Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du jeudi 17 mai 2007


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du jeudi 17 mai 2007

Je vais mourir ! Ce que je vous demande, toi, en particulier ma petite maman, c’est d’être courageuse. Je le suis et je veux l’être autant que ceux qui sont passés avant moi. Certes, j’aurai voulu vivre. Mais ce que je souhaite de tout mon coeur, c’est que ma mort serve à quelque chose.[...]”. Cette lettre de Guy Môquet, jeune homme de 17 ans qui fut le plus jeune des fusillés de Chateaubriant en 1941 est au coeur de l’actualité aujourd’hui.
Il est 15 h 13, ce jeudi 16 mai : Nicolas Sarkozy annonce sa « première décision » de président . Il fera lire chaque année, dans tous les lycées, cette dernière lettre du jeune résistant communiste Guy Môquet. « Je n’ai jamais pu lire ou écouter la lettre de Guy Môquet sans être profondément bouleversé », a déclaré le chef de l’État, visiblement ému. "Un jeune homme de 17 ans qui donne sa vie à la France, c’est un exemple non pas du passé mais pour l’avenir", a t-il ajouté . "Pour moi, cette lecture est un grand symbole.
Certes, cette lettre est très émouvante, et je ne pouvais m’empêcher de la relire souvent à la station de métro qui porte aujourd’hui son nom, mais tant qu’à lire des lettres de résistants on peut en trouver d’autres qui disent plus sur ce que fut l’esprit de la résistance. Par exemple celle ci de Guido Brancadoro, fusillé en 42 à l’âge de 21 ans : “Ce sont les Français qui me livrent, mais je crie “Vive la France”, les Allemands qui m’exécutent, et je crie “Vive le peuple allemand et l’Allemagne de demain””. On peut aussi évoquer, à l’heure où l’on va créer un ministère de l’immigration et de l’identité nationale, le poème d’Aragon sur le groupe Manouchian (“l’affiche rouge”) ils étaient 23 étrangers et nos frères pourtant qui criaient la France, en s’abattant
Au delà de cette page d’histoire, on notera l’habileté politique de Nicolas Sarkozy, qui consiste à honorer un militant communiste.
On peut aussi s’interroger sur la finalité des cours d’histoire telle qu’elle est énoncée dans cette première décision. S’agit-il seulement de raconter des histoires édifiantes et de promouvoir des héros (même si ça peut être important) ou aussi de resituer le contexte et de permettre l’analyse nécessaire à l’expression d’une citoyenneté critique ?

Quittons le symbolique pour la gestion future de l’éducation nationale. Luc Cédelle dans Le Monde fait une analyse de la “feuille de route” du prochain ministre de l’éducation. Celui-ci, écrit-il devra “conjuguer rapidement des objectifs ambitieux avec une logique de limitation des dépenses”. Comme cela avait déjà été annoncé dans un rapport, il est envisagé de supprimer toutes les situations correspondant aux "enseignants qui ne sont pas devant les élèves" et notamment toutes les mises à disposition (MàD).
Rappelons, sans dramatisation excessive, que c’est grâce à ses deux MàD (divisés en 4 mi-temps) que les Cahiers Pédagogiques peuvent exister et qu’il en va de la survie même de la revue et du mouvement pédagogique. Sale temps pour les pédagogues...
Autres mesures envisagées rapidement, selon Le Monde, l’expérimentation de la suppression de la carte scolaire et de l’autonomie des établissements, la mise en place de primes au mérite et la généralisation des heures supplémentaires pour les études dirigées.

Bonne Lecture...


Libération du 17/05/07

Un service minimum dans l’Education ?
Nicolas Sarkozy a évoqué l’idée d’un service minimum dans l’Education nationale, qui imposerait une obligation d’accueil de tous les enfants en cas de grève, lors d’une rencontre hier avec la CFTC. « Il a précisé que cela ne voudrait pas dire qu’en cas de grève les enseignants seraient obligés de travailler [...], ni que la garderie devrait être assurée par les enseignants, mais qu’un dispositif devrait permettre à tous les enfants d’être accueillis à l’école », a déclaré la secrétaire adjointe de la CFTC Gabrielle Simon.
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 17/05/07

Les étudiants anti-Sarko défilent dans le calme
Les manifestants ont protesté contre les réformes à venir du nouveau président.
Lire la suite de l’article

L’hommage à Guy Môquet, premier geste du président
Nicolas Sarkozy s’est rendu au monument des Martyrs de la Résistance, quelques heures après son investiture.
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 16/05/07 (un jour de retard)

Passer le bac plutôt que prendre l’avion
Mobilisation aujourd’hui à Paris, à Lyon la semaine prochaine, pour permettre aux élèves sans papiers majeurs de terminer leurs études en toute sérénité.
Lire la suite de l’article

L’homosexualité est toujours censurée dans l’école
Dix-neuf organisations s’adressent aux pouvoirs publics.
Lire la suite de l’article

L’UNSA conviée, pas la FSU
Nicolas Sarkozy a convié l’UNSA, syndicat qui n’est pas officiellement reconnu représentatif des salariés, à donner son avis dans le cadre de ses rencontres avec les partenaires sociaux. De ce fait, le président de la République brise l’habitude selon laquelle les pouvoirs publics invitent soit les cinq organisations représentatives (CGT, CFDT, FO, CFTC, CFE-CGC), soit les huit organisations qui composent le paysage syndical français (avec l’UNSA, Solidaires et la FSU).
Lire la suite de l’article

De la reconnaissance au déni des pages sombres de l’histoire de France
Au nom du refus de « la repentance », Nicolas Sarkozy rompt avec le regard lucide de Chirac sur les heures les plus sombres de l’histoire de France.
Lire la suite de l’article


Le Parisien du 17/05/07 ( payant)

Le premier cahier de soutien pour les dyslexiques
Ils confondent le p et le b, inversent le v et le f, s’emmêlent dans les syllabes et les sons, déchiffrent laborieusement les textes qu’ils finissent souvent par restituer sous forme d’onomatopées incompréhensibles
Lire la suite de l’article

La lettre de Guy Môquet
VOICI LE TEXTE de la dernière lettre du résistant communiste Guy Môquet.
Lire la suite de l’article

Enfants de France, soyez fiers de vos aînés »
« Ma petite maman chérie... Je vais mourir !  » Nicolas Sarkozy est ému aux larmes en écoutant une lycéenne lire l’ultime courrier à sa famille du jeune résistant communiste Guy Môquet, exécuté en 1941 alors qu’il n’avait pas encore 18 ans. « Enfants de France, souvenez-vous que la guerre est terrible et criminelle...Enfants de France, soyez fiers de vos aînés qui vous ont tant donné. Aimez la France...  » lance-t-il avec des accents gaulliens. Il annonce que sa première décision sera de faire lire ce magnifique texte dans tous les lycées en début d’année scolaire. Avant son départ à Berlin hier après-midi, le chef de l’Etat est venu rendre hommage aux trente-cinq jeunes résistants fusillés par les nazis en août 1944 à la cascade du bois de Boulogne. Il a symboliquement choisi d’être entouré d’anciens combattants et de lycéens. A deux pas d’un chêne portant les traces des balles ayant servi à l’exécution des résistants, Nicolas Sarkozy rend un hommage appuyé à ces jeunes issus de différents mouvements de la résistance : « Ils incarnent ce qu’il y a de plus noble en l’homme face à la barbarie. » «  Ils sont morts dans la nuit sans connaître la joie de la liberté reconquise  », avait déclaré peu avant, dans un discours très émouvant, l’écrivain Max Gallo.
Lire la suite de l’article


La Croix du 17/05/07

Sarkozy arrive, Chirac s’en va
"Je n’ai jamais pu lire ou écouter la lettre de Guy Môquet sans en être profondément bouleversé", a déclaré le nouveau président. La lettre de Guy Môquet a été lue par une lycéenne lors de la cérémonie. "Un jeune homme de 17 ans qui donne sa vie à la France, c’est un exemple non pas du passé mais pour l’avenir", a ajouté Nicolas Sarkozy. "Pour moi, cette lecture est un grand symbole.
Lire la suite de l’article


20 minutes du 17/05/07

Plus d’un millier d’étudiants ont manifesté à Paris contre les projets politiques de Sarkozy
Une manifestation de quelque 1.500 étudiants contre les projets politiques du nouveau président Nicolas Sarkozy s’est achevée mercredi en fin d’après-midi sans incident, selon un journaliste de l’AFP et la préfecture de police
Lire la suite de l’article

Sarkozy exalte le devoir de mémoire et l’esprit de Résistance
En rendant mercredi un hommage émouvant à de jeunes résistants fusillés par les Allemands pendant la Seconde guerre mondiale, Nicolas Sarkozy a placé le début de son quinquennat sous le signe du devoir de mémoire et de l’esprit de Résistance.
Lire la suite de l’article


Métro (Paris) du 17/05/07

La Cnil refuse les statistiques ethniques mais veut développer les études
La Commission nationale de l’informatique et des libertés a renouvelé mercredi son refus d’une classification ethno-raciale pour mesurer la diversité et lutter contre les discriminations mais a consenti des ouvertures pour développer la recherche et les études dans ce domaine.
Lire la suite de l’article


Rue89 du 17/05/07

N’écoutez pas le monsieur, restez assis, les enfants !
Par Nestor Romero

Restez assis, un enseignant n’est pas un hiérarque quoi que prétende ce nouveau président : "Quand le professeur entre en classe, les enfants se ?lèvent !", dit-il en effet.
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 17/05/07

Marc Ferro, l’historien qui ne veut pas rabâcher
Des dizaines de livres, des émissions de télé, des films sur des sujets aussi variés que les guerres mondiales, la révolution soviétique, le colonialisme... L’historien Marc Ferro a derrière lui une immense carrière débutée en Algérie, il y a près de 60 ans. Et devant lui encore bien des recherches à mener : «  Tant que j’ai des idées neuves, pas question d’arrêter !  »
Lire la suite de l’article


Le Monde daté du 17/05/07

Le ministre de l’éducation devra regagner "des effectifs cachés"
La feuille de route du futur ministre de l’éducation nationale obligera celui-ci à conjuguer rapidement des objectifs ambitieux avec une logique de limitation des dépenses. Des précisions ont été apportées depuis le 6 mai par l’entourage de Nicolas Sarkozy.
Lire la suite de l’article

Manifestations étudiantes contre les projets Sarkozy pour l’Université
A l’appel de plusieurs organisations étudiantes d’extrême gauche (notamment SUD-Etudiants, la Fédération syndicale étudiante, les Jeunesses communistes révolutionnaires), une manifestation devait avoir lieu à Paris, mercredi 16 mai, pour protester contre les projets de Nicolas Sarkozy. Le blocage du site de Tolbiac et l’organisation d’assemblées générales dans plusieurs universités (Le Monde du 11 mai) n’ont pas réussi à essaimer la protestation sur beaucoup de campus. Pourtant, au-delà de ces organisations, beaucoup s’interrogent sur le calendrier et les contours de la réforme de l’enseignement supérieur promise par M. Sarkozy.
Lire la suite de l’article

Nicolas Sarkozy rend hommage aux anciens combattants et aux résistants
Nicolas Sarkozy a affirmé que sa première décision, en tant que président de la République, sera "de demander au futur ministre de l’éducation nationale que cette lettre soit lue en début d’année à tous les lycéens de France". "Il est essentiel d’expliquer à nos enfants ce qu’est un jeune Français, à travers le sacrifice de quelques-uns, l’anonyme grandeur d’un homme qui se donne à cause plus grande que lui", a-t-il ajouté.
Lire la suite de l’article

La lettre d’adieu de Guy Môquet
Pour sa première décision en tant que président de la République, Nicolas Sarkozy a souhaité, le 16 mai, que cette lettre d’adieu soit lue au début de chaque année scolaire dans tous les lycées de France.
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs Permanent du 17/05/07

A peine investi, Sarkozy rend hommage ?aux résistants et rencontre Merkel
Investi mercredi matin, Nicolas Sarkozy a rendu un hommage inédit aux résistants au Bois de Boulogne. Sa "première décision" de président est de faire lire, dans les lycées, le courrier écrit par le jeune communiste Guy Môquet à ses parents, avant son exécution. Il s’est ensuite rendu à Berlin pour un entretien avec Angela Merkel.
Lire la suite de l’article


L’Express.fr du 17/05/07

Les étudiants et RESF manifestent contre Nicolas Sarkozy
Deux cortèges anti-Sarkozy ont traversé Paris jeudi. Les étudiants craignent l’introduction d’une sélection au sein de l’université, tandis que RESF proteste contre des menaces d’expulsion pesant sur des lycéens sans papiers
Lire la suite de l’article


Une sélection dans les dépêches du 17/05/07

La feuille de route du gouvernement telle que fixée par Nicolas Sarkozy
- EDUCATION/JEUNESSE : études dirigées dans tous les établissements scolaires et doublement des heures de sport. Suppression de la carte scolaire. Statut d’autonomie pour les universités qui le souhaitent. Création pour les étudiants d’un prêt à taux zéro garanti par l’Etat. Aucun jeune ne sera laissé dans l’oisiveté. Tous les jeunes devront avoir un emploi ou suivre une formation qualifiante. Création à terme d’un service civique.
Lire la suite de l’article

Service minimum dans l’Education : les écoles primaires seules concernées
Nicolas Sarkozy a évoqué l’instauration d’un service minimum dans l’Education nationale, alors que l’obligation d’accueil existe déjà dans les collèges et lycées tenus de rester ouverts les jours de grève, mais pas dans les écoles primaires.
Lire la suite de l’article

58% des parents d’élèves pour l’apprentissage d’une deuxième langue en 6e
58% des parents d’élèves aimeraient que leurs enfants apprennent une deuxième langue dès la 6e, le même nombre estimant par ailleurs que l’apprentissage des langues en France est inefficace, selon une étude Audirep pour la fédération de parents d’élèves Peep.
Lire la suite de l’article