Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du jeudi 18 mars 2010


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du jeudi 18 mars 2010


Abstention et éducation – Lycées aux Pays bas – Circulaire de rentrée – Chatel et les professeurs remplaçants -


Abstention et éducation
Dans une tribune donnée au Café Pédagogique Pierre Frackowiak revient sur la forte abstention au dernier scrutin. Pour lui, les résultats électoraux montrent la difficulté qu’a notre Ecole à transmettre les valeurs démocratiques. Mais l’Ecole est-elle vraiment responsable du déclin des vertus civiques ?. Certes, il ne s’agit pas de charger la barque déjà bien pleine de l’école en la rendant coupable du déficit de démocratie, Mais Frackowiak, nous invite à réfléchir à la manière de la rendre cependant plus propice à cette valeur fondamentale.
Il rappelle qu’Edgar Morin avait proposé des pistes de réflexion et des solutions avec ses “savoirs nécessaires à l’éducation du futur”. Dans ce livre publié sous l’égide de l’Unesco le penseur suggérait : « On peut se demander si l’école ne pourrait être pratiquement et concrètement un laboratoire de vie démocratique… où l’autorité ne saurait être inconditionnelle… où il pourrait être instauré des règles de mise en question des décisions jugées arbitraires  » et il soulignait que « l’apprentissage de la compréhension doit jouer un rôle capital dans l’apprentissage démocratique ».
Pierre Frackowiak en tire la conclusion que, pour rendre l’accès au savoir plus démocratique, "il faudra bien se décider à repenser les savoirs scolaires, à assurer l’articulation nécessaire entre les finalités, les valeurs et les pratiques, à définir la place de l’élève, à redéfinir les missions des enseignants, à rendre toute sa place à la pédagogie".

Les lycées aux Pays Bas
Le Figaro nous emmène aux Pays Bas. Dans le cadre d’un forum “Éducation-entreprise” organisé par le Medef et dont rend compte le journal , un proviseur néerlandais a présenté l’organisation des établissements scolaires dans son plat pays. “Le lycée est géré comme une entreprise, raconte Marcel van den Munckhof. Non seulement les établissements scolaires gèrent leurs fonds ­propres et peuvent obtenir des moyens supplémentaires­, notamment par le biais de fondations d’entreprises, mais l’autonomie concerne également les programmes. Le niveau à atteindre est fixé à l’échelon national, mais le programme pour y arriver, et même le volume horaire nécessaire dans chaque discipline, est laissé à l’appréciation de chaque établissement. ”. Nul doute que ce genre de disposition qui mélange à la fois autonomie des établissements et introduction des entreprises risque d’agacer nombre d’enseignants français et de leur faire mettre dans le même sac ces deux aspects pourtant distincts.
L’autonomie (encadrée) des établissements est-elle forcément synonyme de logique d’entreprise privée ? Le centralisme jacobin est-il une garantie d’égalité ?

Circulaire de rentrée
Dans le BO de ce jour, la Circulaire de rentrée 2010. En général, ce sujet ne mobilise pas la presse. Pourtant ce texte est un texte important qui définit les priorités du ministère pour l’année scolaire. Malheureusement, les moyens ne suivent pas toujours mais en tout cas cela sert d’orientation pour les recteurs et les chefs d’établissements.
Si l’on avait à résumer ce long texte par quelques mots clés, ce serait : réforme (du lycée), expérimentation, numérique, santé, orientation, arts... Sur son blog, Emmanuel Davidenkoff, directeur de la rédaction de L’Etudiant, se livre à une analyse un peu plus complète que cette énumération de ce document. Pour faire écho au paragraphe précédent de cette chronique et replacer le débat à sa juste place, on trouve un chapitre “Promouvoir l’autonomie et la responsabilité des établissements scolaires” où on peut lire “ Le conseil pédagogique doit devenir un lieu privilégié d’échanges et de proposition pour permettre à l’établissement de développer une politique pédagogique efficace, qui utilise les marges de manœuvre nouvelles. Il joue un rôle essentiel dans la responsabilisation des acteurs. ”.

Chatel et les profs remplaçants
La (très bonne) rubrique “Désintox” de Libération est consacrée cette semaine à une phrase de Luc Chatel le 10 mars dernier sur Canal + : “Dans le second degré, vous avez un professeur sur deux qui est titulaire remplaçant qui n’est pas utilisé, et de l’autre côté, vous avez des absences qui ne sont pas remplacées.”. Véronique Soulé démonte l’intox et nous montre que le chiffre cité par le ministre qui le vaut bien sort de nulle part.
Rappelons d’abord que cette donnée ne figure pas parmi les statistiques officielles, elle est donc très approximative nous confirment plusieurs syndicalistes interrogés par la journaliste. Ensuite, par définition, un TZR ne doit pas être utilisé à plein temps, avec la charge d’une classe toute l’année. Ou alors il ne peut plus remplacer ses collègues, ce qui est tout de même sa fonction première ! En 2005, un des prédécesseurs de Chatel, Gilles de Robien (au fait que devient-il ?) estimait quant à lui à 84% le taux d’utilisation des TZR. On a l’impression que le ministre actuel confond (intentionnellement ou non) plusieurs situations) : les TZR proprement dit, les profs en surnombre ou en reconversion…
En fait, si on s’en tient aux chiffres fiables, il faut surtout souligner 3 000 postes de TZR ont disparu à la rentrée 2009, dans le cadre de la suppression de 13 500 postes. “Résultat, on a dû en affecter cette année un grand nombre sur des postes à l’année, ce qui explique les problèmes de remplacement”, explique Guillaume Delmas, du Snes. Mise au point nécessaire grâce à un travail journalistique indispensable.

Bonne Lecture...


Libération.fr du 18/03/10 (certains articles payants)

Chatel met la moitié des profs remplaçants en congé
C’est bien connu : les profs ne travaillent pas beaucoup, ont des vacances interminables et ne cessent de se plaindre. Le cliché, traditionnellement véhiculé par la droite, a manifestement encore de beaux jours devant lui. Le ministre de l’Education nationale Luc Chatel en personne vient de donner de nouveaux arguments à tous ceux qui dénigrent les profs. Le 10 mars, il est interrogé sur le plateau de Canal + au sujet de son plan de bataille pour résoudre le problème endémique des remplacements de postes à l’école. Il propose notamment de recourir à de « jeunes retraités de l’Education et à des étudiants qualifiés » que l’on pourrait appeler au « pied levé ». Devant les caméras de télévision, il justifie alors cette idée en évoquant « le paradoxe du système de remplacement actuel » : « Dans le second degré, vous avez un professeur sur deux qui est titulaire remplaçant qui n’est pas utilisé, et de l’autre côté, vous avez des absences qui ne sont pas remplacées. » Le propos est manifestement destiné à frapper les esprits. Depuis quelques années, le taux d’occupation des professeurs remplaçants (« TZR » dans le jargon, pour titulaire sur zone de remplacement) est parfois évoqué par le ministère pour justifier une réforme du système et, accessoirement, des suppressions de postes. Mais jamais un tel chiffre n’avait été donné. Plusieurs fois sollicité par Libération pour expliciter ce taux d’un remplaçant sur deux inutilisé - donc payé à ne rien faire… -, le ministère n’a pas répondu. Parce qu’aucune statistique ne vient confirmer l’assertion de Chatel ?
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 18/03/10

Les entreprises se passionnent pour l’éducation
Le Medef organisait mercredi son 3e forum associant les entrepreneurs, le mondede l’école et l’enseignement supérieur.
Lire la suite de l’article

Aux Pays-Bas, des lycées gérés comme des firmes
Le système éducatif néerlandais permet une collaboration plus étroite entre les entreprise et les établissements scolaires.
Lire la suite de l’article


Le Monde.fr du 18/03/10

"Les élèves ne sont pas aussi à l’aise qu’on veut bien le dire avec Internet"
Enseignants et documentalistes lecteurs du Monde.fr racontent comment ils forment leurs élèves à la recherche et à la vérification d’informations en ligne.
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 18/03/10 (un jour de retard)

L’orientation menacée dans le 93
Étranglé par les transferts de charges de l’État, le conseil général pourrait se désengager des neuf CIO dont il assure la gestion.
Lire la suite de l’article


Le Parisien (certains articles payants) du 18/03/10

Grève des profs contre les suppressions de postes
Les syndicats des enseignants des collèges et des lycées de l’académie de Créteil appellent à la grève pour dénoncer notamment la suppression de 127 postes dans les lycées.
Lire la suite de l’article


La Croix du 18/03/10

Rien vu...


Les échos (certains articles payants) du 18/03/10

Rien vu...


20 minutes du 18/03/10

Rien vu...


Rue89 du 18/03/10

Rien vu...


Ouest-France du 18/03/10

Rien vu...


Le Journal du Dimanche du 18/03/10

Rien vu...


Le Nouvel Obs Permanent du 18/03/10

Les enseignants des collèges et lycées appelés à la grève
Une intersyndicale du second degré appelle les personnels des collèges et lycées de l’académie à se mobiliser contre les suppressions de postes.
Lire la suite de l’article


L’Express.fr du 18/03/10

Rien vu...


Le Café Pédagogique du 18/03/10

Formation : Le cahier des charges critiqué par le Snes et la Fcpe
La publication par le Café pédagogique, mercredi 17 mars, du projet d’arrêté sur la formation des enseignants, amène les organisations à manifester leur sentiment.
Lire la suite de l’article

Abstention, vote FN et décalage éducatif
Par Pierre Frackowiak

"Il faudra bien se décider à repenser les savoirs scolaires, à assurer l’articulation nécessaire entre les finalités, les valeurs et les pratiques, à définir la place de l’élève, à redéfinir les missions des enseignants, à rendre toute sa place à la pédagogie". Pour Pierre Frackowiak, les résultats électoraux montrent la difficulté qu’a notre Ecole à transmettre les valeurs démocratiques. Mais l’Ecole est-elle vraiment responsable du déclin des vertus civiques ?
Lire la suite de l’article


Médiapart (accès payant) du 18/03/10

Rien vu...


ÉducPros du 18/03/10

La circulaire de rentrée 2010 est en ligne
"Dans le BO de ce jour, la Circulaire de rentrée 2010." Lire le billet d’Emmanuel Davidenkoff, directeur de la rédaction de L’Etudiant, sur son blog : La circulaire de rentrée 2010 est en ligne
Lire la suite de l’article

Professeurs certifiés, professeurs agrégés : deux fonctions décryptées par Claude Thélot
"Les deux ministères de l’Education et de l’Enseignement supérieur sont convenus de se réunir pour examiner certaines questions liées aux PRAG et aux PRCE", écrit Claude Thélot, qui insiste sur la distinction nécessaire entre professeurs certifiés et agrégés, "trop peu différenciés dans leurs fonctions" selon l’ancien président de la commission du débat national sur l’avenir de l’école.
Lire la suite de l’article


Une sélection dans les dépêches du 18/03/10

Des centaines d’enseignants et lycéens de la banlieue Est défilent à Paris
Entre 700 (police) et un millier (organisateurs) d’enseignants et lycéens de la banlieue Est de Paris ont manifesté jeudi dans la capitale pour demander la création de postes dans l’Education et dénoncer les réformes du gouvernement en matière éducative.
Lire la suite de l’article

L’insécurité "perdure" au lycée Adolphe-Chérioux de Vitry, selon des professeurs
Des professeurs du lycée Adolphe-Chérioux de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) estiment que l’insécurité "perdure" dans leur établissement où un élève avait été attaqué au couteau début février, ont-ils fait savoir dans un communiqué mercredi.
Lire la suite de l’article

Le Se-Unsa en congrès dénonce une "rafale de réformes" dans l’Education depuis 2007
Le secrétaire général du SE-Unsa a dénoncé la "rafale de réformes mal préparées et mal discutées" qui a affecté l’Education nationale depuis 2007, lors de l’ouverture du congrès du syndicat mercredi à Brest.
Lire la suite de l’article

Saint-Denis : 2 collégiens déférés après des jets d’objets incendiaires dans un collège
Deux collégiens de 13 et 14 ans ont été déférés au parquet de Bobigny jeudi, après avoir jeté des objets incendiaires dans un collège de Saint-Denis, en Seine-Saint-Denis, a-t-on appris de source judiciaire.
Lire la suite de l’article


La démocratie a besoin de la presse.
La presse a besoin de lecteurs pour vivre…
Lisez et achetez des journaux !