Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du jeudi 23 juin 2011


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du jeudi 23 juin 2011

Est-ce la fin du Bac ? - Personnalisation – Les sénateurs aussi -

Est-ce la fin du Bac ?
La fraude au bac S continue d’alimenter les gazettes. Deux jeunes adultes auraient été arrêtés. La journée de Jeudi a été surtout marquée par de nouvelles réactions à la décision de Luc Chatel de neutraliser l’exercice incriminé sans annuler toute l’épreuve. Beaucoup contestent cette décision et elle a déjà été attaquée en justice. Le conseil d’État s’est déclaré incompétent "Le juge des référés du Conseil d’Etat ne peut être régulièrement saisi, en premier et dernier ressorts, d’un pourvoi tendant à la mise en œuvre" de ce type de procédure, précise la haute juridiction administrative dans sa décision. Pour Frédéric Rolin, professeur de droit public à l’Université de Paris Ouest La Défense et avocat spécialiste en droit administratif interviewé par ÉducPros, la neutralisation de l’exercice diffusé sur Internet est une sur-réaction : “On fait comme si tout le monde avait fraudé ”.
Le ministère a également publié une circulaire qui donne une série de recommandations aux correcteurs. "Pour chacun des exercices 2, 3 et 4, il est demandé de répartir les points redistribués sur les réponses les mieux réussies par les candidats." La seconde partie de la circulaire indique qu’une "attention particulière sera portée, lors des délibérations, à ceux dont la moyenne générale est à un point d’un des seuils décisifs tels que : admission à l’oral (entre 7 et 8) ; obtention au premier tour (entre 9 et 10) ; mentions (respectivement entre 11 et 12, entre 13 et 14, entre 15 et 16). Devra être particulièrement considéré l’écart produit par une note de mathématiques manifestement éloignée du niveau des candidats tel qu’attesté par leur livret scolaire." En gros, comme le souligne l’article du Monde signé de Maryline Baumard, il suffira d’avoir 9 sur 20 pour avoir le bac S… Comme le conclut un autre article de la même journaliste , cela pose de sérieux problèmes. “ on peut se demander si le changement de règle du jeu qui passe par un octroi du bac S à 9 sur 20 n’induit pas une inéquité envers les candidats des autres séries. Que pensera un candidat au bac L ajourné à 9,99 ?
Est-ce la fin du Bac ? les esprits sont-ils prêts à ce que l’on touche à ce symbole républicain ? On se rappelle qu’en 2004, une réforme du baccalauréat proposée par François Fillon avait mis dans la rue des milliers de Lycéens. Or aujourd’hui, les syndicats lycéens signent avec la FCPE, un communiqué commun réclamant une réforme de cet examen et n’hésitent pas à parler d’allègement et de contrôle en cours de formation. Les temps changent…Pour Philippe Meirieu, interrogé par 20minutes, le constat est identique : “le bac est une machine qui s’essouffle. Son organisation est trop contraignante : elle paralyse l’Education nationale pendant plusieurs semaines, en monopolisant les lycées et en amputant la fin de l’année scolaire des élèves. ”. Et il plaide pour une refonte de l’examen et un “Grenelle” de l’évaluation : “Il faut des épreuves moins tournées sur la reproduction de connaissances, mais plus créatives afin d’évaluer davantage la compréhension de l’élève et sa capacité à travailler sur des documents. Et au lieu d’un examen final couperet, je crois qu’il serait préférable de répartir les épreuves de la seconde à la terminale. L’élève pourrait ainsi acquérir des unités capitalisables. Enfin, j’estime qu’il faut revenir sur la compensation des notes dans les différentes matières, qui est un système archaïque. Il n’est pas normal qu’un 13 en histoire-géo puisse compenser un 8 en Français.”. Mais, plus surprenant, voici les propos de Jean-Paul Brighelli interviewé par L’Express  : “Sans être favorable à sa suppression, je pense qu’il faudrait alléger les épreuves, introduire plus de contrôle continu et de QCM, bref, se diriger vers quelque chose de plus souple à gérer. D’autant que le bac ne représente déjà plus rien ! ” et il rappelle également que 40% des recrutements des élèves dans l’enseignement supérieur s’effectuent avant le bac.
Mais on peut douter que Luc Chatel ait le courage politique de s’attaquer à ce sujet sensible et à la symbolique forte…

Personnalisation
Après la Lozère mardi, Nicolas Sarkozy a de nouveau parlé d’éducation ce jeudi 23 juin. Il s’exprimait au cours d’une table ronde sur le thème de l’absentéisme scolaire, après une visite au collège Blaise Pascal à Plaisir (Yvelines) . Il était accompagné du ministre de l’Education nationale Luc Chatel et du député UMP Eric Ciotti, auteur d’une loi prévoyant la suspension des allocations familiales en cas d’abstentéisme caractérisé d’un élève.Le Président a déclaré qu’il fallait passer du "collège unique" au "collège pour tous", en plaidant pour "la personnalisation des parcours scolaires" et la multiplication des "passerelles" entre l’enseignement général et l’enseignement professionnel.
"L’égalité républicaine, ce n’est pas traiter tout le monde de la même façon mais traiter chacun selon ses différences. Ce n’est pas donner la même chose aux Hauts-de-Seine et à la Lozère", a t-il déclaré. Aujourd’hui, "les élèves sont de plus en plus différents" et pour "prendre en compte cette diversité, il ne peut y avoir qu’"un maximum de réponses personnalisées", a affirmé M. Sarkozy à Plaisir. "C’était la grande erreur du collège unique" que de ne pas en proposer, a-t-il ajouté (en caricaturant le collège unique, qui n’a jamais été uniforme…) .
Après la mise en place de l’école obligatoire et gratuite, après l’installation du collège unique, dans les années 1970, on nous affirme que cette personnalisation des parcours scolaires doit constituer "la troisième révolution à mettre en œuvre" dans l’éducation. "La qualité, pas la quantité [...]. Cela va beaucoup nous occuper dans les mois à venir", a promis le président de la République et plus que probable candidat. La campagne est bien ouverte et pour l’instant l’éducation en est bien un thème central.

Les sénateurs aussi…
Un rapport sénatorial sur la répartition de l’offre scolaire présenté mercredi 22 juin, et auquel La Croix a eu accès, propose que les parlementaires aient leur mot à dire sur le budget de l’éducation.
Le rapport fait une quinzaine de préconisations, dont le quotidien catholique retient la revalorisation du rôle du Parlement dans le contrôle de l’action ministérielle, puisque "le ministère se contente de décrets ou de circulaires pour introduire des changements aussi essentiels que la réforme du lycée ou celle du bac pro". Les sénateurs souhaitent de plus la constitution de "réseaux du socle commun" qui associeraient plusieurs écoles primaires à un collège, et des regroupements d’écoles en milieu rural. Les ressources de l’éducation prioritaire devraient être concentrées afin de bénéficier davantage aux publics les plus défavorisés, et les enseignants mieux récompensés de leur fidélité à des publics difficiles. Il faudrait enfin "revenir à une sectorisation plus stricte des élèves dans l’éducation prioritaire".

La diffusion de la revue de presse risque encore d’être cahotique dans les jours prochains pour des raisons d’horaire et des raisons techniques. Veuillez nous en excuser.

Bonne Lecture...



Libération.fr du 23/06/11(certains articles payants)

Bac S : un problème de maths fuite en ligne
Examen. Le ministre de l’Education a annoncé hier que l’exercice de probabilités ne serait pas noté.
Lire la suite de l’article

« Nous avons un rapport névrotique au baccalauréat »
Philippe Tournier, proviseur d’un lycée du Val-de-Marne et secrétaire général du syndicat des personnels de direction de l’Education nationale, saisit l’occasion des fuites sur l’épreuve de maths de la section S du bac, mardi, pour appeler à repenser tout le dispositif d’évalutation.
Lire la suite de l’article

Bac : la famille d’une lycéenne dépose un recours devant le Conseil d’Etat
Après la fuite « avérée » sur l’épreuve de maths du bac S, une élève demande à ce que l’épreuve soit intégralement repassée. Alors que d’autres rumeurs de fraudes ont éclaté, une enquête administrative est lancée.
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 23/06/11

Fuites au bac : une enquête après de nouveaux soupçons
Après la fuite d’un sujet de mathématique du bac, le ministère de l’Éducation a détaillé comment la notation des candidats va être revue. D’autres soupçons de fuite portent sur des épreuves d’anglais et de physique de la série S et de celle d’histoire-géographie en ES.
Lire la suite de l’article

Bac S : comment remonter jusqu’à la fuite
Il sera probablement assez facile, pour les autorités, de retrouver la personne qui a diffusé une partie du sujet de maths sur Internet, la veille du bac. En revanche, rien ne prouve qu’il s’agit de la personne à l’origine de la fuite.
Lire la suite de l’article

Des consignes d’indulgence pour la correction du bac S
Un « coup de pouce » sera donné à ceux qui normalement n’auraient pas dû réussir leur bac ou obtenir de mention
Lire la suite de l’article

Fuites au bac : 2 personnes gardées à vue
Deux personnes ont été placées en garde à vue aujourd’hui dans l’enquête préliminaire conduite par le parquet de Paris sur les fuites sur un sujet du bac S, a-t-on appris de source judiciaire.

Lire la suite de l’article


Le Monde.fr (certains articles payants) du 23/06/11

La décision de Luc Chatel contestée devant un tribunal administratif et au Conseil d’Etat
La décision du ministre de l’éducation de ne pas comptabiliser l’exercice de probabilité de l’épreuve de maths du bac S qui avait fuité sur un forum Internet ne fait pas l’unanimité et est attaquée en justice.
Lire la suite de l’article

Après les fraudes : faut-il supprimer le bac ?
Fraude avérée concernant l’épreuve de mathématiques du bac S, soupçons aux épreuves d’anglais et de physique du même bac S, le bac 2011 est déjà entaché d’irrégularités qui compromettent son caractère égalitaire. Si les épreuves ne seront pas repassées.– la fraude sur l’épreuve de maths de S ne portant que sur un exercice -, les élèves qui avaient particulièrement bien réussi cet exercice (sans pour autant tricher !) se sentiront forcément défavorisés puisque la notation portera finalement sur les trois autres exercices.
Lire la suite de l’article

Une moyenne de 9 sur 20 suffira pour décrocher le bac "S"
Il suffira d’arriver, cette année, à une moyenne de 9,1 à ses écrits du bac S pour décrocher l’examen du premier coup. Et d’avoir 7 au lieu de 8 pour être convié au rattrapage. Une circulaire rédigée par le cabinet du ministre de l’éducation, Luc Chatel, mercredi 22 juin, intitulée "Mesures prises suite aux soupçons de fuite" fait aux jurys une série de recommandations qui s’apparentent à un "gonflement des notes".
Lire la suite de l’article

9 sur 20 de moyenne et déclaré bachelier
Cette année, la barre d’obtention du bac scientifique vient de tomber à 9 sur 20. Auparavant, il fallait avoir une moyenne de 10 sur 20 pour décrocher le diplôme.
Lire la suite de l’article

Sarkozy veut "personnaliser les parcours scolaires"
Nicolas Sarkozy a déclaré jeudi qu’il fallait passer du "collège unique" au "collège pour tous", en plaidant pour "la personnalisation des parcours scolaires" et la multiplication des "passerelles" entre l’enseignement général et l’enseignement professionnel.
Lire la suite de l’article

La France aime aussi ses mauvais élèves
A l’heure où la France semble figée sur la fraude au bac scientifique, les Apprentis d’Auteuil lancent un cri d’alarme sur les autres jeunes. Ceux qui n’auront jamais de bac scientifique et dont le lien avec le système scolaire n’est pas un long fleuve tranquille. 

Lire la suite de l’article

Bac S : le Conseil d’Etat se déclare incompétent pour examiner les recours
Le Conseil d’Etat ne tranchera pas. Jeudi 23 juin après-midi, la juridiction administrative suprême s’est déclarée "incompétente" pour procéder à l’examen du recours déposé plus tôt dans la journée par la mère d’une élève de terminale scientifique.
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 23/06/11

Bac scientifique : piratage, pétitions et nouvelles fraudes
La trépidante affaire de la fraude au Bac continue : informations sur la source, demandes d’annulation de l’examen, et même de possibles nouvelles fuites des épreuves d’anglais et de Physique-Chimie.
Lire la suite de l’article

Fraude au bac S : la notation adaptée
Les dizaines de milliers de lycéens de la fillière scientifique n’auront pas à repasser l’épreuve de mathématiques : l’exercice en cause ne sera pas pris en compte dans la note finale.
Lire la suite de l’article


Le Parisien (certains articles payants) du 23/06/11

Fuites au bac : deux frères en garde à vue
L’enquête avance dans l’affaire des fuites lors de l’épreuve de mathématiques du bac S. Alors que la polémique enfle et que les recours se multiplient après la décision de Luc Chatel de ne pas faire noter l’exercice incriminé, la police a mis deux personnes en garde à vue dans les locaux parisiens de la police judiciaire.Il s’agit de deux frères dont l’âge reste inconnu.
Lire la suite de l’article

2011 : année noire pour les concours et les examens
La fuite cette semaine d’un exercice de l’épreuve de mathématiques du Bac S est un fait rârissime. Mais depuis le début de l’année 2011, un nombre impressionnants de couacs, fraudes ou incidents ont émaillé la tenue de concours, examens ou évaluations.
Lire la suite de l’article

Fraudes au bac : Chatel ordonne une nouvelle enquête administrative
En début de matinée, le ministre de l’Education nationale a annoncé « une enquête administrative » sur de nouvelles « rumeurs de fraudes au baccalauréat » après celle concernant l’épreuve de mathématiques du bac S, dont il a souligné qu’elle était pour le moment la seule « avérée ».
Lire la suite de l’article

Fuites au bac : après les maths, au tour de l’anglais et de la physique ?
Luc Chatel a confirmé mercredi qu’il y avait bien eu une fuite concernant l’épreuve de mathématiques du bac S. Mais l’épreuve ne sera pas annulée pour autant, même si le ministre de l’Education nationale a indiqué qu’il avait porté plainte.
Lire la suite de l’article

Bac S : comment les copies vont être notées
Le premier des quatre exercices ayant été annulé, voici comment les correcteurs sont priés de corriger l’épreuve de maths des 165000 candidats au bac S.
Lire la suite de l’article

Bac S : les recours se multiplient contre la décision de Luc Chatel
La grogne des parents et des lycéens s’intensifie, après la décision du ministre de l’Education de ne pas noter un exercice de mathématiques du bac S qui avait fuité avant l’épreuve. Une mère de famille a déposé jeudi devant le Conseil d’Etat un recours, dont la recevabilité est à déterminer
Lire la suite de l’article

Fuites au bac : deux frères en garde à vue
L’enquête avance dans l’affaire des fuites lors de l’épreuve de mathématiques du bac S. Alors que la polémique enfle et que les recours se multiplient après la décision de Luc Chatel de ne pas faire noter l’exercice incriminé, la police a mis deux personnes en garde à vue dans les locaux parisiens de la police judiciaire.
Lire la suite de l’article


France Soir du 23/06/11

Fuites au bac S : Qui a fait ça ?
Les fuites qui concernent l’épreuve de math du bac S continuent d’agiter l’édition 2011 du baccalauréat. Alors que Luc Chatel a annoncé mercredi que l’épreuve ne serait pas annulée, la justice a ouvert une enquête pour tenter de retrouver le ou les responsable(s).
Lire la suite de l’article

Bac S : Un recours déposé devant le Conseil d’Etat par une lycéenne
Une candidate du bac S conteste la décision du ministre de l’Education nationale, Luc Chatel, de ne noter l’épreuve de mathématiques que sur trois exercices, le contenu du quatrième ayant été révélé sur Internet avant le début de l’examen.
Lire la suite de l’article


La Croix du 23/06/11

Les fraudes au baccalauréat sont-elles plus faciles aujourd’hui ?
Un parent d’élève a déposé, jeudi 23 juin, un recours devant le Conseil d’État après la décision de Luc Chatel, ministre de l’éducation nationale, de ne pas noter un exercice de mathématiques de la filière scientifique qui avait fait l’objet d’une fuite sur Internet.
Lire la suite de l’article

Un sénateur souhaite que les parlementaires aient leur mot à dire sur la question scolaire
Un rapport sénatorial sur la répartition de l’offre scolaire présenté mercredi 22 juin, et auquel La Croix a eu accès, propose que les parlementaires aient leur mot à dire sur le budget de l’éducation.
Lire la suite de l’article

Des soupçons de fuite sur l’épreuve de math du baccalauréat S
Une épreuve de mathématiques aurait fuité sur Internet avant l’épreuve du baccalauréat scientifique qui s’est tenue mardi 21 juin matin. Le ministère a annoncé avoir porté plainte. Luc Chatel a toutefois exclu l’annulation de l’épreuve passée la veille qui a concerné 165 000 candidats. La divulgation est partie d’un internaute qui a publié lundi 20 juin au soir sur un forum Internet, la photo d’un exercice de probabilité sur lequel les bacheliers ont planché le lendemain matin. Les données liées à la photographie, prise par un téléphone portable, permettent de la dater du 11 juin, soit dix jours avant l’épreuve.
Lire la suite de l’article


Les échos (certains articles payants) du 23/06/11

Fuite au bac : le Conseil d’Etat "incompétent" pour examiner le recours
Le Conseil d’Etat a annoncé jeudi à l’AFP être "incompétent" pour examiner le recours déposé dans la matinée par un parent d’élève contre la décision du ministre Luc Chatel de ne pas noter un exercice de mathématiques du bac S qui avait fuité avant l’épreuve.
Lire la suite de l’article

Deux gardes à vue pour les fuites du bac S
Deux personnes ont été placées jeudi en garde à vue par la police dans l’enquête sur les fuites au baccalauréat scientifique, a-t-on appris de source policière.

Lire la suite de l’article

Fuite au bac S : Chatel donne des consignes de bienveillance pour la notation
Le ministre de l’Education nationale Luc Chatel a donné jeudi un barème précis de notation de l’épreuve de mathématiques du bac S, après l’annulation du premier exercice en raison d’une fuite, et des consignes plus globales de bienveillance pour la moyenne générale des élèves.
Lire la suite de l’article

Sarkozy veut passer du "collège unique" au "collège pour tous"
Nicolas Sarkozy a déclaré jeudi qu’il fallait passer du "collège unique" au "collège pour tous", en plaidant pour "la personnalisation des parcours scolaires" et la multiplication des "passerelles" entre l’enseignement général et l’enseignement professionnel.
Lire la suite de l’article


20 minutes du 23/06/11

Fuite au bac S : Le ton monte après la décision de Luc Chatel
Mercredi, le ministre annonçait sa décision de ne pas annuler l’épreuve de mathématiques, et jeudi, d’abaisser son obtention à 9 sur 20 pour les terminales S...
Lire la suite de l’article

Fuite au bac S : La moyenne d’obtention abaissée à 9 sur 20
Selon une circulaire du ministère...
Lire la suite de l’article

« Le bac est une machine qui s’essouffle »
Philippe Meirieu, professeur en sciences de l’éducation, prône une refonte de l’examen...
Lire la suite de l’article

Fuite au bac S : Deux personnes placées en garde à vue
Dans le cadre de l’enquête menée après la plainte déposée par Luc Chatel...
Lire la suite de l’article


Rue89 du 23/06/11

Fuite d’un sujet de maths bac S : pitié pour le cancre Chatel ! par Daniel Schneidermann
Une fuite ? Quelle fuite ? Elle a été colmatée, circonscrite, limitée : il fallait l’entendre, Chatel, face à Aphatie (RTL), torturer son dictionnaire des synonymes, pour minorer l’importance de la première web-fuite de l’histoire du bac, et justifier sa décision de ne pas faire repasser l’épreuve de probabilités du bac S.
Lire la suite de l’article

Le gel des fermetures de classes, « écran de fumée » de Sarkozy
L’Elysée promet qu’aucune classe de primaire ne sera fermée à la rentrée 2012, sans revenir sur les suppressions de postes.
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 23/06/11

Fraudes au bac. Deux personnes placées en garde à vue
Deux personnes ont été placées en garde à vue ce jeudi dans l’enquête préliminaire conduite par le parquet de Paris sur les fuites sur un sujet du bac S, a-t-on appris de source judiciaire.
Lire la suite de l’article

Fraudes au bac. Le Conseil d’Etat « incompétent »
Le Conseil d’Etat a annoncé jeudi être « incompétent » pour examiner le recours déposé dans la matinée au nom d’une lycéenne pour contester la décision du ministre Luc Chatel de ne pas noter un exercice de mathématiques du bac S qui avait fuité avant l’épreuve.
Lire la suite de l’article


Le Journal du Dimanche du 23/06/11

Fuites au Bac : deux personnes en garde à vue
Après une polémique sur l’épreuve de mathématiques de la filière scientifique du Bac, le ministre de l’Education, Luc Chatel, a annoncé jeudi l’ouverture d’une "enquête administrative" pour faire le point sur des rumeurs concernant d’autres fuites. Le ministère envisagerait même d’abaisser la moyenne d’obtention du diplôme scientifique à 9/20. Deux personnes ont été placées en garde à vue jeudi.
Lire la suite de l’article

Le bac, "un sujet délicat"
"Je ne sais pas s’il faut revoir complètement le bac", a estimé Christian Chevalier, secrétaire général du SE-Unsa, jeudi sur Europe 1. "En tout cas, la réflexion est aujourd’hui sur la table et je pense qu’il faut réfléchir à une nouvelle organisation du baccalauréat. Mais on sait que dans ce pays c’est un sujet délicat", a-t-il poursuivi. "Ceci étant, quand on voit ce qui se passe dans les pays européens, le bac, tel qu’il est en France, n’existe quasiment plus ailleurs et on est beaucoup plus, dans ces pays-là, sur des dispositifs de contrôle en cours de formation, y compris en utilisant les outils internet", a-t-il souligné."En France, au fond, on évalue, en quelques jours, toute une scolarité. C’est un peu le jackpot", a-t-il conclu.
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs Permanent du 23/06/11

BAC S. Deux jeunes majeurs mis en garde à vue
Selon des sources judiciaires, deux personnes ont été mises en garde à vue dans l’affaire de l’épreuve de mathématiques.
Lire la suite de l’article

BAC S. Les parents sur le front
Les parents des élèves concernés par la décision de Luc Chatel s’expriment et entament une mobilisation sur Internet. Par Henri Rouillier
Lire la suite de l’article

BAC. Le contrôle continu, l’alternance viable ?
C’est ce que prône le secrétaire général du syndicat des personnels de direction de l’Education nationale après la fuite sur internet d’un exercice de mathématiques du bac S.
Lire la suite de l’article

À cause de la fuite au bac S, je n’aurai sûrement pas de mention
Fuite d’un exercice sur internet, rumeurs d’annulation de l’épreuve, décision d’une nouvelle notation... Ça vous paraît improbable ? C’est pourtant ce qui est arrivé aux élèves de filière S qui passaient le bac.

Lire la suite de l’article


L’Express.fr du 23/06/11

Fuite au bac : deux "jeunes majeurs" en garde à vue
Un premier recours devant le Conseil d’Etat a par ailleurs été déposé par des parents mécontents, tandis que le ministère de l’Education change le barème du bac scientifique 2011.
Lire la suite de l’article

Fuites au bac : "C’est la masse qui paie pour quelques uns"
Après la triche à l’épreuve de maths, un parent d’élève a déposé un recours devant le Conseil d’Etat. Les internautes de LEXPRESS.fr eux aussi doutent du choix de Luc Chatel de ne pas compter un exercice.
Lire la suite de l’article

"Le baccalauréat ne représente déjà plus rien"
Jean-Paul Brighelli, enseignant en classe préparatoire à Marseille, auteur de La Fabrique du crétin et affilié au syndicat Snalc, réagit aux irrégularités qui frappent l’édition du bac 2011.
Lire la suite de l’article


Le Café Pédagogique du 23/06/11

Fraude au bac : Une épreuve annulée, un système attaqué
Luc Chatel a décidé d’annuler l’exercice e maths publié sur Internet à la veille de l’épreuve. Mais sa décision est vivement critiquée.
Lire la suite de l’article

Bac : Une organisation à revoir
Toucher au bac est certainement un exercice périlleux comme l’attestent les tentatives de réforme de 2004. Mais la multiplication des incidents interroge et l’organisation de l’examen et sa conception.
Lire la suite de l’article


Touteduc (accès payant) du 23/06/11

Le Sénat constate que les finalités du système éducatif ont changé
Le système éducatif français "ne répond plus aux nouvelles exigences de l’idéal républicain, qui demande de conduire au succès l’ensemble des élèves et non plus, comme autrefois, de se consacrer pour l’essentiel aux meilleurs d’entre eux". Cette formule est extraite du rapport sénatorial sur "l’organisation territoriale du système scolaire et sur l’évaluation des expérimentations en matière scolaire", dit "rapport Carle". Il devrait être publié très rapidement sur le site du Sénat. "La Croix" en donne déjà quelques éléments.
Lire la suite de l’article


Médiapart (accès payant) du 23/06/11

« Le bac » : une fiction persistante et des réalités maussades par Claude Lelièvre
Si l’on se réfère aux origines du baccalauréat et aux évolutions historiques qui ont eu lieu depuis deux siècles, que reste-t-il au delà d’un ‘’nom’’ commun ?

Lire la suite de l’article


Slate.fr du 23/06/11

Que risque-t-on quand on fait « fuiter » un sujet du baccalauréat ?
Comment un sujet du bac peut-il être révélé ? Que risque l’internaute qui a fait fuiter le sujet ? Le site de jeux vidéo est-il complice ? FAQ de la triche aux examens.
Lire la suite de l’article


ÉducPros du 23/06/11

Nouvelle licence : les grands principes énoncés
Valérie Pécresse a annoncé les grands principes cadrant la nouvelle licence le 22 juin 2011. Outre les 1.500 heures d’enseignement minimum, la nouvelle licence doit intégrer certains dispositifs du plan Réussir en licence et offrir des stages aux étudiants. Un référentiel de compétences professionnelles doit aussi être présenté par grands domaines. Ces nouvelles licences seront mises en œuvre à la rentrée 2012.
Lire la suite de l’article

Fuite au bac S : « On fait comme si tout le monde avait fraudé » (Frédéric Rolin, spécialiste en droit administratif)
Le ministre de l’Education nationale a annoncé que seuls trois des quatre exercices de l’épreuve de mathématiques de la série S seraient notés. Frédéric Rolin, professeur de droit public à l’Université de Paris Ouest La Défense et avocat spécialiste en droit administratif estime que la neutralisation de l’exercice diffusé sur Internet est une sur-réaction. Interview.
Lire la suite de l’article


VousNousIls du 23/06/11

Education : les régions s’inquiètent à leur tour des suppressions de postes
Les régions s’inquiètent à leur tour des suppressions de postes dans les lycées et déplorent que la politique du gouvernement "conduise des générations à l’échec scolaire", dans une lettre envoyée au ministre de l’Education nationale rendue publique jeudi.
Lire la suite de l’article

Elle a passé l’épreuve de maths mardi : témoignage d’une candidate au bac S
Une élève de terminale S a partagé avec nous les raisons qui la poussent à demander l’annulation de l’épreuve de maths dans son ensemble.
Lire la suite de l’article


La démocratie a besoin de la presse.
La presse a besoin de lecteurs pour vivre…
Lisez et achetez des journaux !