Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du jeudi 2 février 2006


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du jeudi 2 février 2006

« Que c’est dur d’être prof ! » Titre à la Une du Parisien. Et Aujourd’hui les profs sont à la Une de l’actualité pour plusieurs raisons

Dans Le Parisien tout d’abord, on revient encore sur la violence avec un agression d’un professeur de LP de Bobigny. A cette occasion, le journal interviewe Philippe Meirieu sur son analyse de la violence. Celui-ci considère que c’est surtout le climat général qui se durcit avec, dit-il, des tas de micrro-incidents qui se multiplient et prennent des proportions terribles. Signalons qu’on retrouve le même Philippe Meirieu ans un entretien accordé à l’AFP où il revient sur son appel à « résister » à la politique éducative actuelle.

A la Une aussi la formation des (futurs) profs. Le Figaro s’est procuré un document de travail ministériel datant de janvier 2006 qui énumère plusieurs pistes de travail pour le HCÉ (Haut Conseil de l’Éducation) dans sa réforme des IUFM. Au vu des considérations émises , on a le droit d’être inquet.

« La recherche, et notamment la recherche sur le fonctionnement du cerveau, fonde ma décision. Si toutes les méthodes d’apprentissage de la lecture se valaient, pourquoi la plupart des pays utiliseraient-ils les méthodes syllabiques ou prendraient-ils des décisions semblables à la mienne ? Sortons de notre coquille et regardons en Finlande, en Allemagne, au Royaume-Uni, aux Etats-Unis...?Bien sûr la science ne démontre pas l’impossibilité d’apprendre à lire avec une méthode globale ! Mais elle prouve, sans discussion désormais, que l’apprentissage systématique du décodage alphabétique des mots est un passage absolument nécessaire au début du CP.  ».
Qui dit cela ? Notre ministre de l’Éducation, bien sûr, dont on ne savait pas jusque là les compétences en neuro-sciences. C’est Le Figaro-Magazine qui consacre tout un dossier aux méthodes de lecture. Le titre à lui seul résume tout « la révolution du bon sens  » On y lira notamment un reportage sur les lobbys qui sont à l’œuvre avec des portraits flatteurs et bienveillants des membres de Sauver les lettres et de SOS Éducation.
On retrouvera ces mêmes lobbys dans un article de Ouest France consacré aux manuels scolaires et à leur remise en cause.

Enfin, les enseignants sont aussi à la Une parce qu’ils sont dans la rue. Comme le remarquent vos journaux, la grèves et les manifestations de fonctionnaires ont surtout rassemblé des enseignants. Ce sont eux, et particulièrement ceux de Seine Saint-Denis qui étaient en tête du cortège parisien. Ils ne criaient pas « que c’est dur d’être prof ! » (quoique) mais leur volonté de ne pas baisser les bras face à la politique de régression qui est à l’œuvre au nom du « bon sens » et des restrictions budgétaires.

Bonne Lecture...


Libération du 02/02/06

Un élève lance une chaise au visage de son prof
Nouvelle agression d’un enseignant dans un lycée professionnel, cette fois à Bobigny (Seine-Saint-Denis). Hier matin, un élève, qui doit bientôt passer en conseil de discipline pour avoir agressé verbalement deux profs, s’est introduit dans la salle de l’un d’eux, lui a lancé une chaise puis donné cinq coups de poing au visage. L’enseignant et le proviseur de l’établissement vont porter plainte. D’après les chiffres du ministère de l’Education, 1 651 violences physiques avec arme par nature ou par destination (par exemple une chaise jetée au visage) ont été recensées dans les collèges et les lycées en 2004-2005. Ramené au nombre de jours de classe, le chiffre est de neuf agressions par jour, calculait récemment une association de soutien aux enseignants.
Lire la suite de l’article

Jeunes et enseignants en marche contre le gouvernement
Cent mille fonctionnaires dans toute la France, et un cortège parisien à forte composante Education nationale, ont défilé jeudi à Paris pour leurs salaires • Et aussi contre le contrat première embauche
Lire la suite de l’article

Les jeunes sans-papiers à l’école de l’expulsion
Mobilisation pour empêcher le renvoi de familles dont les enfants sont scolarisés.
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 02/02/06

Les fonctionnaires dans la rue pour défendre leurs salaires
Entre 109 000 personnes selon les syndicats, et 73 000 selon la police, ont manifesté jeudi lors d’une soixantaine de défilés sur le territoire français, pour la défense du pouvoir d’achat.
Lire la suite de l’article

Bobigny : un professeur frappé dans sa classe
Un professeur de sciences du lycée professionnel Albert-Costes, à Bobigny (Seine-Saint-Denis), a été frappé hier matin à cinq reprises au visage par un élève de l’établissement âgé de 17 ans. Ce dernier lui a également jeté une chaise dessus, sous les applaudissements de certains jeunes.
Lire la suite de l’article

Comment la réforme des IUFM se prépare
Le Figaro s’est procuré un document de travail intermédiaire datant de janvier 2006. Les experts se demandent notamment comment les enseignants peuvent améliorer leur façon de travailler compte tenu de l’hétérogénéité des élèves. Des dispositifs de pédagogie différenciée, des projets personnalisés de réussite éducative devraient être valorisés.
La communication avec les parents, parfois oubliée dans les IUFM, sera mise en avant. Les professeurs devront instaurer un dialogue constructif avec les familles dans le but de les informer sur les objectifs de leur enseignement, de rendre compte des évaluations « dans un langage adapté », d’examiner les difficultés rencontrées, etc.
Lire la suite de l’article

Les futurs enseignants ont soif de concret et de méthode
Le jargon, la théorie déconnectée de la réalité et une formation trop courte laissent nombre d’élèves désemparés. Reportage dans un IUFM du Val-de-Marne.
Lire la suite de l’article

« Il importe peu que les pluriels prennent des « s »
Dans La Ferme aux professeurs (Les Editions de Paris.), un pamphlet contre les IUFM, François Vermorel raconte le quotidien d’un professeur de lettres stagiaire dans un institut de formation du nord de la France. Pendant les cours, qu’il décrit comme inutiles et jargonnants, il corrige ses copies d’élèves. Il énumère des exemples qui l’ont choqué : la langue devant servir « uniquement à la communication », il importe peu que les pluriels prennent des « s »,et les formateurs « font volontairement de nombreuses fautes destinées à faire comprendre l’inanité de cette discipline », affirme-t-il.[...] A sa sortie de l’IUFM, François Vermorel a été recalé par l’Education nationale pour incompétence.
Lire la suite de l’article

La révolution du Bon sens (Figaro magazine)
Certains parents d’élèves ont mis plus de vingt ans à réaliser que l’école primaire n’apprenait plus aux enfants à lire, à écrire et à compter correctement. Mais moins de cinq minutes pour considérer que le problème était réglé depuis le 3 janvier dernier, le jour où Gilles de Robien a publié une circulaire imposant le retour à un départ syllabique (le b.a.-ba) de l’apprentissage de la lecture. Ce qui prouve qu’ils ne manquent ni de confiance en l’école ni d’aveuglement sur ce qu’il s’y passe... car cette circulaire ne règle évidemment pas tout. Elle ne traite pas de l’écriture, ni de la grammaire, de l’orthographe ou du calcul. Et même sur la lecture, elle ne fait qu’engager la bataille du bon sens, sans réelle certitude de l’emporter. « J’ai d’abord ressenti l’annonce du ministre comme une bouffée d’oxygène, témoigne Pascal Dupré, instituteur à Gien dans le Loiret, qui pratique la méthode syllabique depuis trois ans. Les collègues de mon école l’avaient perçue, eux, comme un feu vert : ils allaient enfin pouvoir relayer mes actions dans leurs classes, sans crainte d’être mal notés ou harcelés par l’Administration. Mais c’était avant qu’on leur dise que cette circulaire n’a pas force de loi tant que les programmes de 2002 restent en vigueur ; et comme ces programmes préconisent de démarrer par de la globale... leur enthousiasme est nettement retombé. Le mien aussi, d’ailleurs. »
[...]Comme Pascal Dupré et Marc Le Bris - qui en est l’un des fondateurs avec Michel Delord - Magali fait désormais partie du Slecc (Savoir lire, écrire, compter, calculer), un réseau d’écoles et d’enseignants pilotes dont l’acronyme résume le programme, agréé par la direction des enseignements scolaires. Un réseau qu’elle a intégré après avoir lu le livre de Marc, et pris contact avec lui.[...]
Lire la suite de l’article

À quelle méthode se fier ?
Incroyable mais édifiant : il se vend entre 80 000 et 100 000 exemplaires chaque année de la Méthode Boscher, un manuel de lecture syllabique, publié pour la première fois en 1905, jamais réactualisé depuis. Et si tant de parents l’achètent, c’est évidemment parce qu’ils doutent des capacités réelles de lecture de leurs enfants... non sans raison. Tous les manuels utilisés de nos jours dans les écoles - à l’unique exception de Lire avec Léo et Léa, dont la diffusion demeure confidentielle - sont en effet à départ global ou semi-global.
Lire la suite de l’article

L’étendue des dégâts
«  La globale n’est plus enseignée depuis vingt ans  » prétendent les formateurs en IUFM, tandis que les syndicats enseignants s’appuient sur l’augmentation du nombre des bacheliers pour célébrer «  l’augmentation du niveau  ». Et pourtant : si l’on en juge d’après les deux documents que nous publions ci-dessous, il y aurait matière à s’interroger. Le premier est extrait d’un cahier de moyenne section de maternelle, rempli par un bambin de 4 ans en décembre dernier. On y constate que, contrairement aux affirmations des détracteurs de Gilles de Robien, la méthode globale continue bel et bien à être enseignée. Et ce, bien avant le cours préparatoire.[...]
Lire la suite de l’article

La conclusion du ministre
Le Figaro Magazine - 84% des parents d’élèves vous approuvent. Mais cela suffira-t-il pour qu’à la rentrée prochaine tous les enfants de CP apprennent à lire en commençant par la syllabique ??
Gilles de Robien
- Il le faut. Il est normal que les enseignants posent des questions sur la mise en oeuvre de mes instructions. J’ai rencontré cette semaine des professeurs des écoles stagiaires en IUFM. En mars et avril, le ministère va organiser une grande opération de formation continue, avec la participation de chercheurs et de l’inspection générale de l’Education nationale, pour que chacun soit conscient de l’importance d’un bon départ en lecture au cours préparatoire. C’est mon objectif. Je fais confiance à tous pour le mettre en oeuvre. Je suivrai personnellement son application.
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 01/02/06 (un jour de retard)

Le déclassement des ZEP attendra 2007
Sans renoncer à exclure des collèges des dispositifs d’aide, Gilles de Robien annonce un statu quo pour 2006.
Lire la suite de l’article

« Nous ne vivons pas aux dépens de la société »
Portraits croisés de deux lycéens sans papiers qui nous expliquent leurs attentes, leurs combats et leurs espoirs.
Lire la suite de l’article

Les jeunes du 20e défendent l’honneur de la République
Aujourd’hui, le réseau éducation sans frontières organise une journée d’actions. à Paris, le conseil de la jeunesse du 20e arrondissement est aux côtés des lycéens sans papiers.
Lire la suite de l’article


Le Parisien du 02/02/06 ( payant)

Que c’est dur d’être prof !
Nouvelle agression, hier, d’un enseignant par un élève dans un lycée professionnel de Seine-Saint-Denis. De quoi nourrir encore le malaise des profs et renforcer la crainte d’une crise des vocations.
Lire la suite de l’article

« Pour une remarque, ça peut dégénérer »
Laurent Leucart, agressé hier matin dans sa classe
Lire la suite de l’article

« Beaucoup enseignent sur un volcan »
Philippe Meirieu

Ce qui fait le plus défaut, c’est une formation continue adaptée aux besoins des profs affectés dans les zones difficles. Cela passe par une ou heures en moins par semaine les premières années pour rencontrer parents et élèves, pour échanger avec les collègues. plus que de l’argent, c’est surtout un accompagnement que les profs demandent pour compenser l’effort nerveux et physique qu’ils doivent fournir.
Lire la suite de l’article

PAROLES D’ENSEIGNANTS
«  Ma première année a été pénible » Philippe Coquard, 28 ans, professeur de français à Drancy.[...]
le plus difficile aujourd’hui, c’est d ‘apprendre aux élèves le goût de l’effort“Karine Van Wynendaele, 36 ans, professeur d’histoire-géographie à Lens.
Lire la suite de l’article

Voix express
Que pensez vous des conditions de travail des profs
Lire la suite de l’article


La Croix du 02/02/06

Rien vu...


20 minutes du 02/02/06

« Délais, attributions... le système des bourses est inéquitable »
Laurent Wauquiez

Les classes moyennes. Elles souffrent d’une forme de double peine. Elles ne gagnent pas assez pour financer les études de leurs enfants et trop pour avoir droit aux aides. Résultat, les enfants doivent travailler à côté de leurs études et ces revenus font baisser leur aide au logement. Cela génère beaucoup de frustration. Pareil pour les aides fiscales. Plus les familles sont riches, plus elles ont de déductions fiscales grâce à la demi-part qu’elles peuvent déclarer avec un enfant étudiant. C’est injuste. Depuis 1990, le taux d’accès à l’université a baissé de 10 % pour les classes moyennes.
Lire la suite de l’article

Pas d’accalmie dans les écoles du 93

Ils défileront en tête du cortège. Les enseignants de Seine-Saint-Denis ont bien l’intention de faire entendre leur voix dans la manifestation des fonctionnaires aujourd’hui. « Quand le ministre juge que les occupations sont des actes d’“incivilité”, on n’aime pas ça. Quand il dit qu’il n’y aura pas de baisse de moyens à la rentrée 2006, on se demande ce qui adviendra pour la suite. Il a commencé à reculer sur les ZEP, alors on se mobilise d’autant plus pour le faire renoncer au reste », souligne le secrétaire départemental du syndicat Snes, Goulven Kérien.
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 02/02/06

Des parents blâment les manuels scolaires
Quand les parents mettent le nez dans les manuels scolaires et les cahiers de leurs enfants, ils ne sont pas toujours d’accord... Et certains le disent haut et fort. Un véritable lobby, pas facile à gérer pour les éditeurs et les enseignants.
Lire la suite de l’article

« Le suicide frappe les maltraités de la vie »
La journée de prévention du suicide à lieu dimanche prochain. Ce fléau a provoqué 10 632 décès en France en 2002, un million dans le monde. Entretien avec Christian Baudelot, professeur de sociologie à l’École normale supérieure, qui vient de publier Le suicide, l’envers de notre monde.
Lire la suite de l’article


Le Monde daté du 03/02/06

Les fonctionnaires défilent contre le blocage salarial
Au-delà de la question des salaires, dans le secteur de l’éducation, les fonctionnaires se sont mobilisés pour l’arrêt des suppressions de postes, la lutte contre la précarité, et la défense du service public.
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs permanent du 02/02/06

Les élèves étrangers ? "fliqués" à l’école ?
Les chefs d’établissement condamnent la circulaire des autorités académiques de l’Oise leur demandant de recenser les élèves majeurs sans-papiers.
Lire la suite de l’article


L’Express Quotidien du 02/02/06

GRÈVE DES FONCTIONNAIRES : Un galop d’essai
L’Education nationale était particulièrement représentée dans les cortèges à Paris, Marseille, Bordeaux, Lyon, Lille ou Grenoble. Mais la mobilisation, à cinq jours de la journée d’action contre le CPE, a semblé limitée
Lire la suite de l’article


Une sélection dans les dépêches du 02/02/06

Philippe Meirieu : "pour les profs, trop c’est trop"
Le pédagogue Philippe Meirieu, qui vient de lancer une pétition appelant à la "résistance" contre la politique éducative du gouvernement et de ses réformes, affirme jeudi dans un entretien à l’AFP que "pour les profs, trop c’est trop".[...]
On parle souvent de motifs économiques pour enclencher des réformes. Mais faire des économies n’est pas le seul but du gouvernement. Il y a actuellement un choix idéologique et électoral que j’estime populiste. Mettre des policiers dans les lycées et les collèges plutôt que de décharger les enseignants de deux heures par semaine, cela caresse la tentation sécuritaire dans le sens du poil, alors qu’en termes de coût, les deux sont identiques.
Lire la suite de l’article

Moyens, ZEP, lecture et CPE : dans la manif, des profs furieux
"Ras le bol ! Ils nous enterrent vivants, il faut mettre des adultes dans les Ecoles et ils n’arrêtent pas d’en enlever" : prof de sport en banlieue, Dominique Lhuillier ne manifeste pas que pour l’augmentation de son salaire mais bien pour crier son inquiétude sur les réformes actuelles.
Lire la suite de l’article

Le Snes envoie un faire-part de décès de "Madame ZEP"
Le Snes-FSU, principal syndicat du secondaire, a envoyé jeudi à la presse un faire-part de décès de "Madame Zone d’Education prioritaire" rédigé par les professeurs du collège Jean-Vigo d’Epinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis).
Lire la suite de l’article

Manif des fonctionnaires : 9.000 à 20.000 manifestants à Paris
La manifestation parisienne des fonctionnaires pour la défense du pouvoir d’achat et "un service public de qualité", à l’appel de sept fédérations syndicales, a réuni jeudi après-midi entre 9.000 (selon la police) et 20.000 personnes (selon les organisateurs).
Lire la suite de l’article


Pour en savoir plus

L’indispensable café pédagogique

Le site de VousNousIls (Rubrique dépêches de l’éducation AFP)

La maison des enseignants

Les dépêches AFP-Éducation sur le site Voila.fr

Le site Yahoo Actualités, rubrique éducation