Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mercredi 10 janvier 2018


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mercredi 10 janvier 2018

Neurosciences - Bac et supérieur - Pédagogie - Ressources

L’actualité aujourd’hui c’est la mise en place d’un nouveau comité scientifique de l’éducation. On parle aussi réforme du lycée et pédagogie.


Neurosciences

On connait désormais les membres du conseil scientifique nommé par le ministre. « Installé ce mercredi, ce Conseil comptera vingt et un membres dont un tiers issu des sciences cognitives. On compte notamment deux philosophes, deux sociologues, deux chercheurs en sciences de l’éducation et une linguiste. » Il existait pourtant déjà un conseil scientifique : le CNESCO.

Un conseil scientifique en éducation, mais pour quoi faire ? C’est à lire dans Libération. « Le ministre Jean-Michel Blanquer doit annoncer ce mercredi les missions de cette instance, qui sera dirigée par Stanislas Dehaene, un scientifique mordu de neurosciences.
Michel Lussault, ancien président (démissionnaire) du Conseil supérieur des programmes, abonde : « Les élèves ne sont pas juste des cerveaux dans des bocaux. Il y a une interaction permanente entre le corps, le cerveau et l’environnement. » S’il se réjouit de l’existence d’un conseil scientifique, il craint de voir « les travaux de recherche instrumentalisés à des fins politiques ». »

Selon Caroline Beyer, les sciences cognitives rebattent les cartes.
« Elles viennent réinterroger les sciences de l’éducation qui, aux confins de la psychologie et de la sociologie, sont encore toutes-puissantes dans l’Éducation nationale.
Ne parlez pas à Jean-Michel Blanquer de « neurosciences ». Trop restrictif. Trop scientifique sans doute aussi dans l’esprit du grand public. Lorsqu’il invoque la science pour éclairer et guider les méthodes pédagogiques, le ministre de l’Éducation préfère la case, plus large, de « sciences cognitives ». »

Daphné Jacamon, professeur de lettres au lycée Louis-Jouvet de Taverny (Val-d’Oise), expérimente depuis septembre des méthodes d’apprentissage ouvertement basées sur les neurosciences. « Dans cette classe, du mobilier à la pédagogie, en passant par l’évaluation et l’emploi du temps, tout est expérimental. Depuis septembre, 24 adolescents, sélectionnés pour leurs résultats scolaires très hétérogènes, suivent les programmes officiels selon des méthodes ouvertement basées sur les neurosciences, notamment en français. L’objectif : répondre au problème « très répandu » de la perte de mémoire des élèves à long terme. »

Un chercheur en sciences de l’éducation suggère de livrer les bâtiments scolaires inachevés. Qui n’a jamais pesté contre les lubies des architectes des établissements scolaires qui ne semblent pas souvent prendre en compte l’avis des utilisateurs des lieux.
« "Il faut accepter l’idée que l’école n’est pas finie mais en capacité d’être retransformée... et que l’on peut être dans un permis de faire, d’expérimenter." C’est à ce titre que le chercheur Laurent Jeannin suggère de laisser dans le cadre de la rénovation ou de la construction d’un bâtiment scolaire, "un pourcentage du budget à la main des usagers, aux équipes de l’établissement, y compris aux agents de restauration... pour leur permettre de s’approprier le lieu". »


Bac et supérieur

Beaucoup de questions pour cette réforme du lycée, dont beaucoup craignent qu’elle ne soit qu’une manière d’en réduire les coûts.

Réforme du lycée et du bac : les pistes de la mission Mathiot se précisent
« Suppression des séries, couples de majeures, épreuves ponctuelles, fin des rattrapages oraux... À trois semaines du rendu de son rapport, la mission menée par Pierre Mathiot, chargée de réformer le baccalauréat et le lycée, avance dans le projet qu’elle veut proposer à Jean-Michel Blanquer. »

Réforme du lycée et du bac : vraies ou fausses pistes, ce qui vous attend (ou pas)
par Erwin Canard. “Le ministère de l’Éducation nationale planche depuis plusieurs mois sur une réforme du lycée et du bac. Même si rien n’est joué, des idées de changement ont déjà filtré. L’Etudiant vous indique leur pourcentage de fiabilité et donc les chances qu’elles ont de se réaliser.”

Lycée : Le Snes contre le "bac maison"
“Dans un nouveau document le Snes dénonce "un bac maison et pas d’ambition". Pour le Snes, les évaluations locales envisagées pour le bac " c’est le « bac maison », dont la valeur dépend de la réputation du lycée. Le bac en épreuves nationales et anonymes garantit l’égalité de traitement de tous les élèves.. Loin d’ouvrir le champ des apprentissages, le système des enseignements à la carte ou modulaire détermine précocement les destins scolaires et réduit les possibilités de choix". Le syndicat évoque "l’abandon de certains enseignements". “
L e document du SNES

Orientation : Les jeunes femmes peu présentes dans les écoles d’ingénieur
« "Les jeunes femmes ont de meilleurs résultats scolaires que les jeunes hommes et pourtant elles choisissent plus souvent que leurs camarades masculins de faire des études scientifiques à l’université, plutôt qu’en école d’ingénieurs. En effet, même si on assiste à une lente féminisation de ces cursus, les jeunes femmes y restent largement minoritaires", écrit le Cereq. »


Pédagogie

La Twictée ou quand Twitter vient au secours de l’orthographe
« Un colloque est organisé mardi et mercredi pour donner un premier état d’avancement des projets autour du numérique à l’école. Pour la première fois, les chercheurs, les enseignants et les startups impliqués dans ces méthodes innovantes seront réunis à Paris. »
Innovations numériques à l’école : « Moi je préfère les Twictées aux dictées normales »
« 20 Minutes » a assisté à une séance de « Twictée » pour apprendre l’orthographe…

Apprendre à écrire et rédiger : Une nouvelle conférence du Cnesco
« Qu’est-ce qu’apprendre à écrire ? Comment prendre en compte la diversité des écrits dans l’enseignement (brouillons, textes complexes, notes, etc.) ? L’orthographe et la grammaire s’apprennent-elles en écrivant ? Faut-il encore apprendre à écrire « à la main » ? Comment intégrer le numérique dans les pratiques d’écriture ? Le Cnesco et l’iFé organisent les 14 et 15 mars une conférence de consensus pour laquelle les inscriptions s’ouvrent le 10 janvier. Michel Fayol et Jean-François Chesné expliquent les motifs de cette conférence et en fixent quelques enjeux. »

Cette enseignante combat avec succès les théories du complot, dès le CM2. Une éducation très importante quand on voit le nombre de Français adhérant à une ou plusieurs théories du complot.
"Un jour, un élève a admis qu’il aurait pu croire aux ’chemtrails’ s’il n’était pas passé par mon cours."


Ressources

Comptes Twitter éducation
“Découvrez dans cette fiche pédagogique une sélection de fils Twitter utiles pour établir une veille efficace sur le thème de l’éducation.”

Géraldine Duboz


JPEG - 23.5 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 541 - Les tâches complexes à la loupe
Dossier coordonné par Christophe Blanc et Florence Castincaud
décembre 2017
Depuis l’instauration du socle commun et l’incitation des enseignants à mettre en œuvre des «  tâches complexes  » dans leurs classes, on assiste à un foisonnement de propositions, personnelles et institutionnelles. Un dossier pour poursuivre la réflexion et nous aider à faire des choix pédagogiques et didactiques plus pertinents.

N° 540 - Voie professionnelle : (r)évolutions en
cours

Dossier coordonné par Sabine Coste et Nicole Priou
novembre 2017
La rénovation de la voie professionnelle engagée en 2009 a modifié les représentations sur les études initiales et la façon d’envisager les inégalités scolaires. Les caractéristiques sociales des jeunes scolarisés dans la voie professionnelle se sont, elles aussi, modifiées. Entre «  diplôme bradé  » et «  émancipation sociale  », quel état des lieux ?