Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du 17 octobre 2013


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du 17 octobre 2013

Vincent Peillon sur tous les fronts - Expulsion-réactions - L’enseignement supérieur - Brève et longue

Vincent Peillon est sur tous les fronts médiatiques, au combat ou en préparation d’un retrait comme le suggère le Café pédagogique. L’expulsion de Léonarda provoque de multiples réactions. Du côté de l’enseignement supérieur on s’intéressera à la mécanique des MOOC mais aussi à la mise en œuvre de la loi sur l’enseignement supérieur de 2013. Et nous terminerons par un brèves et une longue.

Vincent Peillon sur tous les fronts

Pendant que le Café pédagogique s’interroge sur l’avenir du Ministre : Vincent Peillon, les Européennes et sa possible démission, le Point propose une vidéo : Peillon et Jacob s’écharpent à l’Assemblée nationale dans laquelle « Le ministre de l’Éducation a reproché à Christian Jacob "d’employer le vocabulaire de ceux qui n’aiment ni la démocratie ni la République".  »
Vincent Peillon a installé la semaine dernière le Conseil supérieur des programmes. Atteindra-t-il ses objectifs ? Pas sûr. Emmanuel Davidenkoff, directeur de la rédaction de L’Etudiant, s’interroge dans sa chronique publiée dans l’Express : La réforme des programmes scolaires, chantier crucial de la refondation.
Sur Europe 1, il s’interroge :La France investit-elle de moins en moins dans l’éducation ?


Expulsion-réactions

On retrouve également Vincent Peillon sur le front de la collégienne kosovare : "Je demande qu’on sanctuarise l’école". « Le ministre de l’Éducation souhaite, au sujet de l’expulsion le 9 octobre d’une collégienne rom kosovare, que "cette situation ne se renouvelle pas". »

JPEG - 98.7 ko
Le dessin de Fabien Crégut

Europe 1 précise qu’au sujet de cette expulsions : Leonarda n’est pas un cas isolé. « 44 mineurs ont été expulsés en 2012. Parmi eux, 35 étaient scolarisés en France.  ». Et de nombreux médias signalent le mouvement lycéens à Paris sur ce sujet. 20 Minutes : Des lycées bloqués jeudi matin à Paris contre les expulsions d’élèves étrangers. « Les lycéens réclament le retour de la collégienne kosovare Leonarda, expulsée du Doubs après avoir été remise à la police lors d’une sortie scolaire, et celui de Khatchik Kachatryan, élève au lycée parisien Camille-Jénatzy, expulsé samedi vers l’Arménie. » L’Express : Quatre lycées parisiens protestent contre l’expulsion de Leonarda... et des autres. « Des élèves ont bloqué quatre établissements à Paris ce jeudi matin après la médiatique expulsion de Leonarda, rom kosovare de 15 ans. Le syndicat lycéen Fidl réclame le retour de la collégienne. » Et le Nouvel observateur propose l’interview du porte-parole de syndicat lycéen FIDL.
Maryline Baumard pour le Monde Education a interrogé Philippe Tournier, secrétaire général du SNPDEN, le syndicat majoritaire des chefs d’établissement qui déclare "Les blocages de lycées sont le degré zéro de la conscience politique".
Dans le Nouvel Observateur, François Bayrou déclare que pour ce qui concerne Leonarda, les règles n’ont pas été respectées, mais un retour serait un désaveu.
BFMTV précise comment se passent les expulsions de mineurs ?
Et comme rien n’est simple, Libération rappelle que le père de Leonarda est un homme violent qui a eu des démêlés avec la justice.


Enseignement supérieur

Julien Dupont-Calbo nous apprend sur le Monde que Derrière le MOOC à la française : Google « Choisir Google, ou presque, au nom de l’open source ? Mathieu Nebra, cofondateur d’OpenClassrooms, une start-up parisienne spécialisée dans l’enseignement Internet, n’est pas vraiment d’accord : "En fait, nous serons complètement dépendants des développements d’edX. Nous n’aurons pas la main sur la manière de structurer les cours en ligne. Avec l’open source, on peut effectivement modifier le code, mais il faut avoir les compétences..." Lui et quelques autres acteurs du secteur ne rêvent que d’apporter leur contribution. »
Sur Educpros, Camille Stromboni inteviewe Philippe Jamet, président de la CGE (Conférence des grandes écoles), qui déclare : "Les communautés d’universités vont trop loin dans le dirigisme". « Fusions, fédérations, associations... La loi sur l’enseignement supérieur, votée à l’été 2013, pousse les établissements à redéfinir leur politique de site. Les grandes écoles ont-elles leur place dans ce paysage en mouvement ? Désireux de poursuivre les coopérations avec les universités, le président de la CGE (Conférence des grandes écoles), Philippe Jamet, doute néanmoins de l’efficacité des nouvelles règles du jeu. »
Et la valse des Salons, Carrefours, Forums reprend pour aider les lycéens dans leurs choix pour APB. Deux exemples : Prévisions favorables pour le Salon éducation de Charleroi, et Rencontre autour de l’orientation à l’université de Lorraine.


Brève et longue

L’Echos nous annonce que D’ici à 2018, le Medef promet de former 100.000 jeunes de plus par an. « Le Medef, dans le cadre d’une concertation avec l’exécutif, a présenté hier onze propositions pour rénover l’apprentissage.  »

Orientation 2.0 : Euroguidance lance les discussions. C’est le compte rendu très fouillé d’une journée organisée par le réseau Euroguidance et proposé par Laure Endrizzi sur Eduveille. Cette journée « a rassemblé diverses contributions, notamment en provenance de l’Allemagne, du Danemark et de la France pour débattre de ce nouveau défi que constitue l’orientation à distance (chats, conseils et informations en ligne,…) pour les professionnels de l’orientation, dans un contexte de « service public ». »

Et demain, c’est Lionel Jeanjeau qui vous proposera sa revue de presse.
Bonne lecture, bonne soirée,
Bernard Desclaux