Accueil > L’actualité vue par le CRAP > L’actualité éducative > Éditorial > Quelle école pour quelle société ?


Éditorial du n° 547 - Des alternatives à l’école ?

Quelle école pour quelle société ?

Laurence Cohen


À l’heure des annonces de rentrée, d’ajustements des programmes en évaluations, de rapports en réformes, il parait y avoir plus que jamais urgence à transformer l’école. Mais de quels changements parle-t-on ? Que souhaitent ces parents qui, par dizaines, quittent une école qu’ils jugent figée, intransformable ? Que vont-ils chercher ailleurs ? La promesse d’une réponse à la quête d’épanouissement et de réussite individuelle de leur enfant ? Un entre-soi considéré comme un rempart à la dilution de leur identité ? Une réponse à une école qui serait en panne d’égalité ?

Notre numéro de rentrée est justement consacré à ces «  écoles autrement  ». Des écoles à pédagogies alternatives se développent de façon exponentielle : Montessori, Steiner, ou encore écoles libertaires, démocratiques ou «  traditionalistes  ». Mais ce dossier donne aussi à voir des enseignants convaincus qu’une autre voie est possible dans le public. Ils tentent de mettre en œuvre dans le quotidien de leur classe une pédagogie qui prône l’autodétermination, la coopération, la responsabilité sociale, et qui vise tout autant à former des élèves que de futurs citoyens.

«  L’éducation ne peut plus être une action exercée par un maitre sur des élèves, action qui s’est révélée illusoire ; elle est en réalité une activité par laquelle l’enfant travaille à son propre développement, placé dans des conditions favorables et avec l’aide d’un éducateur qui n’est plus qu’un conseiller pédagogique  », constatait déjà Roger Cousinet [1] en 1954. Et les changements récemment opérés par le ministère ne vont pas dans ce sens. Le politique fait peu de cas du pédagogue, et les réformes se succèdent malheureusement selon des échéances et problématiques électorales, alors qu’elles nécessiteraient de s’appuyer sur une réflexion à long terme. Quelle société voulons-nous construire ? Quels élèves voulons-nous former et, plus loin, de quels citoyens avons-nous besoin ?

«  Changer la société pour changer l’école, changer l’école pour changer la société  »… La devise du CRAP-Cahiers pédagogiques est toujours autant d’actualité.


[1Louis Raillon, Perspectives : revue trimestrielle d’éducation comparée, vol. XXIII, nos 1-2, mars-juin 1993.

Sur la librairie

Cet article vous a plu ? Poursuivez votre lecture avec ce dossier sur le même thème...

JPEG

 

Des alternatives à l’école ?
Qu’en est-il de ces expériences de classes et d’écoles alternatives, dans le système public comme à l’extérieur, voire à l’étranger ? Sur quels principes se fondent-elles ? Comment interroger ces principes ? Un dossier pour voir plus clair dans ce qui, au-delà d’une certaine mode, reste flou.
Voir le sommaire et les articles en ligne