Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du 5 avril 2018


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du 5 avril 2018

Lycée - CIO - Parcoursup

Les débats autour des réformes présentes et futures vont toujours bon train... (et là y a pas de grèves).


Lycée

Lycée : Les futurs horaires annoncent des suppressions de postes. “Dévoilés par les syndicats, les futurs horaires du lycée, qui seront appliqués en 2019 en seconde et en 2020 en premières et terminales générales et technologiques, annoncent des suppressions de postes. S’il est difficile de prévoir précisément le nombre de postes supprimés, il est clair que l’offre scolaire est réduite et qu’il s’agit, portant sur 20 000 divisions pour chaque niveau, de milliers de postes. Les options sont particulièrement visées.

Grilles horaires du nouveau lycée (général et technologique) : on y voit enfin plus clair. Par Bruno Magliulo.
Nous avons eu communication des projets de textes réglementaires concernant la réforme des voies générale et technologique du lycée. Bien que non définitifs, ces documents apportent enfin une clarification sur ce qu’en grande probabilité sera le nouveau lycée en ce qui concerne les grilles horaires des divers enseignements. Les trois projets d’arrêtés (relatifs aux classes de seconde générale et technologique, première et terminale générale, premières et terminales technologiques) seront soumis pour avis consultatif au Conseil supérieur des l’éducation, le 12 avril prochain. Les nouveaux programmes, en cours d’élaboration, seront publiés ultérieurement.

Un grand oral au bac, est-ce inégalitaire ? par Christophe Benzitoun Maître de conférences en linguistique française, Université de Lorraine.

L’impayable Blanquer annonce une troisième distribution « gratuite » de « Fables » de La Fontaine
Ce mercredi, il a annoncé tout de go à l’Assemblée nationale la réédition de l’opération »Fables de La Fontaine » . Fabuleux Blanquer ! Il est tellement pour le redoublement qu’il en vient à tripler . Et sans aucune évaluation d’aucune sorte !


CIO et orientation

Chômage, formation, apprentissage : présentation du projet de loi vendredi
La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, présentera vendredi son projet de loi "avenir professionnel" réformant la formation professionnelle, l’apprentissage et l’assurance chômage, avant son passage en Conseil des ministres fin avril.” Et rappelons qu’une des conséquences sera la suppression des CIO…

Alerte à la fermeture des CIO, encore un service public de proximité en danger. Par Christine BERGES. Blog : Le blog de Christine BERGES
"Le ministère décide de fermer les 400 CIO de France. Le ministère semble avoir une vision très adéquationiste de l’orientation (les DRONISEP seront régionalisées, les régions seront en charge de l’information sur les métiers auprès du public scolaire. Voilà la "valeur de l’information" et de l’orientation bradée."

Il faut sauver le soldat CIO, parce qu’il le vaut bien ! Par Jacques Vauloup. “Nous relayons ici l’alerte et la lettre ouverte aux députés lancés par l’ACOP-France les 2 et 3 avril suite à l’annonce du projet gouvernemental de brader le service public d’orientation du ministère de l’éducation nationale aux régions
de France et ce, sous couvert d’une conception strictement informative et professionnelle de l’orientation. Que fait-on de l’orientation scolaire ? Que fait-on du conseil à la personne ? Que fait-on de la part éminemment subjective de l’interrogation légitime d’une personne, jeune ou adulte, sur son orientation ? Que fait-on de la psychologie et des psychologues ?

Non à la mort programmée des CIO
La future loi « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel » qui doit être présentée le 12 avril prochain en conseil des ministres acte la disparition programmée des CIO et le transfert des Dronisep aux régions. Le SE-Unsa appelle tous les personnels à se mobiliser pour défendre le service public d’orientation.

Sur le blog de Bernard Desclaux : La liberté de choisir son avenir professionnel, par JM Quairel. “Jean-Marie Quairel m’a fait parvenir ce texte en réaction aux conséquences de la future loi habilement dénommée « La liberté de choisir son avenir professionnel » et dont j’ai fait déjà écho dans un précédent post. Je vous en recommande sa lecture.


Parcoursup

Blocage des universités. Frédérique Vidal dénonce une « campagne de désinformation »
Nantes, Tours, Montpellier, Paris 1… Une dizaine d’universités françaises sont bloquées. En cause, la loi réformant l’accès à l’université qui impose une « sélection » selon les opposants. De la « désinformation » selon Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur.” Ben voyons !

Dans les universités, la contestation enfle peu à peu par Denis Peiron. “Les universités durablement bloquées se comptent sur les doigts de la main.
Néanmoins, de plus en plus de « facs » sont perturbées par la contestation de la réforme de l’enseignement supérieur.

Boycott, "premiers ex æquo" : comment les professeurs s’organisent pour contourner Parcoursup. “Alors que les blocages se poursuivent au sein des universités contre la réforme de l’enseignement supérieur, certains enseignants appellent à leur tour à des stratégies de boycott de la plateforme Parcoursup. Alors qu’ils doivent dès ce mercredi classer les dossiers de terminales souhaitant intégrer leur faculté, certains ont tout simplement décidé... de ne pas traiter les demandes des élèves. Une manière de refuser le "tri" que leur impose selon eux, le gouvernement.

Un plan pour (bien) numériser l’apprentissage et l’orientation
Par Déborah Loye. “Et si l’on donnait plus de place à l’apprentissage dans la société ? C’est l’idée développée dans un rapport dirigé par le chercheur François Taddei et remis à trois ministres mercredi. Dans cette “société apprenante” à venir, le numérique pourrait jouer un rôle central.

Mélanie Jonquière


JPEG - 23.5 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 539 - Pouvoir d’agir et autonomie, de l’école au lycée
Dossier coordonné par Michèle Amiel et Gwenaël Le Guével
septembre 2017
Prendre des initiatives, engager un processus de décision, animer une équipe, mettre en place une innovation, etc. Est-ce le domaine réservé du directeur d’école, de l’IEN, du chef d’établissement ? Au bout du compte, l’augmentation du pouvoir dans un établissement autonome, c’est celle du chef ou celle des personnels ?

N° 530 - Former les futurs citoyens
Dossier coordonné par Laurent Fillion et Pascal Thomas
juin 2016
Mise en place du nouveau socle commun, de l’enseignement moral et civique : l’éducation à la citoyenneté, thème souvent abordé par les Cahiers pédagogiques, revient au cœur des préoccupations. De quelle éducation à la citoyenneté parle-t-on ? Comment ne plus la confondre avec une éducation au civisme et à la civilité ?