Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du jeudi 28 septembre 2006


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du jeudi 28 septembre 2006

Parlons économies(s).
Hier, le budget pour 2007 (appelé plus précisément Projet de Loi de Finances) a été présenté en conseil des ministres. Il prévoit une hausse de 0,8 % des dépenses de l’Etat, soit moins que l’inflation, et une suppression de 15 000 postes de fonctionnaires, dont la moitié environ dans l’Education, soit trois fois plus qu’en 2006.
Libération comme Le Figaro se livrent à un examen détaillé de la situation à l’éducation nationale. 8 500 postes seront supprimés, essentiellement dans le secondaire. Il faut souligner en particulier les économies réalisées avec la suppression des heures de décharge (équivalent à 2300 postes). Il s’agit d’heures « de première chaire » pour les enseignants qui préparent au bac ou d’heures « de laboratoire » pour les enseignants scientifiques qui doivent ranger les classes ou encore des heures faites par les enseignants d’éducation physique qui animent les clubs. « Tout cela ne change en rien le taux d’encadrement », a déclaré le ministre. Peut-être, puisque ces heures sont surtout faites en plus du service. La conséquence principale est donc de réduire les revenus des enseignants et leur pouvoir d’achat.
Mais au delà de ce seul aspect, on assiste bien à une réduction des moyens dans l’éducation nationale alors que celle-ci est confrontée à des difficultés et des défis importants.

Le budget est la principale raison de la grève des enseignants de ce jeudi 28 septembre.
Dès le mois de juin, en apprenant du gouvernement les 8.500 suppressions de postes, les fédérations FAEN, Ferc-CGT, FSU, Sgen-CFDT et Unsa-Education avaient aussitôt appelé à la grève afin de dénoncer les "décisions budgétaires pour 2007". Même si ce n’est pas toujours simple de mobiliser sur des sujets comme le budget dont les répercussions se feront sentir l’an prochain en plus dans un contexte d’incertitude avec les élections présidentielles. C’est pourquoi le taux de grévistes sera observé attentivement par tous.

Après l’éviction de Roland Goigoux , les menaces continuent. Dans une note au Doyen de l’Inspection générale de l’Education nationale , le ministre de l’Education demande à l’Inspection générale de l’Education nationale de vérifier que la disposition centrale de l’arrêté du 24 mars 2006 sur l’apprentissage de la lecture est bien appliquée dans toutes les classes de cours préparatoire. Il est précisé par le ministère qu’un enseignant qui n’applique pas ce texte peut être sanctionné.
Les enseignants sont des fonctionnaires et la liberté pédagogique s’inscrit dans un cadre défini par les textes, certes. Mais on n’a pas vu la même sévérité pour les enseignants refusant d’appliquer les IDD ou les TPE ou détournant des dispositions telles que les modules ou les cycles...
Il y aurait donc différentes conceptions du “manque de loyauté”  ?

Signalons, pour finir, un dossier du magazine Challenges qui s’intéressent à ceux qui réinventent le mieux l’école.(L’accès aux articles est payant). Un des articles cite les “Cahiers pédagogiques” qu’il qualifie de “bible” des enseignants.
On aurait préféré plutôt lire "revue de référence" au lieu d’une expression si connotée et induisant une idée de "vérité révélée" qui ne correspond pas du tout à notre revue.
Prenons le plutôt comme un hommage même si c’est loin d’être vrai (surtout dans un climat si peu favorable à la pédagogie). Un peu d’autosatisfaction ne fait pas de mal.

Bonne Lecture...


Libération du 28/09/06

Contre-offensive symbolique des sans-papiers déboutés
Des milliers de parents d’enfants scolarisés ont déposé des recours auprès des préfectures. Des démarches qui ont peu de chances d’aboutir.
Lire la suite de l’article

La circulaire du 13 juin « n’a pas force de loi »
Bernard Even, juge administratif, analyse les possibilités de contestation des refus
Lire la suite de l’article

Appel à la grève dans l’enseignement
Cinq grandes fédérations de l’éducation (FSU, Unsa-Education, Sgen-CFDT, Faen et Ferc-CGT), ainsi que les parents d’élèves de la FCPE et les étudiants de l’Unef appellent aujourd’hui à une grève pour protester contre les 8 500 suppressions de postes prévues dans le projet de budget 200
Lire la suite de l’article

Un budget qui se pare de vertu mais oublie ses promesses
Présenté hier en Conseil des ministres, le projet de loi de finances (PLF) pour 2007 est donc « placé sous le signe de la vertu budgétaire », a souligné le ministre des Finances, Thierry Breton. Une « vertu » revendiquée qui s’illustre par deux chiffres : une hausse de 0,8 % des dépenses de l’Etat, soit moins que l’inflation, et une suppression de 15 000 postes de fonctionnaires, dont la moitié environ dans l’Education, soit trois fois plus qu’en 2006.
Lire la suite de l’article

Sept postes décryptés
L’Education nationale est durement touchée : 8 500 postes seront supprimés, essentiellement dans le secondaire. Gilles de Robien conteste toutefois ce chiffre. D’après lui, il ne faut pas compter les 3 900 suppressions de postes qui existaient sur le papier mais étaient de fait vacants : 3 600 professeurs stagiaires qui n’avaient pas été recrutés et 300 assistants de langues étrangères. L’optimiste ministre parle donc de « 4 600 suppressions de postes sur 1 million ». [...]Il faut ajouter la suppression de 2 780 postes : 500 dans des disciplines en sureffectifs et 2 300 dans les heures de « décharges » devenues inutiles. Il s’agit d’heures « de première chaire » pour les enseignants qui préparent au bac ou d’heures « de laboratoire » pour les enseignants scientifiques qui doivent ranger les classes. « Tout cela ne change en rien le taux d’encadrement », a commenté le ministre.
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 28/09/06

Budget : un pas vers la vertu
Fort d’une croissance retrouvée, le gouvernement présente un budget « rigoureux » et prend date pour les élections présidentielles durant lesquelles la dette sera un sujet de premier plan.
Lire la suite de l’article

Cure d’amaigrissement pour l’Éducation
La mission « Enseignement scolaire » se décline en six programmes : l’enseignement public du premier degré qui dispose de 16,133 milliards d’euros. L’enseignement public du second degré est, lui, doté de 27,896 milliards d’euros. L’enseignement privé des premier et second degrés dispose de 6,83 milliards d’euros. Enfin, suivent les programmes « Vie de l’élève » (5,3 milliards d’euros), soutien de la politique de la Recherche (2,08 milliards d’euros) et l’enseignement technique agricole : 1,28 milliard d’euros forment les grandes masses budgétaires. Avec ce budget, l’enseignement scolaire doit atteindre la cible de 65 % d’une classe d’âge au niveau du baccalauréat d’ici à 2010 (62 % en 2005), et de 80 % d’insertion professionnelle pour ceux qui ne poursuivent pas d’études post-bac (51 % en 2005).
Lire la suite de l’article

Fonctionnaires : un départ en retraite sur cinq non remplacé
Au moins 15 000 postes d’agent de l’État seront supprimés l’an prochain, mais chaque ministère est libre d’aller plus loin.
Lire la suite de l’article

Les débuts chaotiques de la réforme budgétaire sont lentement corrigés
Les enjeux de cette réforme, gravée dans le marbre depuis le vote en 2001 de la loi organique relative aux lois de finances (Lolf) est crucial : évaluer au plus près le coût d’une politique publique - l’enseignement aux jeunes générations, la sécurité sanitaire, la préservation du patrimoine, etc. -, mettre l’État sous tension en fixant à chaque service administratif des objectifs de performance, et en contrepartie permettre aux gestionnaires sur le terrain de gérer plus librement leur enveloppe budgétaire. Il s’agit donc ni plus ni moins de changer la culture de l’administration. Un tour de force qui prendra des années.
Lire la suite de l’article

En images : Les postes créés, les postes supprimés
Infographie
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 27/09/06 (un jour de retard)

Polémique sur un lycée musulman
Rejet idéologique ou dossier improvisé, administration sectaire ou agitation calculée ? L’opposition administrative à un projet de lycée musulman à Décines (Rhône) suscite la controverse.
Lire la suite de l’article


Le Parisien du 28/09/06 ( payant)

Facs : les idées gagnantes
Les étudiants retournent ces jours-ci dans des universités marquées par la révolte anti-CPE. Marne-la-Vallée fait partie des facs qui innovent pour réduire l’échec et mieux préparer les jeunes à l’emploi.
Lire la suite de l’article

UN SUIVI DE TOUS LES DIPLÔMÉS
PEU d’universités disposent d’une telle structure : un observatoire (Ofipe) doté d’une équipe de quatre personnes qui suit pas à pas les étudiants en licence (trois premières années) et surtout, vérifient chaque année ce que deviennent leurs anciens...
Lire la suite de l’article

LES 1 r e ANNÉE CHOUCHOUTÉS
DÉFAUT D’ORIENTATION, abandons en cours d’année, examens ratés... Comme les autres facs, Marne-la-Vallée n’est pas épargnée par l’échec massif en première année (environ 30 %). « Alors on fait tout pour mieux encadrer les néo-bacheliers », résume Yves..
Lire la suite de l’article

L’APPRENTISSAGE POUR 10 % DES ÉTUDIANTS
PROGRESSIVEMENT, toutes les facs s’y mettent. Mais avec 1 223 apprentis l’an dernier, soit un étudiant sur dix, l’université de Marne-la-Vallée abrite le plus grand nombre d’étudiants ayant choisi de partager leur scolarité entre le campus...
Lire la suite de l’article


La Croix du 28/09/06

"Recentrer l’enseignement catholique"
Mgr Jean-Pierre Cattenoz, l’archevêque d’Avignon, vient d’élaborer une charte de l’enseignement catholique pour son diocèse
Lire la suite de l’article

Un budget 2007 "rigoureux et généreux"
Le conseil des ministres a examiné mercredi 27 septembre le projet de budget 2007. Le gouvernement entend réduire le déficit
Lire la suite de l’article


20 minutes du 28/09/06

Les enseignants appellés à la grève contre les suppressions de postes
Cinq fédérations d’enseignants ont appellé à une grève nationale ce jeudi pour protester contre les 8.500 suppressions de postes prévues au budget de l’éducation pour 2007, du "jamais vu" selon les syndicats, qui s’attendent cependant à une mobilisation moyenne à Paris et en province.
"Pour l’instant, selon nos décomptes qui ne sont pas définitifs, nous recensons 8.700 suppressions de poste. C’est la première fois qu’on en supprime autant, c’est du jamais vu", a affirmé Samy Driss, secrétaire national à l’Unsa-Education, une des cinq fédérations mobilisées.
Lire la suite de l’article

Prise d’otages dans un lycée américain : mort d’une lycéenne et du ravisseur
Une prise d’otages mercredi dans un lycée du Colorado (ouest) a pris fin avec le suicide du preneur d’otage et le décès après son transfert à l’hôpital d’une des deux lycéennes qu’il retenait prisonnière.
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 28/09/06

Le budget 2007 se veut vertueux et généreux
Le gouvernement veut concilier rigueur et coup de pouce au pouvoir d’achat. Suspect, bien sûr, d’embellir la mariée avant la présidentielle du printemps 2007.
Lire la suite de l’article


Le Monde daté du 29/09/06

Grève à l’éducation nationale contre le budget 2007
Un peu plus 15 % des enseignants des écoles, collèges et lycées se sont mis en grève, a annoncé à la mi-journée le ministère de l’éducation nationale dans un communiqué. Selon le principal syndicat du second degré, le SNES-FSU, qui a établi ses calculs sur la base de 200 établissements, la moyenne de participation est de 29 % de grévistes dans les collèges et lycées. Le ministère a estimé les taux de participation à la grève dans la totalité des académies à 15,56 % dans les lycées généraux et technologiques, 16,19 % dans les lycées professionnels, 18,01 % dans les collèges et 15,3 % dans les écoles primaires. Selon lui, 7,26 % des personnels Atoss (non enseignants) ont également débrayé.
Lire la suite de l’article

Budget 2007 : le gouvernement affiche rigueur et équité sociale
Le dernier projet de loi de finances de la législature, que Thierry Breton et Jean-François Copé devaient présenter mercredi 27 septembre en conseil des ministres, montre que le pire est sans doute passé : avec le retour de la croissance et un effort de maîtrise des dépenses, le déficit budgétaire devrait être limité à 41,6 milliards d’euros en 2007 ; celui des finances publiques (Etat, Sécurité sociale et collectivités locales) être ramené à 2,5 % du PIB ; l’endettement doit se réduire de trois points de PIB en 2006 et 2007, après quatre années consécutives de hausse. Les prélèvements obligatoires (impôts et cotisations sociales) devraient légèrement baisser, à 43,7 % du PIB.
Lire la suite de l’article

Le budget de l’Etat 2007
Infographie
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs permanent du 28/09/06

Journée de grève dans l’Education
Il s’agira de la première grande journée de mobilisation dans l’Education depuis la rentrée scolaire. Le 6 septembre, les fédérations de l’Education avaient organisé des assemblées générales et des rassemblements dans plusieurs régions, mais sans mot d’ordre de grève, des initiatives essentiellement destinées à préparer la journée de jeudi.
"La question des moyens sera bien évidemment au coeur de cette journée", souligne Gérard Aschieri.
Dans le second degré, les syndicats dénoncent la suppression de plus de 20 000 postes d’enseignants depuis 2003 -en comptant les 8 700 suppressions prévues en 2007- avec à la clé pour les élèves une "réduction des options", ou encore des "classes de plus en plus surchargées". Les syndicats estiment également que près de 2 000 autres postes ont été supprimés depuis 2004 dans l’administration à l’Education nationale.
Lire la suite de l’article


L’Express Quotidien du 28/09/06

Les enseignants à nouveau mobilisés
Alors que 8500 suppressions de postes ont été prévues dans le budget 2007 de l’éducation, cinq fédérations d’enseignants appellent à la grève aujourd’hui
Lire la suite de l’article


Une sélection dans les dépêches du 28/09/06

oyal meilleure candidate pour améliorer l’éducation, devant Sarkozy (sondage)
Ségolène Royal est la meilleure candidate à l’élection présidentielle pour améliorer la situation en matière d’éducation, devant Nicolas Sarkozy, selon un sondage Acteurs publics/Ifop, en partenariat avec Métro et LCP-Assemblée nationale.
Lire la suite de l’article

Les collèges et lycées, grands sacrifiés du projet de budget 2007
Les collèges et lycées payent un lourd tribut au projet de budget 2007 avec quelque 9.000 postes de moins selon le projet de loi de Finances, 4.900 selon le ministère de l’Education, provoquant la colère des syndicats qui appellent à une journée de grève et de manifestations jeudi.
Lire la suite de l’article

Sésame, 40 ans d’éducation sexuelle dans les écoles
L’association d’éducation sexuelle Sésame, fondée il y a 40 ans par Denise et Pierre Stagnara à Lyon, rassemble aujourd’hui une centaine de bénévoles qui effectuent un millier d’interventions chaque année dans des écoles, collèges et lycées de toute la France.
Lire la suite de l’article

La Peep critique la grève des enseignants, "une galère pour les familles"
Les parents d’élèves de l’enseignement public (Peep) ont vivement critiqué jeudi le mouvement de grève chez les enseignants évoquant "plus de 30 millions d’heures de cours perdues" et "une galère pour les familles".
Lire la suite de l’article

Gilles de Robien (Education nationale) change de directeur de cabinet
Le ministre de l’Education nationale Gilles de Robien a nommé un nouveau directeur de cabinet, Bernard Thomas, ancien directeur-adjoint pour remplacer Patrick Gérard nommé conseiller d’Etat, a annoncé le ministère jeudi dans un communiqué. Bernard Thomas, 60 ans, inspecteur général de l’Education nationale et ancien conseiller technique sur les questions éducatives de Jean-Pierre Raffarin à Matignon, était depuis juin 2005 directeur-adjoint de cabinet de M. de Robien.
Lire la suite de l’article

Robien "solidaire" de l’enseignant menacé qui doit "se montrer prudent"
Le ministre de l’Education nationale Gilles de Robien s’est déclaré jeudi sur RTL "solidaire" du professeur de philosophie de Toulouse menacé après une tribune dans Le Figaro, mais a rappelé qu’"un fonctionnaire doit se montrer prudent et modéré en toutes circonstances".
Lire la suite de l’article

Application de la circulaire lecture : Robien demande une inspection
Gilles de Robien a demandé jeudi à l’Inspection générale de l’Education nationale de vérifier l’application de ses directives sur l’apprentissage de la lecture qui interdit les méthodes globales et mixtes et impose la méthode syllabique, a annoncé le ministère.
Lire la suite de l’article


La démocratie a besoin de la presse.
La presse a besoin de lecteurs pour vivre...
Lisez et achetez des journaux !