Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du jeudi 12 juillet 2018


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du jeudi 12 juillet 2018

Confiance — Loi — Parcoursup — Evolutions

Pour ma dernière revue de cette saison, on constatera que l’école de la confiance n’est peut-être pas réellement en marche, que ça tangue toujours du côté de parcoursup, que les débats sur la loi “avenir professionnel” ne sont pas terminés, mais que heureusement il y a quelques réflexions de fond sur les évolutions profonde en éducation.


Confiance

L’école de la confiance est-elle réellement en marche..?
Budget 2019 : L’éducation à budget presque constant. “Après des années de forte croissance depuis 2012, le budget de l’Education nationale devrait connaitre une quasi stagnation dès 2019 et ce sur plusieurs années. Ce qui équivaut à une baisse relative compte tenu de l’inflation. C’est un des enseignements qui résultent des premiers documents de la loi de finances 2019 qui viennent d’être dévoilés devant le Parlement.”

Le bilan éducation de la première année du quinquennat (1/2). “La première année de quinquennat d’Emmanuel Macron a été marquée par nombre de mesures et annonces de réformes en matière d’éducation. Des décisions tantôt soutenues, tantôt mal perçues par les syndicats et fédérations de parents d’élèves.”

Alain Bouvier dessine l’Agence d’évaluation de l’éducation promise par Macron. “Alors que JM Blanquer a récemment parlé " d’auditeurs du système éducatif", Alain Bouvier sur son blog dessine les contours d’un organisme d’évaluation de l’Ecole qui rappelle l’Agence d’évaluation promise par Macron.” Article de M. Bouvier que nous avions déjà signalé : “Que vaut notre système éducatif ?

Les syndicats sont mécontents.
Paritarisme : La FSU écrit au Premier ministre. “" La FSU n’accepte pas que soient aujourd’hui remis en cause les organismes consultatifs de la Fonction publique et vous demande de ne pas valider ce projet. Elle vous demande, Monsieur le Premier Ministre, le maintien de la totalité des prérogatives et moyens d’action des instances actuelles. Nous ne pouvons croire que le but du gouvernement serait d’affaiblir les organisations syndicales représentatives et de fait la démocratie sociale". Dans une lettre adressée à E Philippe le 11 juillet, Bernadette Groison, secrétaire générale de la Fsu, lui demande de renoncer.”

Le Sgen Cfdt dénonce les nouveaux programmes et boycotte le CSE. “Le Conseil supérieur de l’éducation du 12 juillet a à son ordre du jour la validation des nouveaux programmes de l’école et du collège. Le Sgen Cfdt et la Fep Cfdt (enseignement privé) ont décidé de boycotter cette réunion. Ils s’en expliquent dans un communiqué qui pose des questions de fond sur la démarche ministérielle.”

Sur le site du SGEN-CFDT : Une politique de rupture et de standardisation. “Le ministre de l’Éducation Nationale développe une politique des standards et de la conformité qui est un déni de la professionnalité des cadres pédagogiques et des enseignant·e·s.”

SUPPRESSION DE LA DISCUSSION PHILOSOPHIQUE DANS LES PROGRAMMES DE L’ ECOLE PRIMAIRE EN FRANCE : Développer la philosophie avec les enfants : une nécessité politique urgente. “La discussion à visée philosophique est intentionnellement supprimée des nouveaux programmes d’EMC en France. A l’heure où la philosophie avec les enfants se développe partout dans le monde, la France est en marche... arrière. Je rappelle dans ce blog l’urgence politique d’éduquer à la pensée complexe et au débat démocratique.”

Plaidoyer pour une éducation physique et sportive à la maternelle par Fabrice Delsahut et Emmanuel Lefèvre. “Alors que la maternelle devrait être le lieu de la prise en compte du développement moteur des enfants, il y a en réalité peu de place, dans les programmes et sur le terrain, pour une véritable réflexion sur les enjeux psychomoteurs qui y sont à l’œuvre.”


Loi

Apprentissage. Les sénateurs valident la création d’une classe de troisième « prépa-métiers ». “Ce mercredi 11 juillet, les sénateurs ont approuvé la création d’une classe de troisième « prépa-métiers » pour préparer les collégiens qui souhaitent poursuivre en apprentissage ou dans la voie professionnelle. Les sénateurs ont aussi adopté un amendement du gouvernement destiné à faciliter la réinsertion des détenus en permettant une formation par apprentissage.” On commence à en avoir l’habitude mais les hommes politiques ne se lassent pas de réinventer ce qui existe déjà. En l’occurence la 3e prépapro, une 3e pré-professionnelle qui existe depuis longtemps en lycée professionnel.

Les sénateurs adoptent l’assouplissement des règles de l’apprentissage. “Dans le cadre de l’examen du projet de loi « avenir professionnel », la majorité sénatoriale de droite a soutenu le gouvernement pour repousser l’âge limite de l’apprentissage à 29 ans et pour permettre à un apprenti mineur de travailler jusqu’à 40 heures par semaine et 10 heures par jour dans certains secteurs.”


Parcoursup

Parcoursup : "On a 680.000 jeunes qui ont une proposition", se félicite Frédérique Vidal. “Les résultats du baccalauréat n’ont pas vraiment fait baisser le nombre de jeunes toujours en mal d’une orientation sur Parcoursup. Mercredi soir, encore 133.000 élèves de terminale étaient encore dans l’attente d’une réponse. "On a surtout 680.000 jeunes qui ont une proposition, qui en ont eu trois en moyenne", veut pourtant faire valoir au micro d’Europe 1 Frédérique Vidal, la ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation.”

Au BOEN Procédure nationale de préinscription Parcoursup. Aides spécifiques à certains bacheliers NOR : ESRS1818027C circulaire n° 2018–088 du 9-7-2018 MESRI - MEN - DGESIP A2-1.
Est concerné le bachelier inscrit dans la plateforme Parcoursup qui remplit les conditions cumulatives suivantes :
- ne pas avoir obtenu de proposition d’admission sur un vœu formulé dans le cadre de la phase principale ou de la phase complémentaire via la plateforme Parcoursup ;
- avoir saisi la commission académique d’accès à l’enseignement supérieur ;
- avoir accepté d’effectuer une mobilité géographique, suite à la proposition d’inscription du recteur
.”

Et à propos des parcours professionnels supérieurs...
Professions réglementées : le palmarès des plus grosses rémunérations-[gratuit]-[tous]&utm_campaign=keywee_acquisition&utm_medium=Social&utm_source=Facebook&kwp_0=841728 ]. “Greffiers, notaires, pharmaciens... Un rapport que s’est procuré « Le Monde » montre que dans 5 professions réglementées, les revenus dépassent les 10 000 euros par mois.”


Evolutions

Noter ou ne pas noter à l’école ? Et si nous nous trompions de question ?D’un côté, on la condamne, car non seulement elle serait subjective, mais elle démotiverait les élèves, les humilierait, et servirait des finalités telles que la préservation des élites ou le maintien d’un pouvoir de l’enseignant sur sa classe. De l’autre, on la plébiscite, arguant notamment qu’elle donnerait des messages clairs, participerait à encourager une émulation au travail et récompenserait les méritants.
Ces arguments, qu’ils soient représentatifs d’idées reçues ou issus de résultats de recherches, sont selon nous aujourd’hui devenus des poncifs qu’il s’agit de dépasser. Ultime déclinaison de cet affrontement, se demander s’il faut garder ou remplacer la note à l’école par un système alternatif est aujourd’hui un faux problème. Explications
.” Et à lire attentivement.

Aux États-Unis, les Mooc participent à une transformation en profondeur de l’enseignement supérieur par Hélène Labriet-Gross. “Introduits en 2012, les Mooc permettent désormais à des millions d’étudiants de suivre à distance des cours dispensés gratuitement. Au-delà de la diffusion du savoir, les Mooc, en particulier ceux qui rassemblent plusieurs centaines de milliers d’inscrits, redéfinissent certains aspects fondamentaux de l’enseignement supérieur sur lesquels revient un article d’EdSurge.”

Et ici, CLIC 2018 : « la classe inversée chamboule les formes traditionnelles d’apprentissage ». “Le troisième Congrès de la classe inversée a eu lieu début juillet à Paris. Réunissant 600 personnes, l’événement était l’occasion de découvrir des retours d’expériences très intéressants sur la « flipped classroom »."

Demain sera la dernière revue de la saison.
Bernard Desclaux qui vous souhaite de belles et heureuses vacances.


JPEG - 23.5 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 546 - L’histoire à l’école : enjeux
juin 2018
Comment les élèves peuvent-ils construire un rapport apaisé, critique et intégrateur au passé de la société humaine et à l’Histoire ? Une histoire qui prenne en compte le récit, l’histoire politique, économique, sociale, les représentations, les enjeux de mémoire, qui éveille l’esprit et qui crée du « nous ».

N° 545 - Accompagner en pratiques
Dossier coordonné par Rachel Harent et Xavier Dejemeppe
mai 2018
Qu’est-ce qu’accompagner au sein et hors de la classe ? Qu’en est-il de l’accompagnement personnalisé ? Comment l’accompagnement vise-t-il à construire l’autonomie de l’élève ? Ce dossier interroge le sens donné aujourd’hui à l’accompagnement de tous les élèves par les enseignants et aussi par les coéducateurs.