Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du jeudi 14 septembre 2006


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du jeudi 14 septembre 2006

La carte scolaire devient un sujet de débat politique important en cette période de rentrée. Le Parisien propose lui aussi un dossier avec d’ailleurs un bon exemple concret.
Dans Libération , une tribune de Yazid Sabeg revient aussi sur le débat. Il considère qu’on ne peut aborder cette question sans penser aussi en termes de rénovation urbaine. «  La réforme de la carte scolaire ne peut être envisagée indépendamment d’une vaste politique d’équité territoriale, qui offre à chaque individu, quel que soit son lieu de résidence et son origine sociale et ethnique, la possibilité d’accéder à une meilleure école, à un meilleur emploi, à un meilleur logement. ».
dans le même journal, une autre proposition est formulée par une spéccialiste des transports qui suggère de calquer la sectorisation sur les lignes de transport collectif. On est pas loin du “busing”...
Une autre tribune, va plus loin encore en proposant de repenser l’ensemble de l’institution scolaire. Et enfin, Michel Wieviorka pose la question de l’enseignement face aux particularismes : « l’école perd son caractère sacré car elle décroche de la nation. Elle est, à l’instar d’autres institutions, comme emportée dans ce phénomène massif qui touche à l’imaginaire collectif : sa mise en cause comme lieu d’identification et de socialisation à la nation » nous dit ce sociologue.

Le débat sur la carte scolaire se poursuit dans Le Figaro avec Alain Madelin qui comme on s’en doutait pour l’ultra-libéral qu’il est, propose non seulement de supprimer la carte scolaire mais d’aller encore plus loin dans l’autonomie des établissements.

A lire aussi aujourd’hui, dans Ouest France , un retour sur la réussite des élèves de ZEP à Sciences Po, avec aussi un beau portrait d’une des élèves de la première promotion Zep . Un des acteurs de la mise en œuvre de ce dispositif, Cyril Delhay publie également un livre bilan : « Promotion Zep, des quartiers à Sciences po », Hachette, dont le journal régional se fait aussi l’écho.

Pour finir, arrêtons nous sur une enquête publiée par la DEPP (direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance) et signalée aujourd’hui par Le Monde . On a demandé à des élèves en fin de CM2 et en fin de 3ème de répondre à des questions portant sur leurs attitudes à l’égard de la vie en société, une première enquête avait été publiée en 1994. Première remarque, on ne constate pas de différences notables entre les élèves de zones d’éducation prioritaire et ceux des autres établissements. L’’évolution la plus notable concerne le rapport aux règles avec des élèves qui "semblent user d’un libre arbitre assez prononcé". Ainsi, à l’affirmation "Il faut obéir aux lois seulement si on est d’accord avec elles", les écoliers étaient 58,1 % à considérer l’idée "inacceptable" en 1995 ; ils ne sont plus que 38,6 % en 2005. L’évolution est similaire pour les collégiens. Les auteurs de l’étude soulignent également une "importante régression des attitudes dans le domaine vie scolaire", en particulier des plus jeunes, moins critiques à l’idée de mentir aux professeurs ou de copier lors des contrôles.

Bonne Lecture...


Libération du 14/09/06

Un DVD à la fac pour « redonner sa valeur pédagogique à l’enseignement »
Bernard Sèle, le doyen de la Faculté de médecine de Grenoble répond à Libération.fr après la mise en place dans son établissement d’un enseignement à partir de DVD. Une mesure visant à rendre la première année de médecine moins éprouvante et plus égalitaire.
Lire la suite de l’article

Carte scolaire : la FCPE veut inclure le privé
Très attachée à cette institution qui garantit une mixité sociale, la FCPE reconnaît aussi ses imperfections : contournement par les « initiés », établissements désertés, etc. Elle propose la création de commissions sur les dérogations qui agissent dans la totale transparence, la suppression de certains établissements-ghettos et enfin « les mêmes charges » d’accueil des élèves du privé et du public.
Lire la suite de l’article

Délinquance : au Sénat, Sarkozy fait sa réclame
Il fait l’impasse sur les mesures les plus décriées de son projet de loi et défend son bilan.
Lire la suite de l’article

L’école recentrée par la ville
Par Yazid SABEG

Pour sortir les quartiers de l’apartheid, lutter contre la carte scolaire ne suffit pas.
Lire la suite de l’article

Le métro et le bus au secours de la carte scolaire
En calquant la sectorisation sur le plan des lignes de transport collectif, les objectifs de mixité sociale et de proximité peuvent être atteints.
Lire la suite de l’article

De l’école républicaine à l’école sociale
Par François ASCHER, professeur à l’université Paris-VIII.

La carte scolaire et le programme unique obsolètes, c’est toute l’institution qu’il faut repenser.
Lire la suite de l’article

Eduquer face aux particularismes
Par Michel WIEVIORKA, directeur du Centre d’analyse et d’intervention sociologiques (Cadis).

En décrochant de la nation, l’école perd son caractère sacré et n’offre plus l’accès à un imaginaire partagé.
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 14/09/06

Service civil : Villepin se démarque du patron de l’UMP
Le premier ministre est réservé sur le principe d’un service civil obligatoire prôné par Nicolas Sarkozy mais aussi par Ségolène Royal.
Lire la suite de l’article

L’accueil des élèves handicapés à l’école s’améliore
Parents et spécialistes notent toutefois que la formation des personnels est insuffisante.
Lire la suite de l’article

Feu la carte scolaire !
par Alain Madelin

Depuis toujours, les libéraux proposent de donner à tous les parents la liberté de choix de l’école de leurs enfants. D’abord, parce qu’il s’agit là d’une liberté fondamentale plébiscitée par 90% des Français. Pourquoi les responsables politiques refuseraient-ils d’accorder aux enfants des autres la liberté de choix qu’ils s’octroient le plus souvent au profit de leurs propres enfants ?[...] C’est pourquoi la suppression de la carte scolaire n’a de sens que si elle s’inscrit dans une réforme plus large qui allie la liberté de choix des parents et s’accompagne d’une diversification de l’offre scolaire au moyen d’une plus large autonomie des établissements. À une plus grande liberté des parents doit correspondre une plus grande liberté des enseignants.
Supprimer la carte scolaire dans un système scolaire inchangé ne ferait que renforcer les phénomènes « d’écrémage » et de sélection « à rebours », soit par l’argent en direction des établissements privés, soit par diverses techniques de contournement connues d’un public d’initiés en direction de grands établissements publics à l’excellence reconnue (les gagnants aux palmarès des lycées et des collèges régulièrement publiés par la presse). C’est pourquoi la suppression de la carte scolaire doit s’accompagner d’une démarche vers l’autonomie des établissements, ou à tout le moins d’un statut de pleine autonomie à financement garanti aux établissements qui le souhaitent afin de permettre d’élargir l’offre scolaire au-delà des normes d’excellences traditionnelles qui ne conviennent pas à tous les enfants et ne permettent pas d’épanouir tous les talents.
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 13/09/06 (un jour de retard)

Les jeunes fument moins, mais se saoulent plus
Une étude montre des changements dans les modes de consommation des substances psychoactives chez les jeunes.
Lire la suite de l’article

Sans diplôme, pas de travail
En 2004, 44 % des adultes sans diplôme de fin d’études secondaires étaient au chômage.
Lire la suite de l’article


Le Parisien du 14/09/06 ( payant)

Les aberrations de la carte scolaire
Gilles de Robien l’a confirmé hier : la concertation sur l’aménagement de la carte scolaire - le système qui permet d’affecter les élèves dans les établissements en fonction de leur adresse - commence. Cela ne sera pas facile !
Lire la suite de l’article

DES PETITES PHRASES DE TOUS BORDS
Ségolène Royal lance le débat. Le 3 septembre, la veille de la rentrée scolaire, la favorite socialiste des sondages lance un pavé dans la mare, lors d’un déplacement à Florac (Lozère). « L’idéal serait de supprimer la carte scolaire », au moins de « ...
Lire la suite de l’article

Asnières passé au crible
A ASNIÈRES, le contraste est saisissant, avec des quartiers pauvres bien marqués en opposition avec un centre-ville bourgeois. Sous la pression des familles parisiennes en manque d’espaces, les prix de l’immobilier flambent au sud, parfois à plus de 5...
Lire la suite de l’article


La Croix du 14/09/06

Rien vu...


20 minutes du 14/09/06

Henri-IV s’ouvre aux élèves défavorisés
Assis sagement, répondant tant bien que mal aux questions du ministre de l’Education qu’ils tentent d’apercevoir entre les caméras, les élèves de la classe préparatoire aux études supérieures (CPES) du lycée Henri-IV (5e) ont «  la pression  ». Dans un sourire un peu crispé, Sergon, qui vient de Gonesse (Val-d’Oise) et vise une école de commerce, lâche : « On n’a pas intérêt à se louper.  »
Lire la suite de l’article

L’armée au secours des jeunes en difficulté
Au pas de charge. Dominique de Villepin a annoncé hier qu’une vingtaine de centres « Défense deuxième chance », destinés aux jeunes en difficulté, seraient ouverts d’ici à la fin 2006 dans toute la France, avec une capacité d’accueil de plus de 5 000 stagiaires.
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 14/09/06

Les élèves de Zep réussissent à Sciences Po
Depuis cinq ans, l’école parisienne intègre, par un concours spécial, des bacheliers de quartiers défavorisés. Cette « discrimination positive » fait maintenant des émules.
Lire la suite de l’article

Aurélia a dû franchir un gouffre culturel
Aurélia Makos fait partie de la première promotion, de 2001.
Lire la suite de l’article


Le Monde daté du 15/09/06

Les collégiens et les écoliers sont moins respectueux des règles
Des jeunes plus tolérants, plus solidaires qu’il y a dix ans, mais moins respectueux de la loi. Tel est le constat d’une enquête réalisée par le ministère de l’éducation nationale auprès de 30 000 élèves de CM2 (11 ans en moyenne) et de troisième (15 ans), qui rend compte de l’évolution des attitudes des jeunes à l’égard de "la vie en société" et de ses règles entre 1994 et 2005. L’étude dresse le portrait d’une génération 2005 très sensible à la lutte contre les discriminations, à l’écologie ou à la liberté d’expression, mais qui n’hésite pas à "prendre plus de libertés" avec la loi et la règle que ses prédécesseurs de 1994.
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs permanent du 14/09/06

"L’objectif est de soigner, ?pas de punir"
par le docteur Bertrand Garnier, ?chef du service psychiatrique à l’hôpital Sainte-Anne(Paris), ?membre du syndicat des psychiatres d’exercice professionnel ?
Lire la suite de l’article


L’Express Quotidien du 14/09/06

Le rapport voilé
En 2004, des inspecteurs généraux dénonçaient une montée de la fièvre communautaire dans les établissements... mais le ministère a occulté leurs conclusions
Lire la suite de l’article


Une sélection dans les dépêches du 14/09/06

Ecole : proposition de loi de 3 UMP, dont M. Raoult, pour une "tenue commune"
Trois députés UMP de Seine-Saint-Denis, dont le maire du Raincy Eric Raoult, ont déposé à l’Assemblée nationale une proposition de loi "instaurant une tenue commune à l’école", ont-il annoncé jeudi dans un communiqué.
Lire la suite de l’article

Vers la généralisation du livret scolaire électronique
Le ministre de l’Education nationale, Gilles de Robien, a annoncé jeudi son intention de "généraliser le livret scolaire électronique", dans un discours prononcé à Poitiers devant le Cned (Centre national d’enseignement à distance).
Lire la suite de l’article

De Robien : les nouvelles technologies, priorité de l’Education nationale
Le ministre Gilles de Robien a appelé l’Education nationale à passer "à la vitesse supérieure" dans l’utilisation des nouvelles technologies de l’information par les enseignants et par les élèves, mercredi à Poitiers.
Lors d’une visite du Centre national d’études à distance (CNED) et du centre national de documentation pédagogique (CNDP), installés au parc de Futuroscope, près de Poitiers, le ministre de l’Education nationale a déclaré : "l’Education nationale doit non seulement former aux nouvelles technologies de l’information, mais encore utiliser les nouvelles technologies comme un instrument de formation, d’accompagnement de la scolarité et d’égalité des chances".
Lire la suite de l’article

Postes aux concours d’enseignants : "insuffisances flagrantes" (Snuipp-FSU)
Les 10.415 postes ouverts aux concours de recrutement externe de professeurs des écoles "confirment les insuffisances flagrantes du recrutement alors que les effectifs d’élèves augmentent", a déclaré mercredi à l’AFP Gilles Moindrot, secrétaire général du Snuipp-FSU.
Lire la suite de l’article

La pré-prépa pour jeunes boursiers d’Henri IV reconduite l’an prochain
Le ministre de l’Education Gilles de Robien a rendu visite, mercredi au lycée Henri IV à Paris, aux élèves et enseignants de la pré-prépa réservée aux élèves boursiers et annoncé que l’expérience allait être reconduite l’an prochain.
Lire la suite de l’article

Le Cnal dénonce l’attitude de Robien sur l’enseignement privé
Le Comité national d’action laïque (Cnal) a dénoncé jeudi l’attitude du ministre de l’Education nationale Gilles de Robien qui "essaie de banaliser dans l’opinion l’idée que les enseignements public et privé sont pareils".
Lire la suite de l’article


La démocratie a besoin de la presse.
La presse a besoin de lecteurs pour vivre...
Lisez et achetez des journaux !