Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du jeudi 31 aout 2006


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du jeudi 31 aout 2006

Le Point publie, jeudi 31 août, une carte de France des établissements scolaires les plus violents. Utilisant des données obtenues (non sans mal) auprès du ministère de l’éducation nationale, l’hebdomadaire a classé les collèges et lycées les plus violents : du "plus paisible" - le collège La Martinière de Lyon qui recense 23 actes de violence cette année - au plus violent - le collège Condorcet de Nîmes qui en comptabilise 285.Beaucoup d’autres journaux se font l’écho de classement.
Après les hôpitaux, après le classement des lycées selon les résultats au bac (et on sait la difficulté qu’il y a eu pour faire évoluer les critères...), voici donc rendu public la carte de France des établissements violents. Pourquoi pas ? Mais pour faire quoi ? Si c’est pour stigmatiser encore plus les établissements et les personnes qui s’y trouvent, c’est plutôt dangereux et ça ne risque que de remettre encore plus en question la carte scolaire et les phénomènes de fuite. Espérons (sans trop y croire) que cela permettra surtout de se donner les moyens de faire changer cette situation et que le classement soit très différent l’an prochain...

Intéressons nous plutôt à un autre news magazine, L’Express qui titre Profs, le gâchis français. Malgré le titre un peu racoleur (c’est la loi du genre), Delphine Saubaber, se livre à une analyse assez fine et mesurée du système scolaire et de ses acteurs. Elle montre qu’ils sont soumis à des injonctions complexes et paradoxales : fabriquer une élite tout en remettant à flot ceux qui peinent. Le regard est vif et sans complaisance mais ne manque pas de justesse.
« Ainsi va notre rapport aux profs, brassé de contradictions, bourré d’affect. Terriblement passionnel, en fait. On les aime et on les charge, on en fait des héros et des planqués, on les trouve gâtés et démunis, souverains et impuissants, doctrinaires et laxistes, agressifs et défensifs. Dès qu’on parle d’école, chacun a son mot à dire. C’est de notre mythologie nationale qu’il s’agit et qui s’est forgée, comme dans nul autre pays, autour de l’institution scolaire
A noter aussi dans le même dossier une contribution de François Dubet : Pourtant les profs ne sont pas si conservateurs

Parmi les nouveautés de la rentrée, il ya aussi une circulaire définissant la participation des parents à la vie des écoles, collèges et lycées. Ce texte est publié ce matin au Journal officiel.
C’est Le Figaro qui détaille les principes de cette circulaire. Les réunions devront dès cette année être organisées à des heures compatibles avec les contraintes horaires des parents. Une rencontre sera organisée pour accueillir tous les nouveaux parents d’un établissement au plus tard trois semaines après la rentrée. Les familles bénéficieront aussi d’un entretien au moins deux fois par an avec les enseignants. Enfin, le chef d’établissement et les enseignants devront veiller à ce qu’une réponse soit systématiquement apportée aux demandes d’information des parents.
«  Laissez nous enseigner  » c’est le coup de gueule d’une institutrice, à lire dans le même journal. Elle trouve la présence des parents trop envahissante.
On peut penser cependant que cette opinion est minoritaire même si il y a beaucoup de chemin à faire pour dépasser la « méfiance réciproque » qui est encore trop souvent la régle dans les relations parents-enseignants.

Le coaching et les cabinets de conseil en tout genre pullulent depuis quelques années. L’Éducation nationale n’échappe pas à cette vague. L’Humanité consacre un article à l’orientation “dans l’œil du business scolaire” . Mais l’orientation n’est qu’un nouveau secteur dans une marchandisation déjà à l’œuvre depuis de nombreuses annnées. Toujours dans l’Humanité, on nous rappelle que le chiffre d’affaires annuel du soutien scolaire avoisine les 550 millions d’euros.

On a dit souvent, lorsqu’il était à Libé, qu’Emmanuel Davidenkoff, était un bon journaliste qui a produit des analyses assez fines du système scolaire. Le propos de son dernier livre ne se situe pas dans la même veine. Il est interviewé par Le Parisien et dénonce les dérives et les incohérences des manuels scolaires. Pourquoi pas ? L’enjeu est effectivement de donner le plaisir d’apprendre aux élèves et les manuels n’y réussissent pas toujours. Mais l’impression qu’on a est surtout celle d’un énième livre sur le déclin de l’école dont les librairies et les médias sont déjà bien remplis...

Bonne Lecture...


Libération du 31/08/06

Jeff Babatundé expulsé
Malgré un important mouvement de soutien, le lycéen a été renvoyé mercredi matin au Nigeria.
Lire la suite de l’article

Bertrand Jérôme, « Papous » orphelins
« Un jour où je demandais à Perec de m’écrire des textes, il m’a dit : "D’accord, mais donne-moi une contrainte". » Voilà comment Bertrand Jérôme racontait la création des Papous dans la tête, son émission de jeux littéraires de France Culture. A l’en croire, un heureux hasard. Le producteur, mort le 19 juillet, cultivait la modestie.
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 31/08/06

L’école privée affiche toujours complet
Victime de son succès, l’enseignement catholique doit refuser 25 000 demandes pour cette rentrée. Un phénomène qui se répète depuis cinq ans.
Lire la suite de l’article

Vent de fronde des maires ruraux contre le « forfait communal »
Un article des lois de décentralisation oblige les maires à participer aux frais de scolarité des enfants qui vont à l’école privée hors de la commune.
Lire la suite de l’article

Les inquiétudes de deux élus dans l’Aube et le Cher
Francesca Ferré est maire de Dierrey-Saint-Julien, un village de 236 âmes situé non loin de Troyes (Aube), où l’unique école est une maternelle qui accueille une vingtaine d’enfants. Cette année, trois petits seront scolarisés dans le privé hors du village, ce qui devrait coûter à la commune 2 100 euros, alors que cette somme n’aurait été que de 108 euros s’ils étaient restés sur place. « C’est considérable au regard de notre budget annuel de 235 000 euros », déplore le maire. En attendant la facture, elle a lancé une pétition locale qui a recueilli 65 signatures de maires, un chiffre important, dit-elle, « si l’on considère l’habituel fatalisme des édiles ruraux ».
Lire la suite de l’article

Les parents décrochent une place au premier rang
CETTE ANNÉE, les parents aussi font très officiellement leur rentrée sur les bancs de l’école. Une circulaire définissant leur participation à la vie des écoles, collèges et lycées est publiée ce matin au Journal officiel.
Lire la suite de l’article

« Laissons les enseignants enseigner ! » : le coup de gueule d’une institutrice
France Doppia ne craint pas de nager à contre-courant. Institutrice en maternelle, auteur d’un ouvrage « Maternelles à la dérive », elle n’a qu’un rêve : que les parents ne franchissent plus la grille de l’école.
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 30/08/06 (un jour de retard)

L’orientation dans l’oeil du business scolaire
Après les cours de soutien privé, les conseils en orientation scolaire et professionnelle fleurissent sur le marché.
Lire la suite de l’article

En Haute-Saône, l’expulsion déchire une famille
Une maman géorgienne et deux de ses enfants ont été expulsés jeudi . Restés en France, le père et son aîné vivent depuis dans la clandestinité.
Lire la suite de l’article

Yannick grandira-t-il sans sa mère ?
Une jeune Chinoise, menacée d’expulsion, à Marseille, pourrait être séparée de son fils né en France.
Lire la suite de l’article

Le soutien scolaire privé en plein boum
Le chiffre d’affaires annuel du secteur frise les 550 millions d’euros.
Lire la suite de l’article


Le Parisien du 31/08/06 ( payant)

Cantine : ce que mangent vraiment nos enfants
ls mangent le dessert en premier, chipotent les légumes... A la cantine de l’école, le déjeuner est souvent fantaisiste et insuffisant, malgré la variété proposée. Les résultats d’une étude inédite.
Lire la suite de l’article

« Ils privilégient ce qui leur fait plaisir »
Quels sont les enseignements de « la Vraie Vie à la cantine » ? Jean-Michel Cohen . L’alimentation proposée aux enfants est correcte, mais ce qui est consommé ne l’est pas. Les écoliers mangent de façon anarchique et privilégient ce qui leur fait plaisir ...
Lire la suite de l’article

« Ça permet de garder la jeunesse »
DANS LE jargon administratif, c’est un Atsem, un agent territorial spécialisé des écoles maternelles. Pour les parents, c’est « la dame qui aide la maîtresse ». «  Et pour les enfants, c’est comme si j’étais la maîtresse. Ils ne font pas de différence. »
Lire la suite de l’article

Haro sur les programmes scolaires !
PAR QUEL MIRACLE un triangle peut-il être « mou » ? Pourquoi un complément d’objet second peut-il être premier ? Comment en arrive-t-on à parler à des enfants de 12 ou 13 ans de « situation de communication », « d’énoncé ancré dans la situation...
Lire la suite de l’article

Comprenez-vous les manuels de vos enfants ?
Voix express
Lire la suite de l’article

« Le français est la principale victime au collège »
Que reprochez-vous aux manuels de collège ? Emmanuel Davidenkoff. De grosses erreurs factuelles, il y en a assez peu, encore heureux. En revanche, j’ai découvert des manuels truffés d’approximations, de présentations contestables des enseignements, de...
Lire la suite de l’article

Un an pour concevoir un livre
Qui réforme les programmes ? L’impulsion est donnée par le ministre de l’Education nationale. Les programmes scolaires, revus en moyenne tous les cinq ans, sont rédigés par des groupes d’experts (enseignants, inspecteurs pédagogiques, formateurs à...
Lire la suite de l’article

La première carte des établissements violents
ET LA PALME nationale revient au... collège Condorcet de Nîmes. L’établissement se serait sans doute bien passé de la publicité que le magazine « le Point », aujourd’hui dans les kiosques, vient de lui offrir. En se fondant sur des statistiques obtenues...
Lire la suite de l’article


La Croix du 31/08/06

Rien vu...


20 minutes du 31/08/06

Une réforme pas très lisible
Digne d’un brouhaha de salle de classe. D’un côté, le ministre de l’Education nationale, Gilles de Robien, annonce solennellement la fin de la méthode globale d’apprentissage de la lecture en France à compter de lundi, jour de la rentrée 2006 de 785 000 écoliers en CP. De l’autre, les syndicats d’enseignants, d’inspecteurs et même certains éditeurs de livres scolaires qui, en réponse, ironisent. «  Plus personne n’utilise la méthode globale pure depuis quinze ans  », assure Marie-Noëlle Audigier, directrice générale de Hatier. L’éditeur n’a même pas jugé bon de modifier ses manuels pour cette rentrée.
Lire la suite de l’article

Chat-éducation avec Emmanuel Davidenkoff
A l’occasion de la sortie de son livre "Réveille-toi Jules Ferry, ils sont devenus fous !" (Oh éditions).
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 31/08/06

Apprendre à lire en CP : comment décoder la réforme
Entre un ministre de l’Éducation qui parle « de mesure phare de la rentrée » et des enseignants qui affirment que rien ne va changer, les parents peuvent s’interroger. Quelques clefs pour comprendre le nouveau b.a.-ba du primaire...
Lire la suite de l’article

Les dangers qui menacent l’enfant à la maison
Un peu de bon sens et beaucoup de vigilance : quelques conseils à l’usage des parents.
Lire la suite de l’article


Le Monde daté du 31/08/06

Pour la première fois, un classement recense les établissements scolaires les plus violents
Au terme de dix-huit mois de bataille juridique, Le Point publie, jeudi 31 août, une carte de France des établissements scolaires les plus violents. Utilisant des données obtenues auprès du ministère de l’éducation nationale, l’hebdomadaire a classé les collèges et lycées les plus violents : du "plus paisible" - le collège La Martinière de Lyon qui recense 23 actes de violence cette année - au plus violent - le collège Condorcet de Nîmes qui en comptabilise 285.
Lire la suite de l’article

La lutte contre l’échec scolaire, objectif de la rentrée
Lundi 4 septembre, plus de dix millions d’élèves doivent effectuer leur rentrée scolaire, tandis que deux millions ont déjà repris le chemin de l’école, en raison de l’application de la semaine de quatre jours.
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs permanent du 31/08/06

Le rescapé de Clichy ?jugé à Bobigny
Le seul rescapé parmi les jeunes électrocutés dans un transformateur à Clichy-sous-Bois, comparaît pour avoir caillassé une voiture de police
Lire la suite de l’article


L’Express Quotidien du 31/08/06

Le gâchis français
C’est peu habituel : Dominique de Villepin a choisi de faire sa rentrée, le 24 août, sur le thème de l’éducation, car c’est à l’école que « l’égalité des chances commence ». Le Premier ministre a martelé ses priorités : la mise en œuvre du socle commun de connaissances, la réforme des ZEP. Pourtant le projet de budget 2007 prévoit la suppression de 7 000 postes. Les syndicats appellent à une grève unitaire en septembre. Les parents, eux, s’inquiètent. Trop d’enfants peinent à lire et à écrire, trop de jeunes quittent le système scolaire sans diplôme. La faute aux profs ? Coupables ou victimes d’un système ankylosé et si difficile à réformer ? Autopsie d’un gâchis.
Lire la suite de l’article

Les 7 plaies de l’Education nationale
Les profs sont mal préparés à la complexité de leur mission- On envoie les débutants au feu des collèges difficiles - La gestion du personnel est antédiluvienne - Les syndicats entravent toute réforme - Le temps de travail est un sujet tabou - Entre les enseignants et les parents, la méfiance règne - L’ancienneté pèse plus lourd que la compétence -
Lire la suite de l’article

Le parcours du débutant
C’est vers eux que les regards se tournent quand on évoque l’école, ses maux et ses carences, ses enjeux et ses doutes : les profs en poste dans les ZEP. Comment vivent-ils leur quotidien à l’heure de la réforme des ZEP ? Aiment-ils toujours leur métier ? L’Express a rencontré deux jeunes enseignants. Bien dans leur peau et fiers de leur boulot.
Lire la suite de l’article

« Pourtant, les profs ne sont pas si conservateurs »
L’Education nationale passe pour être le bastion de la « réforme impossible ». Le sociologue François Dubet explique pourquoi
Lire la suite de l’article

La philo dès le collège
Pour Yves Michaud, c’est dès la cinquième que l’élève doit s’essayer à la science d’Aristote
Lire la suite de l’article


Une sélection dans les dépêches du 31/08/06

Les parents d’élèves veulent plus de soutien scolaire (sondage)
Les parents d’élèves estiment à 76% que l’Ecole remplit son rôle d’instruction mais 88% réclament une meilleure prise en charge des enfants en difficulté scolaire et 86% des effectifs moins nombreux dans les classes, selon un sondage Audirep pour la fédération de parents d’élèves Peep.
Lire la suite de l’article

Après l’école : goûter, devoirs, PC ou console pour les 6/12 ans
Après l’école, 98% des 6/12 ans prennent un goûter, 97% se consacrent quotidiennement à leurs devoirs, alors que le PC et la console de jeux ont détrôné la télé au palmarès de leurs activités préférées, selon une étude du Domoscope Unilever publiée mercredi.
Lire la suite de l’article

12,4 millions d’élèves rentrent lundi, inquiétudes pour les sans-papiers
Près de 12,4 millions d’élèves, de la maternelle à la terminale, auront repris lundi le chemin de l’Ecole dont des milliers d’enfants sans-papiers, sous la protection d’une communauté éducative déjà très remontée par les coupes budgétaires annoncées.
Lire la suite de l’article

Une circulaire sur le rôle et la place des parents à l’école au BO
La circulaire définissant le rôle et la place des parents à l’école, très demandée par les parents d’élèves, a été publiée jeudi au Bulletin officiel de l’Education nationale.
Lire la suite de l’article

Une circulaire sur la prévention et la lutte contre la violence à l’école
Une circulaire sur la "prévention et la lutte contre la violence en milieu scolaire", adressée aux directeurs généraux de la police et de la gendarmerie, aux préfets et aux recteurs d’académie a été publiée jeudi au Bulletin officiel de l’Education nationale.
Lire la suite de l’article


La démocratie a besoin de la presse.
La presse a besoin de lecteurs pour vivre...
Lisez et achetez des journaux !