Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du jeudi 24 novembre 2011


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du jeudi 24 novembre 2011

-* Vieux, privilégiés, égoïstes - Salon – Mères voilées - Numérique - Gendarmes – Textonite –

Vieux, privilégiés, égoïstes
Dans la France de 2011, selon le portrait social de l’Insee, les moins de 20 ans représentent 24,6 % de la population (contre 27,7 % en 1991), et les 65 ans ou plus, 16,8 %, soit 2,8 points de plus qu’il y a vingt ans. Et ce basculement modifie la représentation que la société a de sa jeunesse nous dit Le Monde dans un éditorial intitulé Vieux, privilégiés, égoïstes” et qui commence par ce constat : “Une société qui a peur de sa jeunesse est une société bien mal-en-point.”.
Et il est vrai que l’enquête menée par le journal va plutôt dans ce sens . Si 81 % des personnes interrogées jugent qu’il est "difficile d’être un jeune aujourd’hui en France" et que 71 % considèrent que la situation s’est détériorée par rapport aux générations précédentes, dans le même temps les jeunes sont jugés égoïstes (63 %), paresseux (53 %) et intolérants (53 %). Des qualificatifs confirmés par les moins de 30 ans, lesquels se jugent eux-mêmes égoïstes (70 %), paresseux (65 %) et intolérants (51 %) - ce qui témoigne d’une image dégradée, y compris au sein de la jeunesse elle-même.
Le journaliste Luc Bronner, qui commente ce sondage commandé à l’occasion d’un colloque à Bordeaux, note que c’est le signe d’une société vieillissante, et de l’“incompréhension face à une jeunesse dont les codes, les habitudes, les modes de vie ne sont pas compris ” et il ajoute “le signe aussi d’une société qui craint sa jeunesse et sa capacité à bousculer l’ordre ”.
Cette méfiance vis-à-vis de la jeunesse a une résonnance particulière dans cette année électorale. Avec Nicolas Sarkozy qui flatte plutôt l’électorat âgé et François Hollande qui a fait de la jeunesse le thème central de sa campagne. Mais des jeunes qui votent moins que leurs aînés et une solidarité intergénérationnelle qui se délite…
Salon de l’éducation
Le salon de l’Éducation , vous connaissez ? Un gigantesque espace occupé par des étages plutôt réservés aux élèves qui souhaitent avoir des informations sur l’orientation, un étage pour les pédagos geeks avec Educatice et un étage pour tous les enseignants où l’on trouve des stands avec le ministère, les différentes institutions, des marchands et les syndicats et associations du monde de l’école. Cela n’a pas tout à fait la même audience que le salon de l’agriculture mais ça fonctionne un peu sur le même principe. Le ministre est obligé d’y venir et de faire une annonce, les hommes politiques, surtout en cette année d’élections se doivent de s’y montrer et de flatter … l’enseignant.
Luc Chatel a donc profité du salon de l’éducation pour annoncer ce jeudi 24 novembre, une augmentation des salaires des jeunes enseignants.
 Une enveloppe de 75 millions d’euros sera distribuée aux 107 000 jeunes certifiés et professeurs des écoles. Les enseignants des échelons 3, 4 et 5 sont concernés. C’est à dire ceux qui ont moins de 7 ans d’ancienneté. Cette mesure permet de franchir un cap “symbolique”. Plus aucun professeur (titulaire parce que les vacataires, hein…) ne serait embauché à moins de 2000 euros brut (pas net) hors primes . En février, les jeunes profs arrivés à la rentrée dans les classes enregistreront donc une augmentation de 102 euros. A l’échelon 4, l’année d’après, ils toucheront 64 euros de plus par mois (2060 euros) et à l’échelon 5, 23euros de plus (2121 euros). Après cinq ans d’ancienneté, le salaire retrouvera la grille antérieure.
C’est la seule annonce d’importance qu’il ait faite dans ce salon qui verra aussi la visite de H. Morin, JL Mélenchon, Éva Joly et Ph. Meirieu et F. Hollande. Il n’est pas sur que cette “revalorisation” suffise à reconduire de nouveau les jeunes vers les métiers de l’enseignement. Ceux-ci attirent de moins en moins et les concours se vident. Les enseignants ont certes besoin d’une revalorisation mais aussi d’un projet clair et remotivant pour l’École.
mères voilées
Un jugement du tribunal administratif de Montreuil, rendu mardi 22 novembre, risque de faire parler de lui et de faire jurisprudence. Il reconnait à une école primaire le droit d’inscrire dans son règlement intérieur l’obligation de « neutralité » pour les parents accompagnant les sorties scolaires.
L’affaire, opposait une mère d’élève voilée au rectorat de Créteil agissant au nom d’une école primaire de la ville de Montreuil. Elle défendait l’idée que les parents d’élèves étant des accompagnateurs bénévoles, l’obligation de neutralité exigée des agents publics ne s’appliquait pas à eux. A ses yeux, le refus de la directrice de l’accueillir lors des sorties scolaires était "discriminatoire et portait atteinte à la liberté religieuse". Le recteur de l’académie de Créteil estimait au contraire que les parents d’élèves accompagnateurs «  se placent vis à vis des enfants dans une situation comparable à celle des agents publics » et que la participation des parents aux sorties ne constituent pas « un droit  » .
Le tribunal administratif de Montreuil donne raison au rectorat et précise que les accompagnateurs volontaires participent « au service public de l’éducation » et que la neutralité « s’applique aux programmes, aux enseignants et aux personnels qui interviennent auprès des élèves ».
Mais rappelons que s’il y a eu plainte et jugement, c’est parce qu’il y avait une disposition d’interdiction du voile dans le règlement intérieur propre à cette ’école. Comme le rappelle le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) dans l’immense majorité des cas, il n’y a pas de disposition spécifique dans le règlement intérieur et ces situations sont gérées sans problème. Le CCIF affirme qu’il n’a connaissance que d’une demi-douzaine de cas litigieux.
usages du numérique
Une étude TNS Sofres menée du 10 juin au 11 juillet 2011 auprès de 6.183 professeurs pour l’association Savoir Livre , association des six principaux éditeurs scolaires, donne une image de l’implantation progressive du numérique dans les classes.
Selon cette enquête près d’un enseignant sur cinq utiliserait un manuel numérique. L’enquête souligne « une lente progression au primaire » – où un professeur sur douze en primaire y a recours –, « des usages qui s’intensifient au collège » et « une poussée significative au lycée ».
Neuf-cent cinquante manuels en version numérique sont désormais disponibles. Selon les professeurs interrogés, l’attention des élèves est plus soutenue lorsque des supports numériques sont utilisés. Le site du gouvernement met également en avant la diminution du poids du cartable. « Par ailleurs, l’aspect multimédia (texte, image, son, vidéo) et les potentialités du manuel numérique en font un outil de travail innovant et motivant », ajoute-t-il. Mais plus loin on apprend que la vidéo-projection en classe est l’outil numérique le plus utilisé par les enseignants, environ 92 % des élèves y ont accès.
Mais est-ce vraiment un usage du numérique ? Pour quelle interactivité ? Suffit-il d’apporter des outils pour faire évoluer les pratiques ? Comment intégrer les outils numériques à une pédagogie réellement orientée vers l’apprentissage des élèves et pas dans l’amélioration d’une pédagogie qui resterait frontale ? Interrogée par le Figaro , une professeur d’histoire géographie affirme : “Une véritable complémentarité permettrait que les nouvelles technologies soient autre chose qu’un gadget lumineux qui attire l’œil des élèves pour tenter d’éveiller un peu leur intérêt.
Les gendarmes à l’école…
C’est une information trouvée dans Le Post.fr qui nous apprend qu’une directrice d’une école primaire de l’Ain a appelé les gendarmes pour qu’ils l’aident à retrouver le ou les auteurs de graffitis jugés par elle injurieux ou menaçants. Elle avait d’ailleurs déposé "une main courante" pour menace de mort. Sous l’oeil des gendarmes installés à l’école, une dizaine d’enfants âgés de sept à dix ans ont du rédiger une page d’écriture pour voir si leur écriture ressemblait à celle trouvée dans les toilettes... L’intervention des gendarmes n’a pas permis de trouver le ou les coupables. Aucun enfant n’a avoué être l’auteur des inscriptions.
On se rappelle qu’il y a un an, une affaire d’intervention des gendarmes (pour un vol de vélo) avait déjà suscité de l’émoi. La prochaine étape sera peut-être une réunion interministérielle pour lutter contre les graffiti dans les toilettes…
textonite
La profession d’ostéopathe a de beaux jours devant elle. Selon un article du Monde s’appuyant sur une enquête médicale, la “textonite” menace les adolescents.
On le sait les usages du téléphone sont multiples. Et pour les ados, le SMS est le mode de communication privilégié. Ils passent plusieurs heures par jour - et parfois même une partie de leur nuit - à pianoter sur leur téléphone. Et les médecins sont confrontés à des cas de plus en plus nombreux de tendinites du canal carpien, liées à un usage intempestif du pouce, et de douleurs cervicales suscitées par un mauvais positionnement de la tête.
Pour les pouces, hormis le repos (se les rouler ?) pas de solution. Pour les douleurs cervicales, les spécialistes avancent une solution qui consiste à tenir son téléphone droit devant soi, bras à l’horizontale. Pas sûr que ce conseil soit suivi…
ptdr, mdr, lol, ^^ etc.
Bonne Lecture...



Libération.fr du 24/11/11(certains articles payants)

Les profs appelés à une grève massive le 15 décembre
La quasi totalité des fédérations syndicales de l’éducation appellent à une grève « massive » le 15 décembre pour « exiger le retrait » des projets de réforme de l’évaluation et l’avancement des enseignants.
Lire la suite de l’article

Les profs du primaire ne veulent pas de contractuels
A Paris, le rectorat veut recourir à des contrats précaires pour pallier les absences. Un recul historique, pour les syndicats.
Lire la suite de l’article

LRU : les finances des facs à la rue
La loi sur l’autonomie des universités initiée par Nicolas Sarkozy a pour effet pervers de plomber les budgets des établissements : huit sont dans le rouge pour la seconde fois.
Lire la suite de l’article

Déprime de Noël pour les boursiers
Retard. Les étudiants attendent toujours le versement du mois de novembre. Et s’inquiètent pour décembre
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 24/11/11

Luc Chatel porte à 2000 euros le salaire des jeunes profs
Les 107.000 enseignants débutants vont commencer leur carrière avec un salaire dépassant les 2000 euros bruts à partir de février 2012, une « barre symbolique », selon le ministre de l’Éducation.
Lire la suite de l’article

Dans le collège du drame, toujours la même tolérance…
Une semaine après le meurtre d’Agnès, des questions subsistent quant au fonctionnement du collège Cévenol.
Lire la suite de l’article

Un prof sur cinq utilise les manuels numériques
Une enquête décrypte les usages des nouvelles technologies dans les classes.
Lire la suite de l’article

« Attention à l’impact des films pornos violents »
Le professeur Florence Thibaut, du service de psychiatrie du CHU de Rouen et de l’Inserm, prépare une étude avec des confrères allemands et canadiens sur la prise en charge des adolescents auteurs d’agressions sexuelles et un guide pédagogique destiné aux professionnels.
Lire la suite de l’article


Le Monde.fr (certains articles payants) du 24/11/11

Luc Chatel augmente ses jeunes enseignants
Qui séduira les enseignants ? La gauche avec ses 60 000 postes ou la droite avec ses augmentations ? Luc Chatel a profité du salon de l’éducation pour annoncer, jeudi 24 novembre, une augmentation des salaires des jeunes enseignants.

Lire la suite de l’article

Le marché lucratif des prépas privées
Pour être reçu à un concours, il ne faut pas seulement être bon, il faut être meilleur que ses concurrents. Du coup, la demande de sessions privées s’amplifie, chaque étudiant ayant une bonne raison de suivre une prépa dans un enseignement supérieur de plus en plus sélectif. Rien d’étonnant par ailleurs dans un pays champion d’Europe du soutien scolaire privé dans le secondaire, avec un marché estimé en juin 2011 à 2,2 milliards d’euros par la Commission européenne.
Lire la suite de l’article

Les instituts d’études politiques tentent de reprendre la main
Les prépas privées agacent les dirigeants des écoles publiques et les concepteurs des concours. Ils y voient une distorsion de concurrence entre candidats, mettant à mal leur rêve d’égalité des chances.
Lire la suite de l’article

Les ados menacés de "textonite aigüe"
Des psys nous avaient déjà expliqué, sans rire, que si les ados privilégient la position vautrée, sur la moquette de préférence, c’est pour optimiser leurs dépenses énergétiques, à un âge où le corps, en pleine transformation, est perpétuellement fatigué. On apprend désormais que s’ils ne réussissent plus à tenir un stylo en classe et à lever la tête quand un prof ou un parent leur parle, c’est la faute aux textos.
Lire la suite de l’article

Vieux, privilégiés, égoïstes
Une société qui a peur de sa jeunesse est une société bien mal-en-point. La France vieillit, et le corps électoral qui choisira dans cinq mois le président de la République portera la marque de ce vieillissement. Dans la France de 2011, selon le portrait social de l’Insee, les moins de 20 ans représentent 24,6 % de la population (contre 27,7 % en 1991), et les 65 ans ou plus, 16,8 %, soit 2,8 points de plus qu’il y a vingt ans.
Lire la suite de l’article

Rien vu...

Lire la suite de l’article

Rien vu...

Lire la suite de l’article

Rien vu...

Lire la suite de l’article

Rien vu...

Lire la suite de l’article


L’Humanité du 24/11/11

Stéphane Tassel du Snesup : « L’autonomie, un échec patent »
Alors que le ministre de l’Enseignement supérieur, Laurent Wauquiez, vient d’annoncer le placement de huit universités sous tutelle, faute de moyens, le secrétaire général du Snesup dresse un sombre bilan de la loi LRU.
Lire la suite de l’article


Le Parisien (certains articles payants) du 24/11/11

Ecoles, collèges, lycées : les nouveaux profs seront mieux payés
2 000 euros bruts en début de carrière. Les enseignants qui embrassent la carrière vont connaître une revalorisation de leur salaire à partir de février 2012 vient d’annoncer Luc Chatel au salon de l’Education à Paris. En atteignant le seuil des 2 000 euros, la rémunération des profs débutants atteint pour le ministre de l’Education « une barrière symbolique ».
Lire la suite de l’article

Mais comment noter les profs ?
L’évaluation des enseignants, qui leur permet de progresser plus vite en termes de salaire que la simple ancienneté, doit être revue. Le projet suscite la polémique et même une grève mi-décembre.
Lire la suite de l’article

Faut-il renforcer l’évaluation des profs ?
C’est un vent de fronde unanime qui rassemble les syndicats de l’Education nationale et invite l’ensemble des professeurs du secondaire à se mettre en grève et manifester le 15 décembre. En cause — comme une cerise empoisonnée sur le gâteau déjà alourdi par les suppressions de postes à répétition : le projet de réforme de leur évaluation, tel qu’il a transpiré des couloirs du ministère la semaine dernière. Une refonte du système qui abolirait les inspections et modifierait les règles d’avancement.
Lire la suite de l’article

Les collégiens face à Ségolène, victime de la route
Les collégiens de Meudon ont été confrontés, hier, à Ségolène, 19 ans, victime d’un accident l’an dernier. La première étape d’une opération de sensibilisation à la sécurité routière lancée par le conseil général.
Lire la suite de l’article

Le prof d’anglais privé de cours faute de papiers
Abdoul Sogui Diaw n’a pas pu faire sa rentrée au lycée Jules-Verne de Cergy. Malgré son contrat avec l’Education nationale, ce Sénégalais est invité à quitter le territoire.
Lire la suite de l’article


France Soir du 24/11/11

Enseignement : De plus en plus de manuels numériques
Près d’un enseignant sur cinq utilise un manuel numérique, signe que leur usage "gagne du terrain" dans l’Education nationale, rapporte, ce mardi, une enquête TNS-Sofres, menée du 10 juin au 11 juillet 2011 auprès de 6.183 professeurs.
Lire la suite de l’article

Salaires : Coup de pouce pour les jeunes profs
Luc Chatel, ministre de l’éducation, a annoncé une hausse du salaire des jeunes enseignants, ce jeudi. À partir de février 2012, leur salaire minimum sera de 2.000 euros brut.
Lire la suite de l’article


La Croix du 24/11/11

Noël 2011 : les jouets préférés des enfants
Poupées, toupies, figurines… Les nouvelles technologies n’ont pas détrôné les vrais jouets dans l’esprit des enfants. Ils nourrissent leur imaginaire et sont indispensables à leur développement
Lire la suite de l’article


Les échos (certains articles payants) du 24/11/11

Sorties scolaires : la neutralité s’impose aux accompagnateurs
Un jugement administratif rendu mardi à Montreuil a estimé que le principe de neutralité de l’école laïque s’appliquait aux parents volontaires qui accompagnent les sorties scolaires. Le ministre de l’Education nationale, qui s’était prononcé en ce sens récemment pour demander aux mères accompagnatrices d’ôter leur voile, a pris acte de cette décision.
Lire la suite de l’article

Fillon défend la circulaire Guéant tout en soulignant l’apport des étudiants étrangers
François Fillon défend la circulaire Guéant du 31 mai restreignant la possibilité pour des diplômés étrangers d’obtenir un statut de salarié, tout en soulignant l’apport de ces étudiants, dans un courrier adressé jeudi aux présidents d’universités et de grandes écoles françaises.
Lire la suite de l’article


20 minutes du 24/11/11

Numérique au lycée : les régions demandent à l’Etat une "clarification des responsabilités"
L’Association des régions de France (ARF) a réclamé mercredi "une très forte impulsion de l’Etat" et "une clarification des responsabilités" pour que l’usage du numérique à l’école, "très en panne", se développe.
Lire la suite de l’article

Haute-Saône : Son enfant de 4 ans oublié dans le bus scolaire, une mère porte plainte
Une mère de famille de Haute-Saône a porté plainte contre X pour « mise en danger » de son enfant de quatre ans, retrouvé errant dans les rues de son village car il avait été oublié dans le bus scolaire, a-t-on appris ce mercredi auprès de la gendarmerie. Le petit garçon a été découvert par des passants dans les rues de Ronchamp lundi vers 15h, non loin du minibus dont il était apparemment sorti par ses propres moyens.
Lire la suite de l’article

L’usage des manuels numériques progresse à l’école
Les éditeurs scolaires proposent 950 manuels en version numérique...
Lire la suite de l’article


Rue89 du 24/11/11

Sorties scolaires : la justice valide l’interdiction des mères voilées
Le tribunal administratif de Montreuil a rejeté le recours d’une mère du collectif Mamans toutes égales, contre le règlement d’une école de Seine-Saint-Denis
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 24/11/11

Les 18-25 ans sourds aux recommandations nutritionnelles
Les 18-25 ans sont trois fois moins nombreux que les plus de 65 ans à suivre les recommandations nutritionnelles nationales, montre l’étude NutriNet-Santé, un « effet générationnel » qui inquiète les chercheurs.
Lire la suite de l’article

Les enseignants vont débuter à 2 000 € bruts en février 2012
Les enseignants débutants vont commencer leur carrière avec un salaire dépassant les 2 000 € bruts à partir de février 2012.
Lire la suite de l’article


Le Journal du Dimanche du 24/11/11

Bizutage à Dauphine : 4 mises en examen
Quatre membres d’une association étudiante ont été mis en examen jeudi pour violences volontaires en réunion avec arme dans le cadre de l’enquête sur un bizutage dont a été victime fin octobre un étudiant de l’université de Paris-Dauphine, a-t-on appris de source judiciaire.
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs Permanent du 24/11/11

Centres éducatifs fermés : comment ça marche ?
Le gouvernement veut que "pour les crimes les plus graves", les mineurs soient davantage placés en CEF en attendant d’être jugés. Les professionnels s’inquiètent.
Lire la suite de l’article

Wauquiez temporise le versement des bourses étudiantes
Plusieurs milliers d’étudiants attendent encore le versement de leur bourse pour le mois de novembre. Une manœuvre politique et budgétaire.
Lire la suite de l’article


L’Express.fr du 24/11/11

Les enseignants débutants seront payés 2000 euros bruts
C’est ce qu’a annoncé Luc Chatel, en marge du Salon de l’éducation à Paris. Cette mesure sera appliquée dès février 2012, a ajouté le ministre de l’Education nationale.
Lire la suite de l’article


Le Café Pédagogique du 24/11/11

Numérique : Pour l’ARF l’effort de l’Etat est insuffisant
Alors que s’ouvre le salon Educatice et que Luc Chatel reparle aujourd’hui du grand plan numérique, l’association des régions de France, ARF, rend publique une enquête sur les moyens investis dans ce domaine par les régions et constate que les progrès de la France sont toujours insuffisants en matière d’usages. Comment dépasser ce blocage ?
Lire la suite de l’article

Jeux sérieux : Retour d’expérience au Salon Educatice
Qu’apportent les jeux sérieux en classe ? Le moment du retour d’expériences est arrivé mercredi 23 novembre au Salon Educatice où le Café organisait une table ronde. Autour de la table les éditeurs de nouveaux jeux sérieux soutenus par un appel à projet gouvernemental et des enseignants qui ont expérimenté dans leur classe les premiers jeux sérieux.
Lire la suite de l’article


Touteduc (accès payant) du 24/11/11

Luc Chatel repousse (de fait) les textes sur l’évaluation des enseignants
Luc Chatel annonce qu’il ne signera pas de décret "en catimini, demain matin". Il l’a dit lors de la traditionnelle conférence de presse qui suit la visite inaugurale du Salon de l’éducation, ce jeudi 24 novembre. Il avait déjà dit sur le stand de la Ligue de l’enseignement que la question des missions et du statut des enseignants serait tranchée par le débat présidentiel, et non pas entre Noël et le Jour de l’an. Le ministre de l’Education nationale, interpellé par Bernadette Groison, secrétaire générale de la FSU, qui lui demandait le retrait des textes sur l’évaluation des enseignants, lui a pourtant répondu qu’il ne retirait rien, mais que les discussions se poursuivaient. Il n’a pas dit quel serait le terme de ces discussions. L’examen de ces textes n’est pas inscrit au CTM (comité technique ministériel) qui sera installé le 29 novembre.
Lire la suite de l’article


Médiapart (accès payant) du 24/11/11

Du bégaiement au passage à l’acte ? Par Claude Lelièvre
A la suite de la dernière convention de l’UMP sur l’éducation, on a une curieuse impression de « déjà vu », et que « l’histoire », comme on dit, « bégaie ». Mais est-ce si sûr ?

Lire la suite de l’article


Slate.fr du 24/11/11

Message d’une prof « perdue à l’école »
La réforme de la notation des professeurs sera-t-elle la goutte de nitroglycérine qui fait tout exploser ?
Lire la suite de l’article


ÉducPros du 24/11/11

Soizic Guérin-Cauet, professeur d’anglais : « J’ai 22 heures de cours sur trois jours et sept niveaux différents »
Suppressions de postes et réforme du lycée ont modifié le quotidien des enseignants. Les heures supplémentaires notamment ont été redistribuées entre professeurs. Soizic Guérin-Cauet, professeure d’anglais dans un lycée de la banlieue nantaise, raconte comment elle enchaîne vingt-deux heures de cours en trois jours, enseigne pendant la pause repas tout en préparant chaque semaine sept niveaux de classe différents.
Lire la suite de l’article

Xavier Albanel, sociologue : « Evaluer les enseignants n’est pas une priorité. Ils ont besoin d’un accompagnement pédagogique »
Le projet d’une évaluation des enseignants par les chefs d’établissement, dévoilé la semaine dernière, suscite la polémique. Au-delà de l’accroissement du pouvoir des chefs d’établissement, ce projet est porteur d’une nouvelle vision de l’école, explique Xavier Albanel, auteur d’un ouvrage sur Le travail d’évaluation - l’inspection dans l’enseignement secondaire*.
Lire la suite de l’article


VousNousIls du 24/11/11

Interdiction des signes religieux/sorties scolaires : satisfaction de la LICRA et du HCI
La LICRA et le Haut conseil à l’intégration (HCI) se "félicitent" jeudi dans deux communiqués d’un jugement rendu mardi à Montreuil (Seine-Saint-Denis) reconnaissant que le principe de neutralité du service public de l’éducation s’applique aux parents volontaires accompagnant les sorties scolaires.
Lire la suite de l’article

Les enseignants vont débuter à 2.000 euros bruts en février 2012 (Chatel)
Les enseignants débutants vont commencer leur carrière avec un salaire dépassant les 2.000 euros bruts à partir de février 2012, ce qui constitue une "barre symbolique" de franchie, a annoncé jeudi le ministre de l’Education nationale, Luc Chatel.
Lire la suite de l’article


La démocratie a besoin de la presse.
La presse a besoin de lecteurs pour vivre…
Lisez et achetez des journaux !