Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du 5 février 2016


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du 5 février 2016

Droits des enfants - Marseille - Divers


La France se fait taper sur les doigts pour la manière dont les enfants peuvent être traité. Marseille aussi se fait taper sur les doigts à cause de l’état des écoles publiques. On terminera par quelques informations diverses.


Les droits des enfants

La France a ratifié la CIDE de 1989. Cependant, elle se fait taper sur les doigts par l’ONU. "La façon dont la France s’occupe des enfants suscite une inquiétude persistante chez les Nations Unies." "En ligne de mire : les châtiments corporels, le mauvais traitement des enfants handicapés mais aussi la discrimination à l’égard des Roms et des migrants."

De la même manière, le Défenseur des droits, Jacques Toubon, dans son rapport publié hier, pointe de nombreuses discriminations dans le système scolaire. Par exemple "le cas récurrent de refus d’inscription dans les cantines scolaires d’enfants dont les parents sont au chômage."


Marseille

Il s’agit encore des droits des enfants quand on évoque dans la presse l’état des écoles publiques marseillaises.
La dénonciation mardi en une de Libération de l’état calamiteux des écoles de la cité phocéenne a dominé la conférence de presse de la municipalité. "Yves Moraine, maire des 6e et 8e arrondissements à Marseille (LR), a attaqué sur le thème : « Polémique inacceptable ! », accusant Libération de s’être livré à « une manipulation politicienne », avec « une enquête à charge comme au Moyen-Age »." Les explications données sont pour le moins curieuses... A voir dans Le Monde, des témoignages d’enseignants.
En réaction, l’état a décidé d’agir. "Après la tentative de dialogue, le coup de semonce. "Stupéfaits" par la réaction de la Ville à la controverse sur les écoles insalubres de la cité phocéenne, qualifié par leur entourage de "déni de réalité", d’autant plus, glisse un proche conseiller de la ministre de l’Education, "qu’on était dans une optique de dialogue avec Jean-Claude Gaudin", les ministres de l’Education et de la Ville ont décidé, hier soir, de taper du poing sur la table. Et de reprendre spectaculairement la main." (La Provence).
"La controverse sur l’état des écoles dans la cité phocéenne, récurrente, a ressurgi après une lettre ouverte sur Internet d’une institutrice, dont la colère a été relayée par des parents d’élèves et des enseignants, décrivant des murs moisis, des élèves en doudoune dans des classes non chauffées ou des délais allant jusqu’à six mois pour réparer un robinet. La lettre a trouvé un fort écho dans la presse et a provoqué localement une avalanche de réactions politiques, la sénatrice-maire (PS) des 15e et 16e arrondissements de Marseille (dans les quartiers nord) Samia Ghali dénonçant, par exemple, « des conditions réelles d’apartheid »." (Le Point)


Divers

Pour en finir avec la polémique d’hier sur la réforme de l’orthographe de 1990, un point de vue anglais dans le Guardian. "Nothing provokes a Gallic row than changes to the language of Molière, but the storm took officials by surprise as the spelling revisions had been suggested by the Académie Française, watchdogs of the French language, and unanimously accepted by its members as long ago as 1990."

Fleur Pellerin annonce un coup d’accélérateur pour l’éducation artistique. "Un engagement qui se lit dans le budget 2016 du ministère de la Culture, avec une enveloppe en hausse de 35% pour atteindre 55 millions d’euros (voir nos articles ci-contre du 6 octobre 2015 et du 11 janvier 2016). Depuis 2012, les crédits consacrés à l’éducation artistique et culturelle (EAC) ont ainsi progressé de 80%."

""Dis-le à tout le monde", c’est le nom du dispositif mis en place par l’Union Nationale Lycéenne (UNL) et le mot d’ordre pour lutter contre le harcèlement scolaire. Brimades, humiliations, intimidations répétées peuvent gâcher la scolarité et la vie des lycéens. Dis-le à tout le monde entend organiser des interventions dans les lycées à destination des élèves, et par les élèves eux-mêmes, afin d’endiguer le phénomène." L’Express.

Aujourd’hui c’est la sortie du nouveau numéro des Cahiers Pédagogiques : "Les neurosciences provoquent des polémiques. Pour certains, elles représentent une menace pour une vision humaniste de la pédagogie. Pour d’autres, elles produisent des résultats évaluables qui feraient office de preuves. Est-on condamné à cette logique binaire ?"

Géraldine Duboz


JPEG - 20.3 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

Pédagogie : des utopies à la réalité

Revue n°525 - décembre 2015
Qu’est-ce qui fait qu’un enseignant, un éducateur, sort des sentiers battus et s’avance sur les chemins de l’expérimentation et de l’innovation ? Qu’est-ce qui le met, l’a mis en mouvement ? Quels sont les utopies, les projets, les rêves, les modèles peut-être qui font entrer dans un collectif, un mouvement pédagogique ?

Tout commence en maternelle


Revue n°517 - decembre 2014
Ils ont entre 2 et 6 ans et ils interpellent la communauté éducative pour qu’elle pense leur école, redéfinisse ses missions, entre épanouissement de l’enfant et apprentissages. Que sait-on aujourd’hui de l’école maternelle ? Quelles sont les attentes ? Qu’y apprend-on et pour quoi ? Avec qui ?