Accueil > Publications > Articles en ligne > Reconnaitre la différence pour faire l’égalité


N°487 - Dossier "Filles et garçons à l’école"

Reconnaitre la différence pour faire l’égalité

Par Barbara Brunisso

Proclamer son attachement à l’égalité entre filles et garçons, sa volonté de ne pas faire de différences ne suffit pas. Les équipes ont besoin d’outils pour aller au-delà des intentions ou des actions ponctuelles. C’est l’objectif de la publication Filles et garçons à l’école maternelle. Reconnaitre la différence pour faire l’égalité, disponible en téléchargement sur le site www.genderatwork.be.

Notre publication, qui se veut un outil pratique sur les dimensions de genre à destination des enseignants et directeurs des écoles maternelles, est l’aboutissement d’une recherche-action. Nous nous sommes basées sur les nombreuses recherches et expériences déjà menées sur ce sujet pour les transformer en outil pratique moyennant un processus interactif sur le terrain. Nous avons ainsi donné un rôle central aux acteurs de terrain, par le biais d’entretiens individuels et en groupe, pour qu’ils aient la possibilité de participer activement au développement de l’outil pratique de sensibilisation.

À l’origine, un travail dans les écoles

Le projet s’est déroulé de janvier à octobre 2009. Trois écoles de la Région Bruxelles-Capitale et trois écoles de la ville de Liège y ont participé, ce qui a impliqué quarante-quatre enseignantes, un enseignant et six directrices. Notre volonté était de travailler les questions de genre dans la classe comme dans l’école en général.
Nous avons donc travaillé avec les enseignants sur différents thèmes : les différences entre les filles et les garçons perçues de manière générale par les enseignants et l’interaction des enseignants avec les enfants ; le choix du matériel (jeux, jouets, livres) ; le choix des activités ; la disposition de la classe ; l’interaction avec les parents ; les messages véhiculés sur les hommes et les femmes.
/
Nous avons également travaillé avec les directrices sur la vision pédagogique de l’école en matière d’égalité entre les filles et les garçons : le choix du matériel didactique ; la cour de récréation ; la planification des activités pour les enfants ; la composition du personnel et l’interaction avec les parents.

Une préoccupation présente

Cette recherche-action nous a clairement montré que l’égalité est un souci que les enseignants et directeurs ont à cœur. Il ressort cependant de nos observations que des questions n’étaient pas résolues au niveau de la mise en pratique de cette valeur affichée. L’approche développée par les écoles en matière d’égalité entre les filles et les garçons reste souvent instinctive et peu formalisée. La question de l’égalité semble évidente aux équipes pédagogiques, et elles ne prennent que rarement le temps d’en parler et d’échanger les bonnes pratiques, leurs questionnements et leurs appréhensions des réalités observées. Les questions d’égalité entre filles et garçons à l’école sont discutées ou travaillées de manière très ponctuelle, sous la forme de réactions à un stéréotype sexiste véhiculé en classe par exemple, plutôt que de manière intégrée, par une réflexion aboutie sur le sujet dans les classes et dans l’école en général. Bien souvent, les enseignants et directrices nous ont répondu qu’ils n’étaient pas outillés sur le sujet. Pour certains encore, l’important est de ne pas faire de différence. Or l’intégration de l’égalité entre les filles et les garçons demande des efforts particuliers.

Mener une action réfléchie et concertée

« Reconnaitre la différence pour faire l’égalité » : c’est donc le message de notre outil pratique. Ne pas faire de différence entre les filles et les garçons ne suffit pas. Réaliser l’égalité entre les filles et les garçons nécessite de passer par une étape où l’on reconnait les différences, avant de trouver une réponse constructive à leur gestion. Ces différences, si elles sont renforcées, peuvent mener à des inégalités entre les hommes et les femmes dans toutes les sphères de la vie adolescente et adulte : inégalités dans les choix d’études, sur le marché de l’emploi, mais aussi inégalités face aux risques de santé et de pauvreté.
C’est à l’âge de l’école maternelle que les enfants commencent à construire leur identité en tant que filles et garçons et développent leur estime de soi. C’est donc le moment idéal pour faire passer le message crucial que les filles et les garçons ont la même valeur dans notre société, qu’ils et elles disposent du même potentiel et de toutes leurs capacités requises pour se réaliser comme pour concrétiser leurs talents, au sein d’une société dont ils sont tous membres à part entière.

Citations d’enseignantes

« La participation à ce projet fut une expérience intéressante, car nous avons pu échanger entre nous. Avant, nous ne nous rendions pas forcement compte des stéréotypes filles-garçons qui nous entourent. »

« Au départ, nous aurions pu penser que ce projet était dépassé et que ces questions d’égalité avaient déjà été traitées. En fait, nous avons pu constater que ce projet et cet outil ont toute leur pertinence dans notre contexte actuel. »

Barbara Brunisso
Experte en Genre
Asbl Genderatwork


 Les Cahiers pédagogiques sont une revue associative. Pour nous permettre de continuer à la publier, achetez-la, abonnez-vous et adhérez au CRAP.


  • Dans la même rubrique

  • N° 555 - Droits des enfants, droits des élèves

    Droit à la santé des élèves : les textes et les actes
  • N° 555 - Droits des enfants, droits des élèves

    Vivre les droits de l’enfant à l’école, ça s’apprend ensemble
  • N° 555 - Droits des enfants, droits des élèves

    « S’élever à la hauteur de leurs sentiments »
  • N° 555 - Droits des enfants, droits des élèves

    Le rôle de la Défenseure des enfants
  • N° 555 - Droits des enfants, droits des élèves

    Le texte de la Convention
  • N° 555 - Droits des enfants, droits des élèves

    Ressources
  • N° 554 - L’économie à l’école

    À deux pas de l’école, des entreprises
  • N° 554 - L’économie à l’école

    Ce qui reste quand on a joué
  • N° 554 - L’économie à l’école

    S’adapter sans trahir : le savoir et le service
  • N° 554 - L’économie à l’école

    La mondialisation économique enseignée au lycée