Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du jeudi 3 septembre 2009


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du jeudi 3 septembre 2009


Syndicalisme enseignant - désobéisseurs – samedi matin – Jardins d’éveil -

Réflexions sur le syndicalisme enseignant
Luc Cédelle dans Le Monde se livre à une analyse pertinente des possibilités d’actions des enseignants face à des motifs de mécontentement pourtant importants comme la poursuite de suppression de postes. Les principales organisations de la FSU ont tenté d’enclencher une mécanique syndicale classique avec "une initiative de type grève avant les vacances de la Toussaint". Mais les autres syndicats et en particulier le SE-UNSA et le SGEN-CFDT sont beaucoup plus prudents et circonspects sur cette modalité d’action. "Les collègues nous renvoient dans la figure ce côté rituel des journées d’action", constate Thierry Cadart, secrétaire général du SGEN-CFDT, Pour Christian Chevalier, secrétaire général du SE-UNSA Son secrétaire général, le problème est, plus profondément, "la faiblesse du syndicalisme enseignant et la vision caricaturale qu’en ont les collègues". Et il s’interroge : "si le syndicalisme est perçu comme désuet, c’est peut-être qu’il l’est"...
Pourtant, nous dit Luc Cédelle, les dernières élections professionnelles ont montré que les syndicats d’enseignants restent représentatifs. L’essoufflement des protestations reflète plutôt le souci de ne pas perdre encore une journée de salaire et surtout de ne pas la perdre en vain.
Luc Cédelle alerte contre cette faiblesse de l’action des corps intermédiaires : “La critique des actions syndicales comme autant de "coups d’épée dans l’eau" contribue à dissocier les enseignants entre une masse désabusée, de moins en moins disponible pour l’action collective, et une minorité tentée par des formes de protestation radicales, comme actuellement celle des "désobéisseurs", qui refusent ouvertement d’appliquer les réformes. Le climat social dans l’éducation entre dans une logique du tout ou rien.” et il conclut “il pourrait, un jour, y avoir bien pire que les syndicats d’enseignants : pas de syndicats d’enseignants.

Désobéisseurs
Les désobéisseurs, on y revient avec cette tribune d’Alain Refalo parue hier mercredi, dans Libération . Cet enseignant du primaire est un des leaders du mouvement des “désobéisseurs”. Il répond dans ce texte à Luc Chatel qui avait déclaré récemment «  La désobéissance n’est pas compatible avec les valeurs de l’éducation, avec l’idée que je me fais du métier d’enseignant ». Pour l’instituteur de la Haute Garonne, M. Chatel confond “ deux notions qu’il convient de distinguer : l’autorité, nécessaire à tout enseignement et l’autoritarisme, abus de pouvoir contraire au principe même de l’éducation” et selon lui c’est «  précisément cet abus qui est la marque de notre institution aujourd’hui envers les enseignants du primaire qui contestent des « réformes » élaborées sans concertation et imposées à la hussarde. Cet autoritarisme suscite tantôt la soumission des enseignants, tantôt leur révolte ». Alain Refalo revendique le droit de mettre en place des alternatives efficaces et d’exercer sa liberté pédagogique.

Retour sur le samedi matin
Selon un sondage CSA, 57 % des parents jugent positivement la suppression de l’école le samedi matin dans le premier degré voilà un an. Mais la semaine des quatre jours, elle, est très loin de faire l’unanimité.
Pour étaler la durée d’enseignement, certaines écoles ont opté pour la semaine de quatre jours et demi, avec des cours le mercredi matin. Une alternative crédible : selon le sondage du CSA, 67 % des Français seraient favorables à cette formule. « Il faut reprendre le dossier et y mener une réflexion approfondie  », déclare Gilles Moindrot, secrétaire général du SNUipp-FSU. Reste à savoir si beaucoup de communes, qui gèrent les écoles, seraient du même avis, tant l’ouverture d’un jour supplémentaire implique des contraintes administratives et financières (organisation des transports collectifs, accueil périscolaire…).

Jardins d’éveil
Le premier "jardin d’éveil", nouveau type de structure d’accueil entre la crèche et l’école maternelle pour les enfants de 2 à 3 ans, a ouvert jeudi à Caussade (Tarn-et-Garonne) en présence de la secrétaire d’Etat chargée de la famille, Nadine Morano. Ces jardins d’éveil sont définis comme des « sas entre la nounou et l’école maternelle » qui dit-elle en substance n’est pas adapté au rythme biologique des enfants âgés de 2-3ans. De manière plus brutale en Septembre 2008, Xavier Darcos, alors Ministre de l’Education Nationale, justifiait ce choix par une attaque frontale des enseignants. Il déclarait devant une commission du Sénat, « est-il logique que nous fassions passer des concours bac + 5 à des personnes dont la fonction va être essentiellement de faire faire des siestes à des enfants ou de leur changer les couches ». Pour se rattraper, devant les critiques provoquées, le Ministre avait précisé, «  on ne touchera pas à l’organisation de la maternelle ».On peut craindre quand même malgré les déclarations d’intention que cela n’aboutisse à terme à une remise en question de la maternelle. De fait, on assiste à un transfert de l’État vers les collectivités territoriales et au passage d’une structure gratuite (l’école) à une structure payante (le jardin d’éveil). Au final, comme le note Médiapart, on va aboutir à une situation paradoxale où ces jardins d’éveils vont couter plus cher qu’une place à l’école maternelle. D’après la Cour Régionale des Comptes de Midi-Pyrénées, pour une place en jardin d’éveil, il faut compter entre 7.500 euros et 10.000 euros par an et par enfant contre 4.500 euros dans une école et 14.000 euros dans une crèche.

Bonne Lecture...


Libération.fr du 03/09/09

Tristan reprend la lutte des classes
Le lycéen parisien, médiatisé cet été pour avoir vu son inscription en terminale soumise à chantage, lance un nouveau syndicat lycéen.
Lire la suite de l’article

Enseignant et désobéissant
Par ALAIN REFALO enseignant du primaire en résistance.

« La désobéissance n’est pas compatible avec les valeurs de l’éducation, avec l’idée que je me fais du métier d’enseignant », a déclaré récemment Luc Chatel. Cette déclaration, qui a l’apparence de l’évidence, mérite réflexion.
Certes, l’obéissance aux lois et aux règles qui fondent le droit et la justice est nécessaire dans toute société démocratique. Et nous avons à cœur, tout particulièrement à l’école primaire, d’élaborer avec nos élèves des lois et des règles, justes, équitables et utiles au vivre ensemble. Apprendre à nos élèves à les respecter s’inscrit dans un projet éducatif qui prend en compte la dimension relationnelle inhérente à toute situation d’enseignement. Mais vouloir « inculquer » l’obéissance, c’est rendre acceptable la soumission inconditionnelle, c’est inciter à renoncer à tout jugement personnel. Est-ce compatible avec la formation d’individus responsables ? Nous ne le pensons pas.
Lire la suite de l’article

Zoom : ta mère sur Facebook
Les réseaux sociaux ne sont plus l’apanage des jeunes : leurs parents débarquent. On peut choisir d’en rire.
Lire la suite de l’article

Italie : 25 000 enseignants sont sans affectation
La rentrée scolaire s’annonce explosive en Italie, alors que plus de 25.000 maîtres d’école et professeurs n’ont toujours pas d’affectation moins de deux semaines avant le retour en classe et que des manifestations de protestation, parfois insolites, se succèdent dans le pays.
Lire la suite de l’article

Pose de la première pierre d’un lycée "zéro énergie" à Bègles
Utilisation de matériaux respectueux de l’environnement, intégration dans les espaces naturels existants et surtout « zéro énergie » consommée, le futur lycée de Bègles qui doit être livré fin 2012, se veut un modèle en matière de développement durable.
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 03/09/09

Orthographe : le débat sur la simplification est relancé
En cette rentrée, l’essayiste François de Closets part en guerre contre une langue « figée » et des règles arbitraires. Au risque de jouer les apprentis sorciers alors que le niveau des élèves s’effondre et que le français finit par perdre son sens.
Lire la suite de l’article

Les nouvelles technologies, ennemies du bon français ?
SMS et abréviations utilisées sur Internet sont volontiers accusés de faire baisser le niveau.
Lire la suite de l’article

Les CV truffés de fautes éliminés
Plus les postes sont élevés dans la hiérarchie, plus le niveau d’exigence augmente.
Lire la suite de l’article

« La grammaire est la clarté de la pensée »
Pour le linguiste Alain Bentolila, un allègement des règles céderait à la démagogie.
Lire la suite de l’article


Le Monde.fr du 03/09/09

Handicap à l’école : Chatel annonce la création de 5 000 contrats aidés
Le ministre de l’éducation nationale, Luc Chatel, a annoncé, jeudi 3 septembre, la création pour cette année de 5 000 contrats aidés pour l’accueil des enfants handicapés à l’école. "L’école s’ouvre aux handicapés, mais nous devons faire davantage pour leur accueil. Nous en accueillerons 185 000 cette année à l’école. C’est un tiers de plus qu’en 2005, et 10 000 de plus que l’année dernière. C’est important pour les enfants handicapés mais aussi, pour les autres enfants, c’est la découverte de la différence", a déclaré M. Chatel lors d’une visite, jeudi, d’établissements scolaires en Eure-et-Loir à l’occasion de la rentrée scolaire.
Lire la suite de l’article

Des enseignants en quête de nouveaux modes d’action, par Luc Cédelle
Les grèves dans l’éducation nationale ? Un "rituel", moquait Xavier Darcos. Son successeur, Luc Chatel, sachant les difficultés qui se présentent devant lui, se garde de prononcer la moindre parole provocatrice. N’empêche : la causticité de M. Darcos touchait un point sensible, et l’actuelle rentrée est en train de le démontrer.
Lire la suite de l’article

En dépit de 30 % d’étudiants boursiers en classe prépa, les étudiants les plus défavorisés manquent à l’appel
On a explosé les objectifs fixés." Pour Fadela Amara, la secrétaire d’Etat chargée de la politique de la ville, et Valérie Pécresse, la ministre de l’enseignement supérieur, en déplacement mercredi 2 septembre à Meaux (Seine-et-Marne), le contrat est rempli : 30 % des 42 000 élèves inscrits cette année en première année de classe préparatoire aux grandes écoles sont des étudiants boursiers de l’Etat.
Lire la suite de l’article

Mme Pécresse annonce 50 millions d’euros de revalorisation pour les étudiants
Quelque 50 millions d’euros de mesures sociales pour les étudiants. C’est l’annonce de la ministre de l’enseignement supérieur, lundi 31 août, à l’issue d’une réunion avec les principales organisations étudiantes (UNEF, FAGE, UNI, PDE et CE). Et ce, "en période d’inflation négative ", a souligné Valérie Pécresse.
Lire la suite de l’article

Ecole, collèges, lycées : Luc Chatel révise ses dossiers en enchaînant les visites
On ne peut pas reprocher à Luc Chatel de vouloir s’imprégner des questions d’éducation, lui qui n’est pas un homme du sérail comme l’était son prédécesseur Rue de Grenelle. On ne peut pas non plus s’empêcher de se demander s’il tiendra longtemps le rythme. A l’occasion de la rentrée scolaire, le nouveau ministre de l’éducation aura effectué un vrai marathon à un train d’enfer. Qu’on en juge. Pas moins de huit établissements visités en trois jours. Sans compter la discrète virée du 1er septembre à Chablis (Yonne) où il a rencontré, le jour de leur prérentrée, une quarantaine d’enseignants et de personnels éducatifs du groupe scolaire Ferrière, puis autant au collège Pierre-et-Jean-Lerouge. Une échappée sans journalistes pour "obtenir une remontée d’informations en direct du terrain, sans recteur ni caméras", indiquait-on au ministère. Une révision live des dossiers.
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 03/09/09 (un jour de retard)

Rentrée au rabais
Alors que 12 millions d’élèves regagnent, aujourd’hui et demain, les bancs de l’école, le monde éducatif est confronté à un désengagement inédit de l’État.
Lire la suite de l’article

« Avec 29 enfants par classe, comment apprendre à lire ? »
Pour protester contre les classes surchargées, des parents occupent depuis hier la petite école de Barbières, dans la Drôme.
Lire la suite de l’article

Rien Élèves cherchent collèges, lycées…
Moins de profs, moins de classes, plus d’élèves sans établissement… Les économies réalisées sur les effectifs enseignants se payent cash.
Lire la suite de l’article

Lycée pro. Une réforme controversée
Destinée à revaloriser la filière, elle devrait surtout permettre une économie de 10 000 postes en quatre ans…
Lire la suite de l’article

Editorial Par Jean-Emmanuel Ducoin
Tableau noir

Pas de duperie. À la faveur de la lente maturation estivale ponctuée par la poursuite effrénée des drames sociaux, nous avons donc assisté, incrédules, à une autre maturation non moins pernicieuse. Celle de la fameuse psychose de la grippe A, volontairement maintenue au sommet des préoccupations, comme si certains voulaient qu’elle chasse mécaniquement tous les autres sujets du moment, à l’heure où, par exemple, les portes des établissements scolaires, « principaux menacés » par la pandémie, allaient s’ouvrir… L’opération diversion aurait presque réussi sans la vigilance de nos concitoyens. Ainsi, depuis quelques jours, les premières sorties malhabiles et hésitantes du nouveau ministre de l’Éducation nationale, Luc Chatel, se sont-elles soldées par un trouble évident chez les 850 000 professionnels, qui en ont pourtant vu d’autres…
Lire la suite de l’article


Le Parisien du 03/09/09

Un internat de la réussite à Meaux en 2010
« Les marraines n’arrivent jamais sans cadeaux ». La phrase est de Valérie Pécresse. La ministre de l’Enseignement supérieur était en visite, mercredi après-midi au lycée Jean-Vilar de Meaux (Seine-et-Marne), où elle participait à une table ronde sur l’accession aux classes préparatoires des élèves issus de milieux défavorisés. La ministre, accompagnée de Fadela Amara, la secrétaire d’Etat à la Politique de la Ville, a annoncé la création, à la rentrée 2010 à Meaux, d’un internat labellisé « cordée de la réussite ». Une résidence où les étudiants de classes préparatoires résidents bénéficieront de tutorats et de cours de soutien
Lire la suite de l’article

Internat d’excellence : rentrée sous les projecteurs
Sa valise rouge à la main, Coraline, 14 ans, pose un regard serein sur l’imposant bâtiment. Voilà sa nouvelle maison. Convaincue qu’« elle saisit sa chance » en cette minute précise, l’adolescente fait ses premiers pas à l’internat de Sourdun, près de Provins, encadrée de sa mère et de son frère.
Lire la suite de l’article

Orthographe : le mauvais exemple du ministère
Orthographe ? Zéro. L’entourage de Luc Chatel ne peut prétendre à meilleure note. Dans le dossier de presse du ministère de l’Education nationale, distribué à l’occasion de la conférence de rentrée de Luc Châtel, lundi 31 août, on trouve un florilège de fautes d’orthographe. Comme si le dossier n’avait pas été relu ainsi qu’on l’enseigne aux enfants.
Lire la suite de l’article


La Croix du 03/09/09

L’angoisse des mineurs dans les centres de rétention
Les centres de rétention administrative sont désormais équipés pour accueillir des familles avec enfants mais les plus jeunes en sortent souvent traumatisés
Lire la suite de l’article

De 4 000 à 6 000 mineurs étrangers isolés en France
Les étrangers en situation irrégulière visés par une mesure de reconduite à la frontière sont placés dans l’un des 30 centres de rétention, le temps d’organiser administrativement et matériellement leur expulsion. La rétention, durant laquelle ils peuvent exercer des recours devant le juge, ne peut excéder 32 jours.
Lire la suite de l’article

« En enfermant ces gamins, on fabrique de la psychopathologie »
Deux médecins dénoncent les « ravages » qu’un placement en détention peut causer chez les mineurs
Lire la suite de l’article

Marc Gentilini : « L’enfant ne peut pas servir de passe-droit aux migrants »
L’ancien président de la Croix-Rouge dénonce le « climat détestable » dans lequel s’enferme le débat sur l’immigration
Lire la suite de l’article


Les échos (certains articles payants) du 03/09/09

Une majorité de parents satisfaits de la fin de l’école le samedi matin
Selon un sondage CSA, 57 % des parents jugent positivement la suppression de l’école le samedi matin dans le premier degré voilà un an. Mais la semaine des quatre jours, elle, est très loin de faire l’unanimité.
Lire la suite de l’article

Thérèse Torris : "Une baisse des prix des fournitures de 7 à 15% sur Internet"
Thérèse Torris, directrice des contenus du moteur de recherche de shopping Twenga, présente les résultats de l’enquête sur le coût des fournitures scolaires et dénonce la méthodologie utilisée par l’association Familles de France.
Lire la suite de l’article


20 minutes du 03/09/09

Grippe A (H1N1) et la rentrée : « Toute l’école est bien équipée, tout est prêt »
Après les collégiens et les lycéens, c’est au tour des primaires de prendre le chemin de l’école...
Lire la suite de l’article

Haka pour une seconde
« Ensemble, nous vaincrons, nos secondes garderons, pas toucher, not’ lycée, 5 secondes, 6 premières et 6 term’, Il ne faut pas qu’on ferme !  » Des professeurs d’un lycée polyvalent de Wittelsheim (Haut-Rhin) ont effectué hier pour la rentrée la danse du haka pour protester contre la fermeture d’une classe de seconde. Dans la cour de l’école, une quinzaine de professeurs vêtus de maillots noirs se sont alignés lors de la récréation du matin et ont scandé une version adaptée du haka, la fameuse danse exécutée par l’équipe de rugby de Nouvelle-Zélande avant ses matchs.
Lire la suite de l’article


Rue89 du 03/09/09

Rien vu...


Ouest-France du 03/09/09

Avec les écoliers ce matin, la rentrée est bouclée
Après les collégiens et les lycéens, c’est le primaire qui reprend les cours, aujourd’hui. C’est reparti pour un an, pour 12 millions d’élèves et 857 000 enseignants.
Lire la suite de l’article


Le Journal du Dimanche du 03/09/09

Jeunes : Hirsch optimiste
Le haut commissaire à la Jeunesse estime que les trois quarts des propositions de son "Livre vert" seront retenues.
Lire la suite de l’article

Un premier collège musulman ouvre
C’est à la place d’une ancienne imprimerie des quartiers nord de Marseille que s’est implanté le premier collège musulman de la Cité Phocéenne. L’établissement privé a mis cinq ans avant de sortir de terre.
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs Permanent du 03/09/09

6 millions d’élèves du primaire ont fait leur entrée
La rentrée se fera avec 500 nouvelles classes en primaire pour faire face à la hausse démographique, mais également avec 13.500 suppressions de postes prévues.
Lire la suite de l’article

Enfants en rétention : Eric Besson s’en satisfait
242 enfants ont séjourné dans les centres de rétention administrative en 2007, selon La Croix. Malgré les protestations de plusieurs associations, le ministre de l’Immigration ne compte pas les interdire. Il se félicite en outre d’un bilan de 17.350 reconduites aux frontières depuis le 1er janvier.
Lire la suite de l’article


L’Express.fr du 03/09/09

Les élèves de primaire de retour sur les bancs de l’école
Ils sont 6,6 millions d’élèves d’école primaire à effectuer leur rentrée, après les collégiens et les lycéens.
Lire la suite de l’article

Priorité aux élites pour la rentrée
Par Christophe Barbier

La vraie priorité de l’Education, parce qu’elle est nationale, doit être de former une élite toujours plus puissante afin que le pays tienne son rang dans la concurrence mondiale.
Lire la suite de l’article


Le Café Pédagogique du 03/09/09

Le Snuipp lance "les 3 jours pour l’école"
Du 8 au 10 septembre, le Snuipp appelle les enseignants à multiplier les actions. "Pour donner à l’école les moyens de ses ambitions, le SNUipp propose trois jours pour l’école du 8 au 10 septembre lors des ajustements de rentrée de la carte scolaire du primaire". Le syndicat appelle les enseignants à des actions symboliques : "chaises vides pour les places manquantes en maternelles, rassemblements, réunions des personnels, actions EVS ou RASED…".
Lire la suite de l’article

Les dossiers de la rentrée : Quelle place pour les TICE à l’Ecole ?
"La révolution numérique n’a pas eu lieu" a pu écrire il y a peu Natacha Polony dans Le Figaro, estimant que l’expérience des Landes, un département où les collégiens sont équipés d’un ordinateur portable, aboutit à "un bilan qui reste mince". La formulation est exagérée pour les Landes, où 57% des enseignants se servent de l’ordinateur au moins un cours sur deux, ce qui est très au-dessus des pratiques courantes. Mais elle est globalement exacte pour le France où l’écart entre l’équipement et les usages est important.
Lire la suite de l’article


Médiapart (accès payant) du 03/09/09

l’école maternelle concurrencée par le jardin d’éveil
Le jardin d’éveil va-t-il tuer l’école maternelle ? C’est ce que redoutent les syndicats enseignants et les parents d’élèves de la FCPE. A Nègrepelisse, Caussade et Figeac, trois villes de Midi Pyrénées, désormais l’école a pour concurrent trois jardins d’éveils que Nadine Morano, la Secrétaire d’Etat à la Famille vient d’inaugurer.
Lire la suite de l’article

Parents étrangers expulsés, soyez sans inquiétude pour vos enfants : la DASS s’en occupera
L’inventivité de la Police de l’Air et des Frontières (PAF) pour réaliser des expulsions en toute humanité est admirable.
Lire la suite de l’article


Une sélection dans les dépêches du 03/09/09

Réforme du lycée : le syndicat Uni Lycée a remis 20 propositions à Chatel
Le syndicat lycéen Uni Lycée a annoncé jeudi avoir remis au ministre de l’Education Luc Chatel 20 propositions dans le cadre de la réforme du lycée, dont la mise en place d’une orientation personnalisée et des sanctions pour les lycéens qui bloquent les établissements.
Lire la suite de l’article

Primaire : actions de protestation du SNUipp du 8 au 10 septembre
Le principal syndicat du primaire, le SNUipp-FSU, organise une action du 8 au 10 septembre, baptisée "trois jours pour l’école", pour protester contre les 13.500 suppressions de postes prévues dans le budget 2009 dans l’éducation nationale, a-t-il indiqué mercredi dans un communiqué.
Lire la suite de l’article

Luc Chatel promet des mesures sur la revalorisation des enseignants (syndicat)
Le ministre de l’Education nationale a l’intention de publier dans les prochaines semaines des mesures sur la revalorisation pour les enseignants à certains niveaux de carrière, a annoncé mercredi à l’AFP le SNUipp-FSU, reçu la veille par Luc Chatel.
Lire la suite de l’article

Education : La Fidl réclame l’annulation des suppressions de postes
Le syndicat lycéen Fidl a réclamé mercredi, jour de rentrée, davantage de moyens dans l’Education nationale et l’annulation des suppressions de postes qui provoquent, selon lui, une situation de sureffectifs dans les classes.
Lire la suite de l’article

Un logiciel pour lutter contre la déscolarisation en Pays de la Loire
Un logiciel appelé "Jasmin" a été mis en place dans 400 établissements scolaires des Pays de la Loire afin de faciliter la détection des élèves déscolarisés et de leur venir en aide dans des délais très courts, a-t-on appris auprès du rectorat de Nantes.
Lire la suite de l’article

Grippe H1N1 : "pas d’automacité" pour la fermeture des écoles, dit Fillon
Le Premier ministre François Fillon réaffirme qu’il n’y aurait "pas d’automacité" pour la fermeture des écoles en cas de pandémie de grippe H1N1, dans une interview au Figaro magazine à paraître samedi.
Lire la suite de l’article

Dotation de 450 millions d’euros pour un campus parisien de sciences sociales
Un projet de campus pour les sciences sociales aux portes de Paris recevra une dotation en capital de 450 millions d’euros, et sera financé par les intérêts que rapportera le placement de cette somme, a annoncé jeudi le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.
Lire la suite de l’article


La démocratie a besoin de la presse.
La presse a besoin de lecteurs pour vivre…
Lisez et achetez des journaux !