Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du jeudi 30 mars 2006


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du jeudi 30 mars 2006

« Aujourd’hui, on demande à des jeunes à qui on laisse un système éducatif dans un état pitoyable, une dette publique colossale, des retraites hallucinantes à payer, une absence totale de perspectives de prendre encore sur eux le coût de l’ajustement. Il est normal que ça explose. Flexibiliser le marché du travail pour que les entreprises embauchent davantage, oui, sûrement, mais alors avec un système de formation qui tienne debout, un ascenseur social qui redémarre, un véritable investissement dans la recherche, des diplômes adaptés au fonctionnement de la société et qui ne soient pas des leurres. Nous ne demandons pas d’avoir mieux. Mais au moins autant que votre génération.  »
Quand le Pr Marcel Rufo a dit à sa fille que les étudiants devraient d’abord passer leurs examens, puis organiser des états généraux, Alice, 25 ans, normalienne et diplômée de Sciences po, a répliqué par une lettre cinglante. C’est à lire dans l’Express dans le dossier « Les racines de la révolte ». Tout l’ensemble de l’article est intéressant et mérite d’être lu. On y retrouvera de nombreux sociologues qui se sont déjà exprimés ces dernier jours : Chauvel, Le Goff, Dubet... Mais aussi des témoignages de jeunes etudiants et lycéens.
Dans le même esprit, on peut aujourd’hui aller jeter un oeil sur le Parisien (payant) qui essaie de répondre à la question « Que veulent vraiment les jeunes ?  ».
Un des acteurs importants de ce mouvement social répond aussi à cette question. Il s’agit de Bruno Julliard, président de l’UNEF. Dans Libération, il énumère un certain nombre de propositions pour résoudre la crise actuelle de la jeunesse. Parmi celles-ci, il évoque l’augmentation du budget de l’enseignement supérieur et aussi la mise en place d’une allocation d’autonomie. Il suggère aussi de «  développer un véritable service public de l’orientation, travaillant en lien étroit avec le service public de l’emploi.  ».

Au cas, où on ne l’aurait pas encore bien compris, le CPE n’est qu’un cristallisateur. La crise actuelle que traverse la société française et sa jeunesse est bien plus profonde. Même si le Conseil constitutionnel ou le Président annoncent la fin du CPE (ce qui est loin d’être gagné), tout ne serait pas réglé pour autant...

Comme il n’y a pas que le CPE, il faut signaler aussi, d’après Le Monde que le Haut Conseil de l’Éducation vient de définir le « socle commun de connaissances ». On en reparlera plus en détail demain...

Bonne Lecture...


Libération du 30/03/06

Et Villepin parla « démission » à l’Assemblée
« Démission. » Dans un magnifique lapsus, Dominique de Villepin a fendu l’armure hier. Traits tirés, visiblement préoccupé, le Premier ministre, d’habitude si contrôlé, s’est emmêlé les pinceaux lors d’une réponse au chef de file des socialistes, François Hollande, lors de la séance des questions d’actualité à l’Assemblée. Evoquant le verdict du Conseil constitutionnel sur le CPE attendu aujourd’hui, il a prononcé le mot « démission » au lieu de « décision » avant de se reprendre. « Je veux vous rappeler que nous avons des institutions républicaines et que nous devons les respecter, a-t-il déclaré. Attendons le Conseil constitutionnel qui prendra sa démission demain. » Fous rires à gauche. Stupéfaction à droite. Affolement à Matignon.
Lire la suite de l’article

« Son inconscient serait-il plus raisonnable que lui ? »
Selon les analystes, les lapsus politiques font florès en période de fortes turbulences.
Lire la suite de l’article

Dans les cuisines des Sages
Le Conseil constitutionnel pourrait esquisser une sortie de crise.
Lire la suite de l’article

CPE, ce que nous voulons
par Bruno JULLIARD, président de l’Union nationale des étudiants de France (Unef).

Ma génération est plongée dans un univers d’une violence inouïe dans lequel la peur du lendemain vient amputer le dynamisme naturel de l’âge. C’est, pour la jeunesse, la fin de l’insouciance. Non, il n’y a pas de démagogie, encore moins de populisme, à dire que nous sommes maltraités. L’école est passée de grand dessein national à celui de « goulet d’étranglement budgétaire ». L’emploi, autrefois passage vers le monde adulte, est devenu une « chance », à tel point qu’il faudrait en accepter toutes les conditions, même les plus humiliantes. La culture et les loisirs, enfin, sont maintenant soumis à condition d’argent et existent en vue de satisfaire la seule soif du « je veux être », sous la dictature des marques et de la mode.
Désormais, il faut que le Premier ministre regarde de près la jeunesse de son pays. Elle a exprimé son profond malaise à plusieurs reprises ces derniers mois : lors de la crise des banlieues, lors de la mobilisation lycéenne contre la loi sur l’école, et aujourd’hui avec le mouvement contre le CPE.[...]
Sur ces questions, il est urgent d’avoir un débat national. La population et les jeunes, qui sont majoritairement opposés au CPE, y sont favorables. Si nous pensons que le CPE n’apporte aucune réponse aux difficultés des jeunes et qu’il est au contraire un facteur aggravant des inégalités, nous savons que des solutions existent.
Lire la suite de l’article

Georges Lopez
L’insituteur d’« Etre et avoir » débouté
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 30/03/06

Chirac étudie les scénarios de sortie de crise
Alors que le Conseil constitutionnel doit rendre sa décision sur le CPE aujourd’hui et que syndicats et organisations étudiantes appellent à une nouvelle journée d’action mardi prochain, le chef de l’Etat a décidé de s’exprimer « dans les prochains jours
Lire la suite de l’article

Alerte sur l’année scolaire et universitaire
Tandis que Gilles de Robien demande aux proviseurs de rouvrir leurs établissements, les examens de fin d’année sont en danger en fac comme dans le secondaire.
Lire la suite de l’article

CPE : polémique autour de l’évacuation des lycées bloqués
Le directeur de cabinet du ministre de l’Education nationale demande aux rectorats la « réouverture jeudi » des établissements occupés depuis le début de la crise du CPE. Une consigne qui autoriserait le recours aux forces de l’ordre pour déloger les occupants, selon le syndicat des proviseurs. Tollé des enseignants et des lycéens. Le ministère dément.
Lire la suite de l’article

La police demande une justice plus sévère à l’égard des casseurs
Les arrestations ont été deux fois plus nombreuses mardi que la semaine précédente aux Invalides.
Lire la suite de l’article

Tous les regards se tournent vers les Sages
De l’avis de la plupart des constitutionnalistes, le CPE est conforme à la Constitution.
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 29/03/06 (un jour de retard)

La déferlante antiprécarité
CPE . Trois millions de manifestants, des milliers d’arrêts de travail : la mobilisation, à l’appel du front uni des syndicats, a fait un nouveau bond en avant. Villepin refuse encore de retirer le CPE. C’est raté ! M. de Villepin qui, à l’évidence avait misé sur un essoufflement du mouvement anti-CPE devant son intransigeance, s’est vu opposer hier un cinglant démenti. Pour cette quatrième journée d’action, l’ampleur de la mobilisation a largement dépassé le niveau, déjà spectaculaire, atteint le 18 mars dernier. (...)
Lire la suite de l’article

Une journée dans la France anti-CPE
Dans une vingtaine de villes du pays, nos envoyés spéciaux ont rencontré les salariés, étudiants et lycéens mobilisés en masse contre le contrat première embauche que Dominique de Villepin persiste à vouloir imposer.
Lire la suite de l’article

Les étudiants contre la violence
Les services d’ordre étudiants ont élaboré un plan anti-débordements.
Lire la suite de l’article

Quand les jeunes s’intéressent à la politique
Les organisations de jeunes, syndicales et politiques, sont parties prenantes du mouvement anti-CPE.
Lire la suite de l’article

Floride : Les profs doivent faire du chiffre
Un mot d’ordre, un seul : le mérite. À partir de l’année prochaine, les professeurs des établissements publics de Floride n’auront qu’à bien se tenir. Augmentations et bonus dépendront directement des résultats de leurs élèves.
Lire la suite de l’article


Le Parisien du 30/03/06 ( payant)

ce que veulent vraiment les jeunes
Au-delà du mouvement anti-CPE, la jeunesse veut faire entendre sa voix et ses envies. Via un réseau d’étudiants, qui se réunira samedi à Paris, elle entend même jouer son rôle dans l’élection présidentielle de 2007.
Lire la suite de l’article

Ils lancent la campagne « 2007 pas sans nous »
ILS ONT CHOISI de sortir leur manifeste le 21 avril. Et assument. « Il y a eu un électrochoc ce jour-là en 2002, à notre tour d’en provoquer un ! » Les bénévoles du réseau Animafac, qui regroupe 10 000 associations étudiantes en France,
Lire la suite de l’article

« Réinventer notre façon de vivre » ILONA, 17 ans, élève en première ES à Vanves (Hauts-de-Seine
ILONA, 17 ans, élève en première ES à Vanves (Hauts-de-Seine) « J’AI REDOUBLÉ ma première pour avoir un bon dossier scolaire et être acceptée plus tard dans une prépa. Je rêve de devenir productrice dans le cinéma, je ne me fais pas beaucoup d’illusions :...
Lire la suite de l’article

« Améliorer l’orientation » NICOLAS, 21 ans, dessinateur industriel en CDI à Crest (Drôme)
NICOLAS, 21 ans, dessinateur industriel en CDI à Crest (Drôme) « FRANCHEMENT, je reviens de loin et ça donne à réfléchir sur le système scolaire français ! Je m’estime chanceux : j’ai été embauché en CDI après quatre mois de stages dans une petite firme...
Lire la suite de l’article

« Faire tomber les cloisons sociales » SELDA, 29 ans, employée dans un institut de sondage à Strasbourg (Bas-Rhin)
SELDA, 29 ans, employée dans un institut de sondage à Strasbourg (Bas-Rhin) « CE QUI me préoccupe, c’est l’emploi, même si je n’ai pas eu de gros problèmes pour en trouver un. Après un BTS de commerce international et une école de commerce, je suis entrée...
Lire la suite de l’article

« Pouvoir montrer ce dont je suis capable » VINCENT, 26 ans, au chômage malgré un diplôme bac + 3, à Marseille (Bouches-du-Rhône)
VINCENT, 26 ans, au chômage malgré un diplôme bac + 3, à Marseille (Bouches-du-Rhône) VINCENT a envie de montrer ce dont il est capable à des employeurs. Et pourtant, à 26 ans, avec son BTS action commerciale, ...
Lire la suite de l’article

« M’assumer, sans rien demander » TONY, 20 ans, étudiant en deuxième année de sociologie à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis)
TONY, 20 ans, étudiant en deuxième année de sociologie à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) A L’ÂGE où la plupart de ses copains vivent chez leurs parents, Tony travaille pour payer ses études et son logement.
Lire la suite de l’article

« Beaucoup plus qu’un mouvement de colère » JEAN-PIERRE LE GOFF, sociologue
LE SOCIOLOGUE Jean-Pierre Le Goff a écrit un ouvrage intitulé « Mai 68, l’héritage impossible » (Editions La Découverte). Dans la mobilisation massive de la jeunesse contre le CPE, ne voyez-vous qu’une réaction ponctuelle ?
Lire la suite de l’article

Robien veut débloquer les lycées
Y AURA-T-IL, ce matin, des CRS devant les lycées bloqués ? Le ministre de l’Education, Gilles de Robien, a en effet donné la « consigne orale » aux recteurs d’académie d’organiser aujourd’hui la « réouverture » de tous les lycées.
Lire la suite de l’article

« Les gens ont peur d’une révolution » ANTOINE BOYER, chef de file du Front national de Beaucaire
DU HAUT de ses 81 ans, Antoine Boyer, élu frontiste au conseil municipal, n’a plus la vigueur et la fougue des jeunes militants. Mais qu’importe ; d’après lui, les récents événements sociaux «  font le jeu du Front national ».
Lire la suite de l’article


La Croix du 30/03/06

62% des Français solidaires du mouvement de contestation du CPE
Les Français sont 62% à se déclarer solidaires du mouvement de contestation du CPE, 27% n’en étant pas solidaires et 10% y étant indifférents, selon un sondage Ipsos pour LCI diffusé jeudi.
Lire la suite de l’article

En attendant Chirac
Alors qu’une nouvelle journée de mobilisation contre le CPE est prévue le 4 avril, le président de la République devrait intervenir dans les prochains jours pour tenter de dénouer le conflit
Lire la suite de l’article


20 minutes du 30/03/06

Karl Stoeckel : « D’importantes réserves de mobilisation »
Interview de Karl Stoeckel, président de l’Union nationale des lycéens (UNL).
Lire la suite de l’article

Nouvelle journée d’action le 4 avril : les syndicats prêts à un « Villepinthon »
Ils sont décidés à jouer l’usure. Les douze syndicats de salariés, d’étudiants et de lycéens ont appelé hier, après quatre heures de réunion, à une nouvelle journée d’action interprofessionnelle, le mardi 4 avril. Ils ont également précisé qu’ils ne « s’adressaient plus au Premier ministre, mais au président de la République », avant d’inviter tous les opposants au CPE à « intervenir auprès des parlementaires ».Pas de grève générale, les syndicats misent plutôt sur le rythme soutenu de la mobilisation pour obtenir gain de cause.
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 30/03/06

Le Conseil constitutionnel et Chirac en arbitres
Avec l’avis, ce soir, du Conseil constitutionnel, Jacques Chirac aura toutes les cartes pour apaiser ou attiser un conflit qui dure depuis sept semaines.
Lire la suite de l’article

Editorial : En attendant les Sages...
par Jean-Yves BOULIC.

D’un conflit, somme toute assez banal, sur une loi sociale, nous sommes passés à une crise politique. La démonstration en a été faite d’un côté par la déferlante anti-CPE, mardi, dans toutes les villes de France et l’appel à une nouvelle journée de grève et de manifestations, et, de l’autre, par l’obstination du Premier ministre à refuser tout compromis. Ceux qui nous observent de l’extérieur, en Europe notamment (et qui ne nous veulent pas forcément du mal), nous regardent avec un certain effarement, mêlé d’un zeste de commisération. Il est vrai que nulle part ailleurs un tel contrat d’embauche - ni recette miracle ni abomination des abominations - n’aurait pu provoquer pareil tintamarre. Que de crispations, de revanches, de colères et de peurs se sont cristallisées sur ce malheureux CPE, comme elles l’ont fait au premier tour de la présidentielle de 2002, lors de la réforme des retraites sous Raffarin et à l’occasion du référendum sur le traité européen, le 29 mai !
Lire la suite de l’article


Le Monde daté du 31/03/06

Matignon et l’Elysée préparent "les scénarios de sortie de crise"
Matignon s’attend apparemment à ce que le Conseil constitutionnel valide la loi controversée sur l’égalité des chances. Jacques Chirac devrait intervenir peu après, vendredi soir selon des sources parlementaires.
Lire la suite de l’article

Les étudiants et lycéens anti-CPE lancent des opérations de blocages routiers
Plusieurs axes routiers ont été bloqués, jeudi 30 mars, en France par des étudiants et des lycéens anti-CPE, provoquant des dizaines de kilomètres d’embouteillages autour de plusieurs grandes villes. Le président de l’Union nationale lycéenne, Karl Stoeckel, a été interpellé lors de l’évacuation de manifestants qui tenaient un barrage sur le périphérique parisien, a annoncé l’organisation lycéenne.
Lire la suite de l’article

La consigne orale de Gilles de Robien, une "maladresse importante" selon les proviseurs
Le secrétaire général de principal syndicat de proviseurs, le SNPDEN, affilié à l’UNSA, Philippe Guittet, a estimé qu’il s’agissait d’"une maladresse importante", car "la solution n’est pas dans l’ordre public, elle est politique". "Il vaut mieux que les évacuations se fassent en concertation, par le dialogue entre les équipes pédagogiques et les élèves", a déclaré M. Guittet, qui s’est maintes fois prononcé pour la suspension du CPE.
Lire la suite de l’article

Le Haut Conseil de l’éducation définit le socle de connaissances
Installé le 8 novembre 2005 par le ministre de l’éducation nationale, Gilles de Robien, le Haut Conseil de l’éducation devait rendre publiques, jeudi 30 mars, ses recommandations sur le socle commun de connaissances et de compétences que doivent maîtriser tous les élèves à l’issue de leur scolarité obligatoire (Le Monde du 10 janvier). La création de cette instance consultative, présidée par Bruno Racine, conseiller maître à la Cour des comptes et président du Centre Georges-Pompidou, était inscrite dans la loi d’orientation et de programme pour l’avenir de l’école du 23 avril 2005.[...] Un premier palier de la maîtrise du socle commun est préconisé pour la fin de l’école primaire. Et en fin de troisième, le passage du diplôme national du brevet, qui sera rénové, pourrait sanctionner sa maîtrise.
Le contenu du socle est organisé en sept compétences et chacune d’entre elles requiert la contribution de plusieurs disciplines. Ainsi, même "les enseignements artistiques et l’éducation physique et sportive ont un rôle à jouer".
Lire la suite de l’article

La France vue par une blonde, par Dominique Dhombres
CNN avait comparé les violences urbaines, à Paris, à la fin de la manifestation du 28 mars, au massacre de la place Tiananmen. Un peu osé, non ? La chaîne d’info américaine a présenté ses excuses.
Ce commentaire proféré en direct était dû à une jeune et belle journaliste blonde, Kyra Phillips, assise à distance de sécurité, au moment des faits, à Atlanta (Géorgie), loin, très loin de la place de la République. Elle avait vu des canons, mais pas l’eau.[...]
Lire la suite de l’article

Faux pas de la langue, par Eric Fottorino
En parlant de "démission" et non de décision à propos du Conseil constitutionnel, le premier ministre a commis un de ces lapsus que l’on dit sans doute un peu vite révélateurs, croyant avoir tout saisi de l’inconscient du locataire de Matignon. Le lapsus, littéralement lapsus linguae, ou faux pas de la langue, est une inadvertance qui réjouit ou édifie celui qui l’écoute, qui mortifie parfois celui qui le prononce. Et on se demande à présent quel laps de temps il faudra à Villepin pour passer du lapsus au collapsus.
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs Permanent du 30/03/06

Etudiants et lycéens veulent bloquer routes et gares
Pour rythmer la mobilisation, la coordination étudiante nationale appelle étudiants et lycéens à organiser jeudi 30 mars à une journée nationale de blocage des principaux axes routiers et ferrés.Répondant à ce mot d’ordre, plusieurs barrages avaient déjà été mis en place dans la matinée.
Lire la suite de l’article

8 Français sur 10 ne veulent pas du CPE
Selon un sondage CSA, 42% souhaitent que le CPE soit suspendu "le temps de trouver une solution" et 41% qu’il soit retiré purement et simplement.
Lire la suite de l’article


L’Express Quotidien du 30/03/06

Robien en appelle à la force
Le ministre de l’Education nationale a invité, mercredi, les directeurs de lycées bloqués par les anti-CPE à rouvrir leur établissement dès aujourd’hui. Pour cela ils pourront recourir aux forces de l’ordre
Lire la suite de l’article

Les racines de la révolte
Anti-CPE, pro-CPE, anti-blocage... Au-delà des contradictions de ce « printemps 2006 », portrait d’une génération déboussolée
Lire la suite de l’article


Une sélection dans les dépêches du 30/03/06

CPE : deux lycées de Montreuil bloqués, pas d’intervention de la police
Les entrées des lycées Jean-Jaurès et Condorcet, à Montreuil (Seine-Saint-Denis), étaient totalement bloquées jeudi matin par des élèves opposés au CPE, mais la police n’a pas été envoyée pour débloquer les deux établissements, a constaté une journaliste de l’AFP.Au lycée Jean-Jaurès, des parents s’étaient déplacés, inquiets d’une possible intervention des forces de l’ordre après la consigne orale donnée mercredi aux recteurs par le ministre de l’Education nationale Gilles de Robien de faire rouvrir tous les lycées bloqués.[...]La proviseure du lycée, Danièle Amiel, circulait parmi les élèves qui s’agglutinaient progressivement. Elle n’a pas souhaité commenter les propos du ministre, se bornant à déclarer "qu’elle n’obéissait qu’à des consignes écrites", et que le cas présent, elle "n’en avait pas eu".
Lire la suite de l’article

Au lycée Jules-Siegfried, le proviseur force lui-même la porte
"On ne me réduira pas à ça, je refuse d’appeler la police ! Pour vous !". Le proviseur préfère scier lui-même la grosse chaîne que les grévistes ont posée jeudi sur la porte du lycée technique Jules-Siegfried dans le Xe à Paris, après l’appel du ministère de l’Education à rouvrir tous les lycées.
Lire la suite de l’article

Une quarantaine de lycées perturbés à Paris, une intervention policière
Une quarantaine de lycées parisiens, 36 sur 110, étaient perturbés jeudi matin, journée d’actions des lycéens et étudiants contre le CPE et la police est intervenue devant un seul établissement, sans incident, a-t-on appris auprès du rectorat.
Lire la suite de l’article

La FCPE appelle à participer "massivement" à la journée anti-CPE du 4 avril
La FCPE, principale fédération de parents d’élèves, a appelé jeudi à "s’associer massivement" à la journée de manifestations et grèves du 4 avril contre le contrat première embauche (CPE).
Lire la suite de l’article

Manifestation anti-CPE : circulation perturbée à Lille et Dunkerque
La circulation sur les voies d’accès à Lille et Dunkerque était perturbée jeudi matin en raison de barrages mis en place par des étudiants et lycéens opposés au contrat première embauche (CPE), a-t-on appris auprès du Centre régional d’information routière et de la police.
Lire la suite de l’article

CPE : quatre jeunes filles blessées par des jets d’acide à Valenciennes
Quatre jeunes filles ont été légèrement blessées jeudi matin par des projections d’acide chlorhydrique contenu dans des bouteilles qui auraient été lancées par des lycéens lors d’une manifestation anti-CPE à Valenciennes (Nord), a-t-on appris de source judiciaire.
Lire la suite de l’article

CPE : vers un avis favorable des "Sages" que suivrait une promulgation
Le Conseil constitutionnel devrait rendre jeudi soir une décision favorable au CPE, et Jacques Chirac promulguer au plus tard vendredi soir la loi créant ce contrat, tout en annonçant l’organisation d’un "Grenelle social", ont indiqué à l’AFP des sources informées. Le chef de l’Etat pourrait s’adresser vendredi soir aux Français sur ce dossier brûlant.
Lire la suite de l’article


Pour en savoir plus

L’indispensable café pédagogique

Le site de VousNousIls (Rubrique dépêches de l’éducation AFP)

La maison des enseignants

Les dépêches AFP-Éducation sur le site Voila.fr

Le site Yahoo Actualités, rubrique éducation