Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du 2 décembre 2016


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du 2 décembre 2016

Bilan et projets — Orientation — Divers —

Suite au renoncement, le bilan est ouvert ainsi que les projets. Un peu d’orientation et de divers pour compléter cette courte revue.


Bilan et projets

Dans le bilan du quinquennat vu par Libération, il y a l’Education.
Du neuf et des déçus
A la dernière rentrée, les syndicats d’enseignants dressaient un bilan sévère, parlant d’un « gâchis ». A les entendre, les réformes engagées ne se voient pas sur le terrain. Pourtant, la promesse d’embaucher 60 000 fonctionnaires dans une Education nationale décimée par Sarkozy devrait être tenue. Autre indicateur chiffré, le nombre d’élèves décrocheurs (qui sortent chaque année du système scolaire sans diplôme) est passé de 140 000 en 2012 à 98 000 selon le ministère. L’objectif ne sera pas atteint puisque la promesse était de diviser leur nombre par deux d’ici la fin du quinquennat. Autres réformes menées : la refonte des programmes du CP à la 3e, les réformes (contestées) des rythmes scolaires et du collège, une carte remaniée de l’éducation prioritaire (avec une hausse de budget de 25 %), ou encore le retour à la formation initiale des enseignants supprimée sous Sarkozy
.”

Les Déchiffreurs sur les blog des Cahiers Pédagogiques se demandent s’il y a bien 60 000 postes sur le quinquennat ? L’entourloupe des assistants d’éducation est encore améliorée.

« Au lieu de réduire les inégalités, notre système éducatif les renforce ». “La fin programmée de l’éducation prioritaire en lycée ne contribuera certainement pas à remonter le niveau de la France dans les classements internationaux s’inquiète un groupe d’enseignant et d’anciens élèves.” Article pour les abonnés.

Éducation : que veut François Fillon ? par Nelly Guet, expert international en éducation, auteur du livre "Virage européen ou mirage républicain ? Quel avenir voulons-nous ?", publié en 2014. Une analyse longue et détaillée qui se termine par un voeu : “que François Fillon aille encore plus loin dans son projet au service des jeunes générations. Fort de la confiance qu’il inspirera aux Européens en s’attaquant enfin aux réformes structurelles dont le pays a besoin, il n’est pas impossible qu’il puisse aussi insuffler en Europe « l’envie de se concentrer sur quatre ou cinq priorités stratégiques ». Souhaitons que dans ces priorités figurent en bonne place l’emploi et la formation.”

Présidentielle 2017 : les propositions des grandes écoles pour « faire réussir la jeunesse ». “Orientation « renforcée » à l’entrée à l’université, ouverture de nouveaux cursus professionnels, modulation des droits d’inscription selon les revenus, investissement accru de la part de l’Etat et des entreprises, développement de l’alternance : la Conférence des grandes écoles propose un projet complet pour le supérieur.”


Orientation

Le Café pédagogique signale le dernier BREF du CEREQ, Orientation : A qui profite l’aide à l’insertion de l’université ? "Au niveau de la licence générale, les enfants dont les parents sont peu diplômés (titulaires au maximum du baccalauréat) sont significativement plus nombreux à ne bénéficier d’aucune aide. 47 % de ces jeunes n’ont pas recours aux aides contre 40 % de ceux dont au moins un des deux parents est détenteur d’un diplôme de l’enseignement supérieur. Dès lors que l’écart est significatif pour le taux d’accès à chaque aide, il est toujours à la faveur des jeunes les mieux dotés, ceci pour toutes les aides pour les diplômés de licence générale", note une nouvelle étude du Céreq. Selon ce nouveau Bref (n° 349), " 25 % des enfants de parents ayant au plus le bac ont bénéficié d’une aide pour connaître les débouchés professionnels contre 36 % de ceux dont au moins un de leurs parents est diplômé du supérieur".

APB 2017 : ce qui change pour l’inscription des lycéens dans le supérieur. “La version 2017 du site Web Admission postbac a ouvert jeudi. Elle permettra de saisir ses vœux d’orientation à partir du 20 janvier.”


Divers

Livret scolaire numérique : L’inconnu dans la maison. “"Naufrage industriel", "cheval de Troie", outil d’asservissement des uns et de libération des autres. On entend tout sur le LSUN, le nouveau livret scolaire numérique. Alors que les enseignants enchaînent les conseils de classe et se préparent à saisir les bulletins, le LSUN fait la une des salles des maitres ou passe encore inaperçu dans la salle des profs. Mais s’il est encore reçu différemment, le grand livret scolaire unique de tous les écoliers et collégiens français a de grandes ambitions qui vont se dévoiler tout au long de l’année. On n’a pas fini d’en parler…

À quoi sert le psychologue de l’Éducation nationale ? par Martin Rhodes. “À partir de la rentrée 2017, le conseiller d’orientation-psychologue de votre collège ou lycée prend le nom de psychologue de l’Éducation nationale. L’occasion de revenir sur sa mission et sur l’aide qu’il peut vous apporter.” Circulez y a rien à voir !

Bernard Desclaux


JPEG - 20.3 ko

Dans la librairie des Cahiers pédagogiques

 

Former les futurs citoyens
Dossier coordonné par Laurent Fillion et Pascal Thomas
Mise en place du nouveau socle commun, de l’enseignement moral et civique : l’éducation à la citoyenneté, thème souvent abordé par les Cahiers pédagogiques, revient au cœur des préoccupations. De quelle éducation à la citoyenneté parle-t-on ? Comment ne plus la confondre avec une éducation au civisme et à la civilité ?

N° 532 - Justice et injustices à l’école

Dossier coordonné par Marie-Christine Chycki et Émilie Pradel
L’école est traversée par tous les débats qui agitent la société. La question de la justice y est particulièrement vive et le sentiment d’injustice très prégnant chez tous les acteurs aux prises avec l’institution. Entre la subjectivité du sentiment et les conditions objectives des injustices vécues à l’école, quelles réponses pouvons-nous apporter ?