Accueil > L’actualité vue par le CRAP > L’actualité éducative > Rentrée 2016 : Suivez le(s) guide(s) !


L’actualité éducative du n° 530 - Former les futurs citoyens

Rentrée 2016 : Suivez le(s) guide(s) !

La chronique de Nipédu


La circulaire de rentrée vient de paraitre. Elle présente notamment les enjeux du numérique éducatif à venir et mise sur les initiatives du terrain.

Dans notre épisode 45 [1], nous avions commenté l’enquête PISA «  Connectés pour apprendre ? Les élèves et les nouvelles technologies de 2015 [2]  » consacrée à l’impact des solutions numériques sur les performances scolaires.

En résumé, cette étude concluait que les usages numériques n’avaient pas d’incidence sur les résultats disciplinaires des élèves. Cela en avait laissé plus d’un dubitatif, pas tant au niveau des conclusions de l’enquête que dans ce qu’elle ne disait pas sur la motivation, la responsabilisation, la coopération, les possibilités d’individualiser les parcours et de développer les compétences transversales. La même enquête révélait par ailleurs la place honorable des élèves français quant à la maitrise des compétences numériques.

Ce n’est donc pas un hasard si la circulaire de rentrée 2016 [3] s’appuie sur les résultats positifs soulignés par cette étude pour propulser les ambitions de l’école numérique et «  favoriser la généralisation des usages […] pour une école qui se transforme au service de la qualité et de l’efficacité des apprentissages  ». Et la circulaire de détailler les efforts et moyens engagés : formation, nouveau B2I (brevet informatique et internet), ENT (environnements numériques de travail), projet d’investissement d’avenir, portail de ressources, espaces de travail collaboratif, etc.

Le défi est clairement annoncé : diffuser et faciliter l’appropriation des usages numériques les plus à même de constituer des réponses pédagogiques efficaces pour faire réussir tous les élèves. Les manifestations consacrées au numérique éducatif ont d’ailleurs gagné en légitimité, notamment auprès de l’institution, qui en est de plus en plus souvent partenaire, et en audience, témoignant d’un bouillonnement pédagogique à toutes les échelles. Ces évènements sont l’occasion de rencontres inspirantes et enthousiasmantes. De moins en moins réservés à un microcosme pédagogeek, on se plait à y voir le tressaillement d’un mouvement de fond. Pour preuve, la diversité des témoignages enseignants recueillis dans le tout récent Club Nipédu [4].

­­C’est à ces praticiens et à ces usages que la circulaire de rentrée fait implicitement référence. Elle valorise les expérimentations actuelles, reconnait l’engagement des défricheurs, labellise les pratiques. Mieux, elle encourage à poursuivre dans ce sens. Il s’agit bien d’une logique ascendante à l’échelle nationale. Au passage, l’institutionnalisation de ces dispositifs implique souvent leur normalisation, qui permet d’offrir à tous les enseignants un cadre et des outils de travail plus sécurisants, exclusivement dédiés à un usage pédagogique, se voulant facilement appropriables par le plus grand nombre. Une volonté affichée de voir les sentiers défrichés par les uns devenir les autoroutes empruntées par tous les autres. Et les défricheurs de continuer à défricher. Vivement la rentrée !

Régis Forgione, Nicolas Durupt, Fabien Hobart


[1Nipédu 45, Réalité augmentée : http://nipcast.com/nipedu-45-realite-augmentee/

[2Principaux résultats (en français) : https://miniurl.be/r-11wl

[4Nipédu 60, le Club Nipédu : http://nipcast.com/nipedu-60-clubnipedu/

Sur la librairie

 

Former les futurs citoyens
Mise en place du nouveau socle commun, de l’enseignement moral et civique : l’éducation à la citoyenneté, thème souvent abordé par les Cahiers pédagogiques, revient au cœur des préoccupations. De quelle éducation à la citoyenneté parle-t-on ? Comment ne plus la confondre avec une éducation au civisme et à la civilité ?