Accueil > L’actualité vue par le CRAP > "Refondation" : pour réenchanter les enseignants ?


Publication de l’ICEM-Freinet

"Refondation" : pour réenchanter les enseignants ?

14 mai 2013

Le Nouvel Educateur, la publication du mouvement ICEM-Freinet, vient de faire paraitre un numéro spécial intitulé sobrement et avec ambition : "Refondation". Avec pas moins de trente auteurs pour apporter leur phrase à l’édifice école en mutation. Catherine Chabrun, rédactrice en chef, a accepté de répondre à quelques questions.


JPEG - 67.4 ko

Impressionnant ! Un mouvement pédagogique capable de publier un document de cent pages sur la refondation de l’école est un mouvement qui prouve sa vigueur. Enseignants dans les classes, en primaire, collège, lycée, membres du mouvement, formateurs, chercheurs, philosophes, parents, personnes impliquées dans la ville, grands ou petits noms, chacun apporte sa page d’école. Et la vigueur, elle se reconnait aussi aux propos, affirmés, plein de conviction, pas toujours optimistes, qui amènent au paragraphe final de Claude Lelièvre invitant le lecteur à ne pas en rester là : "Nous sommes à un tournant historique où chacun est appelé de fait à choisir son camp en dépit de tel ou tel état d’âme."


Catherine Chabrun, qu’est-ce qui a décidé l’ICEM à proposer cette publication ?

JPEG - 47.6 ko

Cela s’est passé un peu comme dans une classe Freinet où l’accueil de l’événement, de l’inattendu est source de projets. En décembre, sur la liste des adhérents de l’ICEM, un message : « Si Le Nouvel Éducateur proposait un numéro spécial sur la refondation ? » puis d’autres ont suivi… Le comité de rédaction a rebondi sur cette proposition et a bousculé son programme. Ce n’est pas la première fois, en 1936, L’Éducateur prolétarien, consacre un numéro spécial sur le projet du ministre de l’Éducation nationale, Jean Zay : « Nouveau plan d’étude français ».

Quelles sont les idées les plus généralement partagées ? Les plus marquantes ?

JPEG - 37.7 ko

Après cinq années de mesures de casse de l’École, un vent optimiste a soufflé lorsqu’a pointé le projet de « refondation », grande a donc été la déception : la refondation au mieux une réparation, l’ambition et l’émancipation enterrées.
La souffrance des adultes, des enfants et les réponses de la pédagogie Freinet, dont la prise en compte de la globalité de la personne, le vivre et le travailler ensemble, la coopération, la participation démocratique… des éléments essentiels au retour de la confiance.
L’école dans sa globalité, le temps de l’enfant, la réflexion sur le découpage disciplinaire, le partenariat avec les parents.
L’expérimentation éducative au quotidien dans les classes Freinet, peu reconnue et souvent réprimée localement.
La coopération au cœur de la formation des enseignants avec des pratiques innovantes déjà effectives.

Qu’est-ce qui rend optimiste dans cette publication pour la mise en place de la loi ?

JPEG - 23.5 ko

Peu d’éléments. Le projet de loi est pour ainsi dire adopté, quelques amendements l’amélioreront peut-être encore lors de son passage au Sénat, mais le plus important ses décrets, ses applications restent à élaborer et seront ensuite négociés. On a vu ce que cela a donné pour les rythmes et les ESPÉ…
Il reste encore deux inconnues, deux lueurs :
- la refondation des programmes qui peut encore donner un peu d’ambition à la loi ;
- le Conseil de l’innovation, s’il trouve sens et méthode pour accompagner, valoriser les pratiques, les expérimentations du terrain.

JPEG - 74.3 ko
Cliquez pour découvrir ou commander

On est là dans du temps long et les enseignants en attendant subissent les réformes mises en place ces dernières années et les caprices des hiérarchies intermédiaires.

Comment réenchanter les enseignants et les remettre à penser ensemble ?

Voir en ligne : Le site ICEM-Freinet, une mine pour vos recherches, à faire connaître.


 Les Cahiers pédagogiques sont une revue associative. Pour nous permettre de continuer à la publier, achetez-la, abonnez-vous et adhérez au CRAP.