Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du 16 avril 2018


JPEG - 26.3 ko

ParcourSup - Blocage des universités- Blanquer, médiatique ministre

Revue de presse du 16 avril 2018

C’est clairement la suite des publications citées dans la revue de presse de vendredi : les grèves et occupations des universités indiquent que la question des études supérieures inquiète les étudiants. Comment ParcoursSup va-t-il répondre à l’augmentation des effectifs ? Que deviendront les bacheliers sans orientation ?
Et les interventions médiatiques de Messieurs Blanquer et Macron au sujet de l’école suscitent quelques commentaires.

ParcourSup
Les étudiants pourront finalement être recalés, selon une fiche transmise au ministère.
ETUDES SUPERIEURES Le ministère souhaite que cette situation reste rare, et déclare tout faire « pour [que cela] n’arrive pas
 »…selon 20 Minutes. « Les jeunes inscrits sur la plateforme Parcoursup pourraient finalement recevoir des « notifications de décision négative », contrairement à ce qu’avait affirmé La ministre de l’Enseignement supérieur Frédérique Vidal. La ministre avait assuré qu’aucun élève ne recevrait de réponse négative. »
Information reprise par LeFigaro : Parcoursup : les candidats pourront bien être recalés de l’université
Selon une fiche technique révélée par l’AEF, les élèves qui candidatent sur Parcoursup pour des licences universitaires non sélectives pourront recevoir une réponse négative. Le ministère de l’Enseignement supérieur dit tout faire pour « qu’aucun élève ne soit refusé ».
« Pour éviter cette situation, le ministère a créé 19.000 places supplémentaires dans les universités françaises, dont 3 400 en Île-de-France. « Selon les besoins, nous allons en créer de nouvelles », précise le ministère de l’Enseignement supérieur.
Toutefois, les élèves qui auraient reçu un « non » ne seront pas laissés à l’abandon. Dans chaque académie, une commission d’accès au supérieur, qui sera présidée par le recteur de région, aura pour mission de proposer aux candidats n’ayant été pris nulle part une autre formation. Et l’objectif sera que celle-ci soit le plus proche possible de celle souhaitée initialement par le candidat. »

"Tu n’as rien à faire là"
Il leur restera peut-être une place en classe préparatoire, si ce genre de titre ne les a pas fait fuir. L’article est plus nuancé « en prépa, des profs "s’acharnent" jusqu’au craquage. Véritable fabriques à élites, les classes préparatoires jouissent depuis plusieurs années d’une mauvaise réputation.
Dépression, troubles alimentaires... Les classes préparatoires - et certains profs - poussent les élèves dans leurs derniers retranchements.
 »

Dans son Blog, Bernard Desclaux est assez pessimiste sur l’évolution de l’orientation et en particulier des CIO. Vers une nouvelle configuration de l’orientation.« Dans un précédent post j’ai essayé de repérer « L’évolution des rapports entre l’Etat et l’orientation » à l’occasion des débats autour de la loi « la liberté de choisir son avenir professionnel ». Mais quelles peuvent être les lignes d’évolution ? Peut-on évoquer une nouvelle configuration des rapports entre l’état et le traitement de la question de l’orientation ? »

Blocage des universités
"28% de réussite à la fac ? Ça suffit, il faut agir !" : une cinquantaine de vice-présidents d’université défendent la réforme Vidal dans une tribune libre sur France Info.fr.
«  "Il nous faut l’excellence !"Vendredi 13 avril, 55 vice-présidents d’université, chargés de la formation, défendent la loi Orientation et réussite des étudiants (ORE). Alors que quatre universités sont entièrement bloquées ou fermées et que onze autres sites sont perturbés, ces responsables d’établissements considèrent que la réforme de Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, permettrait de mieux orienter les étudiants, et d’éviter que certains abandonnent en cours de route. »

Facultés : « 800 à 1 200 bloqueurs noyautés par l’ultragauche »
« Le Figaro a eu accès à une note confidentielle du renseignement territorial. D’après cette dernière, des militants de l’ultra gauche, sans lien avec la sphère éducative, jouent les chefs d’orchestre pour attiser les tensions dans les universités.
Le plus haut sommet de l’État en est persuadé : le vent de fronde qui souffle depuis trois semaines sur les campus n’est pas seulement le fruit de la colère d’étudiants hostiles à la réforme de l’accès à l’université. La fièvre serait orchestrée en coulisses par des activistes qui soufflent sur les braises en rêvant au « grand soir ». Emmanuel Macron lui-même, lors de son interview au JT de TF1, y voit la main des « agitateurs ...

Rejouer mai 68 ? Répondre à une inquiétude réelle ? Que font nos étudiants de 2018 ?
Philippe Mérieu considère pour sa part que : "Mai-68 a bon dos" dans un article publié dans l’Obs. où il répond au procès en laxisme qui est fait aux soixante-huitards.

Un ministre très médiatique
Jean-Michel Blanquer : « Le passé simple est une exigence de justice sociale » « Dans une tribune au Parisien - Aujourd’hui en France, le ministre de l’Éducation nationale défend sa réforme du bac et du lycée et revient sur ses ambitions pour l’école primaire. »
On en parle même dans El Pais : “El profesor, en el mundo de mañana, será aún más importante que hoy” Jean-Michel Blanquer, ministro de Educación francés, es una pieza clave en el proyecto de Emmanuel Macron.
Emmanuel Macron dont le faramineux bilan scolaire a agacé Claude Lelièvre.
« On change tout, et cela n’était pas arrivé depuis Jules Ferry ! » « a soutenu le président de la République lors de son interview par Jean-Pierre Pernaut faite dans une école (afin de rendre sans doute plus crédible son ambition déclarée). Mais il faut se pincer pour vérifier que l’on ne rêve pas ! »

Divers
Nice lance son expérimentation de policiers municipaux dans les écoles
Un policier municipal non armé sera posté à partir de ce lundi dans trois écoles primaires de la ville. Cette expérimentation, autorisée par le ministre de l’Éducation, est une première en France.

La promo 2019 baptisée Latifa Ibn Ziaten
Les étudiants en quatrième année, futurs diplômés de la promo 2019, ont choisi de baptiser leur promotion Latifa Ibn Ziaten, a annoncé Sciences Po Toulouse. Cette responsable associative franco-marocaine est la mère d’Imad Ibn Ziaten, le premier militaire assassiné à Toulouse par le terroriste Mohammed Merah le 11 mars 2012.
Bonnes vacances aux zones A et C.
Catherine Rossignol


JPEG - 23.5 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 543 - Enseigner par cycles
Dossier coordonné par Maëliss Rousseau et Céline Walkowiak
février 2018
La réécriture des programmes de l’école obligatoire réaffirme de façon explicite la notion de cycle dans le parcours de l’élève, mise en place dès la loi d’orientation de 1989. Cela change vraiment les objectifs et les conceptions des enseignements et donc interpelle les enseignants au cœur de leur pratique de classe.

N° 542 - Bienveillants et exigeants
Dossier coordonné par Danièle Manesse et Jean-Michel Zakhartchouk
janvier 2018
La notion de bienveillance a fait ces dernières années une entrée en force à l’école. Son articulation avec la mission principale de l’école (transmettre) n’est pas simple, surtout lorsqu’on inscrit cette «  transmission  » dans l’exigence que tous les élèves parviennent à un niveau qui leur donne de l’autonomie.

Et aussi, peuvent être utiles par les temps qui courent...

N° 532 - Justice et injustices à l’école
Dossier coordonné par Marie-Christine Chycki et Émilie Pradel
novembre 2016
L’école est traversée par tous les débats qui agitent la société. La question de la justice y est particulièrement vive et le sentiment d’injustice très prégnant chez tous les acteurs aux prises avec l’institution. Entre la subjectivité du sentiment et les conditions objectives des injustices vécues à l’école, quelles réponses pouvons-nous apporter ?

N° 504 Le sens de l’orientation Dossier coordonné par Florence Daniaud et Dominique Brosseau
mars 2013
Comment adapter l’éducation à l’orientation aux besoins de chaque élève, en prenant en considération les plus fragiles ? Comment concilier les compétences et le rôle de chaque acteur ? Comment éduquer à l’autonomie, développer l’estime de soi dans un système qui aiguille le plus souvent uniquement en fonction des résultats scolaires ?

N° 539 - Pouvoir d’agir et autonomie, de l’école au lycée
Dossier coordonné par Michèle Amiel et Gwenaël Le Guével
septembre 2017
Prendre des initiatives, engager un processus de décision, animer une équipe, mettre en place une innovation, etc. Est-ce le domaine réservé du directeur d’école, de l’IEN, du chef d’établissement ? Au bout du compte, l’augmentation du pouvoir dans un établissement autonome, c’est celle du chef ou celle des personnels ?

N° 530 - Former les futurs citoyens
Dossier coordonné par Laurent Fillion et Pascal Thomas
juin 2016
Mise en place du nouveau socle commun, de l’enseignement moral et civique : l’éducation à la citoyenneté, thème souvent abordé par les Cahiers pédagogiques, revient au cœur des préoccupations. De quelle éducation à la citoyenneté parle-t-on ? Comment ne plus la confondre avec une éducation au civisme et à la civilité ?