Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Annonces et communiqués > Rencontre-débat à la Maison des Enseignants


Rencontre-débat à la Maison des Enseignants

Pour une culture de non-violence et de paix


La Maison des Enseignants vous invite à une rencontre-débat
le mercredi 18 octobre à 14h30
Lycée Saint Louis, 44 bd Saint Michel, Paris 5e

L’école et la construction d’une culture de non-violence et de paix

L’ONU a déclaré les années 2001-2010 “Décennie internationale pour la promotion de la culture de non-violence et de paix au profit des enfants du monde”.
Comment l’école peut-elle mettre en application cette résolution ?
Quels principes, quels programmes, quels outils, quelles méthodes, quelles actions, quelle formation des adultes ?

Avec :

- David Chemla, président de La Paix Maintenant et auteur de “Bâtisseurs de paix ”
David Chemla milite depuis plus de 25 ans au sein de La Paix Maintenant, une association française, pour soutenir les mouvements et associations qui, en Israël et en Palestine, sont engagés dans le combat pour la paix sur la base de deux états. Il a récemment publié aux Editions Liana Lévi “Bâtisseurs de paix ”, un livre où il a recueilli les témoignages d’un certain nombre de personnalités israéliennes et palestiniennes, militaires, leaders politiques, universitaires, écrivains, responsables associatifs, tous profondément enracinées dans leur société, qui ont su dépasser leurs blocages pour aller à la rencontre de l’autre camp afin de définir ensemble les principes sur lesquels se construira la paix de demain. Le récit de leurs parcours nous permet de mieux comprendre ce conflit emblématique qui a une si grande résonance dans notre société et il nous donne à espérer en une paix possible.
En France, dans le cadre de La Paix Maintenant, le groupe Education à la paix permet à des enseignants et des lycéens israéliens, palestiniens et français de se rencontrer, d’échanger et de travailler à des projets communs.

- Marie-Paule Hervieu, professeur d’histoire.
Les professeurs d’histoire de l’enseignement secondaire ont en charge l’étude historique des relations entre Israël, les Palestiniens et les états arabes limitrophes, dans la double analyse de 5 à 6 guerres, mais aussi des traités et accords de paix.
La question du
Comment ? excède le dossier historique du fait que la paix est un principe de référence, étudié dans le cadre du cours de philosophie, mais aussi un objectif à atteindre par des solutions politiques et par une ouverture des consciences à la pluralité des discours, comme l’a fait, en son temps, Histoire de l’autre, et comme continuent à le faire les Partenariats éducatifs pour la Paix.

- Elisabeth Maheu, formatrice en prévention des violences et gestion des conflits à l’IUFM de Rouen.
Elle est spécialisée dans les questions d’éducation au sein de l’IFMAN (Institut de recherche et de formation du mouvement pour une alternative non-violente). Elle est l’auteur de “ Sanctionner sans punir : Dire les règles pour vivre ensemble ”.
Elle a participé à la rédaction de la proposition de programme pour « une éducation à la non-violence et à la paix, de la maternelle au collège », support de la campagne auprès des élus, pour l’intégration de ce thème aux programmes officiels. Elle a plus particulièrement travaillé à l’aspect « formation des maîtres ».

Inscription : mde.idf@wanadoo.fr

Maison des Enseignants : http://lamaisondesenseignants.com