Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du jeudi 19 octobre 2017


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du jeudi 19 octobre 2017

Système — Supérieur — Divers —

Quelques nouvelles du système et du supérieur, et surtout diverses informations pour cette revue du jour.


Système

Blanquer explique sur RTL ce qu’il compte faire pour l’enseignement des maths. INVITÉ RTL - “Le ministre de l’Éducation nationale confie une mission à un duo de mathématiciens sur l’apprentissage des maths.” Il s’agit du député Cédric Villani et de l’inspecteur général Charles Torossian.

Nouvelles nominations de cadres rue de Grenelle. “Inexorablement Jean-Michel Blanquer remplace les uns après les autres la haute administration de la rue de Grenelle. Après la nomination d’un nouveau Dgesco, fin septembre il avait nommé Edouard Geffray, un énarque ancien directeur de cabinet de Bayrou, à la direction des ressources humaines et Natacha Chicot, une proche du premier ministre, à la direction des affaires juridiques. Le 19 octobre. c’est le secrétaire général du ministère, Frédéric Guin, qui est remplacé par Marie Anne Lévêque. Elle avait conseillé Lionel Jospin en 2000 puis Ayrault en 2012. Le Journal officiel annonce aussi la nomination d’Yves Cristofari, un ancien conseiller de Gilles de Robien, comme chef de service de l’instruction publique et de l’action pédagogique à la Dgesco.”

Apprentissage : « L’Éducation nationale est le premier verrou ». "INTERVIEW - Bertrand Martinot, délégué général à l’emploi et à la formation professionnelle sous Nicolas Sarkozy, expose les freins à l’apprentissage." (pour les abonnés)

« Un mathématicien aurait-il plus de valeur qu’un historien ou un artiste ? »
"Malgré les discours sur l’égalité entre les filières, tout bon élève est incité à faire un bac scientifique, le seul à ouvrir toutes les portes. Témoignage de Paul Karras, ex-élève (heureux) d’ES."


Supérieur

Bac et entrée dans le supérieur selon le plan Plan « Langevin-Wallon ». "Une réponse toujours d’avant-garde ? A méditer en tout cas, puisque Daniel Filâtre - rapporteur général de la concertation sur l’accès au supérieur - rend compte aujourd’hui des préconisations des onze groupes de travail."

Accès au supérieur : Remise des travaux de la concertation. "C’est aujourd’hui que Daniel Filatre, rapporteur général de la concertation sur l’accès au supérieur, rendra compte des préconisations des 11 groupes de travail. Mais les syndicats se désolidarisent déjà des résultats de la concertation et dénoncent sélection et relégation des bacheliers professionnels. Surtout l’analyse du budget donne à penser que la ministre ne peut faire que le choix de la sélection à l’entrée de l’université dès la rentrée 2018."

Entrée à l’université : le casse-tête des prérequis. "La ministre de l’Enseignement supérieur reçoit, ce jeudi, la synthèse de la concertation lancée mi-juillet sur la question très sensible de l’admission à l’université."

L’université de Nantes teste la licence en quatre ans pour les bacs pro et techno. "À l’université de Nantes, une trentaine d’étudiants volontaires, bacheliers professionnels comme technologiques, ont quatre ans pour préparer leur licence. Ce parcours, initié à la rentrée 2017, donne une première idée de ce que pourraient être les nouvelles formations personnalisées, évoquées dans le cadre de la concertation sur le premier cycle universitaire."

Remise à niveau, nouvelles pédagogies : les pistes de Vidal pour les étudiants de première année. "La ministre de l’Enseignement supérieur a promis de « reconnaître l’engagement pédagogique des enseignants et des enseignants-chercheurs dans leur carrière et leur promotion »."


Divers

Incertitudes et interrogations sur l’avenir du mouvement associatif. "L’arrêt des emplois aidés annoncé par le premier ministre Edouard Philippe met en péril le fragile équilibre socio-économique du secteur associatif. Son modèle et in fine sa viabilité sont menacés."

Comment expliquer notre intolérance à la frustration que l’on soit enfant, adolescent ou adulte ? "Pourquoi avons-nous du mal à reporter nos désirs ? Pourquoi est-il si important de trouver un juste équilibre entre les principes de plaisir et les déplaisirs inhérents à toute vie humaine ? Quelles sont les pathologies de la frustration ?"

Coignard - Tirage au sort : pas seulement à l’université, au collège aussi ! "Un collège de Seine-Saint-Denis a dû tirer au sort les élèves de cinquième admis à faire du latin avant d’obtenir une dotation supplémentaire."

Et puis la grande info : Le super-ordinateur AlphaGo, tombeur du champion du monde du jeu de go, à son tour terrassé. “AlphaGo avait surpassé le champion du monde du jeu de go l’an dernier. Il a été terrassé par son successeur AlphaGo Zero. Le super-ordinateur développé par DeepMind a appris en autodidacte à jouer en quelques jours avant de s’imposer 100 à 0. Une victoire pour l’intelligence artificielle de Google qui a réussi son exploit sans apprentissage humain.”
Intelligence artificielle : toujours plus puissant, AlphaGo apprend désormais sans données humaines. “La nouvelle version du programme de Google DeepMind, qui avait battu les meilleurs professionnels du jeu de go, se montre beaucoup plus puissante que son prédécesseur.”
Toutefois, la méthode conçue par DeepMind ne peut pas s’appliquer à tous les problèmes auxquels se confronte l’intelligence artificielle, bien loin de pouvoir se passer de données humaines dans un nombre de cas considérables.
« Pour appliquer cette méthode, il faut que le cadre soit très défini, qu’on ait une représentation solide du domaine, pas trop de flou dans les règles, et que le problème soit bien défini. Cela s’applique bien au jeu car il y a une connaissance parfaite de l’environnement, des règles, et qu’il y a peu d’imprévu », explique Tristan Cazenave. Le go s’y prête donc parfaitement
.”

Bernard Desclaux


JPEG - 23.5 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 539 - Pouvoir d’agir et autonomie de l’école au lycée

Dossier coordonné par Michèle Amiel et Gwenaël Le Guével
septembre-octobre 2017

Prendre des initiatives, engager un processus de décision, animer une équipe, mettre en place une innovation, etc. Est-ce le domaine réservé du directeur d’école, de l’IEN, du chef d’établissement ? Au bout du compte, l’augmentation du pouvoir dans un établissement autonome, c’est celle du chef ou celle des personnels.

N° 536 - Éduquer aux médias et à l’information

Dossier coordonné par Émilie Kochert
mars 2017

Nous sommes inondés d’informations. L’actualité a remplacé l’information dans une culture du buzz où souvent on ne prend pas le temps de vérifier. Est-il simple de déceler le vrai du faux ou de sélectionner l’information dans le divertissement ? Éduquer aux médias et à l’information relève des missions des enseignants.