Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du 31 janvier 2014


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du 31 janvier 2014

Réforme de l’apprentissage - La rumeur pour tous - Divers


Désolé, cette revue sera encore envahie par la polémique déclenchée il y a quelques jours par SMS.


Réforme de l’apprentissage

Formation professionnelle : le projet de loi adopté en commission
PARIS, 30 jan 2014 - "La commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale a adopté, avec quelques légères modifications, le projet de loi sur la formation professionnelle, qui crée un compte personnel de formation et modifie le financement du système, a-t-on appris jeudi de source parlementaire".

Réforme de l’apprentissage : les oublis du gouvernement
LE CERCLE. "La formation professionnelle initiale, publique ou privée, n’est pas assez valorisée en France. Aussi n’est-il pas étonnant de constater que la réforme de l’apprentissage proposée par Michel Sapin, le ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, oublie en grande partie les spécificités de la formation en alternance des jeunes."

Faut-il réformer la réforme de l’apprentissage ?
"Selon une étude de la DARES, seuls 273.000 contrats d’apprentissage, DOM inclus ont été signés en 2013, contre 297.000 en 2012. La réforme de l’apprentissage peut-elle permettre de relever le nombre d’apprentis à 500.000 par an d’ici 2017 ?"

Et L’Institut Montaigne propose un plan Marshall de l’apprentissage


La rumeur pour tous

Le Monde propose l’interview de François Dubet : « L’école ne sait pas travailler avec les familles ». La fin de cet interview se termine ainsi : «  Jules Ferry avait une phrase qu’il faudrait rappeler aujourd’hui. Il estimait que l’enseignement devait être pensé de telle sorte que, quel que soit le père de famille qui écouterait la leçon, il n’ait rien à redire. Dire que les filles et les garçons sont égaux ne peut être contesté, mais quand on commence à dire qu’une petite fille a deux papas, formule à laquelle j’adhère personnellement, on rentre dans le « dur » du sujet et l’on doit expliquer ce que l’on veut dire par là… Certains chrétiens se sentent heurtés, les musulmans aussi et bien d’autres encore. Est-ce que l’école a besoin d’en passer par là aujourd’hui pour promouvoir l’égalité filles-garçons ? Il est terrible qu’il ait fallu des gens comme Alain Soral ou Farida Belghoul pour que cette question soit posée, car il est évident que ce qu’ils mettent en cause ce n’est pas la théorie du genre, dont ils n’ont cure, mais l’égalité elle-même.  »
Le journal L’Est républicain inque que Dans les écoles de l’Aire urbaine, touchées par la rumeur d’enseignement de la théorie du genre, les directeurs et enseignants s’apprêtent à s’expliquer avec les parents « L’égalité, pas la sexualité ! »

Prises de position en vidéo
Collection de vidéos aujoud’hui !
VIDEO. "Théorie du genre" : "Il faut que cette polémique cesse", lance la ministre des Sports : « Selon Valérie Fourneyron, la rumeur et les mensonges de ces derniers jours "remettent en cause les fondements de l’école de la République".  »

VIDEO. "La rumeur, c’est le poison de la démocratie", selon la ministre de la Famille
« Dominique Bertinotti a estimé, sur RTL, que la rumeur sur la "théorie du genre" enseignée à l’école profite à l’extrême droite.
 »

VIDEO. "Théorie du genre" : l’UMP condamne le retrait des enfants des écoles : "Ce n’est pas acceptable", a déclaré le chef de file des députés UMP, Christian Jacob, sur i-Télé.". « Mais "il faut que le gouvernement arrête de jouer avec le feu sur des sujets qui font consensus", a également dit le député. »

Appel aux « Témoignages »
Le Figaro propose : Polémique sur le genre : "Je refuse qu’on vienne pourrir le cerveau de mon fils". Avec en bas de l’article, de beaux commentaires.

Francetv info a contacté des responsables de comités locaux du mouvement pour la Journée de retrait de l’école.

JPEG - 63.4 ko
Le dessin de Fabien Crégut

Démontage
ARTE Journal : L’ABCD du complot anti-gender

ABCD de l’Égalité : Décryptage et desintox des rumeurs au JT de TF1.

Le Nouvel Observateur : Théorie du genre à l’école : le modèle d’éducation des extrêmes, c’est la désinformation Par Jean-Marcel Bouguereau

Poursuites judiciaires
Un député PS demande des poursuites judiciaires contre les auteurs de rumeur sur l’enseignement du genre.

"Théorie du genre" : une sénatrice PS porte plainte contre Egalité et Réconciliation
« Accusée d’avoir dit que les enfants "appartenaient à l’Etat", Laurence Rossignol va attaquer en diffamation le collectif JRE et Egalité et Réconciliation.  »

Positions religieuses
Hier, le Figaro titrait : Boycott de l’école : le CFCM troublé] : “Le Conseil français du culte musulman (CFCM) demande à Vincent Peillon de venir s’expliquer sur cette affaire”. Et aujourd’hui le Nouvel observateur note que Le CFCM prône un retour rapide à l’école après les rumeurs sur le "genre"

Et le Figaro en posant cette question depuis hier : L’Éducation nationale doit-elle enseigner la théorie du genre ? permet l’expression de la peur d’anonymes. A 11 heures, il y avait 18 pages de commentaires, 24 pages à 18 heures, et les résultats du vote.

Mises en perspective
L’ÉCOLE DE DEMAIN publie un article de Stéphanie de Vanssay : Éducation à la sexualité, et si on se disait tout ? bien documenté.

Claude Lelièvre sur son blog Educpros propose sa distance historique
« Education sexuelle » retour historique sur quelques turbulence.

L’Express propose Rôle de l’école : un débat de sans-culotte, des propos recueillis par Olivier Monod. "A l’heure des réflexions sur la formation des enseignants ou le statut des professeurs de prépas, Jean-Luc Chappey, maître de conférences en histoire moderne à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, rappelle que ces débats enflammaient déjà les révolutionnaires français."

Libération propose l’interview de Hélène Romano, psychothérapeute
Education sexuelle : « Il n’y a pas d’informations données aux parents ». “Si, dans toutes les actions de prévention, l’éducation nationale, comme les parents, reste sur un discours désubjectivant, c’est-à-dire qui ne prend pas en compte réellement l’enfant, ses connaissances et ses besoins, il ne peut y avoir « transmission » et plaisir d’apprendre, mais terreur, contrainte et souffrance.” Et ceci ne vaut peut-être pas que pour ce thème d’alleurs...

Olivier Rey de l’IFE, rappelle sur Twitter l’article de la Revue française de pédagogie 171 | avril-juin 2010, La mixité scolaire : une thématique (encore) d’actualité ?


Divers

La Croix, bien sur, propose En exclusivité, la carte de France des dotations de postes pour l’enseignement catholique

Bon demain se seront les Chroniques de Philippe Watrelot qui vous accompagneront pour ce week-end.
Bernard Desclaux


JPEG - 59.9 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

Filles et garçons à l’école
Revue n°487 - fevrier 2011
L’école mixte est régulièrement mise en cause, accusée de desservir tour à tour les filles ou les garçons. La question des violences sexistes et homophobes préoccupe les acteurs de l’école. Ce dossier rend compte des débats, met en lumière l’inventivité de tous celles et ceux qui agissent en faveur de l’égalité entre filles et garçons.

Quelle pédagogie dans le supérieur ?
Hors-série n°25 - avril 2012
Publication disponible uniquement au format numérique (PDF - epub), en téléchargement depuis notre site.
Dans ce numéro, des témoignages, des articles de fond, des comptes rendus d’expériences, des « coups de gueule », qui dessinent un panorama de l’enseignement supérieur et ouvrent à la réflexion et à la discussion : comment améliorer la pédagogie universitaire ?

L’école maternelle aujourd’hui
Revue n°456 - octobre 2007
Le dossier explore ce qui se joue dans ces « petites classes » : si le « jeu » y garde droit de cité, si la socialisation demeure un des objectifs essentiels, là n’est pas le seul horizon de la maternelle, lieu des premiers apprentissages.