Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du jeudi 3 mai 2018


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du jeudi 3 mai 2018

Orientation — Supérieur — Divers

L’orientation est au "goût" du jour de diverses manières. L’université est toujours en débat. Et on terminera pas un gros paquet de "divers".


Orientation

La presse de province propose de nombreux articles contre la fermeture des CIO.
Ainsi sur FranceBleu : Le gouvernement veut les supprimer, les Centre d’information et d’orientation partent en guerre. “Supprimer les Centres d’information et d’orientation (C.I.O.), passer sous le contrôle des régions plutôt que de l’Education nationale ... voici quelques unes des mesures prévues par le gouvernement dans sa réforme de l’orientation. Et ça ne passe pas pour le personnel des CIO.”

Parmi beaucoup d’autres : Villeneuve-sur-Lot : les centres d’orientation craignent leur disparition

Et au plan national, Orientation : Les parents refusent la régionalisation. “Les deux associations de parents d’élèves, Fcpe et Peep, prennent position contre la régionalisation de l’orientation imposée par le projet de loi sur la formation. Une position confortée par l’analyse de JY Rochex dans une tribune du Monde.”

L’orientation au collège (partie 2) : on risque tous la voie de garage par Lucie Martin. “Après une pause entre deux ponts, on se pose une question pertinente : si les centres d’information et d’orientation risquent de disparaître, n’est-ce pas pour laisser les profs se débrouiller seuls face aux questions de leurs élèves, au risque de laisser ces derniers un peu déboussolés ?

Et je vous signale mon dernier article sur le sujet. Les « nouveaux » principes d’orientation. “L’ÉTUDE D’IMPACT du PROJET DE LOI pour la liberté de choisir son avenir professionnel (NOR : MTRX1808061L/Bleue-1. ) qui vient d’être publiée va nous permettre de repérer les grands principes de réorganisation de l’orientation que l’Etat se propose de mettre en place. Mais sont-ils aussi nouveaux ?
Nous nous centrons sur les remarques à propos de l’article 10 de la loi formulées dans cette étude d’impact (pp. 101-105)

Et quel est l’état d’esprit des jeunes ?
Dans le Nouvel Obs : Voici comment des 13-19 ans voient le monde du travail. “Une trentaine de textes issus d’un concours d’écriture, dans tous les genres (poésie, nouvelles, témoignages...), montre comment des adolescents perçoivent le travail. Ils ne cultivent pas l’optimisme.” Par Thierry Noisette.

Dans le Monde : Un métier qui a du sens, premier critère de choix pour les jeunes. “Un sondage OpinionWay- « 20 Minutes » pour l’Union des employeurs de l’économie sociale et solidaire (UDES) relève, par ailleurs, le pessimisme des 18-30 ans sur l’état du monde de demain.”

Et La Croix propose deux articles sur l’adolescence :
Filles-garçons, ce qui change au collège. “Sexualisation précoce, réseaux sociaux, violence verbale... Les relations se compliquent à l’adolescence.”

« Les collégiens sont gênés par l’attirance pour l’autre » Entretien avec Didier Lauru, psychanalyste.


Supérieur

Parcoursup : Tirage au sort, fin ou généralisation ?La fin du tirage au sort est l’argument principal motivant la réforme de l’accès à l’Université… Mais dans quelle mesure s’affranchit-on du sort avec Parcoursup ?
Selon le CRTL, le sort est un « hasard auquel on se remet pour effectuer un choix, pour décider de l’issue d’une affaire ». Le tirage au sort à l’entrée de l’Université était en ce sens clair : on s’en remettait au hasard pour classer les candidatures. Pour l’éviter, l’outil d’aide à la décision de Parcoursup permet de faire un classement qui repose sur deux critères quantitatifs fournis par défaut : la moyenne pondérée des notes de contrôle continu du lycée, et la fiche avenir
.”

Thierry Paul : "Nous redoutons l’étape du tri des dossiers"interviewé par Laura Taillandier.
Après les réflexions menées sur les attendus et les parcours adaptés, l’université d’Aix-Marseille ouvre "l’étape redoutée" des modalités de tri des candidatures. Le point sur la mise en œuvre du Plan étudiants avec Thierry Paul, le vice-président formation de l’AMU.”

Les effectifs étudiants pourraient croître de 65 000 à la prochaine rentrée. “Selon une note du ministère, les moyens annoncés ne sont pas suffisants pour faire face aux effets du boom démographique de l’an 2000.”


Divers

Formation : de quels enseignants avons-nous besoin ? Par Un collectif, de professeurs universitaires. “Réformer la formation des enseignants est un enjeu politique crucial mais l’état a-t-il l’intention d’y consacrer un budget conséquent ? Un collectif de professeurs exige de larges concertations entre tous les acteurs et un allongement des formations sur un minimum de trois années.”
Bon, mais il y en a vraiment besoin ? L’impact du Machine Learning appliqué au monde de l’enseignement par Jonathan BANON / Directeur associé Lelivrescolaire.fr. “Les avancées récentes en apprentissage automatique, en particulier en termes de personnalisation et de recommandation, ouvrent de nouvelles opportunités d’innovation dans une perspective de pédagogie personnalisée par les enseignants et au profit des élèves.”

Jean-Marc Merriaux devient directeur du numérique à l’Education nationale

Paroles d’experts : pour quoi faire ? - Éducation : 65 millions d’experts ?France Stratégie a lancé un cycle de séminaires consacré à la fonction d’expert dans le débat public et la décision publique, pour mieux comprendre la défiance que ce rôle suscite dans l’opinion.”

Dominique Bucheton : Instructions Blanquer : Un texte politique. “Le nouveau petit livre orange du ministre : faut-il en rire ? En pleurer ? Ou s’inquiéter pour notre démocratie ? On avait avec Mao le petit livre rouge, on a aujourd’hui le petit livre orange et ses préceptes de bonnes conduites pour le cours préparatoire avec une disparition : la notion de cycle des apprentissages fondamentaux (CP , CE1, CE2). « A la fin de l’année du Cp les élèves sont devenus des lecteurs et scripteurs autonomes . L’apprentissage du lire écrire n’a pas à s’étirer sur tout un cycle », citation page 46 . La messe est dite ! Les tests et logiciels pour repérer retardataires, petits décodeurs ou faibles compreneurs, sont en publicité gratuite dans le livret.”

Apprentissage : Le Medef en campagne promet d’écouter les régions. “" Notre obsession collective du tout académique, illustrée par l’objectif de 80 % d’une classe d’âge au Bac, a démonétisé des métiers essentiels, magnifiques, mais plus tournés vers la pratique. Dramatique erreur ! Face à ce gâchis, nous devons remettre l’apprentissage au centre du village. En revendiquant que l’apprentissage doit être notre “plan A”. L’apprentissage n’est pas une seconde option, le choix par défaut. C’est le choix premium". Pierre Gattaz, le président du Medef, a lancé le 25 avril une campagne en faveur de la loi sur la formation professionnelle, qui arrive en discussion au Parlement. Les régions continuent à marquer leur opposition.”

Bernard Desclaux


JPEG - 23.5 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 543 - Enseigner par cycles
Dossier coordonné par Maëliss Rousseau et Céline Walkowiak
février 2018
La réécriture des programmes de l’école obligatoire réaffirme de façon explicite la notion de cycle dans le parcours de l’élève, mise en place dès la loi d’orientation de 1989. Cela change vraiment les objectifs et les conceptions des enseignements et donc interpelle les enseignants au cœur de leur pratique de classe.

N° 542 - Bienveillants et exigeants
Dossier coordonné par Danièle Manesse et Jean-Michel Zakhartchouk
janvier 2018
La notion de bienveillance a fait ces dernières années une entrée en force à l’école. Son articulation avec la mission principale de l’école (transmettre) n’est pas simple, surtout lorsqu’on inscrit cette «  transmission  » dans l’exigence que tous les élèves parviennent à un niveau qui leur donne de l’autonomie.