Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du jeudi 30 mars 2017


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du jeudi 30 mars 2017

Présidentielle - Faits, questions, opinions

A propos de la présidentielle pas grand chose à part quelques déclarations autour de E. Macron. Mais l’on trouve beaucoup de faits, de questions, et d’opinions exposés dans les médias.


Présidentielle

Barbara Lefebvre : lettre d’une enseignante à Emmanuel Macron. “Emmanuel Macron a déclaré que l’école n’avait pas pour objectif d’enseigner « le lien profond avec la nation ». Barbara Lefebvre s’insurge contre cette vision de l’enseignement. Barbara Lefebvre, professeur d’histoire-géographie, elle a publié notamment Élèves sous influence (éd. Audibert, 2005) et Comprendre les génocides du 20è siècle. Comparer - Enseigner (éd. Bréal, 2007). Elle est co-auteur de Les Territoires perdus de la République (éd. Mille et une nuits, 2002).”

Emmanuel Macron : "Nous permettrons aux universités de recruter elles-mêmes des enseignants-chercheurs". “Prérequis exigés à l’entrée de l’université, non augmentation des frais de scolarité, autonomie accrue des universités… Dans une interview écrite accordée à EducPros, Emmanuel Macron précise son programme pour l’enseignement supérieur. Premier volet de notre série d’entretiens avec les candidats à l’élection présidentielle, tous sollicités par notre rédaction.”


Faits, questions, opinions

Pour que tous les élèves apprennent, varier les façons d’enseigner. “Cette différenciation "correspond à une injonction" de l’institution scolaire envers les enseignants. Une demande qui se transforme en "préoccupation de terrain" dès lors que les profs ont devant eux des classes hétérogènes et qu’il faut aussi "s’organiser autrement" face à la baisse du redoublement, soulignent les dirigeants du Cnesco.”

Inégalités de réussite et d’investissement dans l’école française. “Les jeunes français sont-ils traités avec égalité quant à leur scolarité ? La publication d’une nouvelle édition de la Géographie de l’école, un atlas réalisé par le ministère de l’Education nationale (Depp), montre de fortes disparités entre départements et régions. Peut on lier les inégalités de réussite du primaire avec le devenir scolaire des élèves ? Où dépense-t-on leplus pour les élèves ? Ces dépenses se traduisent-elles par des taux de réussite meilleurs ?

Éducation nationale : des pistes de réforme, par Bernard Toulemonde. “Comment réformer notre système éducatif ? Pour Bernard Toulemonde, ancien inspecteur général, il faut instaurer une plus grande autonomie des établissements autour d’une équipe et d’un projet et renforcer les prérogatives des collectivités locales.” Article réservé malheureusement aux abonnés.

Les élèves français ont-ils trop de vacances ?C’est une question qui revient souvent lorsque l’on s’interroge sur la réussite des élèves français, notamment par rapport à nos voisins européens. Alors, vrai ou faux ?

Éducation : les élèves français seraient les champions de l’indiscipline. “Pour en arriver à cette conclusion, les experts du conseil se sont penchés sur les résultats de Pisa, vaste étude internationale destinée à évaluer les performances des différents systèmes éducatifs. Car, c’est peu connu, mais en plus de passer des épreuves dans plusieurs matières, les adolescents français participant à l’enquête — quelque 6 000 élèves de 3e, 2de et 1re pour la dernière édition — répondent aussi à un questionnaire sur leur expérience à l’école.”

Et Europe1 insiste, Éducation : les élèves français seraient les plus indisciplinés. “Une situation dégradée. "La France est le pays où ce climat s’est le plus dégradé", par rapport aux 33 autres pays de l’OCDE mais aussi aux 72 pays étudiés, explique Denis MEURET, professeur émérite en sciences de l’éducation qui a étudié le classement pour la FCPE. Par ailleurs, "l’écart de discipline entre écoles favorisées et défavorisées en France est un des plus élevé des pays de l’OCDE (0,48 contre 0,24 de moyenne OCDE).”

La forte expansion de l’enseignement primaire et secondaire privé hors contrat : pourquoi ? Quelles conséquences ? Quid du privé sous contrat ? par Bruno Magliulo. “Depuis quelques années, les enseignements primaire et secondaire privés hors contrat d’association avec l’Etat sont, en France comme dans beaucoup d’autres pays, en forte expansion. Ce phénomène, ancien dans le supérieur, est relativement récent et moins connu concernant ces autres niveaux de scolarité.”

Deux think tank repensent l’apprentissage. “Dans une note, Terra Nova et l’Institut Montaigne ont émis plusieurs recommandations pour booster ce chiffre. Ils préconisent notamment de rapprocher les CFA et les lycées professionnels dans de nouvelles structures, pilotées au niveau régional. Ils suggèrent aussi de revoir les quotas d’emploi d’apprentis dans les entreprises, en les appliquant à toutes les sociétés de plus de 100 salariés (c’est 250 aujourd’hui) et en renforçant les contrôles autour du respect de ces quotas.”

« L’enseignement de l’économie ne doit pas être au service d’intérêts particuliers ». “Pour le sociologue Pierre Merle, qui s’exprime dans une tribune au « Monde », l’avis récent de l’Académie des sciences morales et politiques préconise une vision réductrice de l’économie à la sphère domestique et de l’entreprise.”

Pas d’industrie du Futur sans coopération entre industriels et enseignement supérieur, par Laurent Champaney. “La filière de formation et de recherche technologique française est fondamentale pour le développement de l’industrie. Elle doit attirer vers elle les meilleurs éléments et former les acteurs utiles au développement des entreprises du secteur en leur permettant d’innover. Par Laurent Champaney, Directeur Général d’Arts et Métiers.”

Bernard Desclaux


JPEG - 20.3 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

Enseigner les langues aujourd’hui
N° 534 - Enseigner les langues aujourd’hui
Dossier coordonné par Soizic Guérin-Cauet et Hélène Eveleigh
janvier 2017
Apprendre une langue étrangère, c’est à la fois une évidence pour tous et une difficulté pour chacun. Et les études internationales ne font que confirmer que les Français seraient mauvais en langues. Quelles sont les pratiques qui permettent à l’apprentissage des langues vivantes d’être bénéfique pour nos élèves ?

N° 533 - Créer et expérimenter en sciences et technologie

Dossier coordonné par Évelyne Chevigny et Roseline Ndiaye
décembre 2016
L’enseignement des sciences expérimentales s’est considérablement renouvelé. Ces changements ont visé à mettre l’élève au centre, en prenant en compte les travaux de la didactique ainsi que les réflexions sur le bagage intellectuel de base pour tout citoyen du XXIe siècle, au cœur d’une société basée sur les sciences et les technologies.