Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du jeudi 12 février 2009


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du jeudi 12 février 2009

Obstination ? Déni de la réalité ?
Ce ne sont pas de dangereux représentants de l’ultra-gauche corrézienne...La CPU réunit les présidents des quatre-vingt-trois universités françaises ainsi que des directeurs d’autres établissements (écoles normales supérieures, grands établissements, grandes écoles...). Cette conférence des présidents d’université semble cependant avoir définitivement lâché Valérie Pécresse et le gouvernement. Dans un communiqué, à Xavier Darcos, elle demande, "de repousser à 2011" la réforme sur la formation des enseignants, qui devait entrer en vigueur en 2010. "La confusion croissante engendrée par la précipitation dans laquelle la réforme de la formation des maîtres a été engagée, en compromet gravement la qualité", estime le conseil d’administration de cette instance, qui s’est réunie mercredi soir.
Pourtant Xavier Darcos leur a répondu ce jeudi sur RMC, sur le ton de l’obstination. . "On va les trouver, les gens pour passer nos concours", a t-il estimé. "Moi, je n’ai pas absolument besoin d’entrer dans des discussions sibyllines avec les préparateurs à mes concours. Je suis recruteur. Je définis les concours dont j’ai besoin. Je garantis la formation professionnelle des personnels que je recruterai. Après, que chacun nous suive ou pas...", a-t-il dit. "Je rappelle à la CPU qu’elle a signé un protocole avec moi, demandant que la réforme se fasse à la rentrée 2010. Nous n’avons pas signé tous seuls la masterisation des concours. Moi je ne cherche pas à tout prix à faire un conflit avec tout le monde, mais la +masterisation+ c’est un sujet d’intérêt général" et "c’est dans l’intérêt des professeurs eux-mêmes (...) et évidemment des élèves", a ajouté M. Darcos.
Une nuance toutefois dans ce discours très “pète-sec”. "Nous trouverons des mesures transitoires pour l’année 2009-2010, 2010-2011, que l’on fasse les choses plus progressivement, de sorte que l’on ne coince personne", a-t-il encore précisé.
Dans ce contexte d’obstination et de déni de la réalité de la mobilisation, la coordination nationale des universités, réunie mercredi à Paris-VIII, a appelé à une nouvelle journée nationale de manifestations dans toute la France le 19 février. Et cette fois, les enseignants des premier et second degrés sont invités à rejoindre le mouvement des enseignants-chercheurs. Car les objectifs de la coordination restent les mêmes : retrait de la réforme du statut, retrait de la réforme de la formation des enseignants du primaire et du secondaire, et annulation des suppressions de postes dans le supérieur et la recherche.

Le Net, ça peut être la meilleure et la pire des choses.
Aujourd’hui plusieurs articles s’intéressent à cette dimension. Libération titre Le Net, meilleur atout des chercheurs où la journaliste montre à quel point aujourd’hui la mobilisation est facilitée par l’usage des blogs et de sites internet qui relaient les revendications des chercheurs. Le même raisonnement s’applique d’ailleurs aux autres enseignants. Il suffit de chercher à recenser les sites et blogs d’enseignants pour constater à quel point cet outil est devenu indispensable non seulement pour s’informer, mutualiser mais aussi militer et mobiliser... !
Dans Le Monde, Luc Cédelle nous montre aussi les aspects moins positfs de cet outil. Il estime que l’action politique, notamment dans le domaine de l’éducation est soumise à “ la loi du "buzz", autrement dit des bonnes vieilles rumeurs, aujourd’hui véhiculées sur Internet.
Tout enseignant qui se préoccupe de recherche documentaire avec ses élèves devrait pourtant le savoir : la principale difficulté avec le web c’est celle de la vérification et de la fiabilité de la source. On peut tout trouver sur Internet, mais c’est loin d’être toujours une information pertinente et sérieuse. L’usage des e-mails et des forums a aussi un effet d’amplification et d’écho. Quand une même “information” vous parvient trois ou quatre fois par des messages différents, cela contribue à amplifier le “buzz” et à donner du crédit à la rumeur...
Le texte de Cédelle a le mérite de nous alerter sur les dérives possibles de cet outil. Mais il faut rappeler aussi que sans l’Internet, un certain nombre d’informations ne se seraient pas diffusées comme elle l’ont été. A l’heure où des menaces (économiques et politiques) pèsent sur les médias traditionnels, l’Internet peut constituer un espace de liberté et de débats. A condition d’y respecter là aussi certaines règles quelquefois oubliées...
Et puis le Net, c’est aussi ce qui permet à cette revue de presse d’exister... !

Bonne Lecture...


Libération.fr du 12/02/09

Les chercheurs d’ores et déjà dans l’après
Mobilisation. Plusieurs actions sont prévues.
Lire la suite de l’article

Fouilles antistups dans les cartables
Les gendarmes bredouilles à Arthez-de-Béarn.
Lire la suite de l’article

Libé Bordeaux - Près d’Orthez les gendarmes font les cartables des collégiens pour une opération anti-drogue
Un chien renifleur et cinq gendarmes à la sortie du car scolaire : accueil inhabituel, mardi matin, pour une centaine de collégiens d’Arthez-de-Béarn dans les Pyrénées-Atlantiques, qui ont du faire contrôler leurs cartables avant de rentrer en cours. Les élèves de primaires, eux, seraient restés dans le bus, et auraient échappé à la fouille.
Lire la suite de l’article

Chercheurs : la médiatrice veut « améliorer » le décret
La médiatrice chargée de retravailler le décret controversé affirme vouloir "construire un texte nouveau". La coordination nationale appelle les profs du primaire et secondaire à rejoindre le mouvement.
Lire la suite de l’article

Une ministre prise en étau
L’UMP s’agite et le ministère temporise.
Lire la suite de l’article

Le Net, meilleur atout des chercheurs
Clips vidéos, suivi actualisé des actions, initiatives relayées par les blogs : comment les universitaires mobilisent grâce à la Toile.
Lire la suite de l’article

La conférence des Présidents d’Université lâche Pécresse et Darcos
La Conférence des Présidents d’Université ne veut plus servir de caution au gouvernement. C’est ce qui ressort de son communiqué d’hier soir, en réaction à la présentation de la mission de médiation confiée à Madame Bazy-Malaurie sur le statut des universitaires par Valérie Pécresse.
Bien sûr, la CPU n’appelle pas à la grève... mais, peut-on se dire, cela pourrait venir. En effet le texte du communiqué exprime une profonde méfiance vis à vis de la mission de médiation, et exige que le gouvernement cède sur deux revendications au coeur des manifestations et des grèves qui secouent les universités et les laboratoires. D’une part il demande « solennellement à Xavier Darcos, ministre de l’Education nationale, de repousser à 2011 la mise en place des nouveaux concours de recrutement » et d’autre part il exige « le rétablissement des postes supprimés, une augmentation pluriannuelle du nombre des emplois et la refonte du modèle d’allocations des moyens. »
Lire la suite de l’article

Université : le gouvernement acculé ?
Alors qu’une médiatrice est mandatée pour déminer, la mobilisation des enseignants-chercheurs ne se dément pas contre les réformes de la ministre Valérie Pécresse : pour Nicolas Sarkozy, une reculade serait risquée à l’heure où se multiplient les conflits tous azimuts (salariés, Antilles...). Décryptage.
Lire la suite de l’article

Ces ministres en perdition, assistés par médiateur
Jégo incapable de résoudre la crise en Guadeloupe, Pécresse débordée par les enseignants-chercheurs, Darcos face aux lycéens... Tous ces membres du gouvernement ont un point commun : un médiateur, qui joue leur rôle.
Lire la suite de l’article

La recherche universitaire trouve Sarkozy au Capitole
Traverser le Capitole tout en suivant un exposé sur les « mouvements des chromosomes pendant la division cellulaire », la « pollution au plomb depuis l’Âge du bronze » ou « les nanoparticules magnétiques chez le pigeon voyageur »...
Lire la suite de l’article

Universités : la grève continue, manifestations le 19 février
La Coordination nationale des universités vient d’annoncer le programme : grève reconduite et une série de manifestations.
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 12/02/09

Enseignants-chercheurs : 
vers un nouveau texte
La médiatrice nommée par Valérie Pécresse va proposer un décret « amélioré » sur le statut des universitaires. Ces derniers appellent cependant à une nouvelle journée de mobilisation la semaine prochaine.
Lire la suite de l’article

Un quart des enseignants-
chercheurs ne publient pas
Certains passent une partie du temps qu’ils devraient consacrer à la recherche à des activités privées ou à arrondir leurs fins de mois.
Lire la suite de l’article

Les enseignants en grève
le 19 mars
Sept fédérations de l’Education appellent à cesser le travail et à défiler lors de la prochaine journée d’action interprofessionnelle.
Lire la suite de l’article


Le Monde.fr du 12/02/09

Guadeloupe, enseignants-chercheurs : le gouvernement en quête de médiation
Faire face à la réforme du lycée ? Trouver une issue au conflit en Guadeloupe ? Calmer les esprits du monde universitaire ? Pour déminer les situations risquées, le gouvernement envoie des médiateurs sur tous les fronts.
Lire la suite de l’article

La réforme de l’éducation face à la loi du "buzz"
Dans L’Aube le soir ou la nuit, son livre sur la campagne présidentielle, la dramaturge Yasmina Reza cite Laurent Solly, alors chef de cabinet de Nicolas Sarkozy : "La réalité n’a aucune importance. Il n’y a que la perception qui compte.".
Le propos illustre la situation inconfortable où se trouvent aujourd’hui Xavier Darcos et Valérie Pécresse. Pour les ministres de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur, l’actualité est faite de "perceptions" qu’ils ne parviennent plus à enrayer. Des exemples ? Ils sont légion. Ils n’obéissent pas aux canons de l’information validée par des professionnels mais à la loi du "buzz", autrement dit des bonnes vieilles rumeurs, aujourd’hui véhiculées sur Internet.
Lire la suite de l’article

Un affaiblissement préoccupant de la parole politique
La parole politique est-elle encore audible ? La question se pose d’abord pour Xavier Darcos et Valérie Pécresse, deux ministres importants du gouvernement Fillon qui, à quelques semaines d’intervalle, ont vécu le même phénomène : l’impossibilité de se faire entendre d’un milieu enseignant dans lequel ils n’avaient pas suffisamment travaillé leurs relais. L’un et l’autre mettent en avant l’impact des rumeurs qui déforment la réalité de leurs projets. S’il est réel, ce poids de la rumeur n’en reflète pas moins une vraie faiblesse : quand un ministre ne parvient plus à se faire entendre de ses troupes, il ne lui reste plus qu’à s’effacer devant un médiateur. Richard Descoings, le directeur de Sciences Po Paris, est désormais en charge de la réforme du lycée et Claire Bazy-Malaurie, présidente de chambre à la Cour des comptes, a la rude et incertaine tâche de réécrire le décret modifiant le statut des enseignants-chercheurs.
Lire la suite de l’article

Formation des enseignants : la CPU demande le report d’un an de la réforme
La Conférence des présidents d’université (CPU) demande, jeudi 12 février, dans un communiqué, à Xavier Darcos "de repousser à 2011" la réforme sur la formation des enseignants, qui devait entrer en vigueur en 2010. "La confusion croissante engendrée par la précipitation dans laquelle la réforme de la formation des maîtres a été engagée, en compromet gravement la qualité", estime le conseil d’administration de cette instance, qui s’est réunie mercredi soir.

Lire la suite de l’article


L’Humanité du 12/02/09 (un jour de retard)

Universités. À Marseille, les chercheurs écrivent à Sarkozy
Universités en grève. Environ 50 000 enseignants-chercheurs et étudiants ont défilé mardi à Paris pour protester contre les réformes du gouvernement dans l’enseignement supérieur et l’éducation. Reportage à Marseille.
Lire la suite de l’article

Université. Un stade supérieur de la colère
Universités . La logique des réformes imposées par le gouvernement aux acteurs de la recherche est remise en cause. Les manifestations, en France, ont connu hier une belle affluence.
Lire la suite de l’article

Universitaires de tous les pays...
Un appel lancé par trois chercheurs de Lyon-I entend créer un réseau de résistance internationale.
Lire la suite de l’article

EDITORIAL PAR JEAN-PAUL PIÉROT
La recherche mérite le respect

La nomination d’une médiatrice dans le conflit qui oppose le gouvernement à la communauté universitaire et au monde de la recherche est-elle une manière, pour Nicolas Sarkozy, de reculer devant la force du mouvement en s’efforçant de ne pas perdre la face ? Ou au contraire le signe qu’il veut prendre directement le dossier que Valérie Pécresse n’a pas su mener à terme ? À cet instant de la confrontation, la seule certitude qui s’impose, c’est la force de la résistance à la marchandisation du savoir, à la mise sous tutelle des cerveaux pour les besoins des grandes sociétés.
Lire la suite de l’article

Université. « En toile de fond, la stratégie de Lisbonne
Marc Delepouve, membre du conseil scientifique d’ATTAC, explique en quoi les réformes actuelles répondent à des logiques libérales fixées au niveau européen.
Lire la suite de l’article

Université. Les gadgets de Pécresse font pschitt
Dernière initiative désespérée de la ministre : la nomination d’une médiatrice.
Lire la suite de l’article

Lyon. La « première grève » de Juliette, Bruno et Vincen
La profondeur du mécontentement a poussé dans la rue des enseignants-chercheurs qui ne s’étaient encore jamais mobilisés.
Lire la suite de l’article

Paris. 50 000 voix contre la guerre à l’intelligence
Chercheurs, personnels administratifs, profs, étudiants, lycéens... Ils étaient nombreux, hier, à défendre un bien commun : le savoir.
Lire la suite de l’article

Quatre dossiers chauds, autant de solutions
Décryptage des principales raisons de la colère dans les facs et des pistes pour y remédier.
Lire la suite de l’article

Université.« C’est un mouvement très réfléchi »
Engagée depuis la mi-janvier dans le mouvement, Ophélie Hetzel, jeune doctorante à Paris-V Descartes, détaille les raisons de son implication.
Lire la suite de l’article

Les gendarmes en vigie devant les écoles
De quoi se mêlent donc les gendarmes de l’Hérault ? Entre le 19 et le 29 janvier, jour de la grève nationale, les gendarmes sont allés dans cinq écoles de la région. À la première, ils ont demandé si «  tout allait bien ». À la seconde, s’il n’y avait pas de «  troubles à l’ordre public  ». Dans une troisième, ils ont appelé tous les matins, dans la semaine du 19 au 23 janvier, pour savoir si « tout allait bien  ». Le 22 janvier, à l’école Georges-Brassens de Paulhan, ils ont relevé, dixit le syndicat des enseignants, le SNUIPP, «  qu’il y avait des banderoles devant la clôture et demandé si les enseignants n’étaient pas gênés par des parents qui occuperaient éventuellement l’école (ce qui n’était pas le cas). Ils voulaient savoir si les évaluations du cm2 se déroulaient dans des conditions normales  ». On croit rêver...
Lire la suite de l’article


Le Parisien (certains articles payants) du 12/02/09

Facs : des négociations... et des manifs
Après une journée de mobilisation réussie des enseignants-chercheurs, la médiatrice nommée par Valérie Pécresse a annoncé mercredi vouloir « un texte nouveau » sur leur statut, mais la coordination des universités a durci le ton et lancé une nouvelle journée de manifestations. 

Lire la suite de l’article

Ces lycéens sont des mini-entrepreneurs
Depuis la rentrée scolaire, une classe de BTS du lycée Maximilien-Perret a créé une mini-entreprise. Objectif ? Etre confronté aux réalités de la vie économique.
Lire la suite de l’article


La Croix du 12/02/09

Rien vu...


Les échos du 12/02/09

Les universités québécoises à l’assaut de l’Hexagone
Réunies au sein de la Crepuq, elles viennent de présenter à Paris leur nouvelle communication. Objectif : attirer davantage d’étudiants étrangers et français.
Lire la suite de l’article

Des conditions d’étude attractives
Trois raisons attirent chaque année sur les campus québécois un solide contingent d’étudiants de l’Hexagone. D’abord, des conditions d’études très différentes de la France.
Lire la suite de l’article

Jeunes : le gouvernement fera des annonces sur la vie étudiante en avril
Des annonces ministérielles visant à améliorer la vie étudiante - logement, ressources, vie de campus etc - seront faites en avril, ont affirmé Valérie Pécresse et Martin Hirsch, en lançant jeudi la deuxième phase du chantier "vie étudiante", avec les organisations étudiantes.

Lire la suite de l’article

Xavier Darcos ne voit "aucune raison de repousser" la réforme de la formation des enseignants
Le ministre de l’Education nationale Xavier Darcos a affirmé jeudi sur RMC qu’il n’y avait "aucune raison aujourd’hui objectivement de repousser" la réforme de la formation et du recrutement des enseignants, comme le lui ont demandé les présidents d’université.
Lire la suite de l’article

Pécresse : le report de la réforme n’est "pas dans l’intérêt des étudiants"
La ministre de l’Enseignement supérieur Valérie Pécresse a estimé jeudi que la demande des présidents d’université de repousser d’un an la réforme de la formation des enseignants, n’était "absolument pas dans l’intérêt des étudiants".
Lire la suite de l’article

Universités : pour Huchon (PS), l’enjeu de la crise est très profond
Le président du conseil régional d’Ile-de-France Jean-Paul Huchon (PS) a estimé jeudi que la contestation dans les universités "dépasse le sort d’un décret" et que "l’enjeu de la crise est beaucoup plus profond".
Lire la suite de l’article


20 minutes du 12/02/09

Pourquoi la réforme de la formation et du recrutement des enseignants fait peur
PRATIQUE - Qu’est ce qui va changer exactement selon le projet du gouvernement ? 20minutes.fr fait le point...
Lire la suite de l’article

Education : sept fédérations appellent à la mobilisation le 19 mars, les ministres ne reculent pas
Le rapport de force se poursuit entre les personnels de l’éducation et de l’enseignement supérieur et leurs ministres. Xavier Darcos a affirmé ce jeudi sur RMC qu’il n’y avait « aucune raison aujourd’hui objectivement de repousser » la réforme de la formation et du recrutement des enseignants, comme le lui ont demandé les présidents d’université. La Conférence des présidents d’universités (CPU) a en effet demandé solennellement au ministre ce jeudi « de repousser à 2011 » cette réforme. Elle a par ailleurs émis de « fortes réserves » sur la médiation proposée par Valérie Pécresse sur le statut des enseignants-chercheurs.
Lire la suite de l’article

Claire Bazy-Malaurie, une magistrate faite juge dans le dossier des enseignants-chercheurs
La tâche s’annonce délicate pour cette présidente de chambre à la Cour des comptes...
Lire la suite de l’article

Des cours de français et de « valeurs de la République » pour les candidats au regroupement familial
Leurs connaissances seront testées dans leur pays d’origine. Eric Besson a présenté la circulaire sur ces tests ce jeudi...
Lire la suite de l’article

Un « texte nouveau » pour les facs
Un léger changement de cap, qui n’apaise pas la grogne. La médiatrice désignée par Valérie Pécresse dans le conflit des enseignants-chercheurs, Claire Bazy-Malaurie, a déclaré hier à la presse qu’elle entendait « essayer de construire un texte nouveau », tout en précisant qu’il « sera probablement sur les bases du texte actuel, avec des aménagements ». Cette déclaration est intervenue après une réunion d’une heure avec la ministre de l’Enseignement supérieur et différents protagonistes du dossier, dont les syndicats. Le Snesup-FSU, première organisation, avait décliné l’invitation.
Lire la suite de l’article

Universités : « Le régime actuel est plein d’inégalités entre les enseignants-chercheurs »
Alain Renaut, professeur de philosophie à la Sorbonne (Paris IV), a participé à la commission chargée d’élaborer le décret réformant le statut des enseignants-chercheurs. Il explique à 20minutes.fr pourquoi des changements sont nécessaires...
Lire la suite de l’article

Enseignants-chercheurs : nouvel appel à manifester après la réunion avec Valérie Pécresse et la médiatrice
Claire Bazy-Malaurie veut « construire un texte nouveau » concernant le décret...
Lire la suite de l’article


Rue89 du 12/02/09

Désolé collègues, j’approuve la réforme des universités
Par Jean Matouk, Economiste

Je n’approuve pas beaucoup de "réformes" de l’actuel gouvernement. J’ai condamné sa politique économique de 2007, qui nous prive aujourd’hui de moyens bien utiles, je condamne sa vision individualiste de la société, le "laisser plus aux riches pour qu’ils investissent". Mais, au risque de déplaire à nombre de concitoyens dont je suis proche, je dois dire que je ne partage pas l’hostilité de mes anciens collègues pour la réforme des universités. L’analyse qui suit est celle d’un économiste ; elle est sans doute moins pertinente pour les sciences de la nature et de la matière.
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 12/02/09

Drogue : des collégiens contrôlés
L’opération des gendarmes des Pyrénées-Atlantiques provoque un tollé chez les parents et les enseignants.
Lire la suite de l’article

Il punit deux élèves et trouve deux gendarmes
À Redon, un père était mécontent de la punition infligée à son fils. Son courrier à Nicolas Sarkozy a fait des vagues. Les syndicats d’enseignants sont choqués.
Lire la suite de l’article


Le Journal du Dimanche du 12/02/09

Universités : Un nouveau texte ?
Claire Bazy-Malaurie, la médiatrice nommée par Valérie Pécresse pour désamorcer le conflit avec les enseignants-chercheurs, s’est déclarée mercredi prête à écrire avec les membres de la communauté universitaire un "texte nouveau", reprenant toutefois les bases du décret actuel. Les syndicats se sont pour la plupart déclarés satisfaits par cette proposition, mais tous restent vigilants.
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs Permanent du 12/02/09

Pécresse reçoit les organisations étudiantes
La ministre de l’Education, accompagnée de Martin Hirsh, rencontre ce jeudi les cinq organisations étudiantes pour lancer la phase deux du chantier "Vie étudiante" alors qu’un nouvel appel à la manifestation a été lancé pour le 19 février.
Lire la suite de l’article

Essonne : un lycéen frappe un professeur au visage
Le lycéen a été placé en garde à vue. L’enseignant a tenté de lui ôter les écouteurs qu’il portait en cours juste avant d’être frappé.
Lire la suite de l’article

Des chercheurs dénoncent l’attitude de Sarkozy
Une centaine de membres de l’Institut universitaire de France ont fait part, dans une lettre, de leur "stupéfaction" devant le "manque de considération" dont fait preuve, selon eux, le président.
Lire la suite de l’article

Occupation au rectorat de Paris
Des parents d’élèves et des représentants de syndicats enseignants occupaient jeudi matin le bureau de l’inspecteur d’académie en charge du premier degré à Paris, au siège du rectorat dans le 20e arrondissement. Ils entendaient protester contre la suppression annoncée de 89 postes, dont 81 de Rased.
Lire la suite de l’article

Darcos ne voit "aucune raison de repousser" la réforme de l’IUFM
Le ministre de l’Education refuse d’accéder à la demande des présidents d’universités, qui demandent le report de la mise en place des nouveaux concours de recrutement des enseignants du primaire et du secondaire.
Lire la suite de l’article

Valérie Pécresse reçoit la communauté universitaire ce jour
La ministre de l’Enseignement Supérieur lancera la mission de médiation sur le projet de décret modifiant le statut des enseignants-chercheurs, au lendemain d’une manifestation nationale très suivie.
Lire la suite de l’article

Université : journée de manifestation le 19 février
Les enseignants des premier et second degrés sont appelés à rejoindre le mouvement des enseignants-chercheurs pour une journée de manifestation nationale le 19 février.
Lire la suite de l’article


L’Express.fr du 12/02/09

Universités : une médiatrice dans la tourmente
Désignée par Valérie Pécresse, Claire Bazy-Malaurie se donne deux mois pour "construire un texte nouveau" sur la réforme des universités. La tendance serait pourtant à l’extension du mouvement de contestation.
Lire la suite de l’article


Le Café Pédagogique du 12/02/09

Le mouvement universitaire cherche l’unité avec les enseignants
"Il apparaît clair que les attaques contre l’université ne sont qu’un élément d’une politique plus générale de destruction du service public d’éducation de la maternelle au supérieur, comme en témoigne la remise en cause de la laïcité par les accords Kouchner avec le Vatican. La Coordination Nationale appelle donc à la convergence des revendications de la maternelle à l’enseignement supérieur. Elle invite les enseignants du premier et du second degré et leurs organisations syndicales à rejoindre ce mouvement". La Coordination nationale universitaire, représentant 67 universités, a appelé le 11 février à la convergence des oppositions aux réformes lancées par le gouvernement. Elle propose "l’organisation d’une manifestation nationale réunissant l’ensemble du personnel éducatif à une date proche (fin février ou début mars)".
Lire la suite de l’article

L’évaluation et la convergence
La convergence souhaitée par la Coordination universitaire et les professeurs "désobéisseurs" est-elle possible ? En appelant à "la convergence des revendications de la maternelle à l’enseignement supérieur", la coordination peut donner l’impression de partir à l’aventure tant le fossé entre enseignement supérieur et scolaire semble profond.
Pourtant en protestant contre " la réforme de l’allocation des moyens aux établissements qui renforce la concurrence entre eux ; le pilotage, par le pouvoir politique, de la Recherche et de l’Université", en s’opposant au nouveau mode d’évaluation des enseignants-chercheurs, elle retrouve bien une cause commune à l’éducation.
Ce qui remue actuellement l’ensemble du système éducatif, ce sont les nouveaux modes d’évaluation.
Lire la suite de l’article


Médiapart (accès payant) du 12/02/09

Rien vu...


Une sélection dans les dépêches du 12/02/09

Un professeur agressé par un élève à Châtellerault
Un professeur d’un lycée de Châtellerault (Vienne) a reçu un coup de poing au visage donné par un élève de première jeudi dans la cour de l’établissement, a-t-on appris auprès du lycée.
Lire la suite de l’article

Les IUFM également partie prenante de la mobilisation
Les Instituts universitaires de formation des maîtres (IUFM) sont partie prenante de la mobilisation contre le projet de réforme de la formation des enseignants, avec des blocages, des grèves reconductibles ou des actions de "désobéissance pédagogique".
Lire la suite de l’article

Deux ministres, Mme Pécresse et M. Darcos, en situation délicate
Valérie Pécresse et Xavier Darcos, contraints de passer la main à un médiateur pour tenter de renouer le dialogue avec les enseignants, qui les accusent de "mépris", se retrouvent tous deux dans une situation délicate et voient leur autorité ministérielle contestée.
Lire la suite de l’article

Lettre de 128 chercheurs stupéfaits du "manque de considération" de Sarkozy
Plus de cent membres de l’Institut universitaire de France (IUF), qui a pour mission de favoriser la recherche de haut niveau, ont fait part de leur "stupéfaction" devant le "manque de considération" affiché, selon eux, par Nicolas Sarkozy, dans une lettre ouverte au Président.
Lire la suite de l’article

Pécresse : le report de la réforme n’est "pas dans l’intérêt des étudiants"
La ministre de l’Enseignement supérieur Valérie Pécresse a estimé jeudi que la demande des présidents d’université de repousser d’un an la réforme de la formation des enseignants, n’était "absolument pas dans l’intérêt des étudiants".
Lire la suite de l’article

Sept fédérations de l’Education appellent à la grève et à défiler le 19 mars
Sept fédérations de l’Education (Faen, Ferc-CGT, FO, FSU, Sgen-CFDT, Sud-Education et Unsa Education) appellent à la grève et à manifester le jeudi 19 mars, à l’occasion de la prochaine journée d’actions interprofessionnelle, ont-elles annoncé jeudi dans un communiqué.
Lire la suite de l’article

Darcos : "aucune raison de repousser" la réforme de la formation des enseignants
Le ministre de l’Education nationale Xavier Darcos a affirmé jeudi sur RMC qu’il n’y avait "aucune raison aujourd’hui objectivement de repousser" la réforme de la formation et du recrutement des enseignants, comme le lui ont demandé les présidents d’université.
Lire la suite de l’article


La démocratie a besoin de la presse.
La presse a besoin de lecteurs pour vivre...
Lisez et achetez des journaux !