Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du jeudi 13 septembre 2018


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du jeudi 13 septembre 2018

Langues - Polémique - Pédagogique - Coulisses - Plan pauvreté

La presse éducative parle beaucoup ces derniers jours de l’enseignement des langues étrangères, notamment de l’enseignement de l’arabe.
On discute aussi des rythmes de l’enfant, de pédagogie, des directeurs d’école et des évaluations. Et aujourd’hui était annoncé le « Plan pauvreté » d’Emmanuel Macron.


Langues

La remise d’un rapport sur l’apprentissage des langues et ses préconisations ont fait couler pas mal d’encre.
Le constat tout d’abord :
Apprentissage des langues étrangères : « La France progresse mais fait toujours partie des mauvais élèves en Europe. La France reste en queue de peloton en matière d’enseignement des langues étrangères. Un rapport propose des cours en immersion, c’est à dire des cours d’Histoire par exemple donnés en anglais. »

Les réformes possibles ensuite :
« "Un pays moderne doit avoir des enfants qui maitrisent plusieurs langues et d’abord leur langue". Un peu échaudé par le débat inepte sur l’enseignement de l’arabe, Jean-Michel Blanquer a communiqué avec précaution, le 12 septembre, à l’occasion de la remise du rapport rédigé par Alex Taylor, un journaliste britannique et Chantal Manès, inspectrice générale sur "une meilleure maitrise des langues vivantes". Le rapport souhaite rendre l’anglais obligatoire et relever le niveau des élèves en langues mais sans moyens supplémentaires. C’est au primaire qu’il envisage de porter l’effort en changeant les attendus et surtout les rythmes des apprentissages. Des propositions que le ministre partage. »

L’anglais pourrait devenir obligatoire pour tous les élèves
« Cette proposition approuvée par le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer doit permettre d’améliorer le niveau.
Archidominant, il est massivement enseigné du primaire à l’enseignement supérieur, loin devant toutes les autres langues vivantes. Et pourtant. Le journaliste britannique Alex Taylor et l’inspectrice Chantal Manes-Bonnisseau ont recommandé mercredi d’inscrire l’anglais comme "langue obligatoire" dans le parcours de tous les élèves en langue vivante 1 ou 2. »

Le rapport est téléchargeable sur le site du ministère.

Mais on peut remarquer que les petits Français ne sont pas les moins bons en langues étrangères.
Le Royaume-Uni, mauvais élève en langues étrangères
« Seuls 47 % des collégiens britanniques apprennent une langue étrangère. Le Brexit aurait accentué ce désamour. »


Polémique

On a aussi beaucoup parlé de l’apprentissage d’une langue à l’école :
Blanquer veut développer l’apprentissage de l’arabe à l’école, la droite trouve enfin un motif de critiques
« Le ministre de l’Éducation nationale, poids lourd du gouvernement, avait jusque là réussi à passer entre les gouttes. »

Face à cette polémique idiote, une bonne mise au point de La Croix.
« Le ministre de l’Éducation nationale souhaite développer l’apprentissage de la langue arabe dans les écoles. Un rapport de l’Institut Montaigne l’encourage en ce sens, pour lutter contre la propagation de l’islamisme. »
Arabe à l’école : « Un instrument de prévention de l’islamisme »
« Hakim El Karoui, auteur du rapport "La Fabrique de l’islamisme", explique pourquoi il vaut mieux développer l’enseignement de l’arabe dans les établissements scolaires plutôt que dans des lieux de culte. »
Il faut écouter aussi l’édito politique de Thomas Legrand ce matin sur France Inter. « Apprentissage de l’arabe à l’école : la maladie de la droite folle »

Pour terminer, un antidote des Cahiers pédagogiques : Qu’est-ce qui ne va pas avec l’arabe à l’école ?
« L’enseignement de la langue arabe en France a fait l’objet d’une vive polémique au printemps 2016. Il n’y a pourtant rien de nouveau à cet enseignement, très ancien en France. Sur cette question, il semblerait bien que les peurs l’emportent sur les mensonges. »


Pédagogie

Journées trop chargées dans les écoles : « Arrêter à 13h45, ce serait parfait ! »
« Selon l’OCDE, les écoliers français travailleraient 100 heures de plus que leurs voisins européens, sur un temps plus court. Des écoliers et des parents de Boulogne-Billancourt témoignent : ces journées à rallonge n’ont rien de bon. »

« Forcer un enfant à dormir est aussi délétère que de l’en empêcher »
« "On voit partout ’Mangez cinq fruits et légumes par jour’, mais jamais ’Dormez bien et régulièrement’ ", s’agace Claire Leconte, chronobiologiste spécialiste de l’enfant. »

Philippe Meirieu prend la défense de la pédagogie
« Dans son dernier ouvrage, le chercheur en sciences de l’éducation invite à dépasser les questions sur les "bonnes pratiques", sur lesquelles se concentre l’institution. »


Coulisses

Directeur d’école, un métier insuffisamment reconnu
« Selon l’OCDE, les directrices et directeurs d’école, en France, gagnent seulement 7% de plus que le salaire moyen d’un enseignant. L’étude publiée mardi semble plaider en faveur d’une réforme. »

Évaluations au primaire : Leçon(s) d’histoire
« Les évaluations au primaire ont une longue histoire. En 2015, un numéro d’Éducation & formations (n°86-87), une revue de la Depp (direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance du ministère) la retrace sous la plume de Bruno Trosseille et Thierry Rocher. Sans revivre quarante ans d’histoire, la parcourir apporte des réponses aux questions d’aujourd’hui. Surtout quand l’histoire des évaluations croise celle du ministre actuel. »


Plan pauvreté

Quelques mots avant de finir, sur le « Plan pauvreté » annoncé aujourd’hui par le Président de la République. Un plan à 8 milliards d’euros sur quatre ans, dont l’une des mesures-phare sur l’éducation est sans doute l’ « obligation de formation » jusqu’à 18 ans. Repas à un euro dans les écoles prioritaires, places supplémentaires en crèche, 50 millions d’euros pour que les départements accompagnent les jeunes « dont ils ont la charge et qui n’ont pas de solution »... « Partant du principe que “le cœur des inégalités se structure dans les premières années de la vie”, une partie du plan se concentre notamment sur la petite enfance et l’éducation », explique Public Sénat.
Les premières réactions sont mitigées selon Le Monde : « À gauche comme à droite, la classe politique jugent “insuffisantes” les mesures du plan “pauvreté” ». De son côté, Challenges recense les réactions syndicales et associatives.

Géraldine Duboz


JPEG - 23.5 ko

Dans la librairie des Cahiers pédagogiques

N° 546 - L’histoire à l’école : enjeux
juin 2018
Comment les élèves peuvent-ils construire un rapport apaisé, critique et intégrateur au passé de la société humaine et à l’Histoire ? Une histoire qui prenne en compte le récit, l’histoire politique, économique, sociale, les représentations, les enjeux de mémoire, qui éveille l’esprit et qui crée du « nous ».

N° 545 - Accompagner en pratiques
Dossier coordonné par Rachel Harent et Xavier Dejemeppe
mai 2018
Qu’est-ce qu’accompagner au sein et hors de la classe ? Qu’en est-il de l’accompagnement personnalisé ? Comment l’accompagnement vise-t-il à construire l’autonomie de l’élève ? Ce dossier interroge le sens donné aujourd’hui à l’accompagnement de tous les élèves par les enseignants et aussi par les coéducateurs.