Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du jeudi 20 décembre 2007


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du jeudi 20 décembre 2007

Près de 9.000 profs en moins en 2008
Les collèges et lycées publics, perdront 8.830 postes équivalents temps plein d’enseignants à la rentrée 2008, selon le projet ministériel de carte scolaire, dont l’AFP a obtenu copie mercredi. Les académies les plus touchées seraient celles de Lille, Créteil et Versailles. Ces 8.830 suppressions nettes en collèges-lycées font partie des 11.200 prévues dans la loi de finances 2008 adoptée dans la nuit de mardi à mercredi, l’essentiel du différentiel étant pris en charge par l’enseignement privé sous contrat, à raison d’un sur cinq environ.
Par ailleurs, on notera que 3.500 équivalents temps plein (18 heures devant les élèves pour un certifié, 15 pour un agrégé) sont « transformés » en 63.000 heures supplémentaires revalorisées et défiscalisées. 

Enfin, 2.130 enseignants partant à la retraite ne seront pas remplacés par le biais d’une diminution de plus de 4.000 postes aux concours de recrutement.

La quasi-totalité des fédérations de l’Education - FERC-CGT, FSU, Unsa-Education, FO - ainsi que le Snalc-Csen ont appelé mercredi à la grève le 24 janvier pour dénoncer « les suppressions de postes dans l’Education nationale prévues pour 2008 », a annoncé la FSU à l’AFP
Le SGEN-CFDT et la FAEN, qui participaient également à la réunion, ne se sont pas joints à cet appel . La FAEN devrait se prononcer jeudi, après consultation de ses instances. Quant au SGEN-CFDT, s’il a préféré différer sa réponse c’est qu’il souhaite, comme la CFDT fonction publique, continuer le dialogue avec le gouvernement. En l’absence de réponse de ce dernier d’ici à la mi-janvier, le syndicat se réserve la possibilité de rejoindre le mouvement.

Dans Le Monde, on peut signaler un article qui alerte sur le risque de mise en concurrence des écoles primaires à traver
la publication des résultats des évaluations de ces écoles.
Toujours dans ce journal, on peut aussi s’intéresser à la tribune intitulée Contre les ghettos linguistiques, d’Alain Bentolila. Le linguiste dans le prolongement de son rapport dénonce une nouvelle fois la « pauvreté linguistique » des cités et des milieux défavorisés et moque les “faiseurs de dictionnaires à la mode qui voudraient nous faire croire à une langue française quotidiennement renouvelée et équitablement redistribuée”. Pour lui “ La vraie question, la seule qui doit nous mobiliser, est de savoir comment distribuer de manière plus équitable le pouvoir linguistique afin que la majorité des enfants de ce pays puissent exprimer leur pensée au plus juste de leurs intentions et recevoir la pensée des autres avec discernement.

Les cours ont repris hier à Censier, l’une des dernières facs mobilisée Hormis quelques sites (Lille, Amiens) l’ordre est désormais revenu sur les campus mais le noyau dur des contestataires entend bien reprendre à la rentrée l’offensive contre la loi sur l’autonomie des universités.On notera cependant que la presse a, à quelques rares exceptions, n’a pas vraiment traité de cette mobilisation étudiante ces dernières semaines. On n’a pas non plus beaucoup parlé des affrontements à Rennes où un étudiant risque de perdre un œil à la suite de l’action des CRS. Cette fin (provisoire ?) du mouvement étudiant interroge sur le rôle des médias dans la construction de l’opinion et la médiatisation ou non des actions collectives.
Voilà un beau sujet pour une séance d’éducation aux médias....

Avant dernière revue de presse avant des vacances bien méritées.

Bonne Lecture...


Libération du 20/12/07

Les étudiants rentrent dans le rang
Les cours ont repris hier à Censier, l’un des ultimes bastions de la contestation étudiante, à la suite d’un vote en assemblée générale. Le centre, qui fait partie de l’université Paris-III, était bloqué ou fermé depuis le 13 novembre. Hormis quelques sites, l’ordre est désormais revenu sur les campus mais le noyau dur des contestataires entend bien reprendre à la rentrée l’offensive contre la loi sur l’autonomie des universités.
Lire la suite de l’article

Quatre étudiants de Montpellier en grève de la faim malgré la fin des blocages
Amiens et Lille III sont toujours mobilisés. Le contexte est cependant à la fin des derniers blocages, avec la reprise des cours à Paris III.
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 20/12/07

Nouvelle grève des fonctionnaires le 24 janvier
Ce nouveau mouvement social, décidé par six syndicats de la fonction publique et suivi par l’Education nationale, vise à obtenir une revalorisation globale des salaires.
Lire la suite de l’article

Retarder les épreuves du bac pour sauver le 3e trimestre
Devant l’agacement des parents, le ministère cherche des pistes pour organiser l’examen sans perturber les cours.
Lire la suite de l’article

Quand les facs appellent à l’aide leurs anciens élèves
Aidées par la loi Pécresse, elles leur demandent de mettre la main au portefeuille pour financer leurs projets.
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 20/12/07 (un jour de retard)

Rien vu...


Le Parisien du 20/12/07 ( payant)

Education : vers une grève le 24 janvier
La quasi totalité des fédérations de l’Education (FERC-CGT, FSU, Unsa-Education, FO) ainsi que le Snalc-Csen ont appelé à faire grève le 24 janvier pour dénoncer « les suppressions de postes dans l’Education nationale prévues pour 2008 ».
Lire la suite de l’article

Près de 9.000 profs en moins en 2008
Les collèges et lycées publics, notamment ceux des académies de Lille, Créteil et Versailles, perdront 8.830 postes équivalents temps plein d’enseignants à la rentrée 2008, selon le projet ministériel de carte scolaire, dont l’AFP a obtenu copie mercredi.
Lire la suite de l’article

L’école obligatoire dès 3 ans ?
Le linguiste Alain Bentolila préconise dans un rapport sur l’école maternelle qu’il doit remettre mercredi à Xavier Darcos « un nouveau mot par jour », la « scolarité obligatoire à trois ans » mais déconseillée à deux, ou encore « un pacte entre les parents et la maternelle ».
Lire la suite de l’article

Reprise des cours à Paris III-Censier
Les cours ont repris mercredi matin au centre Censier de l’université Paris III, bloqué ou fermé depuis plus d’un mois en raison du mouvement de contestation de la loi Pécresse sur l’autonomie des universités, a affirmé la présidence. 

Lire la suite de l’article

Loi Pécresse : quatre étudiants font la grève de la faim
Quatre étudiants de l’université de Montpellier 2 (Sciences) poursuivaient aujourd’hui, pour le dixième jour consécutif, une grève de la faim dans le cadre de leur lutte contre la loi Pécresse.
Lire la suite de l’article


La Croix du 20/12/07

Rien vu...


20 minutes du 20/12/07

Les collèges et lycées publics perdront 8.830 postes de professeurs en 2008
Les collèges et lycées publics, notamment ceux des académies de Lille, Créteil et Versailles, perdront 8.830 postes équivalents temps plein d’enseignants à la rentrée 2008, selon le projet ministériel de carte scolaire, dont l’AFP a obtenu copie mercredi.
Lire la suite de l’article

L’Education rejoint l’appel à la grève du 24 janvier
La quasi-totalité des fédérations de l’Education - FERC-CGT, FSU, Unsa-Education, FO - ainsi que le Snalc-Csen ont appelé mercredi à la grève le 24 janvier pour dénoncer « les suppressions de postes dans l’Education nationale prévues pour 2008 », a annoncé la FSU à l’AFP.
Lire la suite de l’article

L’école obligatoire dès 3 ans
Le linguiste Alain Bentolila préconise, dans un rapport sur l’école maternelle qu’il a remis hier à Xavier Darcos, la « scolarité obligatoire à 3 ans », tout en la déconseillant à 2 ans.
Lire la suite de l’article

« Le destin de l’Unef est désormais totalement indépendant du mien »
Bruno Julliard, l’emblématique leader étudiant, a quitté la présidence de l’Unef pour les listes municipales parisiennes de Bertrand Delanoë. Il a répondu à vos questions sur son successeur, les dossiers parisiens, les mouvements étudiants, la politique du gouvernement actuel et sur les liens entre la gauche et les syndicats étudiants.
Lire la suite de l’article


Métro (Paris) du 20/12/07

Les collèges et lycées publics perdront 8.830 postes de professeurs en 2008
Les collèges et lycées publics, notamment ceux des académies de Lille, Créteil et Versailles, perdront 8.830 postes équivalents temps plein d’enseignants à la rentrée 2008, selon le projet ministériel de carte scolaire, dont l’AFP a obtenu copie mercredi.
Lire la suite de l’article

Education : 5 syndicats appellent à la grève le 24 janvier
La quasi-totalité des fédérations de l’Education - FERC-CGT, FSU, Unsa-Education, FO - ainsi que le Snalc-Csen ont appelé mercredi à la grève le 24 janvier pour dénoncer "les suppressions de postes dans l’Education nationale prévues pour 2008", a annoncé la FSU à l’AFP.
Lire la suite de l’article


Rue89 du 20/12/07

Rien vu...


Ouest-France du 20/12/07

Rien vu...


Sud-Ouest du 20/12/07

Rien vu...


Le Journal du Dimanche du 20/12/07

Rien vu...


Le Monde daté du 20/12/07

Six des huit syndicats de l’éducation nationale appellent à la grève le 24 janvier
près l’appel à la grève lancé par les syndicats de fonctionnaires, mardi 18 décembre, six des huit fédérations de l’éducation nationale ont à leur tour appelé, à l’issue d’une réunion commune mercredi 19 décembre, à faire grève le 24 janvier. A sa sortie, le secrétaire général de la FSU, Gérard Aschieri, a annoncé que "la FSU, l’UNSA éducation, la FERC-CGT et FO" lançaient un appel à la grève "pour dénoncer l’absence de réponse du gouvernement aux suppressions de postes prévues au budget 2008 dans l’éducation nationale".
Le SGEN-CFDT et la FAEN, qui participaient également à la réunion, ne se sont pas joints à cet appel. La FAEN devrait se prononcer jeudi, après consultation de ses instances. Quant au SGEN-CFDT, s’il a préféré différer sa réponse c’est qu’il souhaite, comme la CFDT fonction publique, continuer le dialogue avec le gouvernement. En l’absence de réponse de ce dernier d’ici à la mi-janvier, le syndicat se réserve la possibilité de rejoindre le mouvement.
Lire la suite de l’article

Les syndicats craignent une mise en concurrence des écoles primaires
Les écoles primaires seront-elles mises en concurrence comme le sont chaque année les lycées, à travers la publication des résultats du bac par établissements ? C’est ce que redoutent désormais les syndicats d’enseignants.
Lire la suite de l’article

Contre les ghettos linguistiques, par Alain Bentolila
Depuis plus de trente ans, nous avons accepté - et parfois aveuglément encouragé - le regroupement dans des lieux enclavés de populations qui avaient en commun d’être pauvres et, pour la plupart, de venir d’un ailleurs estompé et confus. Elles se sont rassemblées sur ces territoires de plus en plus isolés non pas parce qu’elles partageaient un héritage culturel et historique, mais au contraire parce que, année après année, elles savaient de moins en moins qui elles étaient, d’où elles venaient et où elles allaient. Dans ces lieux confinés, bien des jeunes adultes de langue maternelle française vivent une situation linguistique particulière que certains trouvent pittoresque alors qu’elle révèle et renforce marginalisation et exclusion sociales.
Pour les jeunes de ces quartiers-ghettos, l’imprécision et la pénurie des mots va de pair avec l’enfermement qu’ils subissent ; elles constituent leur lot réduit parce que ni l’école ni la famille ne leur ont transmis l’ambition d’élargir le cercle des choses à dire et celui de ceux à qui on les dit. Cantonnés à une communication de proximité, prisonniers d’une situation d’extrême connivence, ils n’ont jamais eu besoin de mots justes et nombreux pour communiquer ensemble. En bref, n’ayant à s’adresser qu’à des individus qui vivent comme eux, qui croient en le même Dieu qu’eux, qui ont les mêmes soucis et la même absence de perspectives sociales, tout "va sans dire".
[...] Comprenons-nous bien ! Il n’est pas question de tenir, sur le langage dit des cités, des banlieues ou des jeunes, un discours de mépris ; mais il n’est pas non plus question, au nom de je ne sais quel droit à la différence (ou à l’indifférence), d’ignorer qu’il prive ceux dont il est le seul instrument de parole d’exercer leur droit légitime de laisser sur les autres une trace singulière. La vraie question, la seule qui doit nous mobiliser, est de savoir comment distribuer de manière plus équitable le pouvoir linguistique afin que la majorité des enfants de ce pays puissent exprimer leur pensée au plus juste de leurs intentions et recevoir la pensée des autres avec discernement. C’est dès l’école maternelle que doit être mené ce juste combat.
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs Permanent du 20/12/07

Les fédérations de l’éducation appellent à la grève
Cinq syndicats se joignent, pour "la défense du service public de l’éducation", à l’appel des fonctionnaires pour une journée d’action le 24 janvier.
Lire la suite de l’article


L’Express.fr du 20/12/07

8830 postes de profs en moins pour les lycées et collèges en 2008
A la rentrée 2008, les collèges et lycées publics perdront 8.830 postes équivalents temps plein d’enseignants, notamment dans les académies de Lille, Créteil et Nancy-Metz, selon le projet ministériel de carte scolaire, dont l’AFP a obtenu copie mercredi. En revanche, 700 créations de postes sont prévues pour l’école primaire et 300 pour les infirmières scolaires.
Lire la suite de l’article


Une sélection dans les dépêches du 20/12/07

Les collèges et lycées publics perdront 8.830 postes de professeurs en 2008
Les collèges et lycées publics, notamment ceux des académies de Lille, Créteil et Versailles, perdront 8.830 postes équivalents temps plein d’enseignants à la rentrée 2008, selon le projet ministériel de carte scolaire, dont l’AFP a obtenu copie mercredi.
Lire la suite de l’article

Le Snalc-Csen (enseignants) appelle à la grève le 24 janvier
Le Snalc-Csen (enseignants du second degré) a appelé mercredi à "participer activement à la journée de grève dans la fonction publique le 24 janvier 2008, afin de protester contre la politique salariale en trompe-l’oeil du gouvernement".
Lire la suite de l’article

L’Unef lance un appel "pour la réussite de tous à l’université"
L’Unef a lancé un "appel pour la réussite de tous à l’université" réclamant un "véritable statut social de l’étudiant" et "un plan de recrutement massif d’enseignants", signé par 8 organisations et 11 présidents d’université, a-t-elle annoncé jeudi.
Lire la suite de l’article


La démocratie a besoin de la presse.
La presse a besoin de lecteurs pour vivre...
Lisez et achetez des journaux !