Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du jeudi 4 avril 2019


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du jeudi 4 avril 2019

ça grippe — Divers

La réforme qui ne devait pas se faire grippe, maintenant de partout. Quelques textes divers bien intéressants et une histoire "belge" mais sans doute pas que.


ça grippe

La grogne monte dans le milieu enseignant Par Marie-Estelle Pech
Forts de leur manifestation plutôt réussie du samedi 30 mars qui a rassemblé quelque 36.000 enseignants et de leur grève du 19 mars qui avait été bien suivie (un quart des professeurs des écoles selon le ministère, 40% selon les syndicats), les enseignants de maternelle et de primaire tentent de mobiliser massivement ce jeudi contre les réformes éducatives de Jean-Michel Blanquer. La mobilisation devait être particulièrement suivie à Paris où Jérôme Lambert, le responsable du syndicat Snuipp-FSU, annonçait 70% de grévistes et un tiers d’écoles complètement fermées. « Du jamais vu depuis les grandes grèves de 2003 contre les retraites ! », assurait-t-il mercredi.”

Loi Blanquer et réformes : pourquoi les enseignants sont à nouveau en grève jeudi 4 avril ?
Plusieurs syndicats dont la CGT éducation, Sud et l’ensemble de la FSU appellent les salariés de l’Education Nationale à cesser le travail. Certaines écoles pourraient rester fermées en Bourgogne Franche-Comté comme un peu partout en France.”

Nouvelle journée de mobilisation des enseignants contre la casse de l’Éducation nationale ce jeudi dans le Berry

Éducation. Une fronde inédite bouscule les réformes Blanquer...
Semaine après semaine, la colère monte dans l’éducation nationale. De la maternelle au lycée, des profs aux parents, tous cherchent des voies originales de contestation et se retrouveront demain pour une journée de grève nationale.”

Après les enseignants, Blanquer écrit aux directeurs d’école Par AFP
Après avoir écrit aux enseignants, c’est aux directeurs d’école que le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer s’adresse par lettre mercredi, pour calmer les inquiétudes causées par son projet de loi controversé, leur garantissant le maintien de leur fonction, à la veille d’une nouvelle journée de mobilisation.”

Enseignement : comment Blanquer tente de calmer les inquiétudes
Alors qu’une nouvelle journée de mobilisation des enseignants est prévue ce jeudi, Jean-Michel Blanquer s’adresse par lettre aux directeurs d’école après avoir écrit aux enseignants.”

Vidéos. Education nationale : plus de 40 ans de réformes et de contestations
CHRONOLOGIE – Un vent de colère souffle contre le projet de loi de Jean-Michel Blanquer sur "l’école de la confiance". En France, une réforme de l’éducation, sans conflits, cela n’existe (presque) pas.”

Les ratés de la méthode Blanquer par Philippe Watrelot dans Alternatives-économiques
Lorsque le projet de « loi pour une école de la Confiance » a été présenté à l’Assemblée Nationale à la fin du mois de janvier, beaucoup la considérait comme une loi mineure. Une sorte de « cavalier législatif » destiné avant tout à faire passer par la loi la promesse présidentielle d’extension de l’instruction obligatoire à 3 ans. Mais on a découvert petit à petit que ses 25 articles abordent bien d’autres sujets. C’est donc loin d’être « une loi pour rien »

L’inquiétude dans les centres d’information et d’orientation s’exprime à Bourges
Ce mercredi après-midi, à l’appel de trois syndicats – SNES/FSU, SGEN/CFDT et Sud Éducation –, un rassemblement était organisé place Gordaine, à Bourges, pour défendre le service public d’orientation de l’Éducation nationale.”

Et on en parle peu souvent : Saint-Avold - Enseignement Professeur documentaliste : l’art d’éveiller les esprits
Dans les collèges et lycées, les centres de documentation et d’information (CDI) sont des lieux que tous les élèves, sans exception, fréquentent un jour. Une bonne occasion pour mettre en lumière les professionnels chargés d’accueillir les jeunes, mais aussi de participer à leur formation.”


Divers

Parcoursup, acte 4 : la phase d’examen des dossiers de candidature et de préparation des réponses aux demandes d’admission par Bruno Magliulo, Formateur/conférencier/auteur Orientation scolaire et professionnelle
Le 3 avril 2019, la phase de finalisation des dossiers de candidature et de confirmation des voeux s’achève sur Parcoursup. S’ouvre alors une période de six semaines durant laquelle les équipes d’examinateurs de chaque formation recrutant via la plateforme Parcoursup vont , jusqu’au 14 mai, se pencher sur le contenu des dossiers de candidature les concernant, les classer, et préparer les réponses qu’ils enverront à chaque candidat à compter du 15 mai 2019. Cette logique du classement préside désormais à l’ensemble des formations qui recrutent leurs étudiants de première année via la plateforme Parcoursup, y compris dans le cas des formations non sélectives. Cela est très compréhensible en ce qui concerne les formations sélectives (classes préparatoires, écoles, bi licences, IUT, BTS, bachelors ...). Il est par contre plus surprenant de constater qu’il en va également ainsi pour les formations universitaires non sélectives.”

L’évolution de la nature et du rôle de l’enseignement et de la formation professionnels en Europe (Publication du Cedefop) Rédigé par Claudia Manuel de Condinguy
Ce rapport est la sixième d’une série réalisée dans le cadre du projet Cedefop intitulé L’évolution de la nature et du rôle de l’EFP (2016-2018). Sur la base d’une analyse des développements intervenus entre 1995 et 2015, le rapport fournit des informations importantes sur les développements et les processus de changement liés à l’enseignement et à la formation professionnels des niveaux supérieurs (niveaux 5 à 8 du cadre européen des certifications).”

Une histoire belge pour terminer, mais sans doute pas que belge...
À Votre Avis : la Belgique championne d’Europe du redoublement scolaire
Le débat d’hier soir, sur le plateau d’À Votre Avis, était dédié à l’enseignement en Belgique francophone.” L’émission est à voir en entier sur le site.

Bernard Desclaux


JPEG - 23.5 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 552 - Les dys dans la classe
Dossier coordonné par Nicole Bouin et Émilie Pradel
mars 2019
L’accueil des élèves présentant des troubles des apprentissages, dont les «  dys  », ne va pas sans difficultés au quotidien pour les enseignants. Notre dossier propose des éclairages de chercheurs sur ces troubles et donne la parole aux praticiens de terrain, aux parents, aux anciens élèves dys, aux médecins, aux associations…

N° 551 - Expliciter en classe
Dossier coordonné par Andreea Capitanescu Benetti et Sylvie Grau
février 2019
L’enseignement explicite, de quoi s’agit-il exactement ? Le projet de ce dossier est de faire le point sur ce que disent les chercheurs, les formateurs, mais surtout d’aller explorer ce qui se passe dans les classes. Qui explicite ? Quoi ? Quand et comment ?