Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse des hebdomadaires (semaine du 6 décembre au 12 décembre (...)


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse des hebdomadaires
(semaine du 6 décembre au 12 décembre 2004)

Le « mot de la semaine » pour le Nouvel Observateur c’est « TPE »... Encore un article consacré à ce dispositif pédagogique qui s’av ère de plus en plus un symbole des limites de l’arbitraire en matière de décision ministérielle.
Bonne lecture


Le Nouvel Observateur du jeudi 9 décembre 2004 -

Le Mot :TPE
Tout le monde crie au scandale, mais François Fillon, lui, s’obstine : oui, il va bien supprimer les travaux personnels encadrés (TPE). Mis en place par Claude Allègre en 1999, les TPE, matière à part, tranchent dans les programmes académiques. Leur objectif consiste à faire effectuer aux élèves des recherches sur un thème transversal : l’opéra, l’évolution d’un quartier, la généalogie d’une famille, l’alimentation du sportif... Selon les enseignants, ces projets développent de nouvelles compétences, comme l’autonomie ou la capacité de travailler en groupe. Et les élèves adorent. 90% d’entre eux prennent l’option TPE au bac. Mais pour le ministre de l’Education nationale, en terminale, le lycéen travaille trop : 1 100 heures en France, contre 940 dans le reste de l’Europe... « Ce n’est bon ni pour l’élève ni pour l’Etat », dit-il. Et puis surtout, cela grève le budget. Or le gouvernement a besoin d’argent pour financer sa réforme de l’Education. En rayant les TPE des emplois du temps, François Fillon compte ainsi récupérer des milliers d’heures, qu’il utilisera pour dédoubler les classes de langues.Lire la suite de l’article


Le Point du 9 décembre 2004

L’élève français moyen
L’OCDE évalue à nouveau les performances des élèves de 15 ans à l’issue de leur scolarité obligatoire. En 2000, le rapport Pisa (Programme international d’évaluation des élèves) insistait sur la compréhension de l’écrit et nos résultats n’étaient pas glorieux. Dans le rapport 2003, qui s’interesse plus particulièrement aux sciences, les élèves français s’en tirent nettement mieux. Certes, ils restent très en dessous de la Finlande, champion toutes catégories. Mais ils obtiennent plus que la moyenne, derrière la Belgique ou la Suède, et devant l’Allemagne, l’Espagne ou l’Italie. Pourquoi ces résultats tout juste honorables ?Lire la suite de l’article

La loi miracle
Dans une compilation des textes fondateurs qui ont fait la loi de 1905 sur la séparation des Eglises et de l’Etat (1), Dominique de Villepin ouvre les festivités de la « grand-messe laïque » du centenaire de 2005. Et signe une préface tout feu, tout flamme sur cette loi, accouchée dans la douleur voilà bientôt cent ans. Bien sûr, le ministre de l’Intérieur place résolument l’intégration de l’islam sous la tutelle de 1905. A rebours de l’iconoclaste Nicolas Sarkozy, qui ose évoquer une possible « évolution » de cette loi devenue, au fil des ans, lieu de mémoire et symbole de la cohésion nationale.Lire la suite de l’article


L’Express du 6 décembre 2004

Faut-il apprendre l’anglais dès l’école primaire ?
Après le rapport de la commission Thélot, François Fillon, ministre de l’Education nationale, a tranché. Au primaire, les élèves devront s’initier à une langue vivante. Pas forcément celle de Shakespeare.
Pour Jacqueline Quéniart
Professeur agrégée d’anglais, membre de la commission Thélot
« C’est une compétence indispensable à tout citoyen »
Contre : Claude Hagège
Professeur au Collège de France, titulaire de la chaire de théorie linguistique
« Il faut promouvoir l’apprentissage de deux langues »
Lire la suite de l’article


Le Figaro-Madame/ Figaro Magazine samedi 11 décembre 2004

FONCTIONNAIRES
La grande explication

Le ministre Renaud Dutreil souhaite engager avec les syndicats une discussion de fond sur l’avenir de la fonction publique. « Attention, casse-cou » ou « enfin » ? Les avis n’ont peut-être jamais été aussi tranchés.
Lire la suite de l’article


Politis du 9 décembre 2004

École : sous le voile des apparences
Le collectif « Une école pour toutes et tous/Contre les lois d ?exclusion » dresse un bilan de la rentrée scolaire qui contredit l’autosatisfaction gouvernementale.
Lire la suite de l’article


Marianne du 9 décembre 2004

Rien vu...