Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du jeudi 30 juin 2016


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du jeudi 30 juin 2016

Orientation — Divers


L’actualité est un peu centrée sur le rapport du Sénat concernant l’orientation, ses critiques et ses recommandations. Et à part çà ce sera du d’hivers, mais du bon !


Orientation

Hier nous n’avons pas pu vous signaler la page du Sénat consacrée à Une orientation réussie pour tous les élèves - Rapport de la mission d’information sur l’orientation scolaire. “Le mercredi 29 juin 2016, la commission de la culture, de l’éducation et de la communication du Sénat, présidée par Mme Catherine Morin-Desailly (UDI-UC - Seine-Maritime) a autorisé à l’unanimité la publication du rapport de la mission d’information sur l’orientation scolaire,établi par M. Guy‑Dominique Kennel (Les Républicains - Bas-Rhin). Créée au printemps 2015,la mission d’information sur l’orientation scolaire compte quinze sénateurs, issus de l’ensemble des groupes politiques, et est présidée par M. Jacques-Bernard Magner (Socialiste et républicain - Puy‑de‑Dôme).
Le rapport élabore des recommandations pour insuffler une nouvelle ambition à l’orientation scolaire, afin que celle-ci procède d’un choix éclairé de l’élève et constitue la mise en œuvre d’un projet personnel, répondant à ses aspirations et permettant une insertion professionnelle épanouissante
.”
Et si vous voulez lire le rapport : Conclusions de la mission d’information sur l’orientation scolaire.

Pour le Café pédagogique, Le Sénat veut donner toute sa place au Parcours Avenir. “Peut-on arriver à un consensus sur une question qui est autant en rapport avec les inégalités sociales à l’Ecole que l’orientation ? Il semble que la Mission d’information sur l’orientation de la Commission de la culture du Sénat définisse des principes qui pourraient s’imposer. On relèvera par exemple la généralisation du lycée polyvalent, la définition d’un horaire dédié à l’orientation ou la publication des sources d’APB et Affelnet. Reste que aller dans cette voie c’est rencontrer à un moment ou à un autre la résistance des privilégiés du système éducatif…” Mais qui sont les privilégies du système éducatif ?

Pour Aurélie Collas, du Monde, Les sénateurs veulent en finir avec « l’orientation scolaire par l’échec ». “Au collège et au lycée, le conseiller d’orientation-psychologue (COP) est peu présent. « Ecartelé entre de trop nombreuses missions », partagé entre le Centre d’orientation et d’information et ses permanences dans plusieurs établissements, il ne passe en moyenne qu’une demi-journée par semaine dans un collège ou un lycée, peut-on lire dans le rapport. Et avec un ratio d’un conseiller pour 1 300 élèves, ceux-ci n’ont guère le temps de les connaître. Quant aux enseignants, ils ne sont ni formés au conseil en orientation, ni initiés à la diversité des métiers, ni même parfois prompts à exercer cette mission, bien qu’ils perçoivent une prime spécifique, « l’indemnité de suivi et d’orientation des élèves ».”

Et Caroline Beyer pour le Figaro s’inquiète, mais article réservé aux abonnés : Orientation scolaire : un rapport alarmant.

Hasard de calendrier, à propos d’APB, l’UNL demande une nouvelle formule de la plateforme plus informative. “Alors que la bac se termine et que les lycéens doivent se concentrer sur leur furet, l’UNL appelle les responsables politiques à modifier l’APB jugé trop peu informatif.”


Divers

Au BOEN : “Le prix "Impulsions" de l’administration innovante a été créé en 2013 pour récompenser les initiatives innovantes prises par les personnels relevant de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche pour améliorer le service rendu aux usagers et partenaires de l’École (élèves, parents, enseignants, autres personnels, collectivités, prestataires, etc.).”

Éducation : l’État veut lutter contre les fausses inscriptions à l’université. “Le sénateur Philippe Adnot, rapporteur spécial de la mission "Recherche et enseignement supérieur" propose 12 recommandations pour lutter contre les faux étudiants, inscrits à l’université dans le seul but de toucher une bourse.”

Et puis une formidable nouvelle dans Le Figaro ! Le Medef et Pierre Gattaz vont faire la promotion de l’apprentissage lors du Tour de France. “Le patronat réclame encore une simplification du contrat de travail de l’apprenti, pour sécuriser notamment les risques prud’homaux en cas de rupture. Selon Florence Poivey, présidente de la commission éducation, formation et insertion du Medef, « il faut que l’entreprise revienne au cœur du système, c’est comme cela que les Anglais sont passés de 220.000 à 600.000 apprentis. »” Mais peut-être faudrait-il que la formation “re”-vienne au centre de l’entreprise !

Mettre Internet des objets et les données ouvertes au service de l’apprentissage scolaire. “STEAMLabs élabore des plans de leçon innovants et interactifs pour la communauté enseignante canadienne.”

Nous allons passer des vacances haletantes en attendant la rentrée ! Primaire Les Républicains : une rentrée sur le thème de l’éducation pour Bruno Le Maire. “Bruno Le Maire ne fera pas une rentrée politique classique comme ses concurrents à la primaire de la droite pour la présidentielle de 2017. Le député de l’Eure a choisi de faire une rentrée thématique. Comme cela tombera en pleine rentrée des classes, il évoquera les questions d’éducation les 16 et 17 septembre à Sète dans l’Hérault. Il y a un an, c’était lui qui était monté au créneau contre la réforme du collège. Et cela ne lui avait pas mal réussi.”

Bernard Desclaux pour cette courte revue.


JPEG - 20.3 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

Former les futurs citoyens


Revue n°530 - juin 2016
Mise en place du nouveau socle commun, de l’enseignement moral et civique : l’éducation à la citoyenneté, thème souvent abordé par les Cahiers pédagogiques, revient au cœur des préoccupations. De quelle éducation à la citoyenneté parle-t-on ? Comment ne plus la confondre avec une éducation au civisme et à la civilité ?

Mettre en oeuvre les EPI

Revue n°528 - mars 2016
Les enseignements pratiques interdisciplinaires vont se mettre en place à la rentrée 2016. Dans certains collèges, on anticipe déjà. Dans d’autres, les pratiques interdisciplinaires existent depuis un certain temps. On ne part
donc pas de rien et les EPI peuvent s’appuyer sur l’existant.