Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse au jeudi 17 avril 2014


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse au jeudi 17 avril 2014

Austérité, ou pas - Dérives à l’école ? - No stress


L’actualité est marquée par l’annonce du plan d’économies de Manuel Valls et de ses éventuelles conséquences dans l’éducation. Les dérives sectaires dans un lycée parisien continuent d’alerter alors que certains dénoncent les dérives pédagogiques de l’école. Ce qui ne semble pas inquiéter les parents français qui sont les moins stressés du monde.


Austérité, ou pas

Après son annonce d’un plan d’économie de 50 miliards d’euros, Manuel Valls a tenu à rassurer : «  La priorité donnée à la jeunesse fait que nous maintiendrons les créations de postes prévues dans l’Education nationale. » Les Echos parlent d’un « beau succès » de Benoît Hamon qui aurait su arracher le maintien de cette promesse de création de 60 000 postes dans l’éducation. Pour autant les syndicats restent vigilants car il n’est pas précisé que ces créations auront lieu pendant le quinquennat. D’autant plus que les effectifs scolaires vont subir une forte augmentation pour les rentrées 2014 et 2015. « Ainsi, le primaire et le secondaire devront accueillir, au total, plus d’une centaine de milliers d’élèves supplémentaires sur les deux prochaines rentrées. […] Pour le moment […] 22 200 postes ont effectivement été créés dans l’Education nationale mais 31 800 sont actuellement en attente. » (VousNousIls)


Dérives à l’école ?

On continue à s’interroger sur les pratiques dans un lycée privé du XVIe arrondissement de Paris. Après la dénonciation d’interventions intégristes de certaines associations, on apprend dans Le Monde que, selon une syndicaliste, l’« on ne veut pas d’enfants non baptisés, ni d’enfants issus de familles recomposées, de parents séparés ou de familles monoparentales, ni de juifs ». Certains personnels auraient même été victimes de harcèlement. L’Education nationale a ouvert une enquête.
Ce qu’elle ne fera sûrement pas à la suite de la lecture cette tribune du secrétaire général du SNALC, Jean-Rémy Girard dans Le Figaro qui dénonce lui aussi des dérives, mais pédagogiques. Selon lui les cinq dérives touchent la lecture, l’évaluation (« Oui-Oui au pays des Bisounours »), la séquence, l’autorité, le collège unique. Certaines interrogations sont légitimes. On regrettera la vision partisane alors que les interrogations soulevées sont légitimes (par exemple, comment différencier l’enseignement et apporter un réel soutien dans des classes à 30 ?). Mais c’est le propre d’une tribune...


No stress

Une enquête de la banque HSBC dans 15 pays révèle (dans Le Parisien) que les parents français sont les moins stressés du monde (en tout cas des 15 pays concernés par l’enquête). Pour eux, l’école est une affaire de "bonheur", d’épanouissement. Par contre ils ne pensent pas que la scolarité de leur enfant est le meilleur investissement qu’ils puissent faire (au contraire des Brésiliens ou des Chinois). Ils sont par ailleurs très critiques ("18 % d’entre eux seulement placent la France dans leur top 3 des pays offrant la meilleure éducation"). Cette vision de l’école peut en partie expliquer le ressenti de Jean-Rémy Girard un peu plus haut.

JPEG - 56.7 ko
le dessin de Fabien Crégut

Demain la revue vous sera servie par Lionel Jeanjeau.

Géraldine Duboz avec le soutien d’Ostiane Mathon


JPEG - 20.3 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

Nos offres spéciales

Nos formules d’abonnements