Accueil > Ressources > Nous avons lu > Ré-inventer l’école


Ré-inventer l’école

Luigi Berlinguer, éditions Fabert, 2017 (préface de François Dubet)

6 juin 2017

L’auteur, intellectuel italien engagé, a été ministre de l’éducation. Il plaide pour une école «  de qualité pour tous et pour chacun  » dans un esprit très proche de la «  refondation  » française. L’école doit être plus ouverte au monde, faire une part plus grande à la culture ou aux arts (curieusement, un des pays où la musique est si importante semble assez mal la valoriser dans les classes), mais aussi aux sciences méprisées dans une tradition «  lettrée  » italienne. Berlinguer met en avant la construction des compétences, une pédagogie plus horizontale, la formation à l’autonomie…
Et comme le dit Dubet dans sa préface, il nous propose une école «  de l’apprentissage, de l’activité et de la collaboration entre les élèves et entre les maîtres et les élèves  » et pas une école «  où on est censé tout apprendre quitte à oublier très vite ce qu’on a appris  ». Pour cela, il s’appuie sur de nombreuses expériences dans son pays, entre utilisation innovante du numérique dans un lycée de Brindisi, expérience de collège musical dans la province de Lecce ou encore collaboration entre lycée et école primaire dans un travail sur l’eau près de Turin, pour ne citer que trois exemples parmi des dizaines. Mais l’ancien ministre n’a pas beaucoup de confiance dans l’État central pour accomplir cette «  ré-invention de l’école  » et compte bien plus sur les collectivités locales et régionales les associations, le monde du travail et des entreprises. En lisant ce livre, on se dit que, oui, l’Europe de l’innovation pédagogique existe et qu’il est bon de sentir ainsi solidaires…