Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du 28 avril 2015


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du 28 avril 2015

Histoire - Ressources - Formation


Pas un jour ne passe sans qu’un intellectuel ne polémique sur les projets de programmes d’histoire, ils ouvrent donc le bal de cette revue de presse. Des ressources numériques suivront et pour clore nous évoquerons la formation ici et ailleurs.


Histoire

L’« Histoire est une passion française » ? Peut-être mais la polémique semble encore plus passionner les médias. C’est un festival ! Je suis triste et lassée d’entendre les mêmes rengaines dans la presse sur des programmes d’histoire accaparés par des non-spécialistes.
« Bruno Le Maire a torché une tribune où il prétend que l’on assiste avec la réforme du collège à « la remise en cause du roman national ». Et il est rejoint dans la tribune suivante par un historien de la Révolution française – Patrice Gueniffey – qui déclare que le « ministère de l’Éducation nationale préfère écarter ce qui fâche, c’est à dire le roman national ». ». Claude Lelièvre en grande forme commente sur son blog les saillies sur le roman national qui n’est pas de l’histoire.

JPEG - 115.6 ko
Le roman national par Geneviève Brassaud

Maurice Szafran considère dans Challenges que sur l’ « Enseignement de l’Histoire : la gauche déraille une fois encore... » car cet enseignement serait en partie à la carte. C’est déjà le cas pour la géographie et je n’ai pas entendu autant de commentaires... Mais surtout, il critique « Ainsi "l’Islam au VIIe siècle" est-il imposé, tandis que "la chrétienté au Moyen-Age" entre dans la catégorie facultative. ». Rappelons que ce sont les débuts d’une religion qui snt étudiés, comme on étudie les débuts du judaïsme ou du christianisme en 6ème. Et si monsieur Szafran dévie de son sujet, c’est bien qu’il assigne à l’enseignement de l’histoire d’autres buts que les siens, il le reconnait lui-même...

JPEG - 47.3 ko
La Manif pour le christianisme médiéval pour tous de Jimo

Régis Debray a lui aussi commenté rapidement ce programme sur France Inter ce matin. Il semble déplorer la fin de l’histoire chronologique au profit d’une approche thématique. Si je suis étonnée qu’il déplore la fin de l’histoire (chronologique) je déplore moi qu’il ne voit pas que chaque thème reste purement chronologique.
A quand une véritable réflexion de spécialistes ? Laurence de Cock dans La Nouvelle Edition du 27/04/15 apporte un tout autre éclairage sur des « programmes d’histoire plutôt bien écrits mais chaque fois qu’ils sont réécrits on crie au désastre. » les allègement y sont bienvenus et l’ouverture au monde et la rupture franche avec toute la logique du roman national y sont salués.
Claude Lelièvre se demande sur son blog aussi pourquoi tant d’histoires sur « L’enseignement de l’histoire ? ». Car, « Elle est prise dans la malédiction de la répétition, si l’on en juge par des affirmations péremptoires récentes que l’on peut rapprocher d’autres de même sens faites à d’autres moments. » -


Ressources

Dans l’actualité éducative, il y a aussi la parution de plusieurs ressources numériques.
On trouve ainsi le bilan annuel des pratiques des adolescents sur internet et les réseaux sociaux sur Eduscol.
Edulogia nous brosse un tableau récapitulatif des outils de curation et des logiciels libres.
Cbnews nous informe de la sortie de Péoléo, un jeu sérieux inspiré du documentaire sur les chemins de l’école de francetv éducation.
Ludovia évoque « Informatique et éducation numérique : le thème fort des Rencontres de l’Orme 2.15 »


Formation

Dans l’actualité plus large, l’Europe s’est émue des migrants en Méditerranée. Yossi Beilin, ancien ministre israélien explique sur i24news que « L’Europe doit investir dans l’éducation en Afrique pour lutter contre la crise des migrants ». Il considère que « Les personnes instruites pourront aider au développement de leur pays et donner à l’Europe beaucoup plus que de la main d’œuvre bon marché. Il est dans l’intérêt de l’Europe de développer l’Afrique, qui est, en fait, son arrière-cour. Sinon, les dirigeants vont continuer à discuter entre eux des quotas d’immigrés, et les bateaux de pêche branlants continueront de couler lors de leur traversée vers le continent désiré. »
Plus près de nous, pour lutter contre le chômage des jeunes non diplômés, le Télégramme rappelle que l’armée est de plus en plus mise à contribution. Il s’agit d’un service volontaire destiné à l’insertion : « À l’issue de ce service volontaire, les trois quarts d’entre eux environ ont été « insérés » dans la vie active, alors qu’au moins 30 % sont en situation d’illettrisme et 60 % n’ont pas leur brevet des collèges en début de formation. L’encadrement militaire insiste sur la spécificité de ces structures, qui conjuguent la formation professionnelle avec une remise à niveau scolaire et une éducation au « savoir être » : ponctualité, politesse et civisme. »
RTL Belgique signale le projet de la ministre de l’Education. Elle envisage de rendre l’école maternelle obligatoire dès 5 ans, car « "Les absences des élèves en maternelle peuvent causer un retard scolaire au moment de l’entrée à l’école primaire" ».

On le voit, l’éducation est un enjeu mondial. Je laisse cet épineux sujet demain à l’excellent Laurent Fillion.
Emilie Kochert


JPEG - 20.3 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

Enseigner en histoire-géographie avec le numérique
Hors-série n°37 - octobre 2014

Publication disponible uniquement au format numérique (PDF - epub), en téléchargement depuis notre site.

Dossier coordonné par Laurent Fillion et Olivier Quinet

Apprendre l’Histoire
Revue n°471 - mars 2009

Un dossier qui propose de nombreux récits de pratique et des réflexions pour aider les élèves à mieux apprendre l’Histoire, pour mieux se situer dans le temps du XXIème siècle.