ensemble (...), un lieu où ils construisent leur savoir en s’appuyant sur la réflexion plutôt que sur la répétition », affirme un appel d’Enfant Magazine mis en ligne sur le site Internet www.enfant.com.
Pour cette maternelle, lieu d’éducation globale, le manifeste énumère cinq propositions : des professionnels plus spécifiquement formés à la petite enfance et sensibilisés à certains problèmes comme les troubles du langage ; l’organisation de modules de soutien aux enfants durant le temps scolaire ; un accueil des 2-3 ans souple et adapté aux besoins des enfants ; des effectifs allégés dans les zones sensibles (15 enfants par classe) et enfin une école plus ouverte aux parents. Si l’appel remporte un succès, il sera porté à la connaissance de Xavier Darcos, ministre de l’éducation nationale.
Histoire d’en remettre une couche...

Bonne Lecture...


Libération.fr du 05/02/09

Enseignants-chercheurs : Pécresse veut rassurer
La ministre de l’Enseignement supérieur a été chahutée ce jeudi matin à Strasbourg par plusieurs milliers d’universitaires et d’étudiants, en colère.
Lire la suite de l’article

Quand les cours deviennent militants
Les universitaires sont largement mobilisés. C’est une victoire mais ça ne suffit pas. Pour gagner, il leur faut à tout prix élargir le front de la contestation. Et casser l’image d’une lutte qui peut paraître corpo. Alors chacun cherche des actions originales pour expliquer et convaincre.
Lire la suite de l’article

« Nous nous battons pour un enseignement supérieur de qualité »
Isabelle This Saint-Jean, présidente de l’association Sauvons la Recherche, et professeur à l’université Paris XIII a répondu à vos questions.
Lire la suite de l’article

L’université de Strasbourg inaugurée sous les lacrymos
Les personnalités invitées à l’inauguration de l’université unique de Strasbourg (UdS) ce jeudi ont du trouver que champagne et petits fours avaient un goût amer. La faute aux gaz lacrymogènes utilisés à l’extérieur du palais universitaire pour repousser les manifestants venus exprimer leur mécontentement à l’occasion de la venue de la ministre Valérie Pécresse. Récit d’une inauguration sous haute tension.
Lire la suite de l’article

Les enseignants de l’IEP de Lyon écrivent aux élus
Les enseignants de l’Institut d’études politiques de Lyon ont décidé d’expliquer leur mouvement à leurs élus. Après avoir voté la reconduite de leur grève pour jeudi et vendredi, ils ont rédigé une lettre, qu’il vont remettre aux maires, conseillers et parlementaires de l’agglomération...
Lire la suite de l’article

Gérald Guillaumet, président de l’université d’Orléans : « il faut que la ministre retire ce texte »
Gérald Guillaumet, président de l’université d’Orléans et Youssouffi Touré, vice-président du conseil d’administration ont profité de la forte mobilisation qui touche leur campus pour préciser leurs positions. Ils l’ont fait mercredi, la veille de la manifestation locale (LibéOrléans du 3 février 2009), à l’occasion d’une conférence de presse.
Lire la suite de l’article

Les petites surprises de la contestation scolaire toulousaine
La contestation n’est plus seulement l’affaire des étudiants et des lycéens, mais ausi des hiérarchies et des parents d’élèves. Tout tourne à l’envers. L’école n’aura même pas attendu le printemps pour descendre dans la rue.
Lire la suite de l’article

La drôle de nuit toulousaine des écoles
Aux flambeaux et en cortège nocturne. C’est ainsi que les parents d’élèves et les enseignants de 102 établissements scolaires de Toulouse et les professeurs de l’IUFM ont manifesté contre les lois Darcos cette nuit du mardi 3 février.
Lire la suite de l’article

AG à Bordeaux 4 contre les « master Conforama avec option vente de canapés cuir »
L’amphi Aula Magna plein comme un oeuf, 1200 étudiants de la très sage Bordeaux 4 réunis en assemblée générale, et une soixantaine de leurs professeurs présents dans les travées : le fait est suffisamment rare pour constituer à lui seul un événement. Mais lorsqu’en plus le mouvement est initié par les enseignants eux-mêmes, avant d’être suivi et amplifié avec un blocus étudiant, c’est quasiment un message d’alerte.
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 05/02/09

Journée de manifestation dans l’enseignement supérieur
Les enseignants chercheurs ont appelé à manifester jeudi dans plusieurs villes de France pour protester contre la réforme de l’université, notamment contre les modifications apportées à leur statut.
Lire la suite de l’article


Le Monde.fr du 05/02/09

A Strasbourg, Valérie Pécresse chahutée par les manifestants universitaires
Le monde universitaire français - enseignants-chercheurs, syndicats de l’enseignement supérieur et étudiants confondus - manifeste dans une vingtaine de villes de France, jeudi 5 février, pour protester contre plusieurs projets de réforme de l’éducation. La première manifestation de la journée a eu lieu à Strasbourg, en fin de matinée. Au moins 1 600 personnes s’étaient rassemblées devant le Palais universitaire de la ville pour accueillir la ministre de l’enseignement supérieur, Valérie Pécresse.
Lire la suite de l’article

Une évaluation transparente et collégiale
Martial Foucault, professeur adjoint d’économie politique, université de Montréal ;

Eléonore Lépinard, professeure adjointe de sciences politiques, université de Montréal ;

Vincent Lepinay, professeur-assistant au MIT ;
Grégoire Mallard, professeur-assistant de sociologie, Northwestern University.


Lire la suite de l’article

Les universitaires doivent prendre leurs responsabilités, par Jean-Robert Pitte
ette fois-ci, ce sont les professeurs qui manifestent leur mauvaise humeur. Nombre d’entre eux, toutes sensibilités confondues, s’inquiètent de l’application d’une disposition de la loi du 10 août 2007 portant sur les libertés et responsabilités universitaires et sur la modulation des services.
Celle-ci permet aux présidents de répartir le service des enseignants-chercheurs entre leurs différentes missions, en plein accord avec les souhaits des intéressés et après avis des directeurs ou doyens d’UFR et des conseils en formation restreinte aux enseignants. C’est plus de liberté pour concevoir l’exercice de son métier selon ses goûts, avec la possibilité de moduler la répartition des tâches d’une période à l’autre de sa carrière, voire de l’année universitaire.
[...] Certes, la modulation des services des enseignants-chercheurs n’est pas une panacée, mais elle peut permettre de répondre aux besoins des universités, ainsi qu’aux goûts et aux capacités de chacun qui varient sur la durée d’une carrière.
Elle peut redonner dignité et plaisir à l’exercice du difficile métier d’universitaire. Elle fait partie de la panoplie de mesures permettant aux universités d’être plus performantes, mieux, au service de la société, de sortir enfin du paradoxe qui leur fait refuser toute ingérence du pouvoir politique sur leur fonctionnement et en même temps la liberté de se gérer elles-mêmes sous la houlette de leur président.
Lire la suite de l’article

Universités : un débat national s’impose
Mathieu Brunet, université de Provence ;

Jean-Louis Fournel, université Paris-VIII ;

Laurence Giavarini, université de Bourgogne ;

Annelise Nef, université Paris-IV ;
tous les signataires sont les porte-parole de Sauvons l’université.

e combat que nous menons pour défendre l’université et la recherche, la formation des enseignants et le statut des universitaires concerne l’ensemble de la société française.
Voilà quarante ans que l’université répond à des demandes sociales de plus en plus lourdes : l’objectif de 80 % d’une classe d’âge au baccalauréat a fait croître de manière continue les effectifs dans les facultés ; devant l’augmentation du chômage, davantage de jeunes cherchent dans les universités des formations qui les mènent au monde du travail. Nous avons affronté ces demandes, positives et négatives, comme autant de défis, en l’absence de modification structurelle adaptée, sans que jamais soient réellement remises en cause la séparation entre grandes écoles sélectives et bien dotées et universités ouvertes à tous mais misérables, ni l’insuffisance du financement public par étudiant à l’université, nettement inférieur à la plupart des pays de l’OCDE.
Nous l’avons fait sans sacrifier la recherche, et nous en sommes fiers. Le 22 janvier, le président de la République a violemment agressé le monde de l’enseignement supérieur et de la recherche en affirmant que nous formons mal et que nous cherchons mal.
Lire la suite de l’article

La grève dans les universités s’amplifie
Le mouvement des enseignants-chercheurs, en grève illimitée depuis le 2 février, entre dans son quatrième jour et s’étend, rejoint par des syndicats de l’enseignement supérieur et des étudiants.
Une coordination nationale des universités - représentant 74 universités, écoles et instituts réunis à Paris-IV - a appelé, lundi soir, à une journée d’actions ce jeudi et à une manifestation nationale, mardi 10 février, à laquelle pourraient se joindre les étudiants, dont la principale organisation, l’UNEF, a appelé à la grève mardi prochain .
Lire la suite de l’article

UNEF : "Valérie Pécresse doit prendre toute la mesure des mécontentements" dans les facs
Jean-Baptiste Prévost, le président de l’UNEF, explique pourquoi son syndicat appelle à la grève dans les universités le 10 février.
Lire la suite de l’article

La semaine de quatre jours à l’école divise les parents
Article interactif
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 05/02/09 (un jour de retard)

Universités. La grève est lancée, Pécresse ne plie pas
La ministre de l’Enseignement supérieur annonce la mise en place d’une charte d’application de ses réformes pour « rassurer » les enseignants-chercheurs.
Lire la suite de l’article

Enfants sans-papiers : droits bafoués
Séparations, expulsions, mineurs en centres de rétention,... Dans un rapport, le réseau éducation sans frontières pointe le sort fait à des enfants sans-papiers, en contradiction avec la Convention des droits de l’enfant.
Lire la suite de l’article

Large front pour défendre le supérieur
Lancé hier à l’initiative de l’UEC et de l’UNEF, l’« appel unitaire » signé par les syndicats et partis de gauche réclame l’abandon des réformes Pécresse et un débat national sur l’université.
Lire la suite de l’article

La FCPE dénonce la semaine de quatre jours
La fédération de parents d’élèves lance une « campagne nationale » pour réclamer le retour à 4,5 jours d’enseignement hebdomadaire.
Lire la suite de l’article

Le Nobel critique le gouvernement
«  Dangereuse, hypocrite et contre-productive.  » Ce sont les adjectifs utilisés par Albert Fert, prix Nobel de physique en 2007, pour qualifier la réforme engagée par Valérie Pécresse dans l’université et la recherche.
Lire la suite de l’article

En direct des amphis
Pendant tout le mouvement dans les universités, l’Humanité ouvre ses colonnes à la mobilisation. N’hésitez pas à nous envoyer toute information utile aux mails suivants : idelaporte@humanite.fr ou afache@humanite.fr
Lire la suite de l’article


Le Parisien (certains articles payants) du 05/02/09

Université : manifestations à Paris et en régions
La grogne se poursuit de plus belle contre le projet de réforme de l’université voulu par Valérie Pécresse, la ministre de l’Enseignement supérieur. Des manifestations d’enseignants-chercheurs se déroulent jeudi un peu partout en France pour soutenir les enseignants-chercheurs. Cette journée d’actions a été lancée par une coordination nationale des universités qui a voté lundi la grève « illimitée ».
Lire la suite de l’article

Castres : un lycée fermé à la suite d’une bagarre
Un lycée de Castres (Tarn) a été fermé jeudi, jusqu’à vendredi, à la suite d’une bagarre jeudi matin entre plusieurs élèves, au cours de laquelle l’un d’eux a été blessé et a eu le nez cassé. « Il y a eu une bagarre entre cinq élèves, liée à une rupture amoureuse. L’un d’entre eux a eu le nez cassé », a déclaré une source policière à l’AFP.
Lire la suite de l’article


La Croix du 05/02/09

Des étudiants participent au mouvement des enseignants-chercheurs
L’Unef, principal syndicat étudiant, appelle à amplifier la mobilisation contre les réformes du gouvernement
Lire la suite de l’article

Manifestation à Strasbourg en marge de la visite de Pécresse
Plus de 1.600 manifestants selon la police, 2.000 selon les organisateurs étaient rassemblés jeudi matin à Strasbourg avant l’arrivée de la ministre de l’Enseignement supérieur Valérie Pécresse qui vient inaugurer la nouvelle Université de Strasbourg (UdS).
Lire la suite de l’article

« Enfant Magazine » invite les parents à signer un manifeste
Un mensuel de Bayard Presse rend public jeudi 5 février un manifeste pour l’école maternelle que les parents sont invités à signer
Lire la suite de l’article


Les échos du 05/02/09

Hirsch confirme la création d’un « service civique volontaire »
Le haut-commissaire à la Jeunesse, Martin Hirsch, l’a confirmé hier devant quelque 600 jeunes : le gouvernement a bien l’intention de mettre en place un service civique sur la base du volontariat. «  Le président Sarkozy m’a dit « tu nous fais le service civique », donc je n’ai pas le choix, et cela tombe bien, j’en avais envie  », a-t-il affirmé. Un toilettage mais non une révolution. Le gouvernement a renoncé à mettre en place un service obligatoire - trop onéreux - et préfère une solution qui s’inspirera de l’existant. A l’heure actuelle, 2.500 jeunes effectuent déjà six mois durant un service civil dans les quartiers ou sur des projets liés à l’environnement, moyennant 650 euros par mois. Mais ce dispositif reste insuffisant, d’autant que, selon un sondage de juin 2008, plus de 260.000 jeunes se disent prêts à accomplir un service. Hier, Martin Hirsch a affirmé que ce service « sera budgété ». Réponse à l’association Unis-Cité, qui s’alarmait de ne pas avoir les crédits pour engager de nouveaux volontaires au second semestre 2009.
Lire la suite de l’article


20 minutes du 05/02/09

Les enseignants-chercheurs dans la rue : entre 3.600 et 10.000 manifestants à Paris
Assemblées générales et manifestations sont prévues partout en France pour préserver leur statut, réformé par un décret...
Lire la suite de l’article

Qu’est-ce qui fâche tant les enseignants-chercheurs ?
La réforme du décret modifiant leur statut introduit notamment une évaluation tous les quatre ans...
Lire la suite de l’article

Enseignement supérieur : le tour de France des mobilisations
UNIVERSITES - 20minutes.fr fait le point avec ses rédactions locales...
Lire la suite de l’article

Visite chahutée de Pécresse à l’Université de Strasbourg
La ministre a été reçue par environ 2.000 étudiants et personnels universitaires ce jeudi matin...
Lire la suite de l’article


Rue89 du 05/02/09

Recherche : "La science n’a pas à être rentable"
Tom Roud est un de nos internautes, expatrié à New York, où il termine un "post-doc" après une thèse consacrée à l’interface physique-biologie. Il nous a proposé ce texte sur l’envers du décor de ce "modèle américain" cher à Nicolas Sarkozy.
En France, où les deux discours présidentiels du 18 janvier 2007 et du 22 janvier 2009 ont hérissé la communauté scientifique, la mobilisation se poursuit, avec une journée de manifestations ce jeudi et des facs qui maintiennent le blocus.
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 05/02/09

Étudiants et profs dans la rue : l’enseignement supérieur manifeste
La coordination des universités, les syndicats FSU, CGT, CFDT, FO, Solidaires, les mouvements Sauvons l’université et Sauvons la recherche, ainsi que les étudiants de l’Unef, incitent les personnels de l’enseignement supérieur à tenir des assemblées générales et à défiler, aujourd’hui, dans toute la France. 

Lire la suite de l’article

Formation des professeurs : la réforme contestée
Enseignants et étudiants manifestent aujourd’hui, dans de nombreuses villes. Parmi les raisons :la transformation du cursus universitaire des futurs professeurs. Témoignages.
Lire la suite de l’article


Le Journal du Dimanche du 05/02/09

Facs : "La grève dépasse le décret"
Les enseignants chercheurs sont en grève et les étudiants sont en passe de les rejoindre dans la rue. Ensemble, ils protestent contre les décrets d’application de la LRU, loi contre laquelle les étudiants s’étaient déjà largement mobilisés en novembre 2007. Olivier Faure, enseignant chercheur en Histoire à Lyon III, où la mobilisation a atteint un niveau "historique", répond au JDD.fr.
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs Permanent du 05/02/09

Universités : professeurs et étudiants dans la rue
Des milliers de manifestants, étudiants et enseignants-chercheurs commencent à défiler à Paris en se dirigeant vers le ministère de l’Enseignement Supérieur pour réclamer le retrait du "décret Pécresse" réformant le statut des enseignants-chercheurs.
Lire la suite de l’article

Etudiants : le mécontentement aussi
C’est bien connu, pendant la crise, les premiers exclus du marché du travail français sont les seniors et les jeunes. L’ UNEF le sait bien qui incite les étudiants à emboîter le pas aux profs de fac révoltés contre le statut d’enseignent-chercheur et les appelle à manifester pour l’emploi et contre la précarité. Ce sont déjà les angoisses des étudiants pour leur avenir professionnel qui avaient embrasé les amphis contre le CPE en 2006.
Lire la suite de l’article

Les profs de fac craquent

Les enseignants chercheurs récusent la logique des réformes de Valérie Pécresse. Explications
Lire la suite de l’article


L’Express.fr du 05/02/09

Un tiers des jeunes homosexuels a déjà tenté de se suicider
C’est aujourd’hui la 13e journée nationale pour la prévention du suicide. Particulièrement frappés par ce fléau, les jeunes hommes homosexuels.
Lire la suite de l’article


Le Café Pédagogique du 05/02/09

"Réussite pour tous" profite à 4 000 lycéens
Prés de 4 000 lycéens sont désormais directement concernés au travers des quelque 140 actions du dispositif francilien Réussite pour tous, centré sur la lutte contre le décrochage scolaire. Pour la quatrième Rencontre des acteurs, deux problématiques, Apports des TICE et Voyage d’études au Québec d’acteurs de terrain, ont été abordées, en complément de la présentation de quelques actions reflétant la diversité des préoccupations des établissements.
Lire la suite de l’article

CM2 : L’évaluation en péril
Selon le Snuipp, la CNIL n’aurait pas validé la mise en œuvre du fichier d’anonymisation des résultats de l’évaluation de CM2. On sait que celle-ci soulève depuis des semaines de vives réactions chez les enseignants, au point que certains refusent de la faire passer, d’autres "l’aménagent". Le syndicat demande que les fichiers ne soient pas transmis tant que la CNIL n’autorise pas le fichier. Au ministère personne ne souhaite s’exprimer officiellement à ce sujet.
Lire la suite de l’article


Médiapart (accès payant) du 05/02/09

Polémique sur la légalité du fichier des évaluations de CM2
Très remontés contre la réforme de l’école primaire, des parents d’élèves du XXe arrondissement de Paris, qui occupent tous les mardis des écoles voisines, ont téléphoné à la commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) à propos des nouvelles évaluations nationales en CM2 dont les directeurs doivent faire remonter les résultats dans les prochains jours. Une saisie informatique, selon eux « illégale », car la Cnil n’a pas encore examiné le dossier « saisie des résultats des évaluations des CM2 et CE1 » déposé le 13 janvier par le ministère de l’éducation nationale.
Lire la suite de l’article

Base-élèves : sanction contre un directeur d’école !
L’Inspection académique de l’Isère a décidé de démettre de ses fonctions un directeur d’école primaire, tout en lui conservant sa fonction d’instituteur. Jean-Yves Le Gall, directeur de l’école primaire de Notre-Dame-de-Vaulx, refusait d’enregistrer des informations dans la banque de données “base élèves”.
Lire la suite de l’article


Une sélection dans les dépêches du 05/02/09

La FSU opposé aux expérimentations de la réforme de la seconde dès 2009
Les syndicats des collèges et lycées de la FSU (Snes, Snetap, Snuep, Snep, Snupden) ont critiqué le fait que le ministère de l’Education mène, à la rentrée prochaine, des expérimentations sur la réforme de la seconde, alors que la réforme a été reportée d’un an.
Lire la suite de l’article

Les présidents d’universités "entendent les grandes inquiétudes" dans les facs
La Conférence des présidents d’universités (CPU) "entend les grandes inquiétudes qui s’expriment dans les universités", a-t-elle affirmé dans un communiqué jeudi, alors que les enseignants-chercheurs et étudiants étaient des milliers à manifester partout en France.
Lire la suite de l’article

Universités : Martine Aubry dénonce la logique de "rentabilité" des réformes
La première secrétaire du PS, Martine Aubry, a participé jeudi à Lille à la manifestation contre la réforme des universités, et dénoncé la logique de "rentabilité financière" guidant, selon elle, les projets du gouvernement en matière d’éducation.
Lire la suite de l’article

Enseignants-chercheurs : pas de "risque d’arbitraire" (rapporteur loi LRU)
Le député UMP Benoist Apparu, rapporteur de la loi sur l’autonomie des universités (LRU) dont découle la modification du statut des enseignants-chercheurs, source de fronde dans les universités, a estimé jeudi qu’il n’y avait pas de "risque d’arbitraire".
Lire la suite de l’article

Universités : des milliers de manifestants à Paris
Des milliers de manifestants, étudiants et enseignants-chercheurs, ont commencé à défiler jeudi peu après 14H30 à Paris depuis Jussieu, en se dirigeant vers le ministère de l’Enseignement supérieur, dans le cadre de la journée d’actions des universités, a constaté un journaliste de l’AFP.
Lire la suite de l’article

Les enseignants-chercheurs critiquent Sarkozy et ses réformes "précipitées"
Très mobilisés contre le "décret Pecresse" transformant leur statut, les enseignants-chercheurs des universités rennaises concentraient jeudi leur colère contre le président Nicolas Sarkozy, accusé de piloter des "réformes précipitées et sans concertation".
Lire la suite de l’article

Réformes dans l’Enseignement supérieur : les raisons du mécontentement
Les réformes lancées dans l’Enseignement supérieur suscitent un mécontentement à l’origine de la journée d’actions, ce jeudi, des enseignants-chercheurs et des étudiants. Voici ces réformes et les critiques qu’elles suscitent...
Lire la suite de l’article


La démocratie a besoin de la presse.
La presse a besoin de lecteurs pour vivre...
Lisez et achetez des journaux !